pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 25 janvier 2019 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 14 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 34.204.193.85.

De A à Z ...
Quelques actualités de janvier 2019 à Pompignac et alentours
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
26 janvier 2019 - Du Grand n'Importe Quoi
Après avoir craché haineusement et sans discernement sur les Gilets Jaunes dans son éditorial du Mensuel de Propagande de Pompignac (le M.P.P.) le maire a envoyé hier par courriel un long texte - décidément la longueur des textes c'est sa spécialité - où il se fait l'apôtre zélé du Gand Débat, et malgré les onéreux moyens qu'il utilise pour se faire adouber par LREM il en rajoute tellement qu'il n'a même pas pris la peine de relire ce qu'il écrit.
Voyez par exemple ce quatrième paragraphe de sa prose :
«Vous pouvez aussi participer au Grand Débat National directement en ligne, sans passer par la mairie, en vous connectant au portail en ligne : https://grandebat.fr»
Suivez donc le lien sur lequel il nous invite à cliquer et vous verrez qu'il n'a pas fait l'effort de vérifier vers quoi il nous invite d'aller !
C'est bien la peine de faire appel à nos frais à des professionnels de la com !
Heureusement certains destinataires s'en sont aperçu et ont protesté, 24 heures après nous recevions un second message modifié intitulé Le grand débat à Pompignac nouvel envoi sans la moindre excuse auprès de ses lecteurs.
Oui, c'est bien du Grand n'Importe Quoi !

Je rappelle que j'attends toujours une mise au point, ou des excuses, ou en simple réponse à son plagiat du mois de novembre, mais il n'avait même pas répondu à ma lettre de protestation!
28/01/2019 08:44 - Commentaire de Padelo

Je vous trouve un peu dur envers le maire. L'erreur est humaine, nous le savons tous. Après tout, un rectificatif a été envoyé. En ce qui concerne le ''grand débat'', finalement, qu'il n'y ait pas de réunion organisée à Pompignac n'est pas vraiment gênant si il avait été mené de la même façon que par le Président Macron. Le maire aurait peut être tourné cela en campagne électorale? Pour ma part, j'ai résolu le problème. Le grand débat étant national, j'irai remplir les cahiers de doléances dans une autre commune.

Répondre
03/02/2018 11:40 - Commentaire de pompignac.net en réponse à Padelo

Libre à vous de faire preuve de mansuétude à l'égard du maire. Il ne s'agit pas d'une erreur mais d'une négligence, quand on envoie un texte contenant des liens il est indispensable de tester chacun de ces liens, surtout quand on bénéficie des services d'un adjoint à la communication et d'une salariée chargée de la communication. Tous ceux qui gèrent un site web ou un blog vous diront la même chose.
L'envoi un second message sans aucune explication ou mot d'excuse ne saurait tenir lieu de rectificatif.
Enfin je suis beaucoup moins dur à l'égard du maire que lui-même l'est à mon égard, les dizaines de lettres que j'ai reçues peuvent en témoigner, et je sais que de nombreux pompignacais sont comme moi victimes de la vindicte d'un maire qui ne supporte pas la moindre question, et encore moins la moindre expression d'opposition.
Espérons que cela change un jour ...

Répondre
03/02/2019 17:32 - Commentaire de Frantz

Encore une fois notre maire ne veut pas participer aux actions groupées de la communauté des communes. Si encore cela était bénéfique pour les pompignacais ,mais nous avons eu la preuve par le passé que ce n’est pas le cas. Vous trouverez ci-dessous les rendez-vous pour ce grand débat, organisés par la communauté des communes, auxquels les pompignacais peuvent participer.

Grand Débat National
Les communes de Bonnetan, Camarsac, Carignan de Bordeaux, Fargues, Salleboeuf et Tresses se sont associées pour organiser trois réunions dans le cadre du Grand Débat National:
  • mardi 12 février au Carré des Forges, Fargues St Hilaire, 3 avenue de Laurence: fiscalité et dépenses publiques/organisation de l'Etat et services publics (19-21h)
  • jeudi 14 février à l'Odyssée, Carignan de Bordeaux, place de la République : Démocratie et Citoyenneté
  • (19-21h)
  • vendredi 22 février à la salle de la Fontaine, Tresses avenue des écoles: transition écologique (19-21h)
Entrée libre

Répondre
25 janvier 2019 - Des travaux inadaptés, dangereux et onéreux
Loin du centre ville et loin des commerces des trottoirs trop larges et onéreux ont été créés route de la Poste.
Pourquoi ?
Au bénéfice de qui ?

