Écluse Sain-Martin Citon Tilleuls Pompignac 1950
Il vaut mieux faire peu mais très bien que beaucoup trop et très mal - Proverbe pompignacais

pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 31/03/2020 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 4 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 3.233.239.102.

De A à Z ...
Quelques actualités à Pompignac en 2020
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, une image, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
Vous pouvez maintenant publier librement un commentaire à propos de chaque texte signalé par ce lien : ➽ Commentez
31 mars 2020 - État d'urgence sanitaire: gel des permis de construire
Le Clos des Lilas Cliquez De nombreux défenseurs de la nature à Pompignac s'inquiétaient de la possibilité d'une délivrance d'un permis de construire pour les 24 logements collectifs du programme immobilier "Le Clos de Lias" à l'emplacement de la zone boisée du Clouet

Feu les bois du Clouet Cliquez Ils craignaient que pendant ses deux mois de sursis le maire soit tenté par cette opération.

Cela ne pourra pas se faire. En effet les 25 ordonnances du 26 mars dernier stipulent, entre autres, ceci :

Aucun permis de construire ou d'aménager ne sera délivré sur l'ensemble du territoire avant le 25 juin 2020.
Les permis délivrés, y compris avant la mise en place de l'état d'urgence sanitaire, ne seront "purgés de recours qu'au 25 octobre 2020"
.
Bizarrement l'annonce immobilière précise permis de construire purgé !
30 mars 2020 - Honte à lui !
L'ancien maire, maintenu provisoirement à son poste, tient totalement à l'écart des informations et des affaires la nouvelle équipe dirigeante, c'est particulièrement inadmissible, surtout en cette période d'épidémie et de confinement, et par voie de conséquence c'est faire peu de cas des habitants de Pompignac.

Malgré cela la nouvelle équipe et sa future maire ne restent pas les deux pieds dans leurs bottes, vous pourrez en juger en prenant connaissance de leur lettre d'information, si vous ne l'avez déjà fait.

Les périodes de crise sont révélatrices des qualités humaines de celles et ceux qui nous gouvernent.
29 mars 2020 - Pendant la crise du COVID-19 beaucoup sont dans le pétrin
Effectivement ils sont littéralement dans le pétrin !
Cliquez et vous saurez pourquoi
28 mars 2020 - Héros et profiteurs de la crise du COVID-19
Nous sommes en guerre nous dit le président.
Comme toutes les guerres celle-ci a ses soldats, ses héros célèbres ou anonymes. Les soldats et les héros de cette guerre nous les connaissons bien : d'abord le personnel médical ou non des hôpitaux, du directeur d'hôpital jusqu'aux agents de service avec bien entendu au premier rang les infirmières et infirmiers, cette profession tant aimée des français et si mal payée

Les caissières des supermarchés comme celles des boulangeries, primeurs ou épiceries méritent ce titre, tout comme ceux qui veillent à la salubrité et à la sécurité publique, gendarmes, éboueurs, pompiers. Sans oublier bien entendu celles et ceux qui contribuent au maintien des échanges de biens et services, les manutentionnaires, les chauffeurs-livreurs, les facteurs.

Mais comme dans beaucoup de guerres il y a aussi ceux qui recherchent avant tout leur profit.
PROFIT : Augmentation des biens que l'on possède, ou amélioration de situation qui résulte d'une activité.
Sans oublier les marchés noirs qui sévissent déjà, faut-il citer les fonctions et professions de ceux qui profitent peu ou prou de cette guerre ?
Je ne le ferai pas, il suffit de se demander quels sont les véritables objectifs de ceux qui se remuent en ce moment avec pour seuls objectifs le pouvoir et l'argent.

Jair Bolsonaro a au moins une qualité: il n'est pas hypocrite, pour maintenir son pouvoir et son économie il n'hésite pas à mettre en péril toute sa population. Boris Johnson s'est ravisé au dernier moment, quant à Trump n'en parlons pas ...

Dans nos campagnes et dans nos villages nous avons aussi nos petits Bolsonaro, Johnson ou Trump, mais la sagesse paysanne leur donne la prudence et l'habileté de se parer des habits de la vertu.
Mais contre l'odeur de sainteté il n'existe aucun déodorant, dommage.


Post-scriptum: j'ai une belle machine à coudre PFAFF dont je me sers depuis des années, il y a moins de 2 ans j'ai réalisé une centaine de lingettes pour un bébé, lingettes double face, tissus éponge (coton bouclé) et popeline, à couture invisible, exercice pas facile car le tissu éponge ne se laisse pas travailler sans peine !
Je dois donc pouvoir faire des masques respiratoires, malheureusement je n'ai pas le tissu ad-hoc pour les réaliser, et si quelqu'un sait où s'en procurer je suis preneur, cela occuperait utilement mes journées de confinement. Bien entendu ce ne serait pas pour en faire commerce !
À lire : Le Monde   60 Millions   Notre temps   Linternaute   Après lecture, bon, j'hésite ... Votre avis ?
26 mars 2020 - Confiné et agité
El rey de mi corazon Le maire de Pompignac a vu son mandat prolongé d'un mois ou deux pour raison de santé. Bien que confiné il semble être encore agité en tous sens comme si la campagne électorale n'était pas encore terminée.
On s'en doutait un peu car il n'avait pas félicité l'indiscutable gagnante du scrutin du 15 mars dernier.
C'est pourtant ce qui, habituellement, se pratique chez les gens civilisés.

Mais à Pompignac nous avions remarqué depuis longtemps que la politesse, le fair-play et le respect des lois ne semblaient pas faire partie des us et coutumes de Sa Majesté. La courtoisie y était remplacée par la cour toisée !

Comme on le subodore en lisant son abondante et lourde prose il donne vraiment l'impression qu'il refuse de reconnaître qu'il ne sera plus le maître du jeu dans une poignée de semaines et il y a fort à parier que ses dernières dépenses de communication seront consacrées aux ultimes numéros de son M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac aussi cher à son cœur qu'à nos bourses, nous avions déjà constaté ces dérives lors de la campagne électorale, dérives en principe punies par la Loi. Espérons que ses dernières dépenses se limitent à cet ultime gaspillage, espérons-le !

Je parie un demi-kopek qu'il va se montrer mauvais perdant et va coûte que coûte tenter de faire annuler l'expression de nos suffrages.

mémé Dans ce cas les très nombreuses personnes âgées que j'avais vues se déplacer dès l'ouverture du scrutin n'apprécieront certainement pas qu'on les oblige à se déplacer de nouveau si par un improbable hasard le Tribunal Administratif de Bordeaux estimait que la différence de voix est tellement minime que cela justifierait une annulation du choix du peuple, vox populi, vox Dei comme aimait me le répéter ma grand-mère, bien connue dans son village pour son infinie sagesse, pendant que pépé, en un silence approbateur, opinait du béret en mâchant machinalement sa gitane papier maïs sans filtre.
24 mars 2020 - Oui, je crains le pire
Alors qu'internet est saturé on nous envoie de très longs messages pour nous dire combien on est beaux, combien on est gentils, alors qu'une seule ligne aurait suffi pour cette nouvelle et mauvaise propagande :
«Braves gens dormez en paix nous nous occupons de tout»

Et pendant ce temps quand des directives gouvernementales arrivent à la mairie rien, absolument rien n'est transmis à la nouvelle équipe, pas plus qu'aux futurs opposants, contrairement à ce que voudraient la démocratie et la plus élémentaire courtoisie. La nouvelle équipe élue est obligée de demander à ses homologues de Sallebœuf ou de Tresses des copies des textes gouvernementaux.
Et pendant ce temps un commando de l'ancienne équipe désavouée se réunit à huis clos en mairie pour préparer je ne sais quoi.
Dans deux mois quelles seront les mauvaise surprises que nous allons découvrir ?
Oui, vraiment, nous pouvons craindre le pire, comme s'il ne suffisait pas de craindre le pire face au Covid-19 si tout le monde ne respecte pas strictement les obligations que nous impose cette crise sanitaire !

Notez que le 24 mars est la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, c'est le
23 mars 2020 - Je crains le pire
Nous sommes en guerre a dit notre président.
Pendant que des soignants meurent en combattant la maladie d'autres sont aux aguets pour se faire du fric, comme en temps de guerre le marché noir revient au galop.
Au moment où il faut à la fois défendre la santé des humains, mais aussi celle d'une nature fragilisée par le réchauffement climatique je crains le pire.
Que va-t-il se passer si aucun contrôle local n'est exercé dans les mois qui viennent ?
Les mauvais perdants font rarement de bonnes choses.
Je crains le pire.
22 mars 2020 - Il y a 125 ans aujourd'hui...
Il y a 125 ans aujourd'hui, le 22 mars 1895, les frères Lumière et leur père organisaient la première séance publique du cinématographe dans la "salle de séance" de la Société d'Encouragement à l'Industrie Nationale.

Les 125 ans du cinéma
Ironie du sort alors que le cinéma, qualifié à juste titre de 7ème Art né en France, après avoir a conquis le monde grâce au développement de la mondialisation nous ne pouvons plus nous réunir pour assister à ses projections.

Autre ironie du sort cette première séance avait lieu dans les salons de la Société d'Encouragement à l'Industrie Nationale alors qu'aujourd'hui notre industrie est au bord de l'arrêt et le peu qui en reste est sous-traité en Chine.

Bon, il nous reste internet pour voir les films me dira-t-on, mais le réseau internet est guetté par l'essoufflement par la faute d'un virus, mais pas d'un virus numérique, non d'un virus biologique, car faute de sortir pour le boulot, l'école ou les loisirs tout le monde s'est connecté et cela fait le même effet qu'un virus de type déni de service (Attaque DDoS ou sorte de bombardement de serveur).
Dieu merci il nous reste la lecture mais il n'est interdit de sortir pour des motifs autres que de stricte nécessité et les librairies et bibliothèques ne sont pas des destinations prioritaires et sont souvent fermées. De toutes façons notre belle bibliothèque municipale a été démolie par l'ancien maire et jamais reconstruite !

Alors quand tout est déréglé méditons, moi je m'édite, je m'en suis donné les moyens (c'est pas comme l'autre qui le fait avec notre flouze... mais ça ne devrait pas durer...) et j'édite ce qui me plait ou me déplait tout en éditant les textes des autres, à condition que les règles affichées soient respectées.
21 mars 2020 - Stop aux infox et rumeurs
Afin de faire taire les rumeurs et bruits infondés tentant de faire croire que les élections seront annulées voici un message reçu dernièrement en mairies :

Mesdames et messieurs les maires, secrétaires de mairie:
Vous trouverez ci-dessous un message de Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, et de Sébastien Lecornu, ministre auprès de la ministre, chargé des collectivités territoriales.

Nous vous avons adressé une circulaire relative à la tenue des premiers conseils municipaux visant à élire les maires et leurs adjoints, en application des dispositions légales en vigueur, pour tirer les conséquences du premier tour de l’élection municipale, quand il a permis de constituer le conseil municipal dans son intégralité.

Toutefois, consulté aujourd’hui sur le risque sanitaire qu’emportait de telles réunions, le président du conseil scientifique a estimé que ces conditions, même aménagées, n’étaient plus réunies à cette heure et qu’il était préférable de reporter l’installation des conseils municipaux définitivement élus à l’issue du premier tour.

