pompignac ● net  

  Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 01/12/2021 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
Vous avez l'adresse IP 52.23.219.12.
De A à Z ...
Quelques actualités à Pompignac en 2021
1er décembre 2021 - Oubli, avec ou sans o micron
Une photo de groupe, surtout pour une association honorablement connue à Pompignac, cela peut être fort sympathique, mais cela montre aussi que certains gestes barrières sont encore oubliés.
Je l’ai aussi plusieurs fois constaté, non, contrairement à ce que certaines personnes pensent et affirment nous ne sommes pas sortis de la pandémie, vaccinés ou non. L’arrivée du variant Omicron doit nous inciter un peu plus à ne pas oublier les gestes élémentaires de prudence. Il ne faut ni croire au père Noël, ni aux nihilistes: non ce n’est pas encore fini !
Avec un o micron ou un o méga, peut importe comme on écrit oubli, il ne faut pas oublier !
Cliquez sur les images ou sur le lien
30 novembre 2021 - Séance du Conseil Municipal 30/11/2021 - Ordre du jour

La prochaine séance du Conseil Municipal aura lieu à la Salle des fêtes Maurice DEJEAN le mardi 30 novembre 2021 à 19h00.

Séance du Conseil Municipal 28/10/2021 - Ordre du jour
25 novembre 2021 - Un bel exemple de publicité mensongère
Après avoir cliqué sur le lien ci-dessus allez voir sur place et posez vous la question de savoir quels vont être les ennuis prévisibles pour les habitants et pour la commune de Pompignac.

Mais pourquoi a-t-on laissé une telle opération se réaliser ? Dans quel but ? Pour quels intérêts ?

Noël est dans 1 mois, ce n’est pas le père Noël qui nous a fait ce cadeau !
16 novembre 2021 - "D’autres opposants rigolent" ...
Lu dans le bulletin communal de novembre-décembre :
D’autres opposants rigolent de la situation, ne travaillent pas mais nous dénigrent, nous attaquent en permanence, et nous attribuent des actions ou des propos totalement mensongers pour nous discréditer et vous inquiéter. Mais ce n’est plus le moment de rire, nous ne sommes pas dans une cour d’école ! Il est temps de réagir et d’agir ensemble avec intelligence collective.
De quels opposants s’agit-il ? De quels propos totalement mensongers s’agit-il ?

En lisant ce paragraphe cela me rappelle de mauvais souvenirs, en effet sous le mandat précédent quiconque, opposant élu ou simple citoyen, qui n’était pas d’accord avec les décisions du maire était qualifié de menteur ou de calomniateur.

La majorité actuelle me donne l’impression d’être sur la défensive notamment face à l’opposition de la liste «POMPIGNAC EN TRANSITION» qui est en fait celle de Denis Lopez et de son ancienne équipe dont aucun d’eux n’a daigné participer en tant qu’opposant, ils ont délégué le soin d’être représentés par trois personnes qui n’ont jamais fait partie de l’équipe municipale précédente. Bel exemple de manque de courage, ou bien de malignité, ou les deux...
Paradoxalement les seuls anciens de l’équipe de Denis Lopez présents au conseil municipal font partie de la nouvelle majorité.

Je pense que si ces opposants officiels, ou d’autres moins officiels, profèrent des mensonges Madame le Maire doit leur opposer des démentis clairs et nets plutôt que des sous-entendus dans un style qui rappelle trop celui de son prédécesseur.

Madame le Maire quels sont ces propos mensongers ? Qui les a tenus et à quelle occasion ?
14 novembre 2021 - Maurice Déjean, notre ancien maire, est décédé à l’âge de 101 ans
Avis de décès Maires de Pompignac Maurice Déjean Maurice Déjean; maire de Pompignac de 1983 à 1989 s’est éteint à son domicile à l’âge de 101 ans ce vendredi 12 novembre.
Nous lui devons la construction de l’actuelle salle des fêtes, baptisée à son nom à l’occasion de ses 100 ans il y a un an tout juste. (voir l’article de Sud-Ouest)

Durant son mandat il a rénové la mairie et le groupe scolaire, aménagé la plaine des sports et le complexe sportif.
Il fut aussi à l’origine du projet de galerie commerciale mené à bien ensuite par Madame Baud, puis par Madame Maviel.
Merci pour ce qu’il nous a légué.
Cliquez sur les vignettes
9 novembre 2021 - Pompignac dans la panade
Sud-Ouest Ce matin Sud-Ouest publie une pleine page, ou presque, un article sur la situation financière catastrophique de Pompignac.
Vous pouvez en prendre connaissance en cliquant ici.

Saisie par je ne sais qui la Préfecture de la Gironde aurait, selon Sud-Ouest, inscrit Pompignac dans son "réseau de vigilance".
Habituellement quand la préfecture en appelle à la vigilance rouge ou orange c’est qu’il y a péril en la demeure : danger de tempête, de crues, ou d’incendie.
Bien que notre commune ait eu à subir les dégâts des crues en juin dernier cette vigilance de la préfecture concerne le budget de la commune.
Cela fait des années que quelques Pompignacais vigilants en appellent à la prudence, rien n’y a fait, l’ancien maire que la population avait renvoyé à ses chères études s’était juste contenté de traiter les lanceurs d’alerte de délinquants et avait continué à dépenser sans compter et sans contrôle ni interne, ni externe (école maternelle 6 millions, maison de Cadouin 1 million, etc. etc.).

