pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le juillet 2019 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 6 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 54.160.19.155.

De A à Z ...
Quelques actualités de juillet 2019 à Pompignac et alentours
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
26 juillet 2019 - Où en est l'affaire L5P2H ?
Si vous voulez savoir ce que veut dire L5P2HLettre de 5 Pages à 2 Heures du matin passez la souris gentiment sur cet acronyme.

La dernière page du M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac de juillet-août me donne raison: le bus municipal qui achemine les pompignacais vers deux hypermarchés en particulier n'a rien à voir avec un service social comme l'affirme à tort le maire dans sa fameuse lettre de 5 pages écrite à 2 heures du matin.

Regardez les conditions d’éligibilité de TransGironde comme les liste le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac :
  • personnes à mobilité réduite,
  • personnes âgées de plus de 75 ans ou en perte d’autonomie,
  • personnes sans autonomie de déplacement,
  • personnes titulaires des minima sociaux ou en insertion professionnelle.
A mon avis cela ressemble à du service social, en-est-il de même pour le bus municipal ?
Dans les publicités insistantes du M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac je n'ai jamais vu ces conditions d'éligibilité aux services du bus municipal à destination de certains hypermarchés.
Ce que je connais de ce service, faussement qualifié de service social par le maire lui-même, n'a rien à voir avec cette liste de critères, selon toute vraisemblance il s'agirait plutôt d'un service à caractère clientéliste, à la fois pour les bénéficiaires mais aussi peut-être pour le choix des destinations.
Pourquoi transporter à fort coût pour la commune et à tarif fort modique pour un tout petit nombre de pompignacais vers Auchan à Bouliac ou Leclerc à Sainte-Eulalie alors qu'existe beaucoup plus près de chez nous un Super U à Fargues qui se prévaut d'avoir des préoccupations éthiques, ou faute de mieux un supermarché Casino à Montussan, ou même un hypermarché Carrefour à Lormont, chacun d'eux plus de près de chez nous que le deux premiers cités... quant au SPAR du centre bourg qui se soucie de lui faciliter la venue des clients ?

Question : si le bus municipal est substituable en été par TransGironde pourquoi ne pas faire la même chose tout au long de l'année ?

Pourquoi sur les parkings du marché de Créon, du Leclerc de Sainte-Eulalie, d'Auchan de Bouliac ne voit-on qu'un seul bus municipal : celui de Pompignac ? Pourquoi jamais ceux de Tresses, de Fargues, de Sallebœuf ou d'autres communes ?

Oui, pourquoi ?

Pompignac est-elle la seule commune de Gironde à avoir une telle définition erronée d'un service social ?
01/08/2019 16:33 - Commentaire de Marius

Si des usagers du bus communal et d'autres entrent dans les critères de TRANSGIRONDE, le service mis en place par le département est une bonne opportunité avec une meilleure fréquence des déplacements et la prise en charge à domicile.
Pour la poignée d'autres usagers du bus communal qui partagent un moment de convivialité lors de ces déplacements, le covoiturage est la meilleure solution pour se rendre dans les grandes surfaces de leur choix. Plus que jamais, aucune raison objective ne peut justifier des transports communaux vers les grandes surfaces.
Espérons qu'il reste des personnes de bon sens dans l'équipe municipale pour ramener le maire à la raison.

Répondre
02/08/2019 13:59 - Commentaire de pompignac.net par son scribe de service en réponse à Marius

«Ramener le maire à la raison», dixit Marius, cela suppose donc qu'il l'ait perdue ?
Une phrase, somme toute banale de prime abord, comporte parfois plusieurs niveaux de lecture.
Souhaitons-lui, souhaitons-nous, qu'il n'en soit rien...

Répondre
12/08/2019 17:28 - Commentaire de Nina en réponse à Marius

Je suis tout à fait d'accord avec vous

Répondre
04/08/2019 09:26 - Commentaire de Imberdis

Nous pouvons comprendre qu'à partir du moment où la municipalité leur propose un accompagnement vers certaines grandes surfaces quelques Pompignacais (ses ) acceptent ce " service " .
Ce qui est moins acceptable c'est que le choix de la destination à savoir le Leclerc de Ste Eulalie au lieu de Carrefour Lormont moins éloigné ou Super U Fargues st Hilaire encore plus proche soit fait par une ou deux personnes ! Information de source sûre.
Il est évident que ce service est trop onéreux , que le car communal ne devrait servir qu'au transport scolaire d'autant que lui même nous envoie un message : " Arrêt depuis plusieurs semaines pour problème de direction ! Vacance pour réparations. "
En espérant que nos messages soient entendus.

