pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le février 2020 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 14 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 18.210.11.249.

De A à Z ...
Quelques actualités février 2020 à Pompignac et alentours
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
27 février 2020 - Les 30 propositions pour une commune plus éthique
La profession de foi de la liste CDE - Construire Demain Ensemble, conduite par Céline Deligny Estovert mentionne son adhésion à la charte de l'élu local mais elle évoque aussi les propositions de l'association ANTICOR qu'elle s'engage à respecter.
Ces propositions sont au nombre de 30, réparties en 7 groupes:

1 - Disponibilité des élus (2 propositions)
2 - Prévention des conflits d’intérêts (4 propositions)
3 - Reconnaissance du rôle des élus minoritaires (5 propositions)
4 - Transparence de l’action publique (8 propositions)
5 - Lutte contre la corruption (3 propositions)
6 - Contrôle de l’action municipale (4 propositions)
7 - Participation des citoyens aux décisions locales(4 propositions)
Voir les 30 propositions d'ANTICOR

ANTICOR est une association fondée en juin 2002 par Éric Halphen et Séverine Tessier pour lutter contre la corruption et rétablir l’éthique en politique, elle est agréée par la ministre de la Justice et par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Je présume que Céline Deligny Estovert a d'excellentes raisons de mettre en avant les préconisations d'ANTICOR.
26 février 2020 - Les obligations nouvelles des élus locaux
Sceau de la République Depuis le 31 mars 2015 la loi prévoit que, lors de la première réunion du conseil municipal, aussitôt après l’élection du maire et des adjoints, le nouveau maire donne lecture de la charte de l’élu local, conformément au code général des collectivités territoriales, article L. 1111-1-1.

Cette loi n’a été promulguée qu’après les élections de 2014 et c’est bien dommage car si tous les futurs élus devront s’y soumettre ce ne fut pas le cas pour les élus sortants.

21 février 2020 - Une troisième liste d’opposition !
Faute de remplir les salles de réunion le maire actuel inonde l'espace médiatique de textes et de résolutions en opposition totale avec la politique qu'il a mené depuis 12 ans.

Une des conséquences les plus visibles et désastreuses de son PLU est le phénomène de division des parcelles construites qui défigure la commune et va rendre la vie difficile à tout le monde.
Face aux critiques venues d'horizons très divers il a toujours affirmé qu'il ne pouvait rien faire et que c'était la faute à l'État, de toutes façons il n'a jamais tenu compte ni des avis de ses élus, de la majorité comme de l'opposition, ni de celui des habitants. Quiconque lui faisait la moindre remarque devenait illico presto son ennemi.
Et voici maintenant qu'avec un indéniable culot il écrit ceci :
Le PLU sera amélioré, de façon à éviter les divisions en terrains trop petits, la multiplication de chemins en impasse et de réseaux, pour des lots en seconde ou troisième ligne (voire plus)
Pardonnez-moi
On croirait lire un texte écrit par une 3ème liste d'apposition !
De qui se moque-t-on ainsi ?


Tout ce que l'on peut lire dans sa prose, aussi longue et lourde que ses discours, donne l'impression qu'il veut être réélu pour 6 ans afin de rattraper 12 ans d'erreurs, d'approximations, d'improvisations, de contradictions, de gaspillages des ressources, de déni de démocratie, de gouvernance autoritariste.

La meilleure façon de réparer ses erreurs serait qu'il se retire dès maintenant, chacune des deux autres listes d'opposition est bien plus lucide que lui, et ensemble elles feront bien mieux que lui.
25/02/2020 08:28 - Commentaire de Gérard SEBIE

Merci à POMPIGNAC.NET d’avoir l’honnêteté de qualifier la liste CONSTRUISONS DEMAIN ENSEMBLE conduite par Céline DELIGNY ESTOVERT de liste d’opposition au maire actuel.

