pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le avril 2019 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 2 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 54.160.19.155.

De A à Z ...
Quelques actualités d'avril 2019 à Pompignac et alentours
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
30 avril 2019 - Tribune libre de Céline Deligny, Adjointe au Maire démissionnaire
Céline Deligny, ancienne Adjointe au Maire m'a adressé hier une tribune libre intitulée
«Ma démission : raisons et positionnement»
dont vous pouvez en prendre connaissance ici
02/05/2019 08:15 - Commentaire de PADELO

Madame Deligny semble s'étonner que les pompignacais se posent des questions au sujet de sa démission. Mais quand on lit l'article de Sud Ouest, il est très clair que tout allait bien entre elle et le maire. Du reste, elle parle de '' imagination fertile, volonté de nuire'' on croirait entendre notre édile. En fait, la seule chose qu'elle pourrait faire pour bien montrer son indépendance, ce serait tout simplement d'affirmer haut et fort que jamais elle ne se ralliera à une liste dirigée par Denis Lopez dans le cadre des futures élections municipales. Les rumeurs s'éteindraient d'elles mêmes et ce serait une façon de commencer fermement sa campagne électorale en se rendant crédible aux yeux de ceux qui veulent que cela change vraiment.

Répondre
30 avril 2019 - Confusion

Mon article d'hier à propos du fauchage tardif a été lu et commenté... à Tresses
À Pompignac pas de réaction. Bizarre.

Quand je me permets de suggérer la suppression dans le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac d'une pub pour la fréquentation des hypermarchés j'ai droit illico presto à une délirante lettre de 5 pages, et quand je plaisante sur l'usage de drones municipaux je suis gratifié d'un nouveau plagiat dans le dernier numéro du M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac.
Mais quand je félicite le maire aucune réaction, et pourtant il me harcèle souvent par ses très nombreux courriels où il m'accuse d'être toujours contre tout ce qu'il fait, quoi qu'il fasse.

Curieux comportement. Comprenne qui pourra ...

À Tresses certains responsables municipaux sont en pétard contre l'entreprise qui a réalisé ce fauchage qui ressemble plutôt à du rasage de près, selon eux l'entreprise aurait dû laisser une hauteur de coupe plus importante.
C'est vrai, il faut laisser une hauteur de coupe suffisante, entre 15 et 20cm généralement, mais après la floraison !

Confusion, confusion

Il faut le redire: le fauchage tardif doit se faire avec une hauteur de coupe suffisante ... mais tardivement.

La hauteur de coupe évite notamment d'avoir des sols à nu qui s'érodent, favorisant le ruissellement trop rapide des eaux pluviales, le déracinement des arbres et autres avatars.

Au lieu de tenir sur le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac des propos engagés politiquement sur les gilets jaunes, l'Europe ou tous autres sujets le maire devrait respecter une certaine neutralité, et dans la mesure où il est issu du monde de l'enseignement il pourrait faire de la pédagogie sur la conduite à tenir en matière d'écologie en cette période tristement prévisible de catastrophes annoncées si chacun à son niveau de responsabilité ne fait rien.

Au fait: quelle est l'élue, quel est l'élu qui a en charge les questions d'écologie et de développement durable à Pompignac ? Celui ou celle qui s'occupe de l'"Espace Citoyen" ? Que voila un nom pompeux pour un espace essentiellement dévolu aux loisirs des habitants.

Si vous avez 5 minutes je vous invite à lire cet article à propose du fauchage tardif.
02/05/2019 17:20 - Commentaire de MARIUS

Vous demandez quel est est l'élu de POMPIGNAC qui aurait en charge le développement durable.

A ma connaissance notre municipalité n'a pas d'adjoint à l'environnement et développement durable, pas plus que d'adjoint à l'urbanisme et d'adjoint aux finances, l'adjoint à la communication a démissionné car il était pratiquement interdit de communiquer, l'adjointe aux VRD efficace dans sa délégation mais dérangeante avec ses questions sur le fonctionnement de l'exécutif a aussi démissionné.