L’article de Sud-Ouest est très alarmant mais aussi plutôt partial, comment un observateur que l’on voudrait objectif peut-il qualifier l’action du maire sortant et sorti de projets structurants ?
Projets structurants ? Mon œil ! Projets à la petite semaine, sans plan d’ensemble, sans concertation, sans appel à des professionnels de l’urbanisme, sans étude d’impact.
poule Résultat: même les poules ont du mal à retrouver leurs petits (mais pas leurs nids sur la voie publique !)
Pour pimenter la sauce la parole est donnée au sieur Lopez sous le titre démagogique «Vision d’énarques», propos ainsi souvent formulés par ceux qui n’ont jamais pu être admis ni à l’ENA ni à toute autre grande école (Normale Sup, Agro, Polytechnique...). Sous ce piteux qualificatif il se permet de donner des conseils qu’il s’imagine pertinents.

Pour progresser il faut savoir tirer les leçons de ses échecs ! Mais monsieur le donneur de leçons ne sait pas en prendre, n’a jamais su et ne saura jamais ! Dommage pour lui, mais surtout dommage pour nous... et pour nos deniers.

Bon, et maintenant que faut-il faire ? La moindre des choses serait d’informer officiellement et largement la population, Madame le Maire ne peut se satisfaire de nous informer par le biais d’un article journalistique partisan. Nous lui avons fait confiance en lui donnant les rênes du pouvoir municipal, elle doit en retour faire confiance à ses électeurs. Pour cela il faut qu’elle prenne la parole devant les Pompignacais et Pompignacaises, d’une façon ou d’une autre, certes la période n’est pas propice aux grandes réunions publiques car, quoi qu’en disent encore certaines personnes du Conseil Municipal nous ne sommes pas encore sortis du Covid, non, pas du tout.

Malgré cela il est maintenant urgent et nécessaire d’informer les habitants de la commune, mais aussi de les écouter.
2 novembre 2021 - Le passé éclaire parfois le présent
La publicité architecturale pour l’école maternelle reçue ce mardi 26 octobre a fait réagir un lecteur qui m’a adressé la copie du bulletin du RAPP d’octobre 2011, paru il y a 10 ans jour pour jour.
Vous pouvez consulter ici une copie de cet article dont les propos prémonitoires étaient annonciateurs des ennuis que connait maintenant la commune depuis plus d’une décennie.
Pour toute réponse les rédacteurs de ce bulletin furent traités de délinquants !
Autre temps, autres mœurs...
31 octobre 2021 - Un appartement à 4 088 € le m² à Pompignac, ça vous tente ?
Une personne cherche déjà à revendre son appartement inachevé de 49,50 m² acheté 202 350 € sur plan (et sur image trompeuse) soit à 4 088 € le m², donc aussi cher qu’à Bordeaux, (Prix à Bordeaux min: 4 029 €, max : 5 565 € vérifier). et même un chouïa plus cher ...
Cet appartement est situé à quelques mètres juste en face d’un autre immeuble, les habitants pourront directement s’y passer le sel sans sortir de chez eux !
Si ça vous tente voir l’annonce
Comment un maire peut-il accorder un permis pour ce genre de projet sans que personne ne trouve à y redire ?
28 octobre 2021 - Séance du Conseil Municipal 23/09/2021 - Ordre du jour
26 octobre 2021 - Pourquoi ne pourrons nous pas financer une nouvelle école élémentaire ?
La municipalité de Pompignac a fait, pendant 12 ans et plus, un forcing pour faire venir de nouveaux habitants au prix d’insensées réalisations de logements collectifs, d’un entassement pire qu’à Bordeaux en ces nouvelles zones de peuplement intensif du côté du bassin à flot, de Bordeaux-lac-G.biloba ou de la rive droite au ras du pont Saint-Jean.
Trop d’horreurs urbaines fleurissent chez nous, avenue du Périgord notamment, de hideux projets sont même abandonnés comme à Lannegrand.
maternellle En conséquence l’école élémentaire continuera d’être saturée, il a fallu y installer du préfabriqué dans la cour de récréation, et pendant ce temps certains se complaisent dans des échanges de photos nous invitant à admirer leurs si belles réalisations, dont une ici, financée par une dette municipale hors de proportion avec nos moyens.
Voyez donc ce que je viens de recevoir aujourd’hui dans ma e-boîte aux lettres en suivant ce lien.
Tiens, tiens ! Quelles sont ces auréoles au plafond ? J’espère que ce ne sont que des éléments décoratifs architectoniques ...
Finalement je me réjouis que mon tout petit-fils aille à l’école maternelle d’Artigues dont je sais que le coût n’a pas pesé exagérément sur les finances de sa commune ce qui lui permettra d’aller ensuite dans une nouvelle école élémentaire bien avant que celle de Pompignac ne voit le jour.
Au fait qui, à l’époque, avait osé braver le projet quasi-pharaonique de notre ancien maire ?
21 octobre 2021 - À vélo en Aquitaine et à Pompignac
Le Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) de Nouvelle-Aquitaine a été approuvé par la Préfète de Région le 27 mars 2020.
Le chapitre 3 de ce document, intitulé "Infrastructures de transports, intermodalité et développements des transports" concerne la question des pistes cyclables en page 5, paragraphe RG18. Dynamo