Ces trottoirs sont potentiellement dangereux car ils empiètent sur la largeur de sécurité d'une chaussée très fréquentée par les automobilistes et les deux-roues. En effet si un cycliste venant du centre ville est dépassé par une voiture les hautes bordures des trottoirs l'empêchent désormais de se serrer de trop près, au risque de chuter.
Des véhicules larges, camions, bus, engins de chantier, tracteurs se croiseront de beaucoup trop près sans possibilité de frôler les bas-côtés

Ces travaux sont inadaptés car les piétons sont très peu nombreux en cet endroit. Pourtant ces trottoirs sont très larges. Pourquoi ? Peut-être seront-ils destinés à accueillir les cyclistes ?
Quant on voit comment a été mal traitée la circulation des cyclistes le long de la voie nouvelle du centre on ne peut que légitimement être inquiet.

Mais quels sont donc les professionnels et spécialistes qui ont étudié et proposé de tels travaux route de la Poste ?
Qui a décidé ?
Qui a été consulté ?

Peut-être encore un nième exemple de décision autocratique prise par quelqu'un qui s'estime au dessus de tous les professionnels et de tous les spécialistes... et bien entendu au dessus de tous ses prédécesseurs comme je l'illustrais dernièrement et comme il le rappelle quasiment lors de chacun des conseils municipaux.
22 janvier 2019 - Sensibilité à l'apostrophe
J'avais depuis quelque temps, et vendredi dernier encore, remarqué à mes dépends que notre maire n'aimait pas être apostrophé.
Peut-être vous aussi d'ailleurs vous est-il arrivé de le remarquer ?

Mais un lecteur prénommé Bernard, quel beau prénom, attentif et fort aimable vient de me signaler que les programmes informatiques de mon site web pompignac.net étaient eux-aussi était sensibles à l'apostrophe. Cela se traduisait par une bogue, ou un bug - comme vous voudrez - qui rendait impossible tout envoi de commentaire à propos d'un article dont le titre comportait une apostrophe.
Dont-acte, certes je suis peiné quand on m'apostrophe mais je ne traite pas de noms d'oiseaux celui qui en est l'auteur, au contraire, au cas d'espèce je l'en remercie vivement. Merci Bernard !

PS: ha oui, j'oubliais: j'ai corrigé la bogue, vous pouvez vérifier
20 janvier 2019 - L'église passe avant la mairie !
Je n'ai pas pu assister au conseil municipal de mercredi dernier pour cause d'escalier top raide, mais ayant appris que le maire avait l'intention d'aménager un accès pour handicapés à l'entrée de l'église Saint-Martin alors que la discussion concernant l'accessibilité de la salle du conseil et des mariages lors du conseil municipal du 27 septembre 2017 avait tourné court je me suis rendu à la mairie afin de consulter un éventuel registre d'accessibilité.

Les dames de l'accueil, comme à leur habitude, ont fort aimablement donné suite à ma demande, mais au lieu du registre attendu, sans doute introuvable, c'est le maire en personne qui est venu à ma rencontre.
Vous savez peut-être comment cela se passe habituellement : si on a le malheur de lui poser une question il considère cela comme un outrage, or en lui rappelant la demande des élus d'opposition lors du conseil municipal du 27 septembre 2017 il m'a brutalement accusé de dire n'importe quoi et s'est plaint que ce n'était pas lui qui avait construit la mairie !
Fichtre, quel argument ! Heureusement que j'étais assis, j'en suis resté abasourdi, comment peut-on raisonner de la sorte ? Pourtant la question de l'antériorité des locaux des mairies est le lot commun de la grande majorité des plus de 35 000 maires de France, et ils ne prennent pas cela comme un motif pour ne rien faire. Dieu merci !