Il ne reste plus autour du maire que 3 adjoints fidèles et obéissants depuis 2008, plus une adjointe à la culture très discrète.

Globalement le maire de POMPIGNAC concentre et assume tous les pouvoirs, contrairement à la commune de TRESSES où les pouvoirs sont réellement partagés entre le maire les adjoints et conseillers délégués.

Répondre
Quoi de mieux qu'un dessin pour illustrer ce commentaire ?

Le prof: "Qu'est-ce que la démocratie ?"
L'élève: "La démocratie est la liberté d'élire nos propres dictateurs"

Extrait de : National Compass *** Je cite mes sources, contrairement au M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac
29 avril 2019 - Pompignac - Tresses : 1 à 0
Dans la rivalité qui oppose depuis plus de 10 ans le maire de Pompignac à celui de Tresses j'essaye prudemment de ne pas prendre parti car il n'y a que des mauvais coups à prendre.

Mais pour une fois je vous fait partager ma satisfaction pour l'action du maire de Pompignac !

En effet je traverse Tresses tous les jours et j'y ai constaté avec horreur que tous les bas-côtés des routes de la commune avaient été passés à la raboteuse mécanique, raboteuse car il ne s'agit même pas d'une tondeuse, par endroits, notamment vers le lieu-dit Pétrus, la végétation a été carrément arrachée, le sol des bas-côtés est à nu.

Délicieuse comparaison avec Pompignac où les floraisons des bas-côtés s'épanouissent encore en toute quiétude.
Depuis le temps que je crie dans le désert qu'il faut pratiquer le fauchage tardif notre maire qui est un lecteur assidu et attentif de pompignac.net, son N° de mai du M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac le prouve, a enfin compris qu'en cette période de gigantesque crise de disparition rapide des insectes il fallait faire quelque chose, chacun dans son domaine.

Laisser se terminer la floraison et la fructification est un petite victoire contre la disparition de la biodiversité animale et végétale. f

C'est un patrimoine légué par nos prédécesseurs qu'il faut préserver, dans nos communes, comme dans nos bois et nos jardins.

Mais fauchage tardif ne veut pas dire qu'il ne faille rien faire, je connais les adversaires de la chose qui crient au loup en clamantf que cela nuit à la visibilité dans les carrefours et les virages, ceux qui prônent la technique du fauchage tardif ne sont pas des crétins, ils préconisent évidement de tailler la végétation à une hauteur raisonnable à partir de quelques dizaines de mètres avant les lieux où la visibilité risque être médiocre.
Mais vous connaissez comme moi ces gens qui, pour dénigrer une innovation, mettent en avant les petites exceptions afin de condamner icelle, heureusement ce sont eux maintenant les exceptions !
Dans le monde entier, sauf chez Trump et Bolsonaro, la population, et notamment celle des jeunes, a compris qu'il fallait tout mettre en œuvre pour retarder l'inéluctable.

M. le maire continuez dans cette voie, nos enfants et petits-enfants vous en seront un jour reconnaissants !

26 avril 2019 - Erreur de lecture ou mauvaise foi de la part du maire ?
Cette tribune libre d'un élu qui a préféré démissionner du conseil municipal me ramène à cette fameuse lettre de 5 pages du 4 novembre dernier écrite à 2 heures du matin, en réponse à ma demande aux élus, et m'a fait me replonger dans cette désagréable littérature, ce qui m'oblige à me poser la question suivante :

Erreur de lecture ou mauvaise foi de la part du maire ?