Question : quel lien entre SRADDET, SCoT, PADD et PLU ? Et où, et en quoi, est concernée la question des aménagements territoriaux en faveur des déplacements à vélo ? Qui a autorité en la matière ?
Faisons marcher nos dynamos (si ça existe encore!) afin d’avoir un peu de lumière sur ces sujets
19 octobre 2021 - Je maintiens mordicus : la circulation à vélo à Pompignac est dangereuse !
Francis, sympathique élu cycliste, a répondu ci-dessous à mon article du 15 octobre dernier, il conclut ainsi «vivent les vélos et les cyclistes à Pompignac» je suis d’accord avec lui, il faut que le cyclistes vivent, pas qu’ils risquent leur vie.
Pour se rendre à la mairie Francis emprunte l’avenue de la Plaine où il a la chance de ne pas être confronté à ces chicanes dangereuses baptisées écluses, les coussins berlinois sont respectueux des cyclistes, car faciles à contourner, mais il doit aussi passer sur un ralentisseur dont les deux extrémités n’ont pas été adaptées au deux roues.
Selon certaines associations 90% de ces ralentisseurs sont illégaux car ils ne respectent pas les lois et règlements relatives à la sécurité des usagers de la route.

Francis a la chance d’être jeune et sportif, il peut franchir cet obstacle facilement je présume, mais un papy raidi par le poids des ans, mais néanmoins cycliste, aura des difficultés à en faire autant, je sais de quoi je parle !

J’invite Francis à venir faire le même trajet que moi, de Sarail vers la mairie.
Premier danger tout d’abord le carrefour Bon-Ange (qui n’est pas un ange gardien) où les automobilistes dépassent allègrement trop souvent la limite des 70 km/h sur cette portion de voie.

A proximité de la limite d’agglomération la chaussée commence à se déformer sur le côté droit, puis il devra franchir 4 écluses, dont deux sans visibilité.
Sur deux de ces écluses le cycliste a la priorité sur les voitures venant en face, essayez de prendre cette priorité, vous m’en direz des nouvelles !
Sur les deux autres écluses, comme rien n’a été prévu pour les cyclistes il devra se déporter à ses risques et périls sur la voie de gauche en priant je ne sais qui qu’un automobiliste irascible ne lui fasse pas comprendre qu’il a tort de ne pas avoir de carrosserie !

S’il parvient sain et sauf au carrefour de Pont-Castaing il devra faire très attention aux voitures venant de Sallebœuf qui ont la mauvaise habitude de ne pas ralentir dans la descente (et oublient une fois sur deux de mettre un clignotant pour signaler poliment qu’ils vont tourner).

Arrivé à hauteur de l’ancienne pharmacie il devra serrer à la fois sa droite et ses fesses à cause la double circulation et l’étroitesse des voies et des nombreux conducteurs qui grillent la ligne blanche dans le virage.

Maintenant, le pôvre, il va emprunter les trois plus stupides ronds-points de toute la Gironde dont on se demande qui a pu concevoir de telles inepties !
Sur la voie nouvelle aucune piste cyclable digne de ce nom n’a été créée, contrairement aux préconisations législatives.
Pour se rendre à la mairie il aura intérêt à passer par le parking s’il veut éviter le doux frôlement des voitures dans le virage contre la salle des fêtes.

Si malgré tout notre cycliste veut faire le trajet en sens inverse il comprendra pourquoi les hauts et raides trottoirs installés route de la Poste à sa droite en ce sens sont un réel danger et de véritables bouffe-pneus pour lui comme pour les automobilistes, la couleur de ces bordures en témoigne de façon convaincante. La hauteur de ces trottoirs empêche toute manœuvre pour mieux serrer à droite sans danger comme illustré par le montage photo.

Dans un prochain épisode de proposerai un petit itinéraire par le bas du chemin de Martinot, béni des poules pondeuses, et s’il lui reste un peu de temps je lui proposerais le trajet Pompignac-Fargues par la route des Bons-Enfants où, même en voiture, la peur m’habite trop souvent, puis, histoire de se faire quelques émotions un petit détour avenue du Périgord afin de bien prendre conscience de ce que rapport de forces veut dire, surtout au débouché de la RN 89 peu après la sortie dangereuse de chez Veolia.

Voila, cher Francis, pourquoi le très ancien cycliste que je suis ne partage pas du tout, ici à Pompignac, ton bel optimisme.
21/10/2021 08:28 - Commentaire de Marie France Roux

Ce problème de mobilité à Pompignac doit être au centre des réflexions futures concernant le PLU, que soit pour une révision ou pour une modification . La circulation est actuellement difficile pour les voitures et très dangereuse pour les deux roues. Tresses a commencé à amenager des voies en site propre. Mais rien n’est fait a Pompignac.
L’association PSE a établi un projet d’aménagement de pistes cyclables dans la CDC et vers la métropole. C elui qui a piloté le projet connaît parfaitement les réseaux routiers et les chemins existants. Il sait donc de quoi il retourne. Le dossier a été envoyé à tous les maires de la CDC, un exemplaire a été remis en mains propres à notre nouvelle municipalité. Espérons que cela serve de base aux travaux en cours...
Pour ma part il est un critère pour circuler à Pompignac à vélo, y emmènerais je mes petits enfants?
Réponse : certainement pas !!