  • Opposition par la forme de gouvernance (démocratie participative et écoute des habitants contre autoritarisme)
  • Opposition de programme ( urbanisation raisonnée respectueuse de l’environnement contre bitumage et bétonnage.)
  • Opposition sur l’utilisation des finances locales ( dépenser selon ses moyens contre fuite en avant)
  • Opposition sur l’intercommunalité ( coopération constructive avec les autres communes contre juxtaposition d’intérêts communaux)
  • Opposition dans la manière de composer de la liste ( adhésion plurielle à la construction d’un programme suite à un large partage d’idées contre candidatures forcées pour certains et obéissance à un maître suprême).

  • Pour ceux qui malicieusement s’obstinent à dire le contraire, ces quelques exemples font la différence entre la liste du maire sortant et CONSTRUIRE DEMAIN ENSEMBLE.

    Répondre
    25/02/2020 14:23 - Commentaire de pompignac.net sous la plume de Bernard Le Lann en réponse à Gérard SEBIE

    Pour ma part je considère que la liste CDE - Construire demain Ensemble de Céline Deligny-Estovert est une liste d'opposition, , tout comme la liste participative Vivons Pompignac Autrement 2020. J'espère simplement que chacune de ces deux liste ne considère pas l'autre comme un adversaire, ce qui serait fort dommageable dans un proche avenir, notamment dans l'hypothèse où il y aurait un second tour. Souhaitons que l'erreur de 2014 ne se reproduisent pas cette année.

    Répondre
    25/02/2020 15:28 - Commentaire de Imberdis en réponse à pompignac.net sous la plume de Bernard Le Lann

    Les deux listes sont bien entendu des listes d’opposition . Pour la deuxième liste dite participative , le manque de transparence concernant la tête de liste nous interpelle ? Il est bien indiqué dans les textes du Ministère de L’Intérieur que le candidat tête de liste est chargé de faire toutes déclarations et démarches utiles à l’enregistrement de la liste.

    Contenu de la Déclaration :

    L’identité du candidat tête de liste ( nom, prénom …..) etc …. la signature du candidat.

    La déclaration du candidat tête de liste doit être accompagnée des documents suivants :
    - la liste des candidats au conseil municipal dans l’ordre de présentation ……etc
    - la liste des candidats aux sièges de conseillers communautaires dans l’ordre de présentation … etc

    MEMENTO AUX CANDIDATS peut être lu par tout administré sur internet.

    Répondre
    25/02/2020 17:09 - Commentaire de Rishi

    Confidence d’une petite galerie marchande.

    J’ai vu le jour à Pompignac dans la première moitié des années 1990, la Mairie datant de 1884,la salle polyvalente datant 1988 sont toujours mes voisines. Aussitôt un dentiste s’est installé, à l’autre extrémité un bar brasserie.
    Le cabinet dentaire est toujours en activité, le bar brasserie aussi.
    Bien entendu les années passant les personnes, dentiste et gérant du bar ne sont plus les mêmes.
    Dés le début un local a reçu l’agence postale, ce local loué puis acquis par la commune.
    Dans les autres locaux : un pressing, un temps une boucherie, ainsi va du commerce certains locaux ont changé de fonction.
    Un local loge Les Coteaux de Bordeaux ( ACDB les coteaux ) depuis de nombreuses années, un autre un cabinet médical, …. Je propose une petite galerie couverte sur ma façade pour abriter de la pluie ou du soleil les passants et les habitués du bar brasserie.
    Je pense qu’ils sont heureux de profiter aussi du petit massif qui agrémente ma façade, un peu de verdure ne nuit pas.
    Depuis quelques temps, une nouvelle galerie, heu non ! un centre commercial ! est devenu mon nouveaux voisin Je ne suis pas jalouse au contraire s’il peut comme moi rendre services aux pompignacais et autres, c’est bien.

    Mais depuis cette campagne électorale je suis triste de ce que l’on dit de moi « les commerces, qui avaient tous PERICLITE dans la petite galerie marchande ancienne » Le cabinet dentaire, le bar brasserie, les Coteaux bordelais, l’agence postale sont toujours là et les autres locaux ont trouvé preneurs.
    Heureusement mon amie la galerie marchande de Tresses m’a consolée « t’inquiète, pour moi aussi y’a eu du changement, les années passent, les commerces changent, d’autres viennent. « depuis j’ai entendu dire que le centre commercial nouveau et la façade commerciale du parc de citon sont des compléments de la Petite Galerie Ancienne existante !!!
    Je suis petite et ancienne mais PREMIERE.