Afin que vous connaissiez mieux la personne qui risque briguer de nouveau nos suffrages en 2020 il me semble important de commenter sa dialectique dont voici une illustration :
En conclusion, vous ne pourrez, Monsieur, en aucun cas convaincre qui que ce soit qu'il faille supprimer un service social, celui du bus communal, pour favoriser (à ce que vous croyez, mais à tort) un seul commerce, sans égard d'ailleurs pour tous les autres.
  • Cette phrase comporte d'abord une interprétation mensongère: je me suis contenté de demander la suppression d'une publicité pour ce bus, où a-t-il vu dans ma demande aux élus que je demandais sa suppression ?
  • Comment peut-on qualifier de service social un transport vers des hypermarchés et ouvert à tous ?
    C'est un abus de langage et une erreur,
    En effet un service social désigne un service rendu par des institutions ou des personnes spécialisées dans le but de protéger ou d'assister des personnes vulnérables ou fragiles du fait de leur situation pauvreté, d'une maladie ou d'un handicap, de leur âge ou de leur isolement social
Si ce service de bus vers les hypermarchés Leclerc et Auchan était un service social il faudrait que les personnes souhaitant en bénéficier fassent une demande au CCAS, justificatifs à l'appui.
C'est d'ailleurs exactement ce que fait la Communauté de Communes et si vous vous renseignez au sujet de ce service social vous verrez qu'en aucun cas la CDC ne se charge de véhiculer des personnes vers des hypermarchés !

Cette utilisation abusive du bus municipal n'est ni un service social, ni un service public, comme je ne cesse de le dire et de l'écrire depuis 5 ans.
C'est à la fois du clientélisme et une subvention en nature au profit du secteur privé commercial.

Et pour couronner le tout voici, toujours dans la même lettre, une phrase digne de l'époque de la Sainte-Inquisition:
Pourquoi voulez-vous donc priver les personnes qui ne peuvent se déplacer par elles-mêmes de profiter de cette variété d'achat, alors que vous-même, vous qui avez encore la chance de pouvoir conduire un véhicule, vous ne vous en privez pas ?
Effectivement c'est une drôle de chance que de conduire un véhicule adapté à mon handicap , avec notamment une boîte automatique fort onéreuse.
Ne croyez pas que c'est uniquement avec moi que le maire use ainsi d'arguments inquisitoriaux tirés de la vie privée de ses administrés, de nombreux pompignacais pourraient aussi, comme moi, en témoigner. Mais ils ont peur de la faire et je les comprends parfaitement quand on connait le mode de gouvernance qui sévit ici à Pompignac.

Pour eux je ne prierai donc pas Saint Ignace de Loyola, le fondateur des jésuites, il a suffisamment souffert de l'inquisition !
25 avril 2019 - Tribune libre d'un conseiller municipal démissionnaire
Un conseiller municipal démissionnaire m'a adressé hier une tribune libre au format Word.
Il a fallu que je la transcrive au format html, mais pris par mes responsabilités de nounou je n'ai pu la publier aussitôt.
Vous pouvez en prendre connaissance ici
25 avril 2019 - Incompétence et gaspillages
Le mercredi 8 avril 2015 à 22h10 le maire m'écrivait une de ses innombrables lettres en me demandant cette fois-ci de la publier sur pompignac.net.
Ce que je fis, contrairement à lui qui ne publie jamais de courriers de lecteurs dans son M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac où le plagiat s'épanouit au détriment du droit de réponse.

En cette méprisante lettre où il s'imaginait en maître de conférences ès-travaux publics il m'écrivait «vous ne pouvez pas tout savoir, car ce n'est pas votre métier»,
En écrivant cela je présume que le maire pensait à lui-même, intimement persuadé d'être spécialiste en tout et de tout savoir sur tout.

Mais au delà de cette indigeste prose examinons plutôt les faits: les travaux du quartier du Bouchet ont été menés en dépit du bon sens, sans contrôle de bonne exécution et sans avoir tenu les promesses publiques faites en mairie le 3 mars 2018 aux riverains des voies du quartier.
Notons au passage ce contre-sens fréquent que fait le maire: les chaussées ne sont pas faites pour leurs riverains mais pour tout le monde, automobilistes, cyclistes, piétons ou motards, qu'ils soient de Pompignac ou d'ailleurs.
C'est une sorte d'aveuglement consécutif à l'usage immodéré du clientélisme !