Répondre
15 octobre 2021 - Circulation dangereuse à vélo à Pompignac
B.L.L.
Toutes ces images extraites de pompignac.net sont cliquables, même les plus petites, et mènent vers des sites à découvrir...
Alors que la CDC réfléchit à l’élaboration d’un schéma directeur vélo tout a été fait, volontairement ou par ignorance, et tout continue à être fait à Pompignac pour rendre difficile et dangereuse la circulation à vélo dans notre commune: rétrécissement des voies avec bordures de trottoirs hautes et aigües, nombreuses écluses impraticables pour les cyclistes, nids de poules profonds et jamais comblés, ronds-points aussi stupides que dangereux, fausse piste cyclable ubuesque en centre ville, ralentisseurs casse-gueule, etc. etc.

Tout y a été fait, et continue d’être fait, pour rendre difficile l’usage de la voiture avec comme dégâts collatéraux une circulation à vélo de plus en plus dangereuse.

Je me demande parfois si nos élus circulent parfois à bicyclette dans les diverses voies de la commune...

Alors que je pratiquais intensément le vélo dans l’Entre-deux-Mers depuis plus de 3/4 de siècle j’ai maintenant préféré renoncer au vélo ici à Pompignac, je n’ai pas envie d’abréger prématurément ce qui me reste d’espérance de vie ...

Souhaitons bonne chance et réussite aux réalisateurs du schéma directeur vélo de la CDC !
19/10/2021 07:32 - Commentaire de Francis Coup

Objection, cher Bernard, je revendique le modeste statut d'élu cyclotouriste. Je suis souvent amené à inviter mes compagnons de route, étrangers à la commune, pour parcourir des circuits dans l'Entre Deux Mers, au départ de Pompignac. Ils sont séduits par la splendeur de nos paysages et de la qualité de nos chaussées. D'ailleurs, nous sommes sollicités par le Comité Départemental de Gironde de Cyclisme pour organiser un critérium, pour amateurs, dans notre périphérie, une confiance révélatrice qui, sans faire d'auto-satisfaction, nous confortent dans nos convictions. Nous sommes conscients que l'entretien de notre voirie est un enjeu majeur pour la sécurité des administrés. Je rajouterais que je prends bien du plaisir à me rendre à la mairie à vélo pour accomplir mes missions de conseiller, par l'avenue de la Plaine et de la Mairie. J'adore esquiver ralentisseurs et coussins berlinois, et même contourner cette triste herse qui protège l'accès à la mairie dont les jours sont comptés.
Alors vivent les vélos et les cyclistes à Pompignac.
Francis Coup

Répondre
19/10/2021 12:37 - Commentaire de Gérard SÉBIE

Pour ma part je trouve assez déplorable et provocateur d’être montré en infraction au code de la route au volant d’une BMW croisant un camion et dépassant en même temps un cycliste. Alors que vous avez l’autorisation du cycliste, La moindre des délicatesses aurait été d’avoir l’autorisation de ma personne pour publier ma photo dans un montage assez caricatural.
Pour pratiquer le vélo dans l’entre 2 mers assez couramment , je peux témoigner que POMPIGNAC n’a pas l’exclusivité des anomalies que vous soulevez, la sécurité des cyclistes doit être renforcée partout, mais aussi celle des piétons comme c’est le cas route de la Poste avec la création de trottoirs dans une zone habitée.
Gérard SÉBIE

Répondre
19/10/2021 12:48 - Commentaire de Gabriel Gainche

Bonjour,
je suis pour ma part assez d'accord avec Bernard, nos routes principales sont correctes mais faut-il encore y arriver sans incident... exit les vélos de route sauf si vous avez les moyens de changer vos roues à chaque sortie.
Par exemple le chemin qui dessert nos maisons a été refait prêt de 2 ans après notre première demande alors que déjà à l'époque il était à la limite du praticable.
Et 3 mois après on a eu le droit au déluge du mois de juin qui a emporté une bonne partie de la route, malheureusement n’habitant pas un grand axe j’imagine qu’il faudra bien 2 ans de plus pour avoir le droit à une réfection de la chaussée.
Et encore une fois tant qu’on se contentera de jeter des cailloux sur un sol non stabilisé avec une pseudo colle bitumeuse la chaussée sera à refaire à chaque intempérie…
Pour ce qui est des chicanes, encore une fois, je suis du même avis que Bernard, à part rendre les routes accidentogènes elle ne servent à rien, pire les voitures accélèrent dès qu’elles voient que quelqu’un arrive en face mais je conçois qu’elles ont l’avantage de ne rien coûter (vous noterez que ce sont les voitures qui accélèrent j'ai du mal à imaginer que l'on puisse risquer sa vie et celle des autres pour gagner 10 secondes, c'est forcément la faute des voitures).
Personnellement gamin j’allais à l’école à vélo, en l’état mon fils n’a pas le droit d’aller faire du vélo sans ma présence, bien trop dangereux et je ne comprends pas qu’on puisse contredire Bernard sur ce sujet et je ne parle même pas de la vitesse, je pense n’avoir jamais vu une voiture rouler à 50km/h rue du pont castaing donc comment imaginer des enfants faire du vélo sur cette route communale.
Je comprends aisément que quand on fait parti d’un club et qu’on part à 20 arpenter les grands axes Pompignacais on se sente en sécurité mais pour le reste je ne partage pas. Les sujets des routes secondaires et chemins non entretenus faute de budget et le choix parfois douteux pour sécuriser nos routes restent un vrai problème à Pompignac.
Je n’étais pas à la présentation du 14 octobre donc je ne peux m’étendre plus sur le sujet, mais je serais curieux d’en avoir le compte rendu ou de voir la proposition du tracé et des aménagements prévus.
Gabriel