Répondre
11 juillet 2019 - Un espace citoyen ? Mais pour quoi faire ?
Des amis m'ont informé qu'un conseil municipal avait eu lieu lundi dernier, "c'est paru dans Sud Ouest" m'ont-ils affirmé. Mais tout le monde n'est pas lecteur de Sud Ouest et ceux qui le sont peuvent ne pas remarquer un tel petit entrefilet que j'ai agrandi à votre intention.
Cette discrète annonce a toutefois été publiée bien trop tardivement tant au regard de la Loi que de celui du respect des citoyens.

Par contre aucune information, rien du coté de la mairie qui pourtant s'est dotée d'organismes aux noms ronflants tels qu'un Espace Citoyen où la promotion de citoyenneté cède le pas à celle des les loisirs en tous genres. Rien non plus dans le couteux et luxueux M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac, comme d'habitude, rien sur le site web, rien sur la page Facebook de la mairie, rien sur les panneaux d'affichage, lumineux ou non, du centre bourg, rien non plus dans les listes de diffusion dont la mairie est si friande pour annoncer fêtes et festins.
En résumé : rien ! Non, rien de rien ... ♯ ♩ ♬ ♪ ♭ ♫ ♮

La Loi oblige pourtant les maires à informer les habitants de la tenue d'un conseil municipal qui est pourtant le principal Espace Citoyen d'une commune, mais le maire semble trop souvent ignorer la Loi quand il s'agit de citoyenneté.

Ainsi va la vie démocratique dans notre petite cité ...
Post scriptum: je me demande ce qu'en pensent et ce qu'en disent les élus d'opposition et les élus démissionnaires.
9 juillet 2019 - La zone libellule : une réussite ?
Une des conséquences possibles de la mise en service de la zone libellule est l'augmentation probable du prix de l'eau.
Dans ces conditions il est donc tout à fait légitime de se demander si la zone libellule est une réussite.
Deux pompignacais, dont l'un d'eux fut membre du Conseil d'Administration de l'Agence de l'eau Adour-Garonne de 2005 à 2009 nous font part de leur opinion à ce sujet dans une tribune libre qu'ils viennent de rédiger.
11/07/2019 12:41 - Commentaire de Éliane Maviel-Mazoyer

La zone libellule et conséquences sur la Laurence ?
Nous sommes propriétaires du domaine Bon Ange traversé par la Laurence et nous constatons depuis quelques années que le niveau d'eau est de plus en plus bas pour se réduire en période d'étiage à quelques cm , les fonds de plus en plus vaseux apparaissant à peine couverts d'eau. Nous posons la question aux personnes concernées par ce dossier : la zone libellule pourrait elle aggraver ce phénomène ?

Répondre
11/07/2019 18:29 - Commentaire de L'équipe de Pompignac Sauvegarde Environnement en réponse à Éliane Maviel-Mazoyer

La zone libellule: une réussite?
Le problème soulevé est d'importance et préoccupe beaucoup l'association PSE
Nous avons pu obtenir des explications grosso modo à ce sujet.
La station d'épuration rejette actuellement dans la Laurence les eaux traitées, assurant un "certain" niveau d'eau malgré tout très insuffisant. Mais la Laurence complète le travail de dépollution en oxygénant les rejets quand son débit est suffisant.
Pendant l'étiage, le débit est insuffisant, donc les eaux (non totalement purifiées) rejetées par la station d'épuration entraînent la pollution de la rivière par manque d'oxygène. La zone libellule aggravera le problème de l'étiage mais évitera la pollution du milieu naturel...
Mais un vrai professionnel répondra certainement mieux à cette question importante

Répondre
12/07/2019 08:55 - Commentaire de Éliane Maviel-Mazoyer en réponse à L'équipe de Pompignac Sauvegarde Environnement

Merci pour la réponse à l'équipe de Pompignac Sauvegarde Environnement. Je pense comme vous , un état des " lieux " pour la Laurence devient indispensable. De rivière la Laurence n'est plus qu' un ru !