Sous sa direction personnelle, sans écouter le moindre conseil de spécialistes, les travaux d'aménagement du parking du centre ville ont été refaits 4 fois au moins, les ubuesques ronds-points cacahouète ont été refaits et renforcés afin d'obliger les voitures à zigzaguer selon les désirs du maire, des trottoirs de type urbain construits à grands frais en milieu rural que jamais aucun piéton n'emprunte, 4 écluses ont été construites route de la Poste, sans compter les nombreux coussins berlinois et autres gadgets chers à de nombreux maires qui, pour se prémunir des incivilités de 5% des automobilistes, emmerdent quotidiennement les 95% de ceux qui font preuve de respect et de prudence.

Je ne sais pas pourquoi ces inutiles accessoires de restriction de la circulation sont connus sous le nom d'écluses mais ce matin j'ai pu constater que ces écluses et ces trottoirs n'avaient pas permis aux eaux de pluie de s'évacuer naturellement.
Avant ces inutiles et dispendieux travaux les eaux pluviales étaient absorbées par les bas-côtés herbeux et les fossés adjacents et la route restait praticable.

Cet aveuglement permanent sur de supposées compétences en tout génère maintenant un grave gaspillage de nos deniers, beaucoup gêne quotidienne pour les usagers et une totale inadaptation aux différents besoins et aux changements climatiques.

Et par dessus le marché la démocratie à Pompignac est en permanence ignorée, piétinée et bafouée.
Mais ceci explique peut-être cela ...
18 avril 2019 - Pourquoi tout ça ?
Route de la Poste deux nouvelles chicanes viennent d'être installées, comme si la pose d'une écluse avec des bordures bien saillantes, puis celle de trottoirs aux bordures tout aussi saillantes - ou cisaillantes - ne suffisaient pas. C'est maintenant au tour des ronds-points cacahuètes d'être transformés en pièges à pneus et jantes.

A voir le nombre de traces de pneus sur ces bordures bien raides on se demande si ces initiatives n'auraient pas pour vocation de soutenir l'industrie du pneumatique. À moins que leur seul but soit d'emm... bêter les automobilistes ?

Pompignac est une cité dortoir et donc l'auto y est indispensable pour aller au travail ou faire ses courses.

J'utilise le terme "auto" car le mot automobile a perdu tout son sens dans ces conditions !

Emm..bêter les automobilistes c'est emm...bêter quasiment toute la population en âge de conduire ainsi que ses passagers jeunes ou vieux, c'est à dire à peu près toute le monde ici.

Si le maire veut être bien tranquille dans son centre ville il n'a qu'à tout bonnement interdire la circulation dans un rayon d'un kilomètre autour de sa mairie, comme il a déjà interdit toute réunion à tous ceux qui pensent à autre chose qu'à l'encenser.
17 avril 2019 - La folie des grandeurs (suite)
Voici un commentaire reçu ce matin en mon absence
17/04/2019 09:51 - Commentaire de Imberdis

Dépenses et incompétences ! Les ronds points de la " rocade " de Pompignac sont en travaux pour quelques jours dans le but de les modifier. " Faire et défaire c'est toujours du travail " comme disaient nos grands-parents .
Qui pouvons nous interroger pour connaître le pourquoi de ces changements et combien encore d'euros pour réparer ces travaux mal pensés, après les trottoirs, les places de parkings ?
Les drones vont peut-être servir : photos avant , photos après !

Répondre
Rien de nouveau : improvisation + amateurisme = gaspillage
11 avril 2019 - La folie des grandeurs
C'est ce film qu'il faudrait programmer dans la salle de cinéma municipale, créée soit dit en passant par une municipalité précédente qui, comme le maire le répète en permanence, n'aurait absolument rien fait.

En effet nous avons pu voir hier toute l'équipe des employés municipaux régler la circulation à l'entrée du bourg afin que le maire s'amuse avec son nouveau joujou, une armada de gros insectes très onéreux, des drones suréquipés filmant la plaine des sports pourtant créée par ses prédécesseurs, il voulait sans doute cibler l'unique terrain de tennis couvert. Il faut se souvenir que le président du club de tennis avait fort peu prudemment pris parti pour le maire et avait incité ses joueurs à voter pour ce dernier afin d'obtenir cette réalisation. Réalisation qui nous a coûté à peu près la bagatelle d'un demi-million d'euros, et maintenant on en rajoute une couche avec ces drones.
Il faudra qu'un jour le maire nous dise combien coûtent exactement ces très dispendieuses prestations et à quoi elles vont servir au juste.