Aussi, vous veillerez à informer immédiatement l’ensemble des communes afin que les conseils municipaux programmés à partir de demain vendredi soient ajournés.

Le projet de loi d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19 fixera les modalités de continuité des exécutifs locaux en maintenant en fonction les maires et adjoints en fonction au 15 mars jusqu’au 15 mai, date à laquelle le gouvernement remettra au Parlement un rapport, fondé sur une analyse du comité national scientifique ; le comité national scientifique se prononçant sur l’état de l’épidémie de covid-19 et sur les risques sanitaires attachés à la tenue du second tour et de la campagne le précédant, ainsi que sur la possibilité d’installer les conseils municipaux.

Une fois les conditions sanitaires réunies, les conseils municipaux élus à l’issue du premier tour pourront être installés et élire leurs nouveaux exécutifs dans les délais les plus brefs.
20 mars 2020 - Contes et légendes pour confinés : "La grande Saga des collines" épisode 1
Ovide
Si vous êtes confiné, ou non, vous pouvez faire divaguer votre souris sur les nombreux liens de cette page

Il était une fois un petit pays nommé BimariMot latin signifiant Entre Deux Mers qu'en des temps très reculés le poète Ovide évoquait avec tristesse en son exil aussi bien dans ses Élégies que dans son Livre des métamorphoses.

Ce petit pays, fondé par l'infatigable Sisyphe, était universellement connu par son fameux raisin, le Vitis vinifera apyrenaLe raisin de Corinthe, vous l'aurez deviné !, fort apprécié par les connaisseurs car il était à la fois sans pépins, qualité appréciée en ces périodes troubles, antioxydant, qualité recherchée en ces mauvais temps où se rouille la santé, et bien sec, qualité recommandée contre la moisissure, les larmes et les échauffements de l'esprit.
20 mars 2020 - Félicitations
Il est d'usage dans notre pays démocratique qu'après des élections les candidats malheureux adressent leurs félicitations et vœux de réussite à la personne, ou à l'équipe, qui a remporté les élections.
C'est tout à la fois un signe de fair-play comme, tout simplement, un témoignage de bonne éducation, mais aussi de respect de la vie démocratique, donc par voie conséquence un signe de respect des électeurs, c'est-à-dire nous.
Je serai curieux de savoir si cette tradition a été respectée malgré les soucis que nous apporte ce fichu COVID-19.

N'hésitez pas à faire part de vos commentaires à ce sujet.

Dernière heure:
MÉFIANCE: Des personnes malintentionnées font actuellement courir le bruit que les élections vont être annulées, c'est faux !
Il faut être particulièrement vigilant en ce moment, le personnel municipal, comme nous, les habitants et électeurs, car si D. Lopez conserve à titre conservatoire son ancien mandat de maire jusqu'au prochain conseil municipal il doit seulement assurer les affaires courantes et ne pas engager la commune pour un avenir à moyen ou long terme, sinon ce serait une faute que le Tribunal Administratif lui rappellerait comme cela à déjà eu lieu au moins trois fois au cours de ce mandat.

Le déni de démocratie, le non respect des lois et règlements est malheureusement une mauvaise habitude de ce maire qui vient d'être nettement et clairement désavoué par la population de Pompignac.
20/03/2020 15:13 - Commentaire de Stéphane CHATELIER

Bonjour,

Vous parlez de personnes mal intentionnées. Pouvez-vous me dire précisément quelles sont ces personnes ?

Le report du vote du conseil municipal prouve que la situation est ubuesque et que le Gouvernement, censé anticipé les évènements, a été en dessous de tout dans la gestion de ces élections municipales.

Il ne fallait pas être devin pour voir que nous allions connaître la même situation dramatique qu'en Chine et en Italie et que le confinement aurait du être effectif au moins dés la semaine où la fermeture des écoles a été actée.

Le Gouvernement n'a vraiment pas honte de demander à des Maires sortants de continuer à gérer cette crise en ayant validé les résultats du 1er tour.

Stéphane CHATELIER

Répondre
20/03/2020 15:58 - Commentaire de Bernard Le Lann en réponse à Stéphane CHATELIER

J'espère que Stéphane CHATELIER, colistier 2020 de la liste D.LOPEZ, apprécie d'avoir la possibilité de commenter librement les articles de pompignac.net sans la moindre censure, de fond comme de forme, et il ne s'en prive pas : 2 textes aujourd'hui à la même heure !
Espérons qu'un jour il se demandera pourquoi le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac de D.LOPEZ refuse tout droit de réponse aux personnes mises en cause ou plagiées, ou tout espace de liberté d'expression aux oppositions légales et à quiconque.

Répondre
18 mars 2020 - Élection de la maire ou du maire et des adjointes et adjoints
Le maire actuel, en poste jusqu'au prochain conseil municipal, vient d'envoyer aux nouvelles élues et aux nouveaux élus une convocation pour un conseil municipal samedi prochain 21 mars à 11 heures.

Il y a de fortes chances que ce soit Madame la maire qui soit élue, mais par respect pour la démocratie j'ai bien titré Élection de la maire ou du maire, malheureusement le maire actuel refuse jusqu'au bout de de respecter la démocratie, et encore moins celle qui a remporté les élections dès le premier tour.
En effet l'ordre du jour qu'il vient d'adresser aux futurs et futures membres du conseil est rédigé ainsi:

1 - Élection du Maire
2 - Détermination du nombre d'adjoints et élection des adjoints

Il avait le choix entre l'usage de l’écriture dite « inclusive » dans sa version courte adjoint.e.s, mais imprononçable, ou dans sa version longue adjointes et adjoints, il a opté pour la version de la grammaire masculine traditionnelle en mettant du masculin partout comme le font les conservateurs de tous poils... de tous poils justement, c'est le cas de le dire !

Je ne peux résister à cette dernière taquinerie envers celui qui, dernièrement, avait demandé à l'hébergeur de pompignac.net de supprimer toutes les belles images qui le flattaient si bien en costume de Roi Soleil ou en habit d'empereur à la barbe fleurie, sous peine d'inéligibilité au Web ! Il ne faut pas plaisanter avec Sa Majesté.

Ce conseil municipal se tiendra à huis clos, conformément aux directives gouvernementales, ce qui se comprend pour des questions sanitaires, mais me chagrine pour des questions de vie démocratique car un conseil municipal doit être public.

Public cela veut dire aussi rendre public, faire de la publicité, pour cela il y aurait un excellent moyen :
filmer la séance du conseil !
Je pense que le maire sortant s'honorerait en demandant à son vidéaste favori de faire ce travail, gratuitement bien entendu, et en se tenant prudemment à plus d'un mètre des élus.

Nous verrons bien ... ou nous ne verrons rien, selon l'option choisie par celui-ci.
20/03/2020 15:12 - Commentaire de Stéphane CHATELIER

Bonjour,
Par élection du Maire, il s'agit de la fonction : personne qui dirige une commune. Il s'agit à ce moment là d'un nom masculin.

Interrogez-vous plutôt sur la légalité de ce scrutin, dans un pays démocratique, dont le résultat n'est absolument pas représentatif de l'électorat de la commune puisque le gouvernement a incité les personnes fragiles à ne pas se déplacer (avant de se rétracter timidement puis d'annuler le second tour) : participation de 57,39 % en 2014 au lieu de 74.77% en 2020. La liste CDE l'aurait peut-être emportée mais le nombre de sièges attribués aux 2 autres listes auraient pu être différents et plus juste.

Par ailleurs, le vidéaste dont vous parlez n'a volé personne. Au contraire, habitant Pompignac, il a proposé une somme bien inférieure à ce que vaut ce type de prestation et réalisé toutes les autorisations nécessaires à la réalisation de ces très beaux films.

Vous remettez une nouvelle fois de l'huile sur le feu avec votre acharnement et votre haine et vous perdez toute crédibilité croyez-moi.

En espérant que vous ferez preuve vous aussi de cet apaisement dont vous vous faites l'apôtre d'autant plus navrante en ces temps de crise sanitaire majeures.

Cordialement.

Répondre
20/03/2020 15:45 - Commentaire de Bernard Le Lann en réponse à Stéphane CHATELIER

J'espère que Stéphane CHATELIER, colistier 2020 de la liste D.LOPEZ, apprécie d'avoir la possibilité de commenter librement les articles de pompignac.net sans la moindre censure, de fond comme de forme, et il ne s'en prive pas : 2 textes aujourd'hui à la même heure !
Espérons qu'un jour il se demandera pourquoi le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac de D.LOPEZ refuse tout droit de réponse aux personnes mises en cause ou plagiées, ou tout espace de liberté d'expression aux oppositions légales et à quiconque.

Répondre
20/03/2020 15:05 - Commentaire de Raymond GRAVELIER en réponse à Stéphane CHATELIER

Bonjour,
Je pense que vous avez fait une inversion concernant le taux de participation :

  • 2014  74.77%
  • 2020  57.39%
Cordialement

Répondre
20/03/2020 19:07 - Commentaire de Bernard, scribe de pompignac.net
                                 
en réponse à Raymond GRAVELIER

Je publie les textes que l'on m'adresse, en respectant au mieux la présentation formelle (la transcodification en html me prend un peu de temps), mais je n'assure pas le service de correction orthographique ou grammaticale, ni la cohérence des chiffres ou des propos, c'est aussi cela le refus de le censure. Les intervenants doivent eux-mêmes prendre en charge leur relecture.

Répondre
22/03/2020 07:55 - Commentaire de Nadia URTIZVEREA en réponse à Stéphane CHATELIER

Un gros coup de gueule en lisant les commentaires de Mr Chatelier.
Quand en aura-t-on fini avec ses querelles inutiles qui pourrissent notre vie communale?
De tels commentaires sont inadmissibles en cette période de confinement.
Le premier tour des élections a entériné la décision des pompignacais d’élire un ou une autre maire.
Mr Lopez a été éliminé alors qu’il soit bon perdant ainsi que son équipe!
Qu’il quitte la politique intestine avec panache c’est maintenant tout ce qu’on lui demande sans s’offusquer de la demande du gouvernement de poursuivre son activité de maire (bien que réduite) jusqu’au mois de Mai!
Qu’est que Mr Chatelier n’a pas compris dans le terme de confinement et des dangers encourus à se regrouper?

Répondre
27/03/2020 20:09 - Commentaire de Christine Clémençon-Muller

Bonjour Monsieur,
You've got a mail!
Un peu de lecture en ces temps de confinés.
Solidairement votre,
Christine Clémençon-Muller

Répondre
27/03/2020 21:35 - Commentaire de Bernard Le Lann en réponse à
Christine Clémençon-Muller et à ses amies et amis de la liste des vains projets

Profitant de l'espace de liberté d'expression qu'offre pompignac.net je reçois souvent des commentaires de membres de l'ex-majorité du conseil municipal. C'est de bonne guerre, mais sommes-nous vraiment en guerre ? Parfois je me le demande ...