Répondre
4 juillet 2019 - Une réponse de Gérard Sébie, ancien conseiller municipal, à Céline Deligny, ancienne adjointe au maire
Pompignac ne peut pas continuer à vivre au dessus de ses moyens comme si la commune était très riche et seule au monde, d'importantes économies de temps et d'argent pourraient être réalisées si la municipalité travaillait enfin en synergie avec la CDC (Communauté de Communes).

La CDC ne doit pas devenir un enjeu de pouvoir pour certain, mais au contraire un lieu d'entraide et de convivialité.

Le débat à ce sujet semble maintenant lancé, il est enfin temps que cesse cette attitude d'enfant gâté résumée ainsi :

« MOI, tout seul dans mon coin, je fais tout mieux que tout le monde ».

À ce propos Gérard SEBIE nous fait part de sa contribution au débat. C'est à lire ici
3 juillet 2019 - Une réponse de Madame Déjean, bibliothécaire démissionnaire
Madame Déjean, ex bibliothécaire de Pompignac, m'a téléphoné hier afin de me dire qu'elle n'était pas d'accord avec mon article du 26 juin dernier au sujet de sa démission et de celle de son équipe.
Je lui ai donc proposé de me faire parvenir par écrit son point de vue afin que je le publie au titre du droit de réponse, droit que je respecte toujours scrupuleusement.
Dans la mesure où son message comprend des formes de mise en page particulières je me suis efforcé de le transcrire au format html afin d'en respecter scrupuleusement la forme tout autant que le fond.
Vous trouverez donc sa réponse à la suite de l'article en question
Je suis heureux de constater que le différend dont j'ai été témoin en conseil municipal n'a donc plus lieu d'être et je m'en réjouis pour l'équipe des bibliothécaires.

De mon côté j'aurais aussi été très heureux que le maire publie mes demandes de droit de réponse dans son luxueux et onéreux M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac, malheureusement il n'a même pas pris la peine de me répondre, lui qui est pourtant si prompt à m'écrire des lettres de plusieurs pages chaque fois que je manifeste mon opinion au sujet de la vie communale.
Mais nous n'avons pas la même conception de la démocratie, de la liberté d'expression, de le gestion des finances publiques et du patrimoine communal, ni même de la définition des services sociaux.
1er juillet 2019 - Une réponse de Madame Céline Deligny
Le 23 juin dernier je m'étonnais de voir sur le site web de la mairie que Madame Céline Deligny figurait encore comme ajointe au maire alors qu'ici-même, le 30 avril dernier, elle nous avait annoncé sa démission !
Voici la réponse qu'elle vient de m'adresser
01/07/2019 16:11 - Commentaire de Céline Deligny

Je réponds à l'article paru sur votre site concernant ma démission faisant apparaître des questionnements.
Je vous confirme avoir présenté ma démission par courrier postal en date du 01/03/2019 adressé en lettre recommandée avec accusé de réception à M. Le maire et au Préfet de la Gironde. S'il en est besoin je joins les courriers reçus de M. le Préfet et de M. le Maire pour preuve.

Il n'y a donc aucune ambiguïté sur ma démission. Elle était devenue indispensable afin de conserver mon libre arbitre, mon intégrité et ma loyauté vis à vis des pompignacais qui m'avaient élue

Je ne suis donc plus adjointe en charge des voiries, réseaux, eaux et assainissement. La délibération du dernier conseil vient confirmer mes propos puisque M. le Maire a nommé M. Ravail comme adjoint me remplaçant. A 8 mois des prochaines élections municipales, M. Ravail aura la tâche bien simplifiée par mon travail jusqu'à mars 2019 ( accompagnée en permanence de M. Saint Girons avec qui j'ai passé d'agréables années de travail en toute confiance ) puisque j'avais mené à bien tous les projets de notre programme : exécution de la station d’épuration en 2017, viabilisation des zones artisanales et d'habitations du Clouet que M. Destruel a intégralement commercialisées pour le compte de la commune rapportant ainsi des recettes de près de 1 500 000 €, réalisation de la voie nouvelle sur 2017 et 2018, lancement des travaux de la zone libellule fin 2018 aujourd'hui finalisée, consolidation des travaux de voiries 2018 (chemin de Bouchet, chemin des Graves, chemin de Sarail,...), programmation des travaux de voiries 2019 (chemin de Gachet, de la Tourasse, travaux de prolongement des réseaux d'assainissement sur Martinot/Bellevue, reprise de toutes les dépressions charretières du lotissement Bel Horizon...). Je rappelle qu'après des années d'isolement au sein de la Communauté des Communes (CDC) des Coteaux Bordelais, par une volonté avérée de certains des membres de l'équipe municipale actuelle, j'ai obtenu en 2018 d'adhérer au groupement de commandes pour les travaux de voiries, permettant à la commune de faire des économies conséquentes par effet d'échelle. Cette adhésion a été reconduite en 2019. J'ai souhaité rester dans l'équipe jusqu'à mars 2019 pour assurer cette reconduction. Si je me répète sur mes actions, c'est uniquement car il est important que certains ne s’attribuent pas ce travail .....et surtout car le sujet de la mutualisation au sein de la CDC est primordial.