Il aurait dû aller chemin de Sarail filmer l'ubuesque réalisation d'une mauvaise réfection de travaux que les équipes municipales précédentes avaient su conduire avec efficacité et qualité et que lui n'a jamais entretenu correctement en 11 ans de règne

Il faut savoir que le chemin de Sarail est devenu un axe de communication important depuis l'installation de l'hypermarché Casino, du Mac-Do et de la grande zone artisanale à la limite de Montussan ainsi que l'arrivée d'Oxymétal, malheureusement pour l'emprunter ou le quitter on doit encore rouler sur des chaussées totalement défoncées.

Je formule deux hypothèses à propos de ce loupé
  1. au nord à l'entrée (ou sortie) du chemin de Sarail le maire ne sait peut-être pas où se trouve la limite de la commune, il doit s'imaginer que le tronçon après le chemin de Marsalat fait partie de Montussan, qui sait ?
  2. à l'est vers la route de la Poste c'est justement la partie devant chez moi, a-t-il voulu me punir ?
    Si cette hypothèse est exacte il pénalise par la même occasion tous les usagers qui passent par la ...
Malheureusement en 6 mois de travaux et de lenteurs le résultat n'est pas brillant: moins d'un moins après la fin de ce long chantier il y a déjà des nids de poule et des bordures effondrées sur les parties soi-disant refaites du chemin de Sarail, le maire aurait mieux fait de ne pas se priver des services de son adjointe à la voirie qu'il a préféré pousser à la démission faute de lui accorder le moindre crédit crédible.
J'espère qu'il n'a pas signé les bons à payer aux entreprises !
.
En conclusion je rappelle ici ce que notre grand spécialiste des travaux publics m'écrivait en avril 2015, une fois de plus, pour me dire combien j'étais ignare, incompétent et de mauvaise foi sur ces sujets
9 avril 2019 - Les petits ruisseaux font les petites rivières
Par peur de rompre mes vieux os dans l'escalier très raide de la salle du conseil j'ai préféré rester hier soir chez moi douillettement au chaud.
Le conseil municipal s'est terminé tard, après 22h30, selon des amis et connaissances présentes tout fut bien ficelé afin que le budget soit tout aussi obscur et aussi peu transparent que d'habitude.
Pour calmer les curiosités quelques petits ruisseaux budgétaires ont un peu filtré, on sait que les petits ruisseaux font les petites rivières qui se regroupent généralement pour faire de grands fleuves lesquels nous offrent parfois le désolant spectacle de débordements inattendus.

Par exemple suite aux déboisements massifs de nos espaces classés le maire préfère payer d'importantes indemnités à un fonds de reboisement plutôt que replanter.
Coupes sombres ou coupes claires chassent les corneilles et m'évoquent le CidCette obscure clarté qui tombe des étoiles
Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles
:

Cette obscure clarté qui masque nos budgets
Enfin nous obligera bien à nous bouger


Dernière heure
J'apprends qu'un monte-personne Stana va être installé pour accéder à la salle des mariages et du conseil, cela fera une belle jambe à celles et ceux qui ne se déplacent qu'en fauteuil roulant.
C'est sans aucun doute la conséquence de mes diverses remarques et interventions à ce sujet et d'une visite en mairie où j'ai toutefois été fort mal reçu alors que je souhaitais consulter le Registre Public d'Accessibilité des locaux communaux.
Ce bricolage de dernière heure ne doit pas masquer que pour tous ses locaux recevant du public la mairie ne dispose ni d'un Registre Public d'Accessibilité ni d'un Agenda d'Accessibilité Programmée (Loi AD'AP).
Ces documents obligatoires par la Loi sont destinés à obliger les ERP ( Établissements Recevant du Public) à avoir un descriptif complet de leurs accès et de définir une politique à court et moyen terme de mise aux normes des accessibilités aux handicapés.