Par ailleurs, oui, nous sommes en guerre, mais contre le virus COVID-19, j'en sais quelque chose car malgré mon âge avancé j'aide de nombreux anciens, parfois plus jeunes que moi, bien sur en prenant de leurs nouvelles, et cela prend du temps de rompre l'isolement de ses semblables par la conversation.
Dans cette guerre je mène le combat avec mes moyens, mes faibles jambes et mes armes que sont mes connaissances de plus d'un demi-siècle de pratique de l'informatique et d'un quart de siècle de l'usage d'internet.
Cela me permet d'aider efficacement jeunes ou vieux dans leurs déboires avec ces technologies.

En ce moment c'est la galère car en attendant la fibre optique les tuyaux que sont les lignes téléphoniques sont bouchés et plus rien ne passe.

Parfois les messages m'arrivent avec un délai plus long que s'ils avaient été adressés par La Poste, ce grand Service Public que j'ai servi pendant plus de quarante ans.

Cela me chagrine que cette belle entreprise soit obligée de réduire le nombre hebdomadaire de ses tournées en ce moment. Même pendant la dernière guerre, celle d'Algérie, nous n'avons pas connu cela.
Je me souviens, j'étais jeune facteur pendant cette guerre et il y avait 11 tournés-lettres par semaine, 2 par jour du lundi au vendredi et une le samedi, sans compter les tournées du jeune télégraphiste et celles des livreurs de paquets-poste.
Toutes ces tournées avaient lieu malgré l'absence de facteurs mobilisés par cette guerre post-coloniale.

Je me souviens, comme disait Georges Perec, je me souviens aussi que presque toutes les semaines la police venait dans nos locaux, avant nos départs en tournées, pour saisir tantôt l'Express, tantôt Témoignage Chrétien, hebdos tous deux engagés contre cette guerre.

C'est ainsi que j'ai vu et vécu ce qu'était la censure !

Je me souviens, comme disait Georges Perec, je me souviens aussi des manifs contre cette guerre, contre le tortures, contre le racisme partout présent dont nous revenions parfois avec quelques bosses et bleus et habits déchirés, mais je n'ai pas le souvenir d'amis éborgnés par quoi que ce soit, autre époque...

C'est pour tout cela, et pas seulement, que je suis fortement agacé d'entendre les journaliste et les politiques de qualifier de Trente Glorieuses les trois décennies qui on débuté en cette période noire.

J'envie presque mes jeunes frères qui sont maintenant des Papis Boumeurs ... Mais maintenant les jeunes générations se moquent d'eux, OK Boumeur !.

Chacun sa croix comme disait le curé qui me faisait mille misères après le catéchisme, il n'était pas pédophile, non, pas à ma connaissance, mais qu'est-ce qu'il nous cognait dur ce salaud ! Enfin surtout moi et un peu mes frères, allez savoir pourquoi ?

Mais je m'égare, je m'égare ...

Un effet de l'isolement forcé sans doute ?

J'en reviens à cette brave dame dont je viens de recevoir fort tardivement le message que je ne comprends pas très bien, malgré mes cours d'anglais à l'UTLC j'ai encore un peu de mal avec la langue de Boris Johnson.

Malgré mes recommandations elle m'avait joint une lettre me rappelant par sa longueur celles que j'ai souvent reçues de la part du maire sortant et qui n'a pas envie de sortir.
Quant au contenu : mystère ? On dirait un mélange de caractères chinois et de hiéroglyphes égyptiens, les tuyaux trop pleins dénaturent parfois les contenus. Dommage !


J'ai beau répéter qu'il ne faut pas m'envoyer de pièces jointes, les françaises sont aussi indisciplinées que les français...

Mais je remarque que cette dame a fait alliance avec le sieur Lopez pour ces élections perdues. A-t-elle un lien avec ce M. Muller qui a obtenu bon nombre de marchés de communication pour la commune (vidéos, drones, etc.) ? J'espère que non, ça ferait beaucoup.

J'invite donc cette dame à bien vouloir, si elle le désire, relire les conditions d'accès à la libre expression sur pompignac.net et sa littérature pourra alors être publiée, tout comme l'a été celle de Stéphane Chatelier. Mais il ne faut pas utiliser de logiciel exotique pour commenter me prose, seulement la messagerie, rien que la messagerie.

Si ça continue pompignac.net va devenir le moyen d'expression des bons petits soldats lopéziens ! C'est une technique que leur maître a rodée de puis fort longtemps partout où il a trainé ses guêtres.

C'est amusant de constater que même les disciples de D. Lopez sont obligés de passer part pompignac.net, peut-être parce qu'ils n'ont pas accès au M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac ?

Vous voyez Stéphane et Christine, chers disciples, chers bons petits soldats, moi aussi je sais faire de longues lettres bien chiantes !

Bonne nuit les petits !

Répondre
15 mars 2020 - Résultats définitifs des élections municipales à Pompignac

La liste CDE de Céline Deligny et de son équipe remporte dès le premier tour les élections municipales de Pompignac avec 52,86% des suffrages exprimés.

Résultats :
Listes Têtes de liste Suffrages exprimés % Sièges
Construire Demain Ensemble Céline Deligny   776  52,86% 18
20 projets pour Pompignac Denis Lopez   417  28,41%  3
Vivons Pompignac Autrement Raphaël Jouannaud   275  18,73%  2
TOTAUX 1 468  100% 23

Nombre d'inscrits 2 591
Participation 1 487 inscrits 57,39 %
Abstentions 1 104 inscrits 42,61 %
Votes exprimés 1 468 inscrits 56,66 %
Votes blancs 8 inscrits    0,54 %
Votes nuls 11 inscrits    0,74 %

Félicitations aux 23 élues et élus et bon courage à elles et eux en cette période difficile et souhaitons que le passage de témoin se passe bien comme c'est l'usage en démocratie et surtout souhaitons que le mot adversaire ne soit plus synonyme d'ennemi mais prenne rapidement le sens de partenaire, la commune en a bien besoin.

Dès que possible je mettrai en archives tous les articles concernant cette campagne électorale,
comme je l'avais déjà fait en 2014

13 mars 2020 -
Il a gagné au Loto ou quoi ?
Dans ma boîte ce matin j'ai péniblement extrait un lourd document de 40 pages 21x29,7 sur un épais papier glacé en quadrichromie : le petit résumé des promesses intenables du maire.
Je n'ose pas le jeter à la poubelle tellement il a dû coûter cher !

Il résume bien le comportement du maire sortant : du fric jeté par les fenêtres, du volume inutile, de la longue et pesante littérature.

Effectivement en ce vendredi 13 il a dû gagner au Loto pour se payer un machin aussi coûteux et inutile, même les plus riches candidats à Bordeaux ne donnent pas dans une telle démesure, le plus gros tract à Bordeaux faisait à peine 4 pages sur papier léger. Comment fait-il pour trouver tout ce fric ?

Et si pour notre malheur il est élu ça nous promet de bien beaux gaspillages financiers alors que les caisses sont vides et que les dettes débordent.

Dis-donc Loïcus Quilucrus tu crois qu'une telle débauche est un bon exemple de préservation des ressources ? O combien de sapins, combien de peupliers abattus, combien de produits chimiques d'imprimerie rejetés dans les eaux ? Tu es parti joyeux pour des courses lointaines, nous reviendras-tu ?
À mon avis il ne doit pas beaucoup t'écouter, tu penses pouvoir le raisonner ? Tu t'es mis le doigt dans l'œil ! D'autres ont essayé, ils en sont vite revenus.
12 mars 2020 - Détournement de fonds publics
Une fois de plus le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac
    Voix de son maître
  • qui est la seule voix de son maître,
  • qui s'offre d'onéreux services de drones de propagande électorale,
  • qui pratique sans vergogne le plagiat,
  • qui n'admet aucun droit de réponse,
  • qui ne réserve aucun espace aux élus locaux d'opposition légale,
  • qui s'attribue seul le mérite des bénévoles qui font fonctionner les associations de la commune,
s'offre de nouveau, aux frais de fonds publics, à nos frais, une double page intitulée «Mais non, mais non» destinée à dénigrer ses adversaires politiques, sans avoir le courage de les nommer ni leur offrir un droit de réponse.

L'anonymat et le plagiat voici les nouveaux habits dont il voudrait vêtir la démocratie.

Comme à l'époque de la crise mondiale de 1929 il y a dans le monde en ce moment de nombreuses réapparitions de gouvernants autocratiques nés dans la fange du mensonge et de la négation, élus grâce à l'argent investi dans une communication à base d'infox en tous genres, terrestres ou aériennes.

virus Ce virulent virus qui infecte nos démocraties commence à gagner le niveau local, il faut s'en méfier car il est terriblement contagieux, tout autant que la bêtise, comme on le constate auprès des victimes de la maladie dite Face de Bouse.
Contre lui un seul remède : l'intelligence naturelle de nos bulletins de vote.
S'abstenir facilite la propagation de ce dangereux virus.

Voter est la meilleure façon de confiner définitivement les malades atteints de ce Conarovirus VP-2020 !
10 mars 2020 - Prière d'un pauvre homme chagriné
Certains hommes à Pompignac fréquentent assidûment notre église paroissiale.
Outre la messe et les Saints Sacrements ils s'y retrouvent régulièrement pour chanter ensemble des louanges au Seigneur.
Malgré mon âge maintenant un peu avancé j'ai toujours la naïveté de croire aux Saintes Vertus que l'on m'avait inculquées au catéchisme.
En voici deux qui me reviennent à l'esprit :
Le huitième commandement : Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain
Évangile selon Saint Marc 12:31: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Comment comprendre que certains de ces mêmes hommes qui partagent en principe ces valeurs chrétiennes peuvent-ils à ce point avoir un comportement d'une telle noirceur, confondre si souvent leurs adversaires avec des ennemis, haïr autant leurs prochains, mentir et diffamer aussi effrontément ?

Sainte Vierge, si cela continue ainsi je crois que j'aurais beaucoup de mal à retrouver la Foi !

Mon Dieu, mon Dieu faites que cela cesse bientôt, que l'air redevienne enfin respirable à Pompîgnac.

Chassons ces hommes du temple et vivement qu'une femme règne en la maison commune, comme il y a déjà plus de 25 ans, car cela fait 25 ans que des mecs se partagent le pouvoir. Il y au moins une femme capable de diriger la commune dans chacune des deux listes d'opposition, et sans doute plus.

Ho petit paradis perdu te retrouverai-je un jour ?

Ainsi soit-il.

PS :Le 10 mars était généralement le 20e jour du mois de ventôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du corbeau.
9 mars 2020 - Douze pages de luxe pour nous présenter d'éventuels futurs muets ! (*)
Comme d'habitude Denis Lopez, candidat à sa propre succession, nous montre son talent à gaspiller, que ce soit les deniers publics, nos deniers, mais aussi les deniers de ceux qui financent sa propre campagne électorale, que ce soient ses colistiers ou ses sponsors.
C'est leur affaire me direz-vous ... mais le doute m'habite : j'espère que ce n'est pas aussi notre affaire, j'espère que des comptes de campagne complets et transparents seront publiés un jour ... j'espère ....

