pompignac ● net  

  Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le octobre 2021 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 12 visiteurs sont connectés . Vous avez l'adresse IP 44.200.175.255.
De A à Z ...
Quelques actualités d'octobre 2021 à Pompignac et alentours
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
28 octobre 2021 - Séance du Conseil Municipal 23/09/2021 - Ordre du jour
26 octobre 2021 - Pourquoi ne pourrons nous pas financer une nouvelle école élémentaire ?
La municipalité de Pompignac a fait, pendant 12 ans et plus, un forcing pour faire venir de nouveaux habitants au prix d’insensées réalisations de logements collectifs, d’un entassement pire qu’à Bordeaux en ces nouvelles zones de peuplement intensif du côté du bassin à flot, de Bordeaux-lac-G.biloba ou de la rive droite au ras du pont Saint-Jean.
Trop d’horreurs urbaines fleurissent chez nous, avenue du Périgord notamment, de hideux projets sont même abandonnés comme à Lannegrand.
maternellle En conséquence l’école élémentaire continuera d’être saturée, il a fallu y installer du préfabriqué dans la cour de récréation, et pendant ce temps certains se complaisent dans des échanges de photos nous invitant à admirer leurs si belles réalisations, dont une ici, financée par une dette municipale hors de proportion avec nos moyens.
Voyez donc ce que je viens de recevoir aujourd’hui dans ma e-boîte aux lettres en suivant ce lien.
Tiens, tiens ! Quelles sont ces auréoles au plafond ? J’espère que ce ne sont que des éléments décoratifs architectoniques ...
Finalement je me réjouis que mon tout petit-fils aille à l’école maternelle d’Artigues dont je sais que le coût n’a pas pesé exagérément sur les finances de sa commune ce qui lui permettra d’aller ensuite dans une nouvelle école élémentaire bien avant que celle de Pompignac ne voit le jour.
Au fait qui, à l’époque, avait osé braver le projet quasi-pharaonique de notre ancien maire ?
21 octobre 2021 - À vélo en Aquitaine et à Pompignac
Le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) de Nouvelle-Aquitaine a été approuvé par la Préfète de Région le 27 mars 2020.
Le chapitre 3 de ce document, intitulé "Infrastructures de transports, intermodalité et développements des transports" concerne la question des pistes cyclables en page 5, paragraphe RG18. Dynamo

Question : quel lien entre SRADDET, SCoT, PADD et PLU ? Et où, et en quoi, est concernée la question des aménagements territoriaux en faveur des déplacements à vélo ? Qui a autorité en la matière ?
Faisons marcher nos dynamos (si ça existe encore!) afin d’avoir un peu de lumière sur ces sujets
19 octobre 2021 - Je maintiens mordicus : la circulation à vélo à Pompignac est dangereuse !
Francis, sympathique élu cycliste, a répondu ci-dessous à mon article du 15 octobre dernier, il conclut ainsi «vivent les vélos et les cyclistes à Pompignac» je suis d’accord avec lui, il faut que le cyclistes vivent, pas qu’ils risquent leur vie.
Pour se rendre à la mairie Francis emprunte l’avenue de la Plaine où il a la chance de ne pas être confronté à ces chicanes dangereuses baptisées écluses, les coussins berlinois sont respectueux des cyclistes, car faciles à contourner, mais il doit aussi passer sur un ralentisseur dont les deux extrémités n’ont pas été adaptées au deux roues.
Selon certaines associations 90% de ces ralentisseurs sont illégaux car ils ne respectent pas les lois et règlements relatives à la sécurité des usagers de la route.

Francis a la chance d’être jeune et sportif, il peut franchir cet obstacle facilement je présume, mais un papy raidi par le poids des ans, mais néanmoins cycliste, aura des difficultés à en faire autant, je sais de quoi je parle !

J’invite Francis à venir faire le même trajet que moi, de Sarail vers la mairie.
Premier danger tout d’abord le carrefour Bon-Ange (qui n’est pas un ange gardien) où les automobilistes dépassent allègrement trop souvent la limite des 70 km/h sur cette portion de voie.

A proximité de la limite d’agglomération la chaussée commence à se déformer sur le côté droit, puis il devra franchir 4 écluses, dont deux sans visibilité.
Sur deux de ces écluses le cycliste a la priorité sur les voitures venant en face, essayez de prendre cette priorité, vous m’en direz des nouvelles !
Sur les deux autres écluses, comme rien n’a été prévu pour les cyclistes il devra se déporter à ses risques et périls sur la voie de gauche en priant je ne sais qui qu’un automobiliste irascible ne lui fasse pas comprendre qu’il a tort de ne pas avoir de carrosserie !