A ce jour le maire n'a rien fait à ce sujet et ne dispose d'aucun de ces documents.
Lors de ma dernière visite en mairie, outre son un nième accès de colère, son seul argument a été de me dire «Mais ce n'est pas moi qui ai construit cette mairie !» ce qui témoigne du niveau de sa prise de conscience sur ce sujet.

Ce n'est vraiment pas le pied !

A voir : Registre Public d'Accessibilité et Agenda d'Accessibilité Programmée (Loi AD'AP).
10/04/2019 08:35 - Commentaire de Imberdis

Trop , c'est trop ! Un monte personne ! Dépenses ! Dépenses ! Dépenses. ...
N'y a-t-il pas un local au rez de chaussée pour accueillir les réunions ?
Avec la récupération des locaux de la Maternelle il aurait été judicieux d'y penser .
Pour avoir vu l'installation et fonctionner un monte personne je doute que cela soit le bon choix pour l'escalier en question .
À suivre ...

Répondre
10/04/2019 14:21 - Commentaire de NDLR en réponse à Imberdis

Une élu qui a maintenant préféré démissionner, avait déjà proposé au maire qu'une re-configuration des locaux soit étudiée et avait préconisé des solutions un peu similaires aux vôtres.
Le maire avait rejeté en bloc toute discussion préférant son onéreux projet : achat pour 300 000 € du terrain voisin de la mairie afin d'y construire une salle du conseil et des mariages.
Il avait rencontré une vive opposition à ce projet, y compris au sein de sa propre majorité et les choses sont restées en l'état, voila comment on en arrive à installer un monte-personnes tout à fait inadapté.

Répondre
8 avril 2019 - Disparition des insectes à Pompignac ? Pas tout à fait ...!
. Devant le grand péril pour l'humanité que représente la disparition des insectes sur terre notre Maire, tel un Sauveur, est en train d'expérimenter un gros insecte artificiel.
Dimanche matin nous avons pu voir le maire entouré de quelques membres de son conseil s'esbaudir devant un drôle de gros bourdon survolant la place de l'Entre-deux-Mers, piloté par une personne connue pour ses talents de vidéaste.

Mais quel est donc le but de cette expérience ?

Il y a quelque temps nous avions tous vu le maire parcourant cette même place afin de prendre fébrilement des photos des automobiles mal garées.
C'est fatigant à la longue de courir après toutes ces voitures stationnées n'importe où faute de places disponibles.
Bien que cela coûte un peu cher, vu la taille du gros frelon bardé de gadgets multimédia, tout compte fait ce drone apparu dans le ciel à l'heure de la messe offre bien des avantages à qui sait s'en servir...


Tant que le maire se contentera de faire des photos aériennes de ses luxueuses réalisations afin de nous en mettre plein la vue nous sommes peinards.
Mais si d'aventure il lui prend l'envie de survoler nos maisons et jardins en quête de cabanes à outils non déclarées, d'extensions de maisons plus étendues que prévues, de feux de brindilles illicites attention à nos abattis, notre Officier de Police Judiciaire local à l'œil rivé sur la caméra de ce drôle de drone !.
Espérons que ce gros insecte n'est pas muni de missiles air-sol sinon ma copine Monique, surnommée «La délinquante», n'a plus qu'à aller daredare se planquer dans son sous-sol en attendant la fin de l'alerte.

Je vais finir par me demander, comme Jean-Pierre Pernaut jadis, «Combien ça coûte ?»,
ou plutôt "Combien ça nous coûte à la fin tous ces gadgets d'un inutile luxe ?"
6 avril 2019 - Et de 6 !
Une sixième démission au sein du conseil municipal vient d'être enregistrée.
Vincent Ferreira, adjoint au maire chargé de la communication vient de présenter sa démission à Madame la Préfet (je n'aime pas le terme de préfète).