Répondre
13 octobre 2021 - Montée des eaux à Bordeaux
Bordeaux sous les eaux
Bientôt les bobos et parigots qui ont chassé les pauvres et les démunis de la ville de Bordeaux afin d’y jouir pénardement d’une vie urbaine débarrassée de ses pouilleux et de leurs vieilles bagnoles, vont venir se réfugier sur les hauteurs de la rive droite et repousser encore plus loin ceux qu’ils ont fait fuir une première fois.
Oui, il faut, et il faudra, accueillir les réfugiés, climatiques ou politiques, d’où qu’ils viennent... mais pas n’importe comment.

Voir l’article de Sud-Ouest du 13 octobre
Voir la simulation plein écran de Bordeaux sous les eaux pour 3° Celsius de plus
Pey-Berland les pieds dans l’eau
11 octobre 2021 - Non, nous ne somme pas sortis de la pandémie COVID-19
J’ai récemment entendu avec surprise, lors d’une réunion tous masques ôtés, sauf deux, une élue affirmer que nous étions sortis du COVID, je pense qu’elle faisait erreur et qu’elle avait confondu "allègement des gestes barrières en certaine circonstances" avec "fin [de la pandémie] de la COVID".
Cette pandémie n’est pas terminée, loin de la !
Quand on entend la communication gouvernementale contre les rumeurs infondées (fake news) il y est dit que 8 malades sur 10 de la COVID-19 hospitalisés ne sont pas vaccinés, cela veut dire aussi que 20% des malades hospitalisés étaient vaccinés. Le vaccin atténue la gravité de la maladie, mais ne nous en met pas à l’abri à 100%. Donc prudence !
Non, nous ne sommes pas sortis de cette pandémie, à ce sujet je vous invite à lire cet article du Monde de juillet dernier et cependant toujours d’actualité.
3 octobre 2021 - Randonnées écologiques à Pompignac
Rando rose
Au fil de ses randonnées dans la commune Gérard S. nous livre ses réflexions sur l’écologie et nous fait admirer ses photos.
C’est ici

et deux commentaires à propos de l’article du 2 octobre.
2 octobre 2021 - Le Carré de Lina ou le Carreau de l’inavouable ?
Je viens de recevoir ce matin à 9h41, un message du Grand Gougoul, cet ami qui se passionne 24h/24, 7j/7, à tous mes faits et gestes, une annonce intitulée
«Programme Immobilier Neuf Le Carré de Lina à Pompignac | Kaufman & Broad»
Voici la photo de couverture de ce projet autrefois dénommé Le Clos des Lilas :
Carré de Lina
Clos des Lilas
Cliquez sur ce montage photo, vous en aurez une vue plus large
Si vous en avez le temps allez faire un tour avenue du Périgord du côté des anciens bois du Clouet, je publierai les plus belles photos de ce si joli projet immobilier et de son environnement.
Rappelez-vous, il y a quelques années ce promoteur nous vantait le projet ci-dessous avec une publicité en vidéo dont je me suis souvent demandé si elle était plus hilarante que mensongère !
Parc de Citon
Cliquez sur ce montage photo, c’est intéressant
Mais pourquoi ce promoteur s’intéresse t’il tant à notre commune depuis quelques années ?
Les anciens membres du conseil municipal précédent ont peut-être une opinion, ou des informations, à ce sujet.
Dans ce cas ils pourraient peut-être nous éclairer un peu à propos de ce sujet, ce serait plus intéressant que de nous infliger de soi-disant leçons de droit à propos demandes de moratoires formulées par telle ou tel.
03/10/2021 09:39 - Commentaire de Gérard de Sampaïo

On parle toujours de ceux de l’ancien conseil municipal...... mais que font les nouveaux ?
Quand une route est trop sinueuse, on peut toujours en refaire le tracé, il suffit de s’en donner les moyens sauf en montagne peut être, mais à Pompignac il n’y a que des collines !

Répondre
04/10/2021 09:31 - Commentaire de Nadia Urtizverea

Je dirais le carré des friches 😡 ou de la laideur!
Pourquoi avoir transformé la belle propriété de M. Meyniel en zone mixte (artisanat-habitation)?
Qui s’en est vraiment ému lors de la révision du PLU ?
Les abords des bâtiments d’habitation ne sont pas entretenus.
Sans parler des nuisances sonores pour ceux dont les appartements sont en bordure de l’Avenue du Périgord !
Je note également que sur les plaquettes publicitaires, les promoteurs oublient de signaler la proximité d’une zone artisanale 🤫

Répondre
23 septembre 2021 - Séance du Conseil Municipal 23/09/2021 - Ordre du jour

La prochaine séance du Conseil Municipal aura lieu à la Salle des Fêtes Maurice DEJEAN le Jeudi 23 septembre 2021 à 19h00.