    Répondre
    01/03/2020 17:50 - Commentaire de Stéphane Chatelier

    Depuis le 27 mars 2014, les dispositions de la Loi ALUR s’appliquent :
    les Communes ne peuvent plus fixer de COS – Coefficient d’Occupation des Sols ni de superficie minimale.
    Le Plan Local d’Urbanisme contient toujours des dispositions relatives au COS et à la superficie minimale mais ces dispositions sont devenues illégales et ne peuvent plus s’imposer à un projet de permis de construire. L’instructeur de permis de construire a l’obligation d’écarter l’application des dispositions relatives au COS et à la superficie minimale.
    Les Maires sont donc mis devant le fait accompli et ne peuvent s'opposer à ces découpages.
    Pour l'instant. Il va falloir que le Plu soit sans doute révisé.

    Répondre
    19 février 2020 - Délai très court, trop court ?
    BOAMP Le BOAMP publie ce jour un avis de marché selon une procédure adaptée pour la réfection des chemins de Chauffour, Martinot et Cordes sous un délai tout juste d'une semaine, soit 7 jours ouvrables complets ou 9 jours ouvrés.
    Ce délai est terriblement court, pourquoi ? Qu'est-ce qui justifie tout çà coup un délai aussi bref ?
    L'approche des élections peut-être ?
    Cela voudrait-il dire que certaines entreprises auraient été pré-consultées ? Je n'ose le croire !

    Pourquoi une telle précipitation alors que cela fait des années que ces chemins sont en piteux état ?
    Quant au chemin de Martinot cela fait des semaines, peut-être même des mois qu'il est totalement défoncé par divers engins de chantier. On pourrait l'appeler le chemin Junky tellement il est défoncé !

    Après-tout le maire ne peut s'en prendre qu'à lui-même si ce chemin est dans cet état, d'abord il ne l'a jamais entretenu, sauf vers le haut, ensuite il a autorisé des constructions sur les coteaux nord du chemin qu'il n'aurait jamais dû autoriser.

    Récemment dans son coûteux M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac il nous bassiné avec son désarroi de voir en quel état ce chemin avait été mis par des engins de chantier.

    Cette attitude surprenante me fait penser à un vieux principe du Droit qui se résume ainsi
    « Nemo auditur propriam suam turpitudinem allegans »
    « Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude »

    Parfois je me demande si Pompignac n'est pas hors-sol comme disent certains journalistes politiques en ce moment...
    18 février 2020 - Saint-Émilion sur Laurence
    Saint-Émilion
    Dimanche dernier le maire en campagne organisait une réunion électorale dans les luxueux locaux de la maison de Cadouin.
    Outre la dizaine de colistiers présents 8 personnes s'étaient déplacées pour écouter le maire pendant plus de 3 heures. À chaque question posée par l'assistance soit le maire esquivait ou ne répondait pas, soit il prenait soin pour rappeler longuement qu'en tout c'est lui, et lui seul, qui détient la vérité. On le savait déjà : pas la peine de sacrifier son dimanche pour ça.

    Mais un point nouveau a toutefois retenu la curiosité de cet auditoire plus que clairsemé : grâce à de petites constructions dans le centre s'il est élu Pompignac va devenir un petit Saint-Émilion (sic).
    Allons bon ! Le maire en campagne n'a peut-être pas souvent quitté Pompignac pour aller visiter Saint-Émilion, ou bien sa fourche a langué.

    Voila qui va certainement faire plaisir à un viticulteur qui n'est plus en campagne cette année mais qui avait été honteusement accusé bien à tort de vouloir transformer ses vignobles en lotissements, il n'en n'a jamais été question, ce viticulteur n'est pas fou, mais si Pompignac devient le nouveau Saint-Émilion sa production viticole va connaître une sacré plus-value ! Tant mieux pour lui, cela compensera peut-être les pertes à l'export consécutives aux sur-taxations du président Trump.

    Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon nous aurions aujourd'hui encore un article dans la rubrique faits-divers du Parisien. On imagine déjà le titre...
    17 février 2020 - Qui a tué la veuve de Pompignac ?
    Crime à Pompignac C'est le titre du Parisien et de Aujourd'hui en France dans leurs numéros de ce jour

    C'est bien que l'on parle dans la presse nationale de notre commune, mais pour être équitable je serai heureux qu'un jour la presse nationale change de sujet et titre « Qui a tué la démocratie à Pompignac ? », nous pourrions avoir des articles sur ce thème tout aussi intéressants, sinon plus, que ce triste fait divers.
    16 février 2020 - Avant moi rien n'a été fait
    Puisque le maire répète cela jusqu'à nous en saouler n'hésitons pas nous aussi à pratiquer la répétition, mais aujourd'hui limitée par ces 3 photos prises avant les destructions. La mi do ré
    Elles sont un exemple parmi d'autres de ce qui avait été fait, et bien fait, et qui a été détruit afin de libérer le terrain et de le vendre à un prix attractif à un promoteur.

    En remplacement : du provisoire qui dure et des promesses qui n'engagent que ceux qui y croient.

    Les bâtiments de Citon avant leur destruction par le maire actuel.
    Bâtiments de Citon
    Cliquez sur la photo


    La bibliothèque avant sa destruction par le maire actuel.
    Cliquez sur la photo


    Le dojo avant sa destruction par le maire actuel.
    Cliquez sur la photo


    A capella et en solo par le maestro : « Avant moi rien n'a été fait »
    En écho par le chœur des vierges: « Après lui le déluge »
    16 février 2020 - PSE questionne les candidats aux municipales
    La sauvegarde de la biodiversité, indispensable pour l'avenir des habitants de la planète, est une des grandes priorités actuelles, as seulement au niveau international ou national, mais aussi au niveau communal.

    questionnaire L'association PSE - Pompignac Sauvegarde Environnement vient d'envoyer un questionnaire en 5 parties aux différents candidats aux prochaines élections municipales.
    Vous pouvez consulter ce questionnaire ici

    Rendez-vous le 1er mars pour connaitre les réponses (ou les non réponses) nous verrons ce qu'en pensent les candidats, et notamment celui qui vient pour l'occasion de se parer de belles couleurs vertes...
    14 février 2020 - Vains projets pour Pompignac
    Un autre grand gaspillage de deniers publics : les travaux d'aménagement de la maison de Cadouin.
    maison de Cadouin business Environ un million d'euros de travaux, soit l'équivalent, au minimum, de 5 maisons neuves qui auraient pu être destinées à du logement social. Tout cela pour faire des salles à louer aux pompignacais, salles où les amis politiques peuvent s'y réunir gratuitement alors que ceux qui ne le sont pas y sont refusés, ou au minimum dissuadés par une incroyable panoplie d'interdictions et d'obligations. Cliquez sur l'image vous serez surpris par ce site totalement anonyme

    Dans la mesure où cette maison est rattachée à un budget annexe cela veut dire que les rentrées d'argent devront équilibrer les frais engagés
    Combien d'années de location de salles faudra-t-il pour rentabiliser une mise de fonds de un million d'euros ? Il faudra, bien entendu, rentabiliser aussi les frais de fonctionnement et d'entretien.

    C'est donc un gouffre financier qui s'annonce.

    Cela n'a pas empêché le maire de réunir hier en ces lieux une petite poignée de ses fidèles et de quelques rares curieux à qui, une fois de plus, tel un sempiternel leitmotiv, il a dit et répété : Avant moi rien n'a été fait à Pompignac oubliant un peu vite qu'à son arrivée en 2008 il a été bien heureux de bénéficier des services de la salle des fêtes, en cette même salle des fêtes où l'équipe de son prédécesseur avait créé l'actuel cinéma, un modèle du genre.
    Il n'avait pas remarqué qu'un centre commercial existait déjà, avec une agence postale, un cabinet médical, un dentiste, une brasserie et divers commerces.
    Il n'avait pas remarqué non plus qu'une vaste plaine des sports fonctionnait déjà, ainsi qu'un dojo, une bibliothèque.
    Longtemps il y avait même une station service devant le local de la presse.
    Il avait aussi oublié qu'un lotissement de logements sociaux bien conçu et très bien placé avait été inauguré avant lui