S’il parvient sain et sauf au carrefour de Pont-Castaing il devra faire très attention aux voitures venant de Sallebœuf qui ont la mauvaise habitude de ne pas ralentir dans la descente (et oublient une fois sur deux de mettre un clignotant pour signaler poliment qu’ils vont tourner).

Arrivé à hauteur de l’ancienne pharmacie il devra serrer à la fois sa droite et ses fesses à cause la double circulation et l’étroitesse des voies et des nombreux conducteurs qui grillent la ligne blanche dans le virage.

Maintenant, le pôvre, il va emprunter les trois plus stupides ronds-points de toute la Gironde dont on se demande qui a pu concevoir de telles inepties !
Sur la voie nouvelle aucune piste cyclable digne de ce nom n’a été créée, contrairement aux préconisations législatives.
Pour se rendre à la mairie il aura intérêt à passer par le parking s’il veut éviter le doux frôlement des voitures dans le virage contre la salle des fêtes.

Si malgré tout notre cycliste veut faire le trajet en sens inverse il comprendra pourquoi les hauts et raides trottoirs installés route de la Poste à sa droite en ce sens sont un réel danger et de véritables bouffe-pneus pour lui comme pour les automobilistes, la couleur de ces bordures en témoigne de façon convaincante. La hauteur de ces trottoirs empêche toute manœuvre pour mieux serrer à droite sans danger comme illustré par le montage photo.

Dans un prochain épisode de proposerai un petit itinéraire par le bas du chemin de Martinot, béni des poules pondeuses, et s’il lui reste un peu de temps je lui proposerais le trajet Pompignac-Fargues par la route des Bons-Enfants où, même en voiture, la peur m’habite trop souvent, puis, histoire de se faire quelques émotions un petit détour avenue du Périgord afin de bien prendre conscience de ce que rapport de forces veut dire, surtout au débouché de la RN 89 peu après la sortie dangereuse de chez Veolia.

Voila, cher Francis, pourquoi le très ancien cycliste que je suis ne partage pas du tout, ici à Pompignac, ton bel optimisme.
21/10/2021 08:28 - Commentaire de Marie France Roux

Ce problème de mobilité à Pompignac doit être au centre des réflexions futures concernant le PLU, que soit pour une révision ou pour une modification . La circulation est actuellement difficile pour les voitures et très dangereuse pour les deux roues. Tresses a commencé à amenager des voies en site propre. Mais rien n’est fait a Pompignac.
L’association PSE a établi un projet d’aménagement de pistes cyclables dans la CDC et vers la métropole. C elui qui a piloté le projet connaît parfaitement les réseaux routiers et les chemins existants. Il sait donc de quoi il retourne. Le dossier a été envoyé à tous les maires de la CDC, un exemplaire a été remis en mains propres à notre nouvelle municipalité. Espérons que cela serve de base aux travaux en cours...
Pour ma part il est un critère pour circuler à Pompignac à vélo, y emmènerais je mes petits enfants?
Réponse : certainement pas !!

Répondre
15 octobre 2021 - Circulation dangereuse à vélo à Pompignac
B.L.L.
Toutes ces images extraites de pompignac.net sont cliquables, même les plus petites, et mènent vers des sites à découvrir...
Alors que la CDC réfléchit à l’élaboration d’un schéma directeur vélo tout a été fait, volontairement ou par ignorance, et tout continue à être fait à Pompignac pour rendre difficile et dangereuse la circulation à vélo dans notre commune: rétrécissement des voies avec bordures de trottoirs hautes et aigües, nombreuses écluses impraticables pour les cyclistes, nids de poules profonds et jamais comblés, ronds-points aussi stupides que dangereux, fausse piste cyclable ubuesque en centre ville, ralentisseurs casse-gueule, etc. etc.

Tout y a été fait, et continue d’être fait, pour rendre difficile l’usage de la voiture avec comme dégâts collatéraux une circulation à vélo de plus en plus dangereuse.

Je me demande parfois si nos élus circulent parfois à bicyclette dans les diverses voies de la commune...

Alors que je pratiquais intensément le vélo dans l’Entre-deux-Mers depuis plus de 3/4 de siècle j’ai maintenant préféré renoncer au vélo ici à Pompignac, je n’ai pas envie d’abréger prématurément ce qui me reste d’espérance de vie ...