Nous venons de recevoir un document de 12 pages en quadrichromie sur papier glacé tout à fait inutile avec d'abord un long laïus soporifique (comme d'hab !) pour nous conter ses vertus, puis pour présenter ses colistiers dont on sait par avance qu'ils ne seront associés à rien du tout comme cela a été le cas pendant 12 ans de règne absolu, opaque et autocratique ... si pour notre malheur il est réélu !

(*) NDLR : Malgré leurs engagements les éventuels futurs élus seront rendus muets car ils n'auront jamais droit à la parole et ne seront jamais associés aux décisions. Je l'ai trop souvent personnellement constaté et 18 ont démissionné, notamment pour ce motif.

Quant au slogan : «préserver, progresser, partager» on se demande si ce n'est pas le cliché en négatif de tout ce qu'il a été incapable de faire en 12 ans:
  • il n'a rien préservé, ni la nature, ni notre patrimoine, ni ses colistiers (18 démissions en 2 mandats) ni les acquis de ses prédécesseurs, ni nos sous
  • sa progression la plus spectaculaire est celle de notre endettement municipal qu'il faudra bien rembourser un jour
  • on a beau chercher, qu'a t-il donc partagé en 12 ans ? Demandez à la communauté de commune s'il a partagé quoique ce soit avec elle ou avec ses collègues élus.
Je lui propose plutôt le slogan suivant beaucoup plus adapté à son bilan et à ses vains projets :
Oh que c'est L.A.I.D. !
Luxueux - Autocratique - Improvisé - Démesuré
7 mars 2020 - On n'est jamais si bien servi que par soi-même
Trois listes ont été déposées en préfecture, la seule liste de la majorité sortante et deux listes d'opposition. Hier soir deux listes avaient programmé leurs réunions publiques en ville.

Conformément à la loi du déni et de Denis, qui se résume comme énoncé ci-dessus, le maire s'était dès le début promptement auto-attribué les meilleures salles et les meilleurs créneaux. C'est de bonne guerre me dira-t-on ... Mais sommes-nous en guerre ?
Mauvaise pioche ! Cette mauvaise attitude c'est finalement retournée contre son initiateur : hier soir à 19 heures il conviait dans la grande salle des fêtes les pompignacais à venir écouter ses longs, très longs monologues, ils ne furent au total que 28 à essayer de remplir cette trop grande salle. Si l'on cumule une partie de la liste des vains projets, avec quelques membres de la liste qui s'entête il n'y avait au final quasiment pas de pompignacais hors listes présents. La description d'une fuite en avant aussi onéreuse qu'inutile ne fit qu'engendrer un ennui profond dans une assistance clairsemée.
Au moins cette petite assistance est restée au chaud, ce qui ne fut pas le cas pour le public venu nombreux à Cadouin à la réunion de la liste CDE car vers 20 heures le chauffage s'est subitement arrêté, sans doute à la suite d'une programmation malencontreuse car je n'imagine pas un seul instant qu'elle put être volontairement programmée. .

On passe vraiment de fort belles soirées à Pompignac !
6 mars 2020 - Des terres naturelles gâchées
Je suis agacé qu'à Gachet soient gâchées des terres naturelles au profit d'un nouveau projet immobilier.
Carte de Pompignac Il s'agit d'un nouveau lotissement de 14 lots loin du centre bourg sur un terrain mi-agricole mi- boisé.
C'est tout à fait contraire aux préconisations du Sénat et aux conseils de Madame Buccio, préfète de Nouvelle Aquitaine et de la Gironde.
J'ignore pourquoi la mairie a autorisé un tel projet, tout comme elle a autorisé les autres projets immobiliers du Clouet, ce lieu le plus extrêmement éloigné du centre bourg.
J'ignore toutefois si la SAFER est concernée, et si oui quel est son avis sur ce sujet.

Mais tout cela n'est peut-être tout simplement qu'une infox...
1er mars 2020 - Le maire ne semble pas connaitre les limites de sa propre commune
Voirie
Cela fait 12 ans que ce bout de chemin entre Pompignac et Montussan, signalé sur la carte par un cercle rouge, n'a jamais été entretenu par la mairie.
Il est maintenant dans un état catastrophique et même dangereux.

Pourtant ce chemin est emprunté tous les jours par de très nombreux véhicules car il est au début d'un raccourci entre l'avenue du Périgord et la route de la Poste.

Ce trafic important s'explique par l'implantation du Mac-Do et du supermarché Casino à Montussan, et plus récemment par la construction de bâtiments industriels sur une zone agricole de l'avenue du Périgord.

Le maire est au courant, cela lui a été signalé de différentes façons, je ne vois qu'une hypothèse à ce grave manquement: le maire ne doit pas savoir que ce tronçon de voie appartient à Pompignac et non pas à Montussan.

Il y aurait peut-être une autre hypothèse: le maire n'entretiendrait la voirie qu'en fonction des habitants à proximité de celle-ci, or aucun pompignacais n'habite le long de ce tronçon, à l'inverse des voies à très faible circulation - mais où habitent de bons électeurs - ont été refaites avec un très épais enrobé habituellement réservé aux autoroutes et au nationales, ce qui est en soi une autre source de gaspillages financiers parmi de nombreux autres.

Quelles que soient les hypothèses cette inaction est à la fois scandaleuse et dangereuse.

Dès que la battue aux sangliers de ce dimanche matin sera terminée, rouvrant ainsi cette voie à la circulation, j'irai prendre de nouvelles photos de ce tronçon de chemin, en attendant voyez les anciennes

Chemin de Sarail - 1 POMPIGNAC
Chemin de Sarail à la limite de MONTUSSAN


Chemin de Sarail - 2

Photos prises le 1er mars 2020 à 16 heures
Cliquez sur les photos
Chemin de Sarail - 3
27 février 2020 - Les 30 propositions pour une commune plus éthique
La profession de foi de la liste CDE - Construire Demain Ensemble, conduite par Céline Deligny Estovert mentionne son adhésion à la charte de l'élu local mais elle évoque aussi les propositions de l'association ANTICOR qu'elle s'engage à respecter.
Ces propositions sont au nombre de 30, réparties en 7 groupes:

1 - Disponibilité des élus (2 propositions)
2 - Prévention des conflits d’intérêts (4 propositions)
3 - Reconnaissance du rôle des élus minoritaires (5 propositions)
4 - Transparence de l’action publique (8 propositions)
5 - Lutte contre la corruption (3 propositions)
6 - Contrôle de l’action municipale (4 propositions)
7 - Participation des citoyens aux décisions locales(4 propositions)
Voir les 30 propositions d'ANTICOR

ANTICOR est une association fondée en juin 2002 par Éric Halphen et Séverine Tessier pour lutter contre la corruption et rétablir l’éthique en politique, elle est agréée par la ministre de la Justice et par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Je présume que Céline Deligny Estovert a d'excellentes raisons de mettre en avant les préconisations d'ANTICOR.
26 février 2020 - Les obligations nouvelles des élus locaux
Sceau de la République Depuis le 31 mars 2015 la loi prévoit que, lors de la première réunion du conseil municipal, aussitôt après l’élection du maire et des adjoints, le nouveau maire donne lecture de la charte de l’élu local, conformément au code général des collectivités territoriales, article L. 1111-1-1.

Cette loi n’a été promulguée qu’après les élections de 2014 et c’est bien dommage car si tous les futurs élus devront s’y soumettre ce ne fut pas le cas pour les élus sortants.

21 février 2020 - Une troisième liste d’opposition !
Faute de remplir les salles de réunion le maire actuel inonde l'espace médiatique de textes et de résolutions en opposition totale avec la politique qu'il a mené depuis 12 ans.

Une des conséquences les plus visibles et désastreuses de son PLU est le phénomène de division des parcelles construites qui défigure la commune et va rendre la vie difficile à tout le monde.
Face aux critiques venues d'horizons très divers il a toujours affirmé qu'il ne pouvait rien faire et que c'était la faute à l'État, de toutes façons il n'a jamais tenu compte ni des avis de ses élus, de la majorité comme de l'opposition, ni de celui des habitants. Quiconque lui faisait la moindre remarque devenait illico presto son ennemi.
Et voici maintenant qu'avec un indéniable culot il écrit ceci :
Le PLU sera amélioré, de façon à éviter les divisions en terrains trop petits, la multiplication de chemins en impasse et de réseaux, pour des lots en seconde ou troisième ligne (voire plus)
Pardonnez-moi
On croirait lire un texte écrit par une 3ème liste d'apposition !
De qui se moque-t-on ainsi ?


Tout ce que l'on peut lire dans sa prose, aussi longue et lourde que ses discours, donne l'impression qu'il veut être réélu pour 6 ans afin de rattraper 12 ans d'erreurs, d'approximations, d'improvisations, de contradictions, de gaspillages des ressources, de déni de démocratie, de gouvernance autoritariste.

La meilleure façon de réparer ses erreurs serait qu'il se retire dès maintenant, chacune des deux autres listes d'opposition est bien plus lucide que lui, et ensemble elles feront bien mieux que lui.
25/02/2020 08:28 - Commentaire de Gérard SEBIE

Merci à POMPIGNAC.NET d’avoir l’honnêteté de qualifier la liste CONSTRUISONS DEMAIN ENSEMBLE conduite par Céline DELIGNY ESTOVERT de liste d’opposition au maire actuel.

  • Opposition par la forme de gouvernance (démocratie participative et écoute des habitants contre autoritarisme)
  • Opposition de programme ( urbanisation raisonnée respectueuse de l’environnement contre bitumage et bétonnage.)
  • Opposition sur l’utilisation des finances locales ( dépenser selon ses moyens contre fuite en avant)
  • Opposition sur l’intercommunalité ( coopération constructive avec les autres communes contre juxtaposition d’intérêts communaux)
  • Opposition dans la manière de composer de la liste ( adhésion plurielle à la construction d’un programme suite à un large partage d’idées contre candidatures forcées pour certains et obéissance à un maître suprême).

  • Pour ceux qui malicieusement s’obstinent à dire le contraire, ces quelques exemples font la différence entre la liste du maire sortant et CONSTRUIRE DEMAIN ENSEMBLE.

    Répondre
    25/02/2020 14:23 - Commentaire de pompignac.net sous la plume de Bernard Le Lann en réponse à Gérard SEBIE

    Pour ma part je considère que la liste CDE - Construire demain Ensemble de Céline Deligny-Estovert est une liste d'opposition, , tout comme la liste participative Vivons Pompignac Autrement 2020. J'espère simplement que chacune de ces deux liste ne considère pas l'autre comme un adversaire, ce qui serait fort dommageable dans un proche avenir, notamment dans l'hypothèse où il y aurait un second tour. Souhaitons que l'erreur de 2014 ne se reproduisent pas cette année.

    Répondre
    25/02/2020 15:28 - Commentaire de Imberdis en réponse à pompignac.net sous la plume de Bernard Le Lann

    Les deux listes sont bien entendu des listes d’opposition . Pour la deuxième liste dite participative , le manque de transparence concernant la tête de liste nous interpelle ? Il est bien indiqué dans les textes du Ministère de L’Intérieur que le candidat tête de liste est chargé de faire toutes déclarations et démarches utiles à l’enregistrement de la liste.