    Dojo  à l'abandon Bibliotheque et Dojo Non, il n'avait rien vu de tout cela, mais pendant son premier mandat il a totalement négligé d'entretenir les bâtiments de Citon (bibliothèque, dojo, etc.) peut-être afin de justifier leur destruction, ce qui a ainsi libéré l'esplanade de Citon et a permis sa vente à un promoteur immobilier. Cliquez sur les images

    Non, il avait surtout remarqué que la mairie s'ornait de magnifiques tilleuls qu'il s'est empressé de supprimer, sans doute parce que la mairie devaient pouvoir être mieux visible avec son nouveau locataire.
    Cliquez sur l'image


    Dieu merci il n'a quand même pas mis en façade son portrait comme cela se fait en d'autres contrées !

    Mais dans la salle des mariages et du conseil il a supprimé le panneau de la liste des maires, où les anciens occupaient par respect le haut du tableau et où un espace libre en bas de tableau était réservé aux nouveaux arrivants, comme cela se pratique dans toutes les mairies. A la place il a accroché un nouveau tableau où il s'est vaniteusement installé au sommet de la liste, plaçant sous lui tous ses prédécesseurs.
    Une telle attitude vaut bien à sa liste le nouveau titre de
    Vains projets pour 2020!
    Cliquez sur les images

    Et comme bientôt la commune va bientôt friser les 3 500 habitants il sera obligé de construire de nombreux nouveaux logement sociaux. Regardez la carte de Pompignac et autour de vous et devinez quel est l'espace non boisé et non agricole qui est encore disponible pour ces constructions ...
    Silence à ce sujet sur ces vains projets
    12 février 2020 - Les réserves foncières communales ont fondu comme neige au soleil
    Et voici un autre type de gaspillage : pour financer ses luxueux projets, démesurés à l'échelle de la commune, le maire a vendu la quasi totalité des terrains communaux constructibles. Cela lui permet d'afficher un semblant de début de retour à l'équilibre financier.
    bijoux de famille Familièrement on appelle cette pratique «Vendre les bijoux de famille».
    Le foncier communal est réduit à une peau de chagrin, qu'importe : "Après moi le déluge", c'est ainsi se résume la politique à long terme du maire. Merci pour ces successeurs !

    3 singes Cette aliénation de notre patrimoine commun est un autre type de gaspillage de ressources, il est peu visible par les yeux de ceux qui ne veulent jamais rien voir, mais il privera les futures équipes municipales de toute marge de manœuvre.

    Le réchauffement climatique et la disparition extrêmement rapide de la biodiversité devraient inciter tous les maires à sanctuariser tous les espaces boisés et à réfléchir à deux fois avant d'abattre tout arbre. Hélas un arbre qui a mis 50 longues années à pousser est abattu en à peine 5 minutes, triste comparaison de l'échelle des temps !

    La disparition simultanée des insectes pollinisateurs et des terres agricoles est une grave menace que l'on fait peser sur les générations futures.