Souhaitons bonne chance et réussite aux réalisateurs du schéma directeur vélo de la CDC !
19/10/2021 07:32 - Commentaire de Francis Coup

Objection, cher Bernard, je revendique le modeste statut d'élu cyclotouriste. Je suis souvent amené à inviter mes compagnons de route, étrangers à la commune, pour parcourir des circuits dans l'Entre Deux Mers, au départ de Pompignac. Ils sont séduits par la splendeur de nos paysages et de la qualité de nos chaussées. D'ailleurs, nous sommes sollicités par le Comité Départemental de Gironde de Cyclisme pour organiser un critérium, pour amateurs, dans notre périphérie, une confiance révélatrice qui, sans faire d'auto-satisfaction, nous confortent dans nos convictions. Nous sommes conscients que l'entretien de notre voirie est un enjeu majeur pour la sécurité des administrés. Je rajouterais que je prends bien du plaisir à me rendre à la mairie à vélo pour accomplir mes missions de conseiller, par l'avenue de la Plaine et de la Mairie. J'adore esquiver ralentisseurs et coussins berlinois, et même contourner cette triste herse qui protège l'accès à la mairie dont les jours sont comptés.
Alors vivent les vélos et les cyclistes à Pompignac.
Francis Coup

Répondre
19/10/2021 12:37 - Commentaire de Gérard SÉBIE

Pour ma part je trouve assez déplorable et provocateur d’être montré en infraction au code de la route au volant d’une BMW croisant un camion et dépassant en même temps un cycliste. Alors que vous avez l’autorisation du cycliste, La moindre des délicatesses aurait été d’avoir l’autorisation de ma personne pour publier ma photo dans un montage assez caricatural.
Pour pratiquer le vélo dans l’entre 2 mers assez couramment, je peux témoigner que POMPIGNAC n’a pas l’exclusivité des anomalies que vous soulevez, la sécurité des cyclistes doit être renforcée partout, mais aussi celle des piétons comme c’est le cas route de la Poste avec la création de trottoirs dans une zone habitée.
Gérard SÉBIE

Répondre
19/10/2021 12:48 - Commentaire de Gabriel Gainche

Bonjour,
je suis pour ma part assez d'accord avec Bernard, nos routes principales sont correctes mais faut-il encore y arriver sans incident... exit les vélos de route sauf si vous avez les moyens de changer vos roues à chaque sortie.
Par exemple le chemin qui dessert nos maisons a été refait prêt de 2 ans après notre première demande alors que déjà à l'époque il était à la limite du praticable.
Et 3 mois après on a eu le droit au déluge du mois de juin qui a emporté une bonne partie de la route, malheureusement n’habitant pas un grand axe j’imagine qu’il faudra bien 2 ans de plus pour avoir le droit à une réfection de la chaussée.
Et encore une fois tant qu’on se contentera de jeter des cailloux sur un sol non stabilisé avec une pseudo colle bitumeuse la chaussée sera à refaire à chaque intempérie…
Pour ce qui est des chicanes, encore une fois, je suis du même avis que Bernard, à part rendre les routes accidentogènes elle ne servent à rien, pire les voitures accélèrent dès qu’elles voient que quelqu’un arrive en face mais je conçois qu’elles ont l’avantage de ne rien coûter (vous noterez que ce sont les voitures qui accélèrent j'ai du mal à imaginer que l'on puisse risquer sa vie et celle des autres pour gagner 10 secondes, c'est forcément la faute des voitures).
Personnellement gamin j’allais à l’école à vélo, en l’état mon fils n’a pas le droit d’aller faire du vélo sans ma présence, bien trop dangereux et je ne comprends pas qu’on puisse contredire Bernard sur ce sujet et je ne parle même pas de la vitesse, je pense n’avoir jamais vu une voiture rouler à 50km/h rue du pont castaing donc comment imaginer des enfants faire du vélo sur cette route communale.
Je comprends aisément que quand on fait parti d’un club et qu’on part à 20 arpenter les grands axes Pompignacais on se sente en sécurité mais pour le reste je ne partage pas. Les sujets des routes secondaires et chemins non entretenus faute de budget et le choix parfois douteux pour sécuriser nos routes restent un vrai problème à Pompignac.
Je n’étais pas à la présentation du 14 octobre donc je ne peux m’étendre plus sur le sujet, mais je serais curieux d’en avoir le compte rendu ou de voir la proposition du tracé et des aménagements prévus.
Gabriel

Répondre
13 octobre 2021 - Montée des eaux à Bordeaux
Bordeaux sous les eaux
Bientôt les bobos et parigots qui ont chassé les pauvres et les démunis de la ville de Bordeaux afin d’y jouir pénardement d’une vie urbaine débarrassée de ses pouilleux et de leurs vieilles bagnoles, vont venir se réfugier sur les hauteurs de la rive droite et repousser encore plus loin ceux qu’ils ont fait fuir une première fois.
Oui, il faut, et il faudra, accueillir les réfugiés, climatiques ou politiques, d’où qu’ils viennent... mais pas n’importe comment.