    Contenu de la Déclaration :

    L’identité du candidat tête de liste ( nom, prénom …..) etc …. la signature du candidat.

    La déclaration du candidat tête de liste doit être accompagnée des documents suivants :
    - la liste des candidats au conseil municipal dans l’ordre de présentation ……etc
    - la liste des candidats aux sièges de conseillers communautaires dans l’ordre de présentation … etc

    MEMENTO AUX CANDIDATS peut être lu par tout administré sur internet.

    Répondre
    25/02/2020 17:09 - Commentaire de Rishi

    Confidence d’une petite galerie marchande.

    J’ai vu le jour à Pompignac dans la première moitié des années 1990, la Mairie datant de 1884,la salle polyvalente datant 1988 sont toujours mes voisines. Aussitôt un dentiste s’est installé, à l’autre extrémité un bar brasserie.
    Le cabinet dentaire est toujours en activité, le bar brasserie aussi.
    Bien entendu les années passant les personnes, dentiste et gérant du bar ne sont plus les mêmes.
    Dés le début un local a reçu l’agence postale, ce local loué puis acquis par la commune.
    Dans les autres locaux : un pressing, un temps une boucherie, ainsi va du commerce certains locaux ont changé de fonction.
    Un local loge Les Coteaux de Bordeaux ( ACDB les coteaux ) depuis de nombreuses années, un autre un cabinet médical, …. Je propose une petite galerie couverte sur ma façade pour abriter de la pluie ou du soleil les passants et les habitués du bar brasserie.
    Je pense qu’ils sont heureux de profiter aussi du petit massif qui agrémente ma façade, un peu de verdure ne nuit pas.
    Depuis quelques temps, une nouvelle galerie, heu non ! un centre commercial ! est devenu mon nouveaux voisin Je ne suis pas jalouse au contraire s’il peut comme moi rendre services aux pompignacais et autres, c’est bien.

    Mais depuis cette campagne électorale je suis triste de ce que l’on dit de moi « les commerces, qui avaient tous PERICLITE dans la petite galerie marchande ancienne » Le cabinet dentaire, le bar brasserie, les Coteaux bordelais, l’agence postale sont toujours là et les autres locaux ont trouvé preneurs.
    Heureusement mon amie la galerie marchande de Tresses m’a consolée « t’inquiète, pour moi aussi y’a eu du changement, les années passent, les commerces changent, d’autres viennent. « depuis j’ai entendu dire que le centre commercial nouveau et la façade commerciale du parc de citon sont des compléments de la Petite Galerie Ancienne existante !!!
    Je suis petite et ancienne mais PREMIERE.

    Répondre
    01/03/2020 17:50 - Commentaire de Stéphane Chatelier

    Depuis le 27 mars 2014, les dispositions de la Loi ALUR s’appliquent :
    les Communes ne peuvent plus fixer de COS – Coefficient d’Occupation des Sols ni de superficie minimale.
    Le Plan Local d’Urbanisme contient toujours des dispositions relatives au COS et à la superficie minimale mais ces dispositions sont devenues illégales et ne peuvent plus s’imposer à un projet de permis de construire. L’instructeur de permis de construire a l’obligation d’écarter l’application des dispositions relatives au COS et à la superficie minimale.
    Les Maires sont donc mis devant le fait accompli et ne peuvent s'opposer à ces découpages.
    Pour l'instant. Il va falloir que le Plu soit sans doute révisé.

    Répondre
    19 février 2020 - Délai très court, trop court ?
    BOAMP Le BOAMP publie ce jour un avis de marché selon une procédure adaptée pour la réfection des chemins de Chauffour, Martinot et Cordes sous un délai tout juste d'une semaine, soit 7 jours ouvrables complets ou 9 jours ouvrés.
    Ce délai est terriblement court, pourquoi ? Qu'est-ce qui justifie tout çà coup un délai aussi bref ?
    L'approche des élections peut-être ?
    Cela voudrait-il dire que certaines entreprises auraient été pré-consultées ? Je n'ose le croire !

    Pourquoi une telle précipitation alors que cela fait des années que ces chemins sont en piteux état ?
    Quant au chemin de Martinot cela fait des semaines, peut-être même des mois qu'il est totalement défoncé par divers engins de chantier. On pourrait l'appeler le chemin Junky tellement il est défoncé !

    Après-tout le maire ne peut s'en prendre qu'à lui-même si ce chemin est dans cet état, d'abord il ne l'a jamais entretenu, sauf vers le haut, ensuite il a autorisé des constructions sur les coteaux nord du chemin qu'il n'aurait jamais dû autoriser.

    Récemment dans son coûteux M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac il nous bassiné avec son désarroi de voir en quel état ce chemin avait été mis par des engins de chantier.

    Cette attitude surprenante me fait penser à un vieux principe du Droit qui se résume ainsi
    « Nemo auditur propriam suam turpitudinem allegans »
    « Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude »

    Parfois je me demande si Pompignac n'est pas hors-sol comme disent certains journalistes politiques en ce moment...
    18 février 2020 - Saint-Émilion sur Laurence
    Saint-Émilion
    Dimanche dernier le maire en campagne organisait une réunion électorale dans les luxueux locaux de la maison de Cadouin.
    Outre la dizaine de colistiers présents 8 personnes s'étaient déplacées pour écouter le maire pendant plus de 3 heures. À chaque question posée par l'assistance soit le maire esquivait ou ne répondait pas, soit il prenait soin pour rappeler longuement qu'en tout c'est lui, et lui seul, qui détient la vérité. On le savait déjà : pas la peine de sacrifier son dimanche pour ça.

    Mais un point nouveau a toutefois retenu la curiosité de cet auditoire plus que clairsemé : grâce à de petites constructions dans le centre s'il est élu Pompignac va devenir un petit Saint-Émilion (sic).
    Allons bon ! Le maire en campagne n'a peut-être pas souvent quitté Pompignac pour aller visiter Saint-Émilion, ou bien sa fourche a langué.

    Voila qui va certainement faire plaisir à un viticulteur qui n'est plus en campagne cette année mais qui avait été honteusement accusé bien à tort de vouloir transformer ses vignobles en lotissements, il n'en n'a jamais été question, ce viticulteur n'est pas fou, mais si Pompignac devient le nouveau Saint-Émilion sa production viticole va connaître une sacré plus-value ! Tant mieux pour lui, cela compensera peut-être les pertes à l'export consécutives aux sur-taxations du président Trump.

    Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon nous aurions aujourd'hui encore un article dans la rubrique faits-divers du Parisien. On imagine déjà le titre...
    17 février 2020 - Qui a tué la veuve de Pompignac ?
    Crime à Pompignac C'est le titre du Parisien et de Aujourd'hui en France dans leurs numéros de ce jour

    C'est bien que l'on parle dans la presse nationale de notre commune, mais pour être équitable je serai heureux qu'un jour la presse nationale change de sujet et titre « Qui a tué la démocratie à Pompignac ? », nous pourrions avoir des articles sur ce thème tout aussi intéressants, sinon plus, que ce triste fait divers.
    16 février 2020 - Avant moi rien n'a été fait
    Puisque le maire répète cela jusqu'à nous en saouler n'hésitons pas nous aussi à pratiquer la répétition, mais aujourd'hui limitée par ces 3 photos prises avant les destructions. La mi do ré
    Elles sont un exemple parmi d'autres de ce qui avait été fait, et bien fait, et qui a été détruit afin de libérer le terrain et de le vendre à un prix attractif à un promoteur.

    En remplacement : du provisoire qui dure et des promesses qui n'engagent que ceux qui y croient.

    Les bâtiments de Citon avant leur destruction par le maire actuel.
    Bâtiments de Citon
    Cliquez sur la photo


    La bibliothèque avant sa destruction par le maire actuel.
    Cliquez sur la photo


    Le dojo avant sa destruction par le maire actuel.
    Cliquez sur la photo


    A capella et en solo par le maestro : « Avant moi rien n'a été fait »
    En écho par le chœur des vierges: « Après lui le déluge »
    16 février 2020 - PSE questionne les candidats aux municipales
    La sauvegarde de la biodiversité, indispensable pour l'avenir des habitants de la planète, est une des grandes priorités actuelles, as seulement au niveau international ou national, mais aussi au niveau communal.

    questionnaire L'association PSE - Pompignac Sauvegarde Environnement vient d'envoyer un questionnaire en 5 parties aux différents candidats aux prochaines élections municipales.
    Vous pouvez consulter ce questionnaire ici

    Rendez-vous le 1er mars pour connaitre les réponses (ou les non réponses) nous verrons ce qu'en pensent les candidats, et notamment celui qui vient pour l'occasion de se parer de belles couleurs vertes...
    14 février 2020 - Vains projets pour Pompignac
    Un autre grand gaspillage de deniers publics : les travaux d'aménagement de la maison de Cadouin.
    maison de Cadouin business Environ un million d'euros de travaux, soit l'équivalent, au minimum, de 5 maisons neuves qui auraient pu être destinées à du logement social. Tout cela pour faire des salles à louer aux pompignacais, salles où les amis politiques peuvent s'y réunir gratuitement alors que ceux qui ne le sont pas y sont refusés, ou au minimum dissuadés par une incroyable panoplie d'interdictions et d'obligations. Cliquez sur l'image vous serez surpris par ce site totalement anonyme

    Dans la mesure où cette maison est rattachée à un budget annexe cela veut dire que les rentrées d'argent devront équilibrer les frais engagés
    Combien d'années de location de salles faudra-t-il pour rentabiliser une mise de fonds de un million d'euros ? Il faudra, bien entendu, rentabiliser aussi les frais de fonctionnement et d'entretien.

    C'est donc un gouffre financier qui s'annonce.

    Cela n'a pas empêché le maire de réunir hier en ces lieux une petite poignée de ses fidèles et de quelques rares curieux à qui, une fois de plus, tel un sempiternel leitmotiv, il a dit et répété : Avant moi rien n'a été fait à Pompignac oubliant un peu vite qu'à son arrivée en 2008 il a été bien heureux de bénéficier des services de la salle des fêtes, en cette même salle des fêtes où l'équipe de son prédécesseur avait créé l'actuel cinéma, un modèle du genre.
    Il n'avait pas remarqué qu'un centre commercial existait déjà, avec une agence postale, un cabinet médical, un dentiste, une brasserie et divers commerces.
    Il n'avait pas remarqué non plus qu'une vaste plaine des sports fonctionnait déjà, ainsi qu'un dojo, une bibliothèque.
    Longtemps il y avait même une station service devant le local de la presse.
    Il avait aussi oublié qu'un lotissement de logements sociaux bien conçu et très bien placé avait été inauguré avant lui

    Dojo  à l'abandon Bibliotheque et Dojo Non, il n'avait rien vu de tout cela, mais pendant son premier mandat il a totalement négligé d'entretenir les bâtiments de Citon (bibliothèque, dojo, etc.) peut-être afin de justifier leur destruction, ce qui a ainsi libéré l'esplanade de Citon et a permis sa vente à un promoteur immobilier. Cliquez sur les images

    Non, il avait surtout remarqué que la mairie s'ornait de magnifiques tilleuls qu'il s'est empressé de supprimer, sans doute parce que la mairie devaient pouvoir être mieux visible avec son nouveau locataire.
    Cliquez sur l'image


    Dieu merci il n'a quand même pas mis en façade son portrait comme cela se fait en d'autres contrées !