 

ORDRE DU JOUR 

  • Approbation du procès-verbal de la séance du 5 juillet 2021 ;

I.  ASSEMBLEES, ELUS, MAIRE

  1. Modification de la délibération 01/05-05-2021 – Application de l’article L. 2122-26 du CGCT : mandat donné à un conseiller ;

II. FINANCE

2.Décision Modificative N°2 – Budget Principal 

3. Décision Modificative N°1 - Budget Annexe Parc Communal de Logements 

4.Décision Modificative N°1 - Budget Assainissement M49 

5.Provisions pour créances douteuses- Budget Principal 

6.Provisions pour créances douteuses-Budget Annexe Parc Communal Logements 

7.Provisions pour créances douteuses- Budget Assainissement M49 

8.Admission de Créances en non-valeur – Budget Principal - Budget Annexe Parc Communal de Logements ;

9.Annulation de dettes envers la commune de Pompignac suite à un jugement du Tribunal d’Instance de Bordeaux ;

10.Taxe foncière sur les propriétés bâties - modulation de l’exonération de deux ans en faveur des constructions nouvelles a usage d’habitation 

11. Reprise de la délibération de Remise gracieuse sur pénalité de retard – Marché 07-2017 

12. Demande de Subvention DSEC pour les dégâts subis suite aux inondations des 17 et 18 juin 2021

III.  EPCI & SYNDICATS INTERCOMMUNAUX

13.Modifications des statuts du SDEEG 

IV.  AMENAGEMENT, URBANISME et AFFAIRES FONCIERES

14. Obligation de présentation d’un rapport de contrôle de conformité d’assainissement collectif en cas de cession d’un bien immobilier ou prise à bail commercial 

  • Porter à connaissance des décisions du Maire
  • Informations diverses


  • Pourquoi toujours une publicité a minima pour l’annonce des conseils municipaux ?
18 septembre 2021 - Jean Ruiz nous a quittés
Il avait une entreprise de transports à Paris et avait construit sa maison à Pompignac il y a presque 50 ans.
Nous avions une agréable et paisible relation de bon voisinage depuis bientôt 30 ans.
Outre sa famille proche, à Montussan et Sallebœuf, son grand jardin était sa passion quotidienne qu’il entretenait avec soin tous les jours, quel que soit le temps. Ses fleurs étaient magnifiques.
À plus de 90 ans il conduisait encore son tracteur en compagnie de son inséparable Jack Russell.
Il était toujours d’une agréable compagnie et d’un humour discret.
Il nous a quittés tout aussi discrètement dans la nuit du 15 au 16 septembre dernier, à l’âge de 94 ans.
5 septembre 2021 - Le soleil et le public étaient au rendez-vous de la foire annuelle de Pompignac
Sand PSE

Le soleil et le public étaient au rendez-vous de la foire annuelle de Pompignac.

Cette foire, comme la fête annuelle était organisée par le comité des fêtes de Pompignac jusqu’en 2014, quand l’ancien maire avait interdit de séjour l’AFAL, l’association traditionnellement organisatrice afin de reprendre à son compte l’organisation de ces manifestations communales.
Cette triste période est maintenant révolue comme le montre le sourire des responsables de l’association PSE (Pompignac Sauvegarde Environnement) de droite à gauche Monique la présidente et Marie-France la sécrétaire de cette dynamique association.

Je croyais que la nouvelle équipe municipale avait promis de rendre aux associations l’organisation de ces festivités, je me suis peut-être trompé, ou bien les difficultés liées aux Coronavirus, aux catastrophes naturelles et l’état lamentable des finances communales transmis il y a un an et demi n’ont-elles pas encore permis cette passation des responsabilités ?
Peut-être n’y at-il pas eu de candidat à la reprise ? Maisje ne me souviens pas si un appel à candidature a été lancé ...

Rendez-vous au printemps pour la prochaine fête à Pompignac.
30 août 2021 - Comment concilier les intérêts des victimes des inondations et ceux de la commune ?
Le CCAS et de nombreux Pompignacais ont fait preuve de solidarité avec les victimes des inondations, certains foyers ont pratiquement tout perdu sous plus de 2 mètres d’eau, d’autres ont subi de graves dégâts matériels (véhicules, mobiliers, affaires personnelles, etc. ).
Mais ces mêmes personnes vont être confrontées à de graves difficultés futures : en effet que valent désormais leurs maisons maintenant que l’on sait qu’elles sont situées en zone inondable ?
Comment prendre en compte cela, que peut faire la municipalité pour aider à plus ou moins long terme les sinistrés ?

J’aurais aimé une attitude plus constructive de la part de la majorité du conseil municipal.
Au lieu de cela je lis dans le dernier bulletin municipal des attaques contre des associations (lesquelles ?) ou des particuliers (lesquels ?) qui auraient eu, soi-disant, le grand tort d’évoquer le terme de moratoire ou de sursis à statuer.
Qui a donc conseillé Madame le Maire pour adopter une attitude aussi clivante ?
Ceux et celles qui ont proposé un moratoire ou un sursis à statuer sur les permis de construire l’ont fait dans un but éminemment positif afin d’essayer d’éviter à la commune et aux candidats à la construction d’éventuelles déconvenues.
Voila donc une démarche constructive, inspirée par la recherche du bien commun, condamnée par Madame le Maire au prétexte que l’idée d’un moratoire ne lui convient juridiquement pas.
C’est peut-être possible, peut-être pas, le problème n’est pas la !
Quand on pense aux ennuis potentiels de nos compatriotes victimes des inondations on aurait pu espérer de la part de Madame le Maire et de son Conseil une attitude plus conciliante, moins clivante à l’égard de particuliers ou d’associations dont le seul tort a été d’imaginer des solutions, peut-être maladroites, dans le but de préserver les intérêts de la commune et de ses habitants