Par exemple j'ai appris que le maire de Carignan avait récemment décidé de déplacer la salle du conseil au rez-de-chaussée de la mairie, or c'est exactement ce qui avait été demandé chez nous il y a un an et demi, mais sans suite ...

Et maintenant, comble de provocation, j'apprends que la priorité du moment est d'équiper l'église d'une rampe d'accès pour handicapés, mais rien pour les locaux de la mairie.
Tiendra-t-on bientôt les conseils dans l'église paroissiale ?
L'avantage c'est que les mariages civils et religieux pourront se faire dans la foulée dans les mêmes lieux, mais tout le monde ne pratique pas la religion catholique et il y a des militants de la laïcité qui ne voudront pas mettre les pieds dans l'église communale, ce qui se comprend fort bien. Les protestants, les juifs, les musulmans, les infidèles et les mécréants, eux-aussi, n'auront plus qu'à battre la semelle sur le parking devant le cimetière...

Voila où nous en sommes, encore un bien mauvais exemple du regrettable comportement de notre maire quand on lui parle de sujets qui ne sont pas ceux qu'il a décidé d'aborder. J'ai bien peur de ne pas pouvoir assister de si tôt aux prochains conseils municipaux. Ainsi-soit-il !
15 janvier 2019 - Je n'irai pas au conseil municipal ce soir
Non, je ne boycotterai pas le conseil municipal, simplement mon état de santé s'étant aggravé il m'est depuis quelque temps devenu pénible, voire dangereux, d'emprunter l'escalier raide qui mène à la salle du conseil.

Je ne pourrais donc pas vous rendre compte de ce conseil, et ne comptez pas sur la maire pour faire un compte-rendu détaillé de la séance, bien que depuis seulement quelques mois, sous la pression d'élus et de citoyens, il s'est senti obligé de publier ce qu'il intitule des comptes-rendus des conseils municipaux qui ne sont en réalité que de brefs résumés des stricts résultats des votes, pire encore depuis peu la liste des conseillers présents n'y figure même plus, sans doute parce que l'on constaterait le taux d'absence de plus en plus élevé d'un certain nombre d'élus de la majorité, conseillers comme adjoints.

Désormais donc seule l'association PSE publie un compte-rendu détaillé, le RAPP y a renoncé depuis longtemps et les élus de l'opposition tous pris par leur vie professionnelle et privés de salle de réunion n'ont pas la possibilité de publier régulièrement, un tract de temps en temps ne remplace pas une information régulière, s'ils manquent de temps ils devraient au moins alimenter un compte Twitter ou une page Facebook ... ou m'envoyer un article, pourquoi pas ?

Décidemment il se confirme que la vie démocratique à Pompignac a désormais totalement perdu la plus grande partie de sa substance, malgré un soi-disant Espace Citoyen où l'on est plus préoccupé de loisirs que citoyenneté.

Si vous prenez la peine de lire et ou de relier mon compte-rendu détaillé du conseil municipal du 27 septembre 2017 vous constaterez que le maire était surtout préoccupé par l'inutile achat d'un terrain à 300 000 € pour en faire un jardin de loisirs plutôt qu'aménager les accès à la mairie aux handicapés comme le montre la suite réservée à la proposition d'un élu, proposition rejetée par le maire avant même de l'avoir examinée !

Pour obtenir satisfaction faudra-t-il donc qu'un jour, à l'instar des gilets jaunes, des cannes et béquilles jaunes et des fauteuils roulants jaunes viennent bloquer les accès à la mairie de Pompignac pour enfin se faire entendre ?

Hélas les sourds sont muets, les aveugles sont invisibles, les paralytiques sont immobilisés et les malades sont HS, le maire a bien montré qu'il s'en fiche complètement et qu'il ne fera rien en ce sens !

Pourtant le maire nous avait raconté la belle histoire de son voyage au Salon des Maires de 2017 où il souhaitait que «pour les autres années plusieurs personnes puissent venir car il y a beaucoup de choses à voir au Salon des Maires (accessibilité pour handicapés, transports et vélos électriques, etc.).»