    Mais dans la salle des mariages et du conseil il a supprimé le panneau de la liste des maires, où les anciens occupaient par respect le haut du tableau et où un espace libre en bas de tableau était réservé aux nouveaux arrivants, comme cela se pratique dans toutes les mairies. A la place il a accroché un nouveau tableau où il s'est vaniteusement installé au sommet de la liste, plaçant sous lui tous ses prédécesseurs.
    Une telle attitude vaut bien à sa liste le nouveau titre de
    Vains projets pour 2020!
    Cliquez sur les images

    Et comme bientôt la commune va bientôt friser les 3 500 habitants il sera obligé de construire de nombreux nouveaux logement sociaux. Regardez la carte de Pompignac et autour de vous et devinez quel est l'espace non boisé et non agricole qui est encore disponible pour ces constructions ...
    Silence à ce sujet sur ces vains projets
    12 février 2020 - Les réserves foncières communales ont fondu comme neige au soleil
    Et voici un autre type de gaspillage : pour financer ses luxueux projets, démesurés à l'échelle de la commune, le maire a vendu la quasi totalité des terrains communaux constructibles. Cela lui permet d'afficher un semblant de début de retour à l'équilibre financier.
    bijoux de famille Familièrement on appelle cette pratique «Vendre les bijoux de famille».
    Le foncier communal est réduit à une peau de chagrin, qu'importe : "Après moi le déluge", c'est ainsi se résume la politique à long terme du maire. Merci pour ces successeurs !

    3 singes Cette aliénation de notre patrimoine commun est un autre type de gaspillage de ressources, il est peu visible par les yeux de ceux qui ne veulent jamais rien voir, mais il privera les futures équipes municipales de toute marge de manœuvre.

    Le réchauffement climatique et la disparition extrêmement rapide de la biodiversité devraient inciter tous les maires à sanctuariser tous les espaces boisés et à réfléchir à deux fois avant d'abattre tout arbre. Hélas un arbre qui a mis 50 longues années à pousser est abattu en à peine 5 minutes, triste comparaison de l'échelle des temps !

    La disparition simultanée des insectes pollinisateurs et des terres agricoles est une grave menace que l'on fait peser sur les générations futures.

    Les belles publications sur papier glacé et les belles promesses électorales veulent-elles sciemment nous détourner des vraies priorités du moment? C'est bien possible, hélas ...
    11 février 2020 - La zone libellule prend l'eau
    Si l'école maternelle n'a pas vocation à prendre l'eau c'est tout le contraire pour la zone Libellule.
    La Zone Libellule est une « Zone de LIberté Biologique Et de LUtte contre les polLuants Emergents », imaginée par les chercheurs de Lyonnaise des Eaux avec le concours d’acteurs régionaux (universités, entreprises spécialisées dans la biodiversité, …). Elle a pour objectif de créer une zone de biodiversité facilitant l’élimination des micropolluants résiduels des eaux usées avant leur rejet dans la nature.
    Réf.: Lyonnaise des eaux
    Panneau d'annonce de travaux On nous avait annoncé par voie d'affichage le 12 septembre 2014 que son coût s'élèverait à 496 495,20 €, achat du terrain et sa préparation non compris, depuis cette date on nous a juste annoncé que la zone libellule commençait à être mise en eau, mais nous n'en savons rien de plus, la zone est interdite aux visiteurs.
    Pour que cette zone remplisse parfaitement son rôle il faut préparer le terrain (abattage de très nombreux arbres et nivelage) et y faire un grand nombre de plantations, vous pouvez voir le schéma d'une telle zone en cliquant sur cette vignette ===>. Schéma de zone libellule
    Seules les communes riches peuvent s'offrir une zone libellule car c'est un investissement lourd et cela nécessite un entretien soigneux et permanent, donc onéreux. Si cet entretien n'est pas correctement assuré ce sera un nouveau gaspillage des deniers publics, comme le toit végétalisé de l'école maternelle.
    Nous avons intérêt à être vigilants car les gaspillages sont monnaie courante - si j'ose dire - à Pompignac.

    La liste des gaspillages passés, présents et à venir ne s'arrête pas ici: la suite aux prochains numéros
    12/02/2020 11:28 - Commentaire de MMXX

    Dans le MPP de novembre il était écrit « Jeudi 3 octobre, la Zone Libellule a été mise en eau », « il faudra ce mois-ci clôturer le site, puis effectuer les nombreuses plantations nécessaires ». Nous sommes au mois de février, les bassins sont toujours vides, le site n’a pas été clôturé, aucune plantation n’a été faite et les eaux à la sortie de la station d’épuration coulent directement dans la Laurence.
    Il est évident qu'à ce jour, la Zone Libellule n’est toujours pas en fonctionnement. La photo que l’on voit sur le tract du candidat Denis Lopez et dans le MPP de novembre, qui veut nous faire croire que tout fonctionne bien, ne reflète pas la réalité.

    Répondre
    9 février 2020 - L'école maternelle prend l'eau
    ça prend l'eau C'est ce que m'ont dit des parents, l'école maternelle connaitrait des périodes de forte humidité et des infiltrations d'eau présentant un risque sanitaire pour les enfants.
    Faute d'entretien la toiture végétalisée ressemble maintenant aux terres arides de la brousse, on sait pourtant que les toits-terrasse adaptés aux régions méditerranéennes posent souvent des problèmes dans les régions humides comme la nôtre.
    Il faut aussi se demander si le fait d'avoir construit le bâtiment autour d'un vaste vide à ciel ouvert ne contribuerait pas à ce phénomène d'humidité, il nous faudrait un architecte indépendant pour faire un audit à ce sujet.

    cuvette La voie nouvelle est en forte pente vers l'école maternelle, la chaussée entourée de sols rendus étanches facilite l'écoulement rapide des eaux pluviales polluées par la circulation du centre-bourg directement vers cette école. Les terrains au sud et à l'ouest de l'école sont en pente vers celle-ci, ce qui n'arrange rien.     On appelle cela une cuvette !

    En résumé cette école qui nous a couté la somme globale de 6 millions d'euros ne semble pas être une réussite alors que le maire veut toujours en faire le projet phare de sa politique, pourtant les phares ont pour vocation d'éviter les naufrages...
    Pour ce prix, en étant moins vaniteux, nous aurions pu construire tout le groupe scolaire, malheureusement l'école élémentaire est maintenant trop petite il a fallu y installer des préfabriqués provisoires dans la cour de récréation.
    L'esplanade de Citon, en hauteur, aurait été parfaite pour accueillir un groupe scolaire, mais on a préféré la brader au profit de la promotion immobilière.
    Tout cela donne l'impression d'un grand gaspillage des deniers publics et d'une mauvaise maîtrise des investissements.

    Hélas il n'y a pas que l'école maternelle qui pose problème, mais si tout le monde se tait face aux onéreux bombardements médiatiques de propagande la commune risque de connaître de graves déconvenues dans les années qui viennent. Plekszy-Gladz

    Nous pouvons constater chez nous que le culte de la personnalité et celui du secret ne font pas partie des meilleurs critères qui soient pour diriger une commune.
    8 février 2020 - Vains projets pour 2020
    Quand on manque d'imagination on plagie, c'est bien connu à Pompignac. Voyez ici et voyez la
    6 février 2020 - Gaspillage des deniers publics (suite)
    Pour ce projet pharaonique (certes, mais à l'échelle de notre petite commune fort endettée) il s'agit en fait d'un plan de financement bien plus important que celui annoncé hier: 232 901 € HT au total ! Avec une demande subvention de 81 515 € HT auprès de l'État.
    Que ce soit les deniers de la commune ou ceux de l'État il s'agit de fonds publics gaspillés pour un projet bien trop luxueux alors qu'il y a des priorités locales et nationales bien plus urgentes.
    Le maire démarre bien mal sa campagne électorale, peut-être pense-t-il ainsi bénéficier des voix de ceux qui fréquentent l'église Saint-Martin ? Cette église s'ouvre d'ailleurs beaucoup plus souvent pour des concerts que pour la messe ou pour d'autres cérémonies religieuses.

    Jeter l'argent par les fenêtres ne me semble pas être un bon argument électoral aussi bien auprès des catholiques qu'auprès des mélomanes.
    À propos des mélomanes : quel est le coût total l'école de musique ? La do ré Chi lo sa ?
    5 février 2020 - Gaspillage des deniers publics
    Église Saint-Martin Le parvis de l'église Saint-Martin est souvent encombré de voitures alors qu'il y a de nombreuses places de stationnement en haut de la route de l'église, le long du nouveau cimetière, souvent peu occupées, et lors des cérémonies comme les obsèques ou les mariages c'est un vrai tohu-bohu devant l'église...

    Nous venons d'apprendre avec stupeur que le maire vient de décider seul de lancer des travaux d'aménagement de ce parvis pour un montant de 200 000 €. Ce chiffre me paraissant tellement élevé j'ai consulté la page des marchés publics sur le site web de la commune, et j'y ai lu ceci : Page en cours de construction. C'est bien fâcheux ...

    Un conseiller municipal connu pour sa sagesse vient de me confirmer cet hallucinant montant des travaux. Aïe !

    À force de lancer de couteux projets et travaux bien au dessus des moyens d'une petite commune comme la nôtre le maire se rend-il bien compte ce que représente un investissement de 200 000 € ? On peut se le demander.
    Je connais un jeune couple aux revenus relativement modestes qui vient de s'endetter pour 25 ans afin de financer l'achat de leur maison de 200 000 € et qui va sursauter à l'annonce du montant de tels travaux.

    C'est d'autant plus déraisonnable que le judo et la gymnastique sont logés dans de disgracieux algécos qui ne sont pas conçus pour durer, tout comme la bibliothèque qui n'est pas mieux lotie et voisine avec un vaste et laid conteneur servant de dépôt de matériels divers devant la salle des fêtes. Il y a quand même d'autres priorités !.

    Oui, il faut trouver une solution pour le parvis de l'église, mais une solution économique et concertée avec les habitants et les paroissiens sinon c'est celle ou celui qui succèdera au maire actuel dans deux mois qui devra assumer la charge financière d'un tel gaspillage.

    Saint Martin, homme généreux et adepte de saine gestion, était l'ennemi du gaspillage, prions-le mes biens-chers frères, mes bien-chères sœurs afin que soit éloignée de nous cette funeste hérésie.
    06/02/2020 08:28 - Commentaire de Philo Mène

    La coupe est pleine !
    Deux mandats, 12 ans de gestion personnelle, beaucoup trop personnelle, de gaspillage des deniers publics, de démissions de conseillers ou adjoints, cela suffit.
    A quelques semaines des élections municipales l'ambiance est lourde sur Pompignac, quelle liste le Maire actuel va t'il nous présenter ? Pour quel programme ?
    En cas de réélection va t'il faire voter la " permission de dépenser jusqu'à 300 000 euros " à sa guise, comme c'est le cas depuis le 2ème mandat. Beaucoup de ses colistiers s'en mordent les doigts .
    Pompignacais, Pompignacaises réveillez vous . Pompignac doit retrouver une ambiance plus sereine, plus de clarté, des dépenses bien étudiées sans recours aux " AVENANTS " qui dans certains dossiers font " grimper " la note .
    Cela SUFFIT.