Rappel des règles : La démission d’un adjoint doit être adressée au représentant de l’Etat dans le département. Elle est définitive à partir de son acceptation par le préfet ou, à défaut de cette acceptation, un mois après un nouvel envoi de la démission constatée par lettre recommandée.

J'ignore pourquoi cet adjoint chargé de la communication et déchargé de façon très cavalière de la responsabilité du M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac au profit d'une personne recrutée et rémunérée à cet effet a tant tardé à démissionner, à sa place j'aurais claqué la porte (et seulement la porte !) dès cet affront, mais je ne suis pas à sa place, je suppose qu'il avait de bonnes raisons d'agir ainsi.
J'espère que ce communicant communiquera à ce sujet. S'il le désire les colonnes de pompignac.net lui sont gracieusement ouvertes.
En tous cas je retiendrai de lui ce cri du cœur lors d'un conseil municipal «C'est un déni de démocratie!» il fallait le faire !

Je plains le maire qui va se sentir encore obligé de se fendre d'une lettre de 5 pages au moins entre 2 et 3 heures du matin comme d'habitude ...
07/04/2019 09:30 - Commentaire de Lumière

Un adjoint à la communication privé de communiquer depuis plusieurs années, quel était alors son rôle ?
Vous évoquez qu’il aurait été remplacé par une salariée tout en restant adjoint indemnisé, il faut y ajouter les factures d’un prestataire extérieur qui filme le moindre événement sur la commune.
Pour une commune de notre taille le budget communication doit faire exploser les plafonds par rapport aux autres communes de même taille.
Vivement que nous ayons des dirigeants de la commune plus humbles et plus raisonnables.

Répondre
25/03/2019 10:33 - Commentaire de NDLR en réponse à Lumière

Je rappelle simplement que j'ai écrit que M. Ferreira a été déchargé de la responsabilité du Mensuel de Propagande de Pompignac au profit d'une prestataire extérieure rémunérée dont j'ignore si elle a un statut de salariée.

A-t-il été du même coup déchargé de toute mission de communication ? Je n'en sais fichtrement rien.
Ce que je sais c'est que le maire n'a ni les qualités d'un gestionnaire financier et ni celle d'un DRH, de ce fait il est donc possible qu'il ait retiré à M. Ferreira toute responsabilité en ce domaine tout en lui laissant son indemnité. Ce genre de mise au placard se pratique parfois dans le secteur privé, comme dans le public quand certains responsables remplacent par le fric leur manque de courage managérial.

Le maire comme son ex-adjoint sont invités en s'en expliquer ici sur pompignac.net qui, contrairement à pompignac.fr et au M.P.P. offre à tout pompignacais la possibilité de s'exprimer librement sans la moindre censure.
Le maire ou son ex-adjoint pourront aussi en profiter pour nous donner le chiffre exact, exhaustif et détaillé du budget dit de communication, et au passage dire à Mme Lumière combien a coûté le remplacement complet des éclairages de Noël, matériel et frais de personnels pour 3 semaines d'installation/désinstallation, illuminations qui sont aussi une forme de com du style

«M'as tu vu comme elles sont belles mes LED»

Répondre
10/04/2019 09:14 - Commentaire de Philo Mène

Communication et M.P.P . Adjoint à la communication.
Qu'avons nous vraiment appris ?
Communication : Action d'être en rapport avec autrui, par le langage, l'écrit ...
Le mot vient du latin Communicare " mettre ou avoir en commun " mot formé de Cum ( ensemble avec ) et Munis ou Munia ( charge , fonction ) .
En l'occurrence nous pouvons penser à Maire et Adjoint à la communication .
La communication se doit d'être une source d'information mais à Pompignac comme l'a écrit le Philosophe Alain " Ce n'est pas communiquer que communiquer seulement ce qui est clair ! "

Répondre
6 avril 2019 - Ce manque de respect qui vient d'en haut


Hier j'ai croisé un conseiller municipal qui m'a interpellé ainsi :
«Comment avez-vous fait pour publier l'information sur le conseil municipal de lundi prochain avant que nous en ayons été informés ? Nous n'avons reçu la convocation que le 3 avril (date de La Poste) pour le conseil du 8 avril»
J'ai fait remarquer à cet élu que je dispose de plus de temps que lui car je suis en retraite et je peux donc lire régulièrement le site municipal de propagande du maire. Sous l'influence de pompignac.net le site pompignac.fr a depuis peu décidé de publier à contrecœur les annonces des conseils municipaux.