Voir l’article de Sud-Ouest du 13 octobre
Voir la simulation plein écran de Bordeaux sous les eaux pour 3° Celsius de plus
Pey-Berland les pieds dans l’eau
11 octobre 2021 - Non, nous ne somme pas sortis de la pandémie COVID-19
J’ai récemment entendu avec surprise, lors d’une réunion tous masques ôtés, sauf deux, une élue affirmer que nous étions sortis du COVID, je pense qu’elle faisait erreur et qu’elle avait confondu "allègement des gestes barrières en certaine circonstances" avec "fin [de la pandémie] de la COVID".
Cette pandémie n’est pas terminée, loin de la !
Quand on entend la communication gouvernementale contre les rumeurs infondées (fake news) il y est dit que 8 malades sur 10 de la COVID-19 hospitalisés ne sont pas vaccinés, cela veut dire aussi que 20% des malades hospitalisés étaient vaccinés. Le vaccin atténue la gravité de la maladie, mais ne nous en met pas à l’abri à 100%. Donc prudence !
Non, nous ne sommes pas sortis de cette pandémie, à ce sujet je vous invite à lire cet article du Monde de juillet dernier et cependant toujours d’actualité.
3 octobre 2021 - Randonnées écologiques à Pompignac
Rando rose
Au fil de ses randonnées dans la commune Gérard S. nous livre ses réflexions sur l’écologie et nous fait admirer ses photos.
C’est ici

et deux commentaires à propos de l’article du 2 octobre.
2 octobre 2021 - Le Carré de Lina ou le Carreau de l’inavouable ?
Je viens de recevoir ce matin à 9h41, un message du Grand Gougoul, cet ami qui se passionne 24h/24, 7j/7, à tous mes faits et gestes, une annonce intitulée
«Programme Immobilier Neuf Le Carré de Lina à Pompignac | Kaufman & Broad»
Voici la photo de couverture de ce projet autrefois dénommé Le Clos des Lilas :
Carré de Lina
Clos des Lilas
Cliquez sur ce montage photo, vous en aurez une vue plus large
Si vous en avez le temps allez faire un tour avenue du Périgord du côté des anciens bois du Clouet, je publierai les plus belles photos de ce si joli projet immobilier et de son environnement.
Rappelez-vous, il y a quelques années ce promoteur nous vantait le projet ci-dessous avec une publicité en vidéo dont je me suis souvent demandé si elle était plus hilarante que mensongère !
Parc de Citon
Cliquez sur ce montage photo, c’est intéressant
Mais pourquoi ce promoteur s’intéresse t’il tant à notre commune depuis quelques années ?
Les anciens membres du conseil municipal précédent ont peut-être une opinion, ou des informations, à ce sujet.
Dans ce cas ils pourraient peut-être nous éclairer un peu à propos de ce sujet, ce serait plus intéressant que de nous infliger de soi-disant leçons de droit à propos demandes de moratoires formulées par telle ou tel.
03/10/2021 09:39 - Commentaire de Gérard de Sampaïo

On parle toujours de ceux de l’ancien conseil municipal...... mais que font les nouveaux ?
Quand une route est trop sinueuse, on peut toujours en refaire le tracé, il suffit de s’en donner les moyens sauf en montagne peut être, mais à Pompignac il n’y a que des collines !

Répondre
04/10/2021 09:31 - Commentaire de Nadia Urtizverea

Je dirais le carré des friches 😡 ou de la laideur!
Pourquoi avoir transformé la belle propriété de M. Meyniel en zone mixte (artisanat-habitation)?
Qui s’en est vraiment ému lors de la révision du PLU ?
Les abords des bâtiments d’habitation ne sont pas entretenus.
Sans parler des nuisances sonores pour ceux dont les appartements sont en bordure de l’Avenue du Périgord !
Je note également que sur les plaquettes publicitaires, les promoteurs oublient de signaler la proximité d’une zone artisanale 🤫

Répondre
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 402 270 fois
En août 2022 il y a eu 8 407 pages vues - cette page a été visitée 424 673 fois - Précédente visite le 15/08/2022 à 09h 38mn
En août 2022 il y a eu 8 407 pages vues