    Les belles publications sur papier glacé et les belles promesses électorales veulent-elles sciemment nous détourner des vraies priorités du moment? C'est bien possible, hélas ...
    11 février 2020 - La zone libellule prend l'eau
    Si l'école maternelle n'a pas vocation à prendre l'eau c'est tout le contraire pour la zone Libellule.
    La Zone Libellule est une « Zone de LIberté Biologique Et de LUtte contre les polLuants Emergents », imaginée par les chercheurs de Lyonnaise des Eaux avec le concours d’acteurs régionaux (universités, entreprises spécialisées dans la biodiversité, …). Elle a pour objectif de créer une zone de biodiversité facilitant l’élimination des micropolluants résiduels des eaux usées avant leur rejet dans la nature.
    Réf.: Lyonnaise des eaux
    Panneau d'annonce de travaux On nous avait annoncé par voie d'affichage le 12 septembre 2014 que son coût s'élèverait à 496 495,20 €, achat du terrain et sa préparation non compris, depuis cette date on nous a juste annoncé que la zone libellule commençait à être mise en eau, mais nous n'en savons rien de plus, la zone est interdite aux visiteurs.
    Pour que cette zone remplisse parfaitement son rôle il faut préparer le terrain (abattage de très nombreux arbres et nivelage) et y faire un grand nombre de plantations, vous pouvez voir le schéma d'une telle zone en cliquant sur cette vignette ===>. Schéma de zone libellule
    Seules les communes riches peuvent s'offrir une zone libellule car c'est un investissement lourd et cela nécessite un entretien soigneux et permanent, donc onéreux. Si cet entretien n'est pas correctement assuré ce sera un nouveau gaspillage des deniers publics, comme le toit végétalisé de l'école maternelle.
    Nous avons intérêt à être vigilants car les gaspillages sont monnaie courante - si j'ose dire - à Pompignac.

    La liste des gaspillages passés, présents et à venir ne s'arrête pas ici: la suite aux prochains numéros
    12/02/2020 11:28 - Commentaire de MMXX

    Dans le MPP de novembre il était écrit « Jeudi 3 octobre, la Zone Libellule a été mise en eau », « il faudra ce mois-ci clôturer le site, puis effectuer les nombreuses plantations nécessaires ». Nous sommes au mois de février, les bassins sont toujours vides, le site n’a pas été clôturé, aucune plantation n’a été faite et les eaux à la sortie de la station d’épuration coulent directement dans la Laurence.
    Il est évident qu'à ce jour, la Zone Libellule n’est toujours pas en fonctionnement. La photo que l’on voit sur le tract du candidat Denis Lopez et dans le MPP de novembre, qui veut nous faire croire que tout fonctionne bien, ne reflète pas la réalité.

    Répondre
    9 février 2020 - L'école maternelle prend l'eau
    ça prend l'eau C'est ce que m'ont dit des parents, l'école maternelle connaitrait des périodes de forte humidité et des infiltrations d'eau présentant un risque sanitaire pour les enfants.
    Faute d'entretien la toiture végétalisée ressemble maintenant aux terres arides de la brousse, on sait pourtant que les toits-terrasse adaptés aux régions méditerranéennes posent souvent des problèmes dans les régions humides comme la nôtre.
    Il faut aussi se demander si le fait d'avoir construit le bâtiment autour d'un vaste vide à ciel ouvert ne contribuerait pas à ce phénomène d'humidité, il nous faudrait un architecte indépendant pour faire un audit à ce sujet.

    cuvette La voie nouvelle est en forte pente vers l'école maternelle, la chaussée entourée de sols rendus étanches facilite l'écoulement rapide des eaux pluviales polluées par la circulation du centre-bourg directement vers cette école. Les terrains au sud et à l'ouest de l'école sont en pente vers celle-ci, ce qui n'arrange rien.     On appelle cela une cuvette !

    En résumé cette école qui nous a couté la somme globale de 6 millions d'euros ne semble pas être une réussite alors que le maire veut toujours en faire le projet phare de sa politique, pourtant les phares ont pour vocation d'éviter les naufrages...
    Pour ce prix, en étant moins vaniteux, nous aurions pu construire tout le groupe scolaire, malheureusement l'école élémentaire est maintenant trop petite il a fallu y installer des préfabriqués provisoires dans la cour de récréation.
    L'esplanade de Citon, en hauteur, aurait été parfaite pour accueillir un groupe scolaire, mais on a préféré la brader au profit de la promotion immobilière.
    Tout cela donne l'impression d'un grand gaspillage des deniers publics et d'une mauvaise maîtrise des investissements.