Ainsi donc celles et ceux qui ne sont pas à l’unisson de la pensée majoritaire font l’objet de polémiques inutiles. Une telle attitude me rappelle de bien mauvais souvenirs. Tout cela est bien décevant et ce n’est pas ainsi que l’on pourra apporter un peu de sérénité à Pompignac qui en avait bien besoin après 12 ans de pouvoir solitaire et autoritaire.
21/08/2021 09:10 - Commentaire de Gérard de Sampaïo

Bien vu, bien dit !
au fil des jours du mandat de Mme le Maire, on voit que la politique de la commune ne change pas. Au pire elle se rapproche dangereusement de celle de son prédécesseur tant décrié et cité encore nombre de fois pour un gestion désastreuse de la commune. On ne veut ni analyser ni revenir sur des décisions désastreuses pour l’environnement, la quiétude et la sécurité des habitants de la commune.
Pour exemple l’urbanisation galopante aux seuls profits de propriétaires terriens déjà bien nantis et ce sans se soucier de la gêne apportée aux riverains proches et des risques futurs de saturation des récepteurs d’eau pluviales avec de forts risques d’inondation sur les secteurs considérés (voir débat sur le futur lotissement entre les N°35 et 37 de la route de Touty).
La municipalité a changée, les mêmes erreurs continuent.

Gérard de Sampaïo

Répondre
29 août 2021 - Errare humanum est, perseverare diabolicum
N’ayant fait de latin qu’à l’époque bénie où je fus enfant de chœur je traduis cette citation pour celles et ceux qui, comme moi, ont été orientés vers des études jugées utilitaires par leurs parents ou leurs maîtres :
« L’erreur est humaine, persévérer est diabolique »

Chat sauvage Il y a quelques jours je me suis fendu d’une lettre à la mairie pour préciser que le terme de chat sauvage ne s’appliquait pas à ces chats abandonnés devenus plus ou moins errants contrairement à ce qui était écrit sur la site web municipal.
Le Chat Sauvage (Felis silvestris) est une espèce protégée - Arrêté du 23 avril 2007 fixant la liste des mammifères terrestres protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection

Je viens de prendre connaissance du n° de septembre de Pompign’Actualités ou l’on prend grand soin d’expliquer en long et en large aux associations ou particuliers (dont certains proches du maire précédent) qu’ils ont tort d’utiliser le terme de moratoire au sujet des permis de construire. C’est peut-être vrai ... ou faux ... ou ni l’un ni l’autre, nous verrons cela plus tard, mais je reviens à l’article de la page 12 sur les chats abandonnés à leur triste sort.

Je lis ceci dès la première ligne :
Une petite vingtaine de chats sauvages (au sens non domestiqués)
et ça m’énerve, et quand ça m’énerve je prends la plume (enfin le clavier) et ça me calme, mon entourage n’aura ainsi pas à subir mon énervement... enfin j’espère.

Cette phrase me fait penser à une ophtalmologiste de Cenon que j’avais consultée pour un zona à l’œil, elle m’avait dit ceci: «Je vais vous prescrire un antibiotique» surmontant ma timidité devant les gens instruits je lui avait dit respectueusement «Heu ... Docteur, pardonnez-moi, mais le zona c’est un virus, on ne les combat pas avec un antibiotique»
«Vous avez raison, me rétorqua-t-elle, je dis cela afin que les gens comprennent ... »

Je ne répondis rien, trop respectueux de l’Institution Universitaire, mais in petto (en moi-même et en français) je me dis alors
«Elle prend le bon peuple pour une bande d’andouilles» et je pris congé en silence, un œil hagard et l’autre clos.

Tout cela pour vous dire à quoi me fait penser cette première ligne de l’article de la page 12.
Pourquoi être si rigoureux d’un coté (moratoire) et si peu d’un autre (chats errants) ? Mystère ...

Je préfère retourner vers ma petite chatte recueillie lors d’une de ses errances pompignacaises, elle venait de Bègles, était tatouée et son maître refusait de la reprendre, sans doute l’avait-il abandonnée à l’occasion d’un départ en vacances ?

En donnant ma langue au chat à plusieurs de mes chats et chattes recueillies elles m’ont fait comprendre que ma maison figurait au guide du routard félin !
J’ai donc très peur que quelques chats afghans du terrain subitement abandonné par son propriétaire viennent gratter à ma porte, après-tout il y a la SPA me dis-je ...

Je vous souhaite un bon dimanche et j’emmerde ceux qui, chaque samedi, un étoile jaune au poitrail, crient à la dictature, et je prie pour le repos de l’âme de centaines de birmans, tués par des militaires au prétexte qu’ils manifestaient contre une vraie dictature.
20 août 2021 - Information Orange sur la fibre optique à Pompignac
Certains pompignacais abonnés à Orange ont reçu le message SMS suivant ;
Orange vous invite à renconter ses conseillers Fibre à Pompignac.
Rdv devant le Stand Orange,Salle Polyvalente Maurice Dejean le 26/08 de 10h30à 17h30.
18 août 2021 - Création d’une Société Civile Immobilière (SCI) au N° 1 avenue du Périgord
On apprend ce matin par le truchement d’un journal d’annonces légale qu’une Société Civile Immobilière (SCI) vient d’être créée au N° 1 avenue du Périgord.     Voir l’annonce officielle publique
Cette zone a déjà beaucoup fait parler d’elle dans la commune.
Cette vue aérienne proposée par l’IGN date du 23 juin 2018, il y a plus de 3 ans déjà, et depuis il y a beaucoup d’eau qui a coulé sous les ponts...c’est le moins que l’on puisse dire à Pompignac !