    Répondre
    06/02/2020 11:20 - Commentaire de Marius en réponse à Philo Mène

    Vous avez raison Philo Mène, 12 ans de mandat ça suffit.
    Le problème qui se posait pour cette église était l’accès aux personnes à mobilité réduite, c’est une obligation de se mettre aux normes.
    Mais 200 000 € d’investissement c’est de la démesure pour satisfaire cette obligation.
    Malheureusement depuis 12 ans le maire actuel nous a habitué à des dépenses hors normes au détriment d’autres investissements nécessaires et urgents .
    Ce qui est déplorable et malhonnête de sa part, c’est qu’à quelques semaines d’une nouvelle élection il s’autorise seul à engager des dépenses que ses éventuels successeurs devront assumer.
    Peu de maires en FRANCE s’autorisent à ces dérives, cela porte un nom « ABUS DE POUVOIR »

    Répondre
    24/02/2020 18:21 - Commentaire de MMXX en réponse à Marius

    Vous faites erreur Marius, monsieur Denis Lopez ne fait que réaliser ce que les élus de sa majorité ont tous voté lors des conseils municipaux du 12-01-2015 et du 16-01-2019.
    La délibération (01/12-01-2015) prévoyait 162 546€ pour restructurer la place de l'église, du parvis et des abords.
    La délibération (06/16-01-2019) prévoyait 117 500€ pour l'aménagement d'une rampe handicapés et la restauration de la façade sud de la nef

    Répondre
    3 février 2020 - Élections municipales : une nouvelle liste
    Une deuxième liste vient de se déclarer :

    « VIVONS POMPIGNAC AUTREMENT » Tous acteurs de notre commune


    Liste participative 2020 Cette liste se présente sous le statut de liste participative.
    Une liste participative a la particularité de ne pas avoir de tête de liste, les membres de la liste sont à égalité, ce qui correspond bien à l'esprit de la démocratie, il faut rappeler que, quelque-que soit la présentation de la liste, le maire de la commune est toujours élu lors de la première réunion du Conseil Municipal.

    Page Facebook Mais les membres de cette liste évoqueront mieux que moi tous les aspects de ce nouveau mode de fonctionnement ainsi que leurs projets sur la page Facebook qu'il viennent de créer.
    Comme la photo ne le montre pas il faut préciser que la liste est complète
    1er février 2020 - Permis illégal = dépotoir
    Voici ce que devient un espace naturel boisé après délivrance d'un permis de construire illégal

    Nouveau dépotoir
    Tous les jours des camions et camionnettes de diverses entreprises viennent en toute impunité déverser divers produits et ordures sur ce terrain à l'abandon, évidemment utiliser un sous-bois coûte moins cher que d'aller chez Veolia à 500 mètres de la ...
    Voila le résultat tangible d'un permis de construire accordé illégalement par le maire de Pompignac.

    Maintenant ce terrain boisé qui servait d'habitat à des genettes est devenu un dépotoir pour entreprises indélicates.



    C'est aussi cela Pompignac, loin du centre comme à Clouet ...
    Après ça évitons d'écouter les discours hypocrites des tous nouveaux convertis à la protection de la nature qui hier encore ne connaissaient que le bétonnage et le déboisage et pour qui le moindre arbre n'était qu'un danger potentiel ou un obstacle à la construction.
    29 janvier 2020 - Campagne des municipales à Pompignac
    Les élections municipales auront lieu dans un mois et demi, les 15 et 22 mars 2020.
    À ce jour seule une liste fait vraiment campagne, la liste CDE (Construire Demain Ensemble) menée par Céline Deligny Estovert.

    Dans Sud-Ouest le maire actuel, en place depuis 12 ans malgré 17 démissions dans ses rangs, avait fait savoir qu'il comptait postuler pour encore 6 ans, pour rempiler ainsi pour un cumul de 18 ans de mandats, s'il est élu, bien entendu, et s'il monte une liste de 11 hommes et 11 femmes en plus de lui.
    Mais, malgré son goût pour la propagande envahissante autour de sa personne, il est pour le moment étrangement silencieux. S'il pouvait le rester jusqu'au bout je n'y verrai que des avantages et cela nous changerait de tout le tapage médiatique qu'il entretient à nos frais en permanence. On peut rêver ...
    CDE
    En attendant l'équipe CDE continue seule son travail d'écoute et de dialogue avec les habitants de Pompignac.
    Samedi dernier elle rencontrait les résidentes et résidents des quartiers nord (environs de Bouchet, Gachet, Meyrefort, Sarail), samedi prochain, 1er février, le matin elle ira à la rencontre des habitantes et habitants des quartiers ouest le matin, et sud-ouest l'après-midi.

    Bien entendu si une autre liste se fait connaître je publierai ici-même ses documents et mes commentaires, toutefois si le maire sortant me demande quelque chose j'attendrai d'abord que mes droits de réponse, suite aux plagiats dont j'ai été victime, soient publiés dans le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac. Connaissant son total manque de fair-play et ses graves manquements à l'égard de la liberté d'expression et de la démocratie il y a de fortes chances qu'il n'en fasse rien et qu'en conséquence je ne publie jamais rien venant de lui ...

    Quant à voir, comme à Tresses où la démocratie existe encore, une tribune libre ouverte aux opposants dans le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac autant se farcir tous les épisodes de Mission Impossible !
    Matin CDE sur FB Après-midi
    26 janvier 2020 - Je vous propose une judicieuse lecture
    Triple sagess Je suis un peu fatigué en ce moment et je peine aussi bien avec une légère plume Sergent-major qu'avec mon antique clavier, je vous renvoie donc vers un blog pompignacais où je viens de lire un article qui résume bien 12 ans de contradictions et de reniements au détriment de Dame Nature, mais pour le plus grand profit ... du profit !
    Cliquez, c'est ici
    22 janvier 2020 - Que de différences !
    Gironde mag Je viens de recevoir le bulletin d'informations du département Gironde mag.
    Que de différences avec le M.P.P. !Mensuel de Propagande de Pompignac

    Beaucoup plus d'informations pertinentes dans un format un peu plus petit sur du papier bien moins luxueux.

    Le président du Conseil Départemental ne monopolise pas vaniteusement la totalité de la première page, il se contente d 'un tiers de colonne en page 5 à propos du projet Gironde Alimen'terre.
    D'un côté un riche mensuel faisant penser à un album souvenir du Club Med de l'autre une parution d'un numéro par saison sans photos de festivités diverses et festins, sans auto-glorification, ni propagande, sans sujets dignes de La croisière s'amuse

    Et surtout des tribunes libres ouvertes aux diverses tendances du Conseil Départemental sur deux pleines pages, en comparaison jamais le moindre espace de liberté d'expression dans le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac
    Cette dernière comparaison illustre à l'évidence la différence entre propagande et information, entre autocratie et démocratie.
    Il est urgent que cela change !
    18 janvier 2020 - Des personnes transportées illégalement ?
    Voici la publicité que l'on peut voir tous les mois sur le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac
    Bus municipal

    Cela fait longtemps qu'il me semble que cette organisation municipale de transport régulier de personnes à destination des hypermarchés Leclerc et Auchan réunit à elle seule un certain nombre d'anomalies, d'irrégularités, voire même d'illégalité.
    1. Ce transport, inconnu auprès de l'AOM (Autorité organisatrice de la mobilité) de la région Nouvelle Aquitaine, pose la question de son illégalité.
    2. Ce transport constitue une concurrence déloyale pour les taxis et sociétés publiques ou privées de transports de personnes
    3. Ce transport, par le choix sélectif de Leclerc et d'Auchan instaure par principe une distorsion de concurrence au détriment de Carrefour, Super-U, Casino ou Intermarché dans le voisinage de Pompignac
    4. Ce transport nuit aux commerces locaux en encourageant la fréquentation des hypermarchés
    5. Ce transport, contrairement à ce qu'affirme avec aplomb le maire, n'a strictement aucun caractère social
    6. Ce transport, par le choix même des destinations, a un net relent de clientélisme
    7. Ce transport à destination de deux hypermarchés peut être considéré à leurs bénéfices comme une subvention municipale (bien que légère en comparaison des chiffres d'affaire de ces hypermarchés !)
    8. Ce transport peut faire courir un risque grave pour la commune en cas d'accident, en plus, bien entendu, des dommages pour les personnes impliquées...
    9. Ce transport participe à la dégradation de nos finances du fait de sa très faible tarification comparée à son très important prix de revient
    10. Ce transport est très loin d'avoir une neutralité carbone car le bus est bien trop gros pour son faible nombre de passagers

    Et dans sa fameuse lettre de 5 pages, écrite un 4 novembre à 2 heures du matin, tout ce que le maire trouve à m'écrire avec culot et indécence à ce sujet est ceci :
    Pourquoi voulez-vous donc priver les personnes qui ne peuvent se déplacer par elles-mêmes de profiter de cette variété d'achat, alors que vous-même, vous qui avez encore la chance de pouvoir conduire un véhicule, vous ne vous en privez pas ?
    alors même que je paye trop cher à mon goût un véhicule personnel adapté à mon handicap reconnu par la MDPH33.
    Je vous fais grâce des 5 pages dans la même forme inquisitoriale, je peux vous en faire une copie si vous le désirez.

    Si les personnes qui se déclarent d'opposition, ancienne ou récente, voulaient bien examiner avec attention ce dossier cela me réconforterait un peu, tout en confortant, peut-être, mes arguments ...
    11 janvier 2020 - Vœux du maire ou propagande électorale ?
    Fidel Hier soir à 19 heures le maire de Pompignac tenait une cérémonie de vœux devant une salle des fêtes à moitié vide (ou à moitié pleine)
    Comme d'habitude il a, par son insistance, ennuyé l'assistance par un long monologue soporifique, malgré quelques similitudes de gouvernance tout le monde n'a pas les qualités de tribun d'un Fidel Castro ! Salle à moitié vide

    Mais ce n'est pas cela qui est le plus grave, le maire ne se cache pas, pour être à la fois son propre successeur et pour briguer le poste d'empereur des collines. De ce fait la présentation d'un film aussi fort bien fait qu'il est fort onéreux tout à la gloire du maire sortant (et pas encore sorti) constitue un usage illicite de fonds publics en période électorale.
    Quand on sait que le maire n'hésite pas à traîner devant les tribunaux ses opposants chaque fois qu'il peut le faire on peut se demander si celles et ceux qui briguent sa succession auront la volonté de dénoncer de tels agissements scandaleux devant les tribunaux compétents.

    Ce sera de leur part un test de leur volonté de se battre pour le respect du bon usage de nos deniers, des lois et de l'éthique en général.
    1er janvier 2020 - Bonne et heureuse année 2020 Bonne année
    pompignac.net souhaite à tous ses amis et amies, mais aussi à ses adversaires, un bonne et heureuse année, en leur souhaitant d'abord une bonne santé, une vie familiale harmonieuse et une vie professionnelle si possible enrichissante, enrichissante en fonction des critères de chacun et chacune.