    Hélas il n'y a pas que l'école maternelle qui pose problème, mais si tout le monde se tait face aux onéreux bombardements médiatiques de propagande la commune risque de connaître de graves déconvenues dans les années qui viennent. Plekszy-Gladz

    Nous pouvons constater chez nous que le culte de la personnalité et celui du secret ne font pas partie des meilleurs critères qui soient pour diriger une commune.
    8 février 2020 - Vains projets pour 2020
    Quand on manque d'imagination on plagie, c'est bien connu à Pompignac. Voyez ici et voyez la
    6 février 2020 - Gaspillage des deniers publics (suite)
    Pour ce projet pharaonique (certes, mais à l'échelle de notre petite commune fort endettée) il s'agit en fait d'un plan de financement bien plus important que celui annoncé hier: 232 901 € HT au total ! Avec une demande subvention de 81 515 € HT auprès de l'État.
    Que ce soit les deniers de la commune ou ceux de l'État il s'agit de fonds publics gaspillés pour un projet bien trop luxueux alors qu'il y a des priorités locales et nationales bien plus urgentes.
    Le maire démarre bien mal sa campagne électorale, peut-être pense-t-il ainsi bénéficier des voix de ceux qui fréquentent l'église Saint-Martin ? Cette église s'ouvre d'ailleurs beaucoup plus souvent pour des concerts que pour la messe ou pour d'autres cérémonies religieuses.

    Jeter l'argent par les fenêtres ne me semble pas être un bon argument électoral aussi bien auprès des catholiques qu'auprès des mélomanes.
    À propos des mélomanes : quel est le coût total l'école de musique ? La do ré Chi lo sa ?
    5 février 2020 - Gaspillage des deniers publics
    Église Saint-Martin Le parvis de l'église Saint-Martin est souvent encombré de voitures alors qu'il y a de nombreuses places de stationnement en haut de la route de l'église, le long du nouveau cimetière, souvent peu occupées, et lors des cérémonies comme les obsèques ou les mariages c'est un vrai tohu-bohu devant l'église...

    Nous venons d'apprendre avec stupeur que le maire vient de décider seul de lancer des travaux d'aménagement de ce parvis pour un montant de 200 000 €. Ce chiffre me paraissant tellement élevé j'ai consulté la page des marchés publics sur le site web de la commune, et j'y ai lu ceci : Page en cours de construction. C'est bien fâcheux ...

    Un conseiller municipal connu pour sa sagesse vient de me confirmer cet hallucinant montant des travaux. Aïe !

    À force de lancer de couteux projets et travaux bien au dessus des moyens d'une petite commune comme la nôtre le maire se rend-il bien compte ce que représente un investissement de 200 000 € ? On peut se le demander.
    Je connais un jeune couple aux revenus relativement modestes qui vient de s'endetter pour 25 ans afin de financer l'achat de leur maison de 200 000 € et qui va sursauter à l'annonce du montant de tels travaux.

    C'est d'autant plus déraisonnable que le judo et la gymnastique sont logés dans de disgracieux algécos qui ne sont pas conçus pour durer, tout comme la bibliothèque qui n'est pas mieux lotie et voisine avec un vaste et laid conteneur servant de dépôt de matériels divers devant la salle des fêtes. Il y a quand même d'autres priorités !.

    Oui, il faut trouver une solution pour le parvis de l'église, mais une solution économique et concertée avec les habitants et les paroissiens sinon c'est celle ou celui qui succèdera au maire actuel dans deux mois qui devra assumer la charge financière d'un tel gaspillage.

    Saint Martin, homme généreux et adepte de saine gestion, était l'ennemi du gaspillage, prions-le mes biens-chers frères, mes bien-chères sœurs afin que soit éloignée de nous cette funeste hérésie.
    06/02/2020 08:28 - Commentaire de Philo Mène

    La coupe est pleine !
    Deux mandats, 12 ans de gestion personnelle, beaucoup trop personnelle, de gaspillage des deniers publics, de démissions de conseillers ou adjoints, cela suffit.
    A quelques semaines des élections municipales l'ambiance est lourde sur Pompignac, quelle liste le Maire actuel va t'il nous présenter ? Pour quel programme ?
    En cas de réélection va t'il faire voter la " permission de dépenser jusqu'à 300 000 euros " à sa guise, comme c'est le cas depuis le 2ème mandat. Beaucoup de ses colistiers s'en mordent les doigts .
    Pompignacais, Pompignacaises réveillez vous . Pompignac doit retrouver une ambiance plus sereine, plus de clarté, des dépenses bien étudiées sans recours aux " AVENANTS " qui dans certains dossiers font " grimper " la note .
    Cela SUFFIT.