En effet, il ne doit pas s’arrêter aux travaux de voiries. Certains achats, actions, compétences doivent pouvoir être mutualisés avec les communes de notre territoire. C'est un vrai levier d'économie budgétaire, de mise en commun d'équipements, un vivier d'idées et de bonnes pratiques à partager. Il s'agit là d'un des points de divergence fort avec M. Le Maire. Il faut cesser nos querelles de clocher et reprendre notre place dans la communautés des communes, interagir et porter des projets communs.

Pour exemple, nous n'avons pas voulu rejoindre le groupement d'achat pour l’acquisition d'équipements de désherbage thermique et mécanique. Cela nous serait revenu à 2 500 à 3 000 € si nous avions adhéré..... sans parler des frais d'entretien, eux aussi répartis.

J'y étais favorable confortée par l'argumentaire très fourni de Gérard Sébie, alors élu de l'opposition et membre de la commission développement durable de la CDC, qui avait porté cette proposition en conseil municipal . Il est à craindre que sa position d'opposant ait crispé certains alors que sa démarche était parfaitement légitime et de bon sens. Bref refus d’adhésion... et ironie j'apprends que dans le budget 2019 voté en avril dernier la commune aurait programmé l'achat d'un outil de désherbage pour ....26 000€.

Pour ma part, je suis pour une autre vision : participer et profiter de la synergie induite par l'effet de groupe de notre communauté des Communes des Coteaux Bordelais. aujourd'hui il faut porter un projet avec un nouvel élan pour la commune en intégrant toutes les personnes de bonne volonté pour mettre fin aux clivages, à l'isolement de la commune au sein de son territoire tout en continuant les projets de développement de Pompignac.

Répondre
04/07/2019 10:34 - Commentaire de Gérard SEBIE en réponse à Céline DELIGNY

Mon nom étant cité dans cet article je me dois d'y répondre et d'apporter quelques précisions.

Depuis que je m'intéresse de près au fonctionnement des collectivités territoriales et des communes en particulier j'ai acquis la conviction que sans coopération intercommunale il sera de plus en plus difficile aux communes de répondre seules aux besoins des habitants en matière d'équipements, de matériels et services.

C'est pourquoi, je suis conforté dans ma conviction en constatant qu'une ex collègue du conseil municipal d'origine élective différente de la mienne ait eu le courage dans un contexte défavorable de mettre en pratique la mutualisation entre communes voisines pour le dossier voierie, et je me réjouis qu'elle exprime avec force cette vision de partage intelligent pour le progrès de nos communes.

Cette vision coopérative n'était pas partagée par M. le maire de notre commune quand je siégeais au conseil municipal, Céline DELIGNY a bien raison de souligner l'un des nombreux épisodes qui m'ont opposé à lui sur ce sujet.

- Conseil municipal du 21/11/2016: ( voir ma question écrite du 21/11/2016) j'osais demander pourquoi la commune de POMPIGNAC ne s'était pas engagée avec nos voisins de TRESSES, SALLEBOEUF, FARGUES et CARIGNAN pour l'acquisition en co-propriété et d'usage de matériel de désherbage mécanique et thermique, cet investissement subventionné à hauteur de 70 % par l'agence de l'eau revenait à environ 2500 € ht par commune.