Cette création est peut-être totalement anodine, mais l’expérience nous a appris qu’en ces lieux il était bon d’être vigilant...
1 avenue du Périgord
Cliquez sur la photo pour la voir en plus grand
9 août 2021 - [Permis de Construire] Décoder le Plan Local D’urbanisme PLU


Une présentation très pédagogique d’un PLU, sur la base de celui de Canéjean en Gironde
7 août 2021 - Une alternative aux chats errants
Une bonne nouvelle pour celles et ceux qui sont privés de l’amour des chats errants : Google a créé pas moins de 2,5 millions de chats virtuels pour nourrir un de ses algorithmes. C’est à lire ici

Google ne précise pas si on peut en adopter un.

Mais cette invention a un inconvénient, en effet cette nouvelle innovation de Google risque de relancer Pokemon Go, cette application qui nous a valu une invasion d’adulechiantsIl s’agit d’un néologisme issu du mot adulescent, contraction des mots adulte et adolescent, ce sont ces quadragénaires pas encore sortis de l’enfance et qui passent leur temps à jouer sur leurs écrans.
Je vous laisse donc deviner le sens du mot adulechiants
en août 2016 !

Cliquez ici si vous ne vous souvenez plus de cet épisode ubuesque qui avait rompu la torpeur aoûtienne de Pompignac en 2016
26 juillet 2021 - Poste source de Primet - rapport et conclusions du Commissaire enquêteur
Le rapport et les conclusions du Commissaire enquêteur à l’issue de l’enquête publique relative au projet d’implantation d’un poste source ENEDIS à Primet tient sur un document de 78 pages que vous pouvez consulter en suivant ce lien.
À la lecture de ce rapport je retiens les points suivants :
    Primet
  1. Personne ne conteste l’utilité et l’urgence de la création de ce poste source ENEDIS
  2. Toutes les personnes, particuliers, élus et associations, qui se sont manifestées lors de l’enquête regrettent le choix de ce site dans un EBC (Espace boisé classé)
  3. Ces mêmes personnes sont quasi unanimes pour demander que ce poste source soit plutôt implanté sur un terrain voisin en friche suite à un ancien arrachage de vignes
  4. Face aux risques climatiques et écologique (chute de la biodiversité) il est surprenant de constater que la Chambre d’Agriculture de la Gironde menace de son veto le choix de ce terrain au motif qu’il s’agit d’un terroir viticole protégé par le SCoT de l’aire métropolitaine bordelaise : secteur A5. « Préserver et valoriser les terroirs viticoles ».
Château Romain Conclusion : les intérêts viticoles (même hypothétiques) sont plus importants que la préservation d’espaces concourant à absorber le CO2 et à maintenir un minimum de biodiversité.

Pourtant, avec le réchauffement climatique, la viticulture girondine devra penser à se réadapter plus rapidement qu’on l’imagine car les cépages locaux ne seront plus adaptés au climat et adieu les bons vieux Bordeaux de nos grands parents !
Les anciens se souviennent que dans les années 50 les vins d’Algérie titraient souvent jusqu’à 14° d’alcool et servaient parfois à renforcer secrètement les 11-12° de certains vins de nos régions.
Maintenant un Saint-Émilion peut titrer jusqu’à 15°, beaucoup plus que le délicieux Château Romain des coteaux de Zaccar dont je garde encore un lointain souvenir ému.

Étrange aveuglement, on préfère préserver un terrain viticole en friche sacralisé plutôt qu’un espace boisé classé, et bientôt il n’y aura plus que l’éventuel futur vin d’en face qui sera boisé et - qui sait ? - peut-être les assemblages s’y feront avec entre Grenache, Cinsault et Mourvèdre ... Aïe !

NDLR : j’espère de Francis ne m’en voudra pas pour ces propos, qu’il sache que j’apprécie beaucoup son Saint-Émilion de 13,5 % !
23 juillet 2021 - Pourquoi des trottoirs urbains sur une route de campagne ?
Lu sur l’épais bulletin municipal de juillet :
ROUTE DE LA POSTE : PROLONGEMENT DE CRÉATION DE TROTTOIRS
Dans le cadre des travaux de la CDC, des trottoirs vont être réalisés depuis le chemin de Martinot jusqu’au chemin du Limousin.
Ils permettront de sécuriser le cheminement des piétons et des enfants.
Ils devraient commencer courant juillet 2021
Qui a décidé ce truc dangereux ?
Ces trottoirs sécurisent une toute petite minorité de piétons et rendent dangereuse la circulation d’une grand majorité d’automobilistes, de cyclistes et de motards. En effet le rétrécissement de la chaussée qui en résulte oblige les voitures en provenance du bourg à raser ces hautes et raides bordures de trottoirs quand un bus ou un camion arrive d’en face.
Il suffit de voir la couleur des bordures de ces trottoirs installés précédemment pour constater qu’un grand nombre de pneus ont vu leur durée de vie écourtée, et des jantes escagassées.
Quant aux cyclistes en cas de dépassement trop proche ils ne peuvent plus se rabattre sur l’