Belles paroles comme d'habitude, mais suivies d'amnésie comme d'habitude ...

Et si vous ne me croyez pas venez donc ce soir, où à la prochaine fois, assister au conseil municipal, l'entrée y est gratuite mais il faut y rester silencieux.
13 janvier 2019 - J'ai bien fait de me bouger hier soir
Hier soir j'étais encore fatigué mais comme les vœux des élues et élus de l'opposition se déroulaient tout près de chez moi j'ai répondu présent à leur invitation et je ne l'ai pas regretté.
Je craignais un peu de revoir toujours les mêmes têtes, mais pas du tout, il y avait une majorité de jeunes dont beaucoup de nouveaux pompignacais, et aussi beaucoup d'enfants qui n'ont pas du tout eu l'air de s'ennuyer.
Beaucoup de monde, certainement plus que la veille, selon ceux qui avaient fait les deux déplacements, mais des discours brefs, ouf, ça change !

La soirée avait été intégralement préparée par les trois élues et les deux élus sur le thème de la découverte des productions viticoles du monde entier (Nouvelle-Zélande, Chili, Californie) et de régions de France comme le Quercy ou la Camargue, le tout accompagné de délicieuses tapas maison.

Ce qui montre que l'on peut faire de la politique locale tout en ayant une ouverture sur le monde, cela nous change de l'esprit de clocher qui règne trop souvent du côté de la mairie.

Comme tout avait été préparé aux frais de nos hôtes une discrète tirelire (je n'ose plus dire cagnotte maintenant !) n'est pas restée oubliée dans son coin.

Ce fut un agréable moment d'échanges et de réelle convivialité.
12 janvier 2019 - Ouf ! J'ai évité de perdre mon temps hier soir
Hier soir j'étais fatigué et j'ai préféré rester douillettement chez moi plutôt que me rendre aux vœux du maire et subir une nième fois son archi-long discours léninifiant (ce n'est pas une faute d'orthographe !) d'autosatisfaction.

Je ne le regrette pas, car certaines de mes connaissances qui ont eu plus de courage que moi m'ont confirmé que le discours fut tout aussi dépourvu d'intérêt que long, aussi long qu'une lettre de 5 pages rédigée à 2 heures du matin, et que la vie à Pompignac vue par le maire se résumait à une sorte de compte-rendu à la sauce Club-Méd (bouffe et festivités)

Comme d'habitude le maire a repris à son actif le travail des nombreuses associations pompignacaises qui n'avaient pourtant pas attendu son arrivée pour exister et œuvrer !

Hormis les personnes plus ou moins obligées de venir, agents municipaux, élus et responsables d'associations, il semblerait que les pompignacais de base ont majoritairement préféré rester au chaud chez eux, ils commencent à connaître la musique ! C'est normal nous payons (cher) une école pour cela...
9 janvier 2019 - De vastes projets immobiliers avenue du Périgord


Il ne se passe pas un jour sans que je reçoive des publicités pour des projets immobiliers importants (vastes entrepôts, immeubles d'habitation et de commerces) avenue du Périgord.
C'est d'autant plus bizarre que l'on ne trouve aucune trace de ces projets en mairie.

Il faut dire que la transformation des espaces boisés en terrains constructibles est généralement une opération extrêmement lucrative. En attendant ça défriche à tours de bras dans le secteur malgré le réel risque climatique et les atteintes graves à l'équilibre écologique.
Inutile de verser des larmes de crocodile sur les projets de Jair Bolsonaro contre la forêt amazonienne quand on fait la même chose chez nous, à notre échelle c'est aussi grave qu'au Brésil

La construction d'immeubles d'habitation à l'endroit de Pompignac le plus éloigné des écoles et des commerces va engendrer des coûts de fonctionnement importants pour la commune et les organismes intercommunaux alors même que la commune sera privée du bénéfice de la taxe d'habitation.
Les recommandations du Sénat conseillant aux maires ruraux de ne pas construire trop loin des centres des bourgs semblent ne pas concerner notre commune.
Pourtant dans un proche avenir il faudra bien se demander qui paiera les surcouts induits des ces options hasardeuses ?