La réponse négative et virulente de M. le maire à ma question scellait bien son hostilité à la coopération intercommunale. Des Pompignacais qui avaient assisté à ce conseil municipal me rappellent encore ce moment explosif quand ils me croisent.

Pourtant quand je lis qu'aujourd'hui notre commune envisagerait seule dans le budget 2019 un investissement de 25 000 € HT pour l'achat de ce même matériel, il y a lieu de s'interroger sérieusement sur le fil conducteur des décisions de M. le Maire.


- Conseil municipal du 11 juillet 2016: le conseil devait se prononcer sur un projet de schéma de mutualisation élaboré par la Communauté des Communes Les Coteaux Bordelais. Ce projet de schéma de mutualisation nous donnait l'occasion d'examiner sérieusement ce qui pouvait être mutualisé au niveau de la CDC.

Au nom du groupe d'opposition j'avais préparé et présenté un rapport sur ce schéma de mutualisation ( je tiens à disposition ce rapport pour ceux qui le souhaitent).

La discussion plutôt calme qui suivit révèlera de grosses divergences avec M. le maire lequel insistera sur le coté imparfait du schéma de mutualisation de la CDC, s'appuyant sur sa réthorique habituelle de risque de suppression des communes, et aussi sur les intentions du président de la CDC de nous intégrer à la métropole.

- Janvier 2017: Entrée en vigueur du nouveau découpage des CDC au titre de la loi NOTRe, le conseil municipal était invité par le préfet à se prononcer sur ce nouveau découpage.

A cette occasion M. le maire proposait un projet de fusion de notre CDC avec les CDC de CREON et ST LOUBES avec comme argument principal d'éviter notre intégration à la métropole. Etant personnellement satisfait du découpage actuel de notre CDC qui remplit les critères de la loi au niveau des habitants, je me suis opposé avec vigueur au projet de M. le maire car je crois que dans notre périmètre actuel nous pouvons si nous le voulons travailler en bonne intelligence pour co-construire des projets pour les habitants de notre territoire des Coteaux Bordelais.

Les faits me donnent raison, notre CDC est restée dans son découpage initial regroupant 8 communes et aucun projet d'intégration à la métropole n'est envisagé.

Pour conclure, il est évident que nous sommes sur deux visions bien différentes de la coopération intercommunale: Vision individualiste de M. le maire réfractaire à la mutualisation, où vision de progrès partagé entre les Communes des Coteaux Bordelais exprimée par Céline DELIGNY, vous comprendrez que c'est la vision de progrès partagé qui a ma préférence.


Gérard SEBIE
Tél: 06 13 22 24 31
gerardsebie@orange.fr

Répondre
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 109 766 fois
En août 2020 il y a eu 6 542 pages vues - cette page a été visitée 298 058 fois - Précédente visite le 13/08/2020 à 01h 33mn
En août 2020 il y a eu 6 542 pages vues

Au calendrier de Pompignac

Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
Vendredi 10 juillet 2020

Conseil Municipal du vendredi 10 juillet 2020 à 18 heures 30

9 points à l'ordre du jour + 4 points divers

Salle des Fêtes de Pompignac
Mercredi 8 juillet 2020

Première réunion du nouveau CCAS de Pompignac le mercredi 8 juillet 2020 à 19 heures

Mercredi 17 juin 2020

Conseil Municipal public du mercredi 17 juin 2020 à 19 heures

Salle des Fêtes de Pompignac
Lundi 6 juillet 2020

Travaux sur la RD 115 entre les communes de Tresses et Fargues Saint-Hilaire.

Outre les travaux de construction en cours de la déviation du centre de Fargues des travaux seront réalisés sur la RD 115 entre Tresses et Fargues à partir du lundi 6 juillet 2020 au jeudi 30 juillet 2020
Ils nécessiteront la fermeture de cette route, ce qui aura un impact sur le quotidien des Pompignacais (Ligne de bus Express 407, Super U, boucherie, labo, cabinet médical, etc.)
Une déviation sera mise en place : au nord par la RD 240 vers Artigues et les RD 241E3 et 13 vers Salleboeuf, au sud par la RD 936 à Fargues-Saint-Hilaire

Jeudi 11 juin 2020

Travaux chemin de Brondeau.

Durée prévue 1 mois avec fermeture à la circulation, sauf pour les riverains et la SEMOCTOM. Travaux effectués pour le compte de la CDC