    Si 2020 leur apporte cela ce ne serait déjà pas si mal car les années qui viennent ne vont pas être de tout repos et il est hélas possible qu'elles deviennent très dures pour nos enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants du fait de l'aveuglement collectif et individuel de beaucoup de leurs parents, grands-parents ou arrière-grands-parents. Espérons et souhaitons qu'il n'en soit rien, même si cela relève de la foi en un miracle !

    Quant à celui, et à ses quelques adorateurs et adoratrices, qui confondent sciemment leurs adversaires avec des ennemis souhaitons leur de passer gentiment leur chemin et d'aller se faire voir ailleurs en espérant qu'ainsi cela donne une chance de renaissance à la démocratie locale et à mieux vivre à Pompignac.

    Les mots ou expressions soulignés ainsi
    Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
    affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

    Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 065 040 fois
    En avril 2020 il y a eu 139 pages vues - cette page a été visitée 273 107 fois - Précédente visite le 01/04/2020 à 03h 42mn
    En avril 2020 il y a eu 139 pages vues
    Faites connaître pompignac.net

    Au calendrier de Pompignac

    Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
    Mercredi 18 mars 2020

    Avis du Conseil d'État

    Vous pouvez consulter l'avis sur un projet de loi et un projet de loi organique d'urgence pour faire face à l'épidémie de COVID-19

    Jeudi 12 mars 2020

    Travaux sur la RD 115 entre les communes de Tresses et Fargues Saint-Hilaire.

    Outre les travaux de construction en cours de la déviation du centre de Fargues des travaux seront réalisés sur la RD 115 entre Tresses et Fargues à partir du lundi 23 mars 2020 pour une durée d'un mois. Ils nécessiteront la fermeture de cette route, ce qui aura un impact sur le quotidien des Pompignacais (Ligne de bus Express 407, Super U, boucherie, labo, cabinet médical, etc.)

    Mercredi 19 février 2020

    Réfection de voirie chemins de Martinot, de Cordes et de Chauffour

    Date limite de réception des offres : 2 mars 2020 à 12h
    Selon une procédure adaptée

    Mercredi 20 janvier 2020

    Conseil Municipal du lundi 20 janvier 2020

    6 points seront présentés au Conseil Municipal

    Maison de Cadouin à 19 heures
    Vendredi 17 décembre 2019


    Lundi 2 décembre 2019


    Vendredi 15 novembre 2019

    Analyse des besoins sociaux

    Aidez la Communauté de Communes les Coteaux bordelais à mieux connaitre vos besoins
    Un questionnaire en ligne est à remplir avant le 15 novembre
    Il concerne tous les habitants (jeunes, moins jeunes, en activité ou pas, étudiants, séniors…) et des sujets concernant votre vie quotidienne (mobilité, habitat, accès aux droits, loisirs, précarité, handicap….)

    Mercredi 13 novembre 2019

    Conseil Municipal du mercredi 13 novembre 2019

    9 points seront présentés au Conseil Municipal

    Maison de Cadouin à 19 heures
    Samedi 10 août 2019

    Changement d'hébergeur

    Contrairement à un autre site pompignacais que je ne nommerai pas ici, pompignac.net n'est pas financé par des deniers publics mais grâce à mes finances personnelles.
    Contrairement à ceux qui se soucient peu d'un usage modéré des deniers publics je cherche d'une part à faire des économies, d'où ce changement d'hébergeur, d'autre part à améliorer mes revenus, d'où cette la publicité en haut de page qui est encore loin de couvrir mes frais pour le moment.

    Depuis ce matin pompignac.net a terminé la migration de son espace web et de ses adresses courriels.
    Le nouvel hébergement plus vaste et moins coûteux que l'ancien permettra d'améliorer l'offre de services du site dans la perspective d'une période à venir qui promet d'être riche en péripéties diverses.

    Merci pour votre fidélité et bonnes vacances à celles et ceux qui partent et bon courtage à ceux et celles qui en reviennent !

    NOTA: les commentaires qui ont été fermés pendant cette période de transfert sont désormais ré-ouverts

    Dimanche 28 avril 2019

    Le Grain de blé fait la meilleure baguette girondine

    Dans la boulangerie Le Grain de blé, au Poteau d’Artigues, c’était l’effervescence hier et pour cause, le jeune boulanger Mickaël Leabat, responsable de l’équipe, vient de remporter la coupe et le diplôme de la meilleure baguette de Gironde, décernés par la Fédération autonome des métiers gourmands et la Fédération des artisans boulangers-pâtissiers de Gironde. Et c’était tout chaud comme le pain vendu ce jour-là puisque l’épreuve s’est déroulée jeudi, à l’Institut des saveurs.

    Les patrons, Sylviane et Yoann Lacaze, frère et sœur, sont très satisfaits du résultat.

    Mickaël Leabat a fait son apprentissage dans une boulangerie d’Ambarès-et-Lagrave et, après son CAP et quelques années passées dans cette boutique, il a intégré Le Grain de folie il y a un an. Le jeune homme, très souriant et sympathique, est tombé dans le pétrin dès son plus jeune âge. « Mon père était boulanger et j’étais avec lui très souvent, je savais que c’était ce métier que je voulais faire », raconte-t-il.


    Cliquez sur la photo

    Jeudi 18 avril 2019

    Une pompignacaise remporte la Carte au Trésor

    Cynda, une sympathique pompignacaise de 34 ans, mère de deux jeunes filles, a emporté mercredi 17 avril l'épreuve de "La Carte aux trésors" organisée par France 3 en Charente-Maritime.
    Elle s'était inscrite à cette compétition il y a 10 ans, sa ténacité vient enfin d'être récompensée. Bravo Cynda !

    Lundi 8 avril 2019

    Conseil Municipal du lundi 8 avril 2019

    12 points seront présentés au Conseil Municipal essentiellement consacrés au budget 2019

    Salle du Conseil à 19 heures
    Vendredi 5 avril 2019

    Assemblée Générale de PSE

    L'Association P.S.E. - Pompignac Sauvegarde Environnement se voit une fois de plus mettre des bâtons dans les roues par le maire pour organiser son Assemblée Générale.
    Finalement cette AG aura lieu à Sallebœuf dont le maire a un sens de la démocratie plus développé que celui de son voisin pompignacais.
    Cette attitude du maire est d'autant plus scandaleuse qu'il a déjà ouvert l'accès à nos salles municipales pour des réunions à caractère politique à des associations de communes voisines.

    Lundi 11 mars 2019

    Conseil Municipal du lundi 11 mars 2019

    21 points seront présentés au Conseil Municipal essentiellement consacrés à l'approbation des comptes de gestion

    Salle du Conseil à 19 heures
    Une nouvelle définition pour LED

    LED vient de l'anglais «light-emitting diode» qui désigne une diode électroluminescente et qui fleurissent un peu partout en cette période des fêtes de fin d'année.

    Pour Pompignac je propose désormais la définition suivante :

    LED = Luxe Excès Démesure



    C'est en cohérence avec la politique que mène la mairie depuis 10 ans ...

    Lundi 10 décembre 2018

    Zone libellule

    Après de nombreuses années d'attente dont la raison est inconnue les travaux de la zone libellule ont commencé aujourd'hui parait-il

    mercredi 28 novembre 2018

    Conseil Municipal du mercredi 28 novembre 2018

    Quinze points seront présentés au Conseil Municipal

    Salle du Conseil à 19 heures
    12 décembre 2018

    Seul programme annoncé pour décembre à
    l'Espace dit Citoyen : une soirée cabaret


    Un cabaret citoyen peut-être pour parler en chansons de la liberté d'expression à Pompignac, ou du budget communal, ou des droits des élus d'opposition ou du respect du droit d'auteur.
    Qui sait? tout le monde peut changer ...
    En tous cas une collation sera offerte

    Salle des Fêtes
    16 novembre 2018

    Enedis va implanter un nouveau transformateur à Mérignac et à Pompignac

    Enedis installera un transformateur à Mérignac, et une autre à Pompignac, pour alimenter notamment le secteur Cenon / Floirac

    Lundi 22 octobre 2018

    Communiqué de la boulangerie de Pompignac

    Depuis l'ouverture de la voie nouvelle de Pompignac, nous augmentons progressivement notre clientèle durant toutes les matinées de 6h30 à 13h dans notre point de vente de ce village.
    Quant aux après-midis, beaucoup de clients fidèles viennent s'approvisionner au Poteau d'Yvrac où le parking et l'accessibilité leur conviennent mieux.
    Ainsi, nous avons décidé d'ouvrir Pompignac seulement le matin

    Note de la rédaction:
    Dans sa très longue lettre de 5 pages du 4 novembre dernier à 2h18 du matin le maire affirme ceci :
    la boulangerie pâtisserie a augmenté sa clientèle

    Notons que si le maire perd beaucoup de temps pour écrire il n'en prend pas assez pour lire

    En effet si la clientèle de la boulangerie augmente le matin, cela ne veut pas dire pour autant qu'elle augment pendant toute la journée, sinon le boulangerie ne serait pas obligée de fermer l'après-midi.
    Et par dessus le marché le maire m'accuse une fois de plus de mauvaise foi !
    Qui est de mauvaise foi dans cette affaire ? Je me le demande bien !
    Mardi 17 juillet 2018

    Le maire une nouvelle fois désavoué par le tribunal administratif de Bordeaux !

    Par ses arrêtés municipaux liberticides le maire avait interdit la mise disposition de nos salles municipales à deux associations le RAPP et PSE.

    Ces deux associations ont chacune saisi le tribunal administratif pour ces abus de pouvoir. Le 3 juillet dernier le tribunal administratif a donné raison au RAPP en obligeant le maire à accorder le prêt d'une salle municipale à cette association sous astreinte de 50 € par jour en cas de refus ou de non réponse.

    L'asociation PSE avait elle aussi saisi le tribunal administratif pour le même motif, elle attend la décision du tribunal

    Lundi 12 mars 2018

    Annonce de marché public pour l'achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe à Pompignac

    Objet du marché : Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe

    Lot n°1 : Lot 1 : Marché à lot unique
    Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe
    Date limite de réception des offres : 16 avril 2018 à 12h
    Selon une procédure adaptée
    Détail du marché

    Mardi 6 février 2018

    Une libellule ne fait pas le printemps

    Cliquez sur l'image

    Tribune libre
    Jeudi 28 décembre 2017

    Annonce de marché public pour travaux routiers communaux 2017 à Pompignac

    Objet du marché : travaux routiers communaux 2017 Date limite de réception des offres : 31 janvier 2018, à 12 heures.
    Selon une procédure adaptée
    Détails du marché
    ➽ Voir le détail précis des travaux envisages dans le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

    Samedi 28 janvier 2017

    Annonce de marché public pour la sécurisation de la traversée du centre bourg à Pompignac

    Objet du marché : Sécurisation de la traversée du Centre Bourg

    Lot n°2 : Gros oeuvre
    Date limite de réception des offres : 13 février 2017, à 12 heures.
    Selon une procédure adaptée
    Détails du marché