Nos élus ont été prévenus bien après le public du site municipal. Cela confirme bien ce manque de respect envers nos représentants et donc envers nous-mêmes.

Suite à ma demande la page Facebook de la commune publie de temps à autre les annonces des conseils municipaux, pour celui de lundi 8 cette annonce a été faite tardivement le 3 avril dernier, c'est mieux que rien convenons-en !

Par ailleurs vous pouvez vous inscrire auprès du site web de la mairie pour demander à recevoir ses lettres de diffusion municipales. Vous recevrez les annonces des concerts, des pièces de théâtre et autre festivités mais JAMAIS les annonces des conseils municipaux.
Il n'y a en moyenne qu'un conseil municipal par trimestre, pourtant ces annonces ne sont pas faites. Pourquoi ?

J'en conclus donc que notre maire se comporte comme les empereurs romains vis à vis du peuple
«Panem et circenses» (Du pain et des jeux)>
Voila donc la haute considération dans laquelle nous tient M. Denis Lopez, maire de Pompignac.
Qu'il se prenne pour Vespasien ou Néron ça le regarde, mais s'il voit encore la cité dortoir qu'est devenu Pompignac comme un village il faudrait qu'il se rende compte que ce village pourrait bien se transformer en village gaulois d'Astérix s'il persiste sur cette voie du mépris de ses ouailles !

Quand je pense à tous les efforts que je fais pour que le maire améliore sa communication et son sens de la démocratie je me demande pourquoi il m'en veut au point de m'écrire si souvent de fort méchantes et fort longues lettres.

Post scriptum: en ce qui concerne le pain cela semble, pour le maire, moins important que les jeux : il fait tout pour nous gêner d'aller facilement à la boulangerie !
1er avril 2019 - Nouvelles mobilités à Pompignac
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 109 762 fois
En août 2020 il y a eu 6 528 pages vues - cette page a été visitée 298 054 fois - Précédente visite le 13/08/2020 à 01h 01mn
En août 2020 il y a eu 6 529 pages vues

Au calendrier de Pompignac

Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
Vendredi 10 juillet 2020

Conseil Municipal du vendredi 10 juillet 2020 à 18 heures 30

9 points à l'ordre du jour + 4 points divers

Salle des Fêtes de Pompignac
Mercredi 8 juillet 2020

Première réunion du nouveau CCAS de Pompignac le mercredi 8 juillet 2020 à 19 heures

Mercredi 17 juin 2020

Conseil Municipal public du mercredi 17 juin 2020 à 19 heures

Salle des Fêtes de Pompignac
Lundi 6 juillet 2020

Travaux sur la RD 115 entre les communes de Tresses et Fargues Saint-Hilaire.

Outre les travaux de construction en cours de la déviation du centre de Fargues des travaux seront réalisés sur la RD 115 entre Tresses et Fargues à partir du lundi 6 juillet 2020 au jeudi 30 juillet 2020
Ils nécessiteront la fermeture de cette route, ce qui aura un impact sur le quotidien des Pompignacais (Ligne de bus Express 407, Super U, boucherie, labo, cabinet médical, etc.)
Une déviation sera mise en place : au nord par la RD 240 vers Artigues et les RD 241E3 et 13 vers Salleboeuf, au sud par la RD 936 à Fargues-Saint-Hilaire

Jeudi 11 juin 2020

Travaux chemin de Brondeau.

Durée prévue 1 mois avec fermeture à la circulation, sauf pour les riverains et la SEMOCTOM. Travaux effectués pour le compte de la CDC