    Répondre
    06/02/2020 11:20 - Commentaire de Marius en réponse à Philo Mène

    Vous avez raison Philo Mène, 12 ans de mandat ça suffit.
    Le problème qui se posait pour cette église était l’accès aux personnes à mobilité réduite, c’est une obligation de se mettre aux normes.
    Mais 200 000 € d’investissement c’est de la démesure pour satisfaire cette obligation.
    Malheureusement depuis 12 ans le maire actuel nous a habitué à des dépenses hors normes au détriment d’autres investissements nécessaires et urgents .
    Ce qui est déplorable et malhonnête de sa part, c’est qu’à quelques semaines d’une nouvelle élection il s’autorise seul à engager des dépenses que ses éventuels successeurs devront assumer.
    Peu de maires en FRANCE s’autorisent à ces dérives, cela porte un nom « ABUS DE POUVOIR »

    Répondre
    24/02/2020 18:21 - Commentaire de MMXX en réponse à Marius

    Vous faites erreur Marius, monsieur Denis Lopez ne fait que réaliser ce que les élus de sa majorité ont tous voté lors des conseils municipaux du 12-01-2015 et du 16-01-2019.
    La délibération (01/12-01-2015) prévoyait 162 546€ pour restructurer la place de l'église, du parvis et des abords.
    La délibération (06/16-01-2019) prévoyait 117 500€ pour l'aménagement d'une rampe handicapés et la restauration de la façade sud de la nef

    Répondre
    3 février 2020 - Élections municipales : une nouvelle liste
    Une deuxième liste vient de se déclarer :

    « VIVONS POMPIGNAC AUTREMENT » Tous acteurs de notre commune


    Liste participative 2020 Cette liste se présente sous le statut de liste participative.
    Une liste participative a la particularité de ne pas avoir de tête de liste, les membres de la liste sont à égalité, ce qui correspond bien à l'esprit de la démocratie, il faut rappeler que, quelque-que soit la présentation de la liste, le maire de la commune est toujours élu lors de la première réunion du Conseil Municipal.

    Page Facebook Mais les membres de cette liste évoqueront mieux que moi tous les aspects de ce nouveau mode de fonctionnement ainsi que leurs projets sur la page Facebook qu'il viennent de créer.
    Comme la photo ne le montre pas il faut préciser que la liste est complète
    1er février 2020 - Permis illégal = dépotoir
    Voici ce que devient un espace naturel boisé après délivrance d'un permis de construire illégal

    Nouveau dépotoir
    Tous les jours des camions et camionnettes de diverses entreprises viennent en toute impunité déverser divers produits et ordures sur ce terrain à l'abandon, évidemment utiliser un sous-bois coûte moins cher que d'aller chez Veolia à 500 mètres de la ...
    Voila le résultat tangible d'un permis de construire accordé illégalement par le maire de Pompignac.

    Maintenant ce terrain boisé qui servait d'habitat à des genettes est devenu un dépotoir pour entreprises indélicates.



    C'est aussi cela Pompignac, loin du centre comme à Clouet ...
    Après ça évitons d'écouter les discours hypocrites des tous nouveaux convertis à la protection de la nature qui hier encore ne connaissaient que le bétonnage et le déboisage et pour qui le moindre arbre n'était qu'un danger potentiel ou un obstacle à la construction.
    Les mots ou expressions soulignés ainsi
    Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
    affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

    Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 142 953 fois
    En octobre 2020 il y a eu 29 281 pages vues - cette page a été visitée 314 031 fois - Précédente visite le 26/10/2020 à 10h 36mn
    En octobre 2020 il y a eu 29 282 pages vues

    Au calendrier de Pompignac

    Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
    Mercredi 4 novembre 2020

    Conseil Communautaire

    7 points de l'ordre du jour seront soumis à l'approbation du Conseil

    Á la salle des fêtes de Pompignac le 4 novembre à 19h
    Le contexte sanitaire limite à 30 le nombre de personnes autorisées à y assister