Mais à qui donc tout cela profite-t-il ?
11/01/2019 08:34 - Commentaire de Coeur Pompignac

Monsieur Le Lann, la réponse à votre question est vraisemblablement que cela profite en premier lieu aux ex-propriétaires de ces terrains vendus aux promoteurs. Puis dans un second temps cela profite aux promoteurs eux-mêmes s'ils revendent ces entrepôts ou habitations clefs en mains aux intéressés.
L'arrivée d'emplois sur notre commune est peut-être une bonne chose.
Il y a fort à penser que la municipalité, ne peut hélas s'opposer à tout projet privé dès lors que le projet respecte le PLU dont les caractéristiques principales actuelles ont été validées par le conseil municipal en juillet 2013.
Aussi la question serait comment se préserver davantage ?

Répondre
12/01/2018 10:17 - Commentaire de Coeur meurtri en réponse à Coeur Pompignac

Mais qui décide de l'affectation de tel ou tel terrain ?
Certainement pas les propriétaires ou les promoteurs eux-mêmes !
À l'origine c'est sur la base du Plan Local d'Urbanisme (PLU) que ces affectations sont décidées, ce PLU est municipal, et le maire refuse obstinément qu'il soit intercommunal (PLUi) ce qui lui donne un pouvoir quasi absolu sur le territoire municipal, en effet depuis 10 ans le conseil municipal, tel une chambre d'enregistrement, vote toutes les décisions du maire.
À terme les PLU devront être intercommunaux, ainsi on comprend mieux pourquoi le maire a annoncé qu'il briguait un 3ème mandat avec l'ambition de devenir le président de la communauté de commune.

«Le PLUi est un document d’urbanisme à l’échelle d’un groupement de communes (EPCI) qui étudie le fonctionnement et les enjeux du territoire, construit un projet de développement respectueux de l’environnement, et le formalise dans des règles d’utilisation du sol. Le PLUi doit permettre l’émergence d’un projet de territoire partagé, consolidant les politiques nationales et territoriales d’aménagement avec les spécificités du territoire»

Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

Répondre
12/01/2018 12:13 - Commentaire de pompignac.net en réponse à Coeur meurtri

Non, ce n'est pas tout à fait exact, lors du 1er mandat du maire le conseil municipal ne s'est pas comporté comme une chambre d'enregistrement: une opposition s'était constituée, mais face l'impossibilité d'un dialogue avec le maire la moitié du conseil municipal avait préféré démissionner.
Malgré cela le maire a quand même pu mener à bout son mandat et définir ce nouveau PLU de 2013.

La réponse à la question de Coeur Pompignac
"Aussi la question serait comment se préserver davantage ?" est toute simple: les municipales de 2020 nous offriront la possibilité de choisir un nouveau maire plus respectueux de l'environnement, c'est déjà et d'abord au niveau communal que se joue l'avenir de notre cadre de vie et celui des générations futures

Répondre
18/01/2019 23:49 - Commentaire de LUMIERE en réponse à Coeur meurtri

Oui coeur meurtri le passage en PLUI est certainement la solution pour définir l'architecture de notre territoire intercommunal, encore faut-il que les concepteurs du PLUI ne reproduisent pas les aberrations qui voient le jour par ci par là, (logements collectifs loin du centre bourg, éco-quartier tout près d'une voie rapide, etc....).
Nous voyons aussi sur notre CDC plusieurs communes qui ont engagé une révision de leur PLU, franchement la volonté politique des maires n'est pas au PLUI, c'est bien dommage.
Pourtant, sur notre territoire intercommunal les données démographiques, économiques,écologiques et les mobilités mériteraient une coordination pour bien répondre à la croissance du nombre d'habitants, et offrir des emplois et services sur le secteur.

Répondre
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 089 188 fois
En mai 2020 il y a eu 28 143 pages vues - cette page a été visitée 285 073 fois - Précédente visite le 30/05/2020 à 14h 42mn
En mai 2020 il y a eu 28 144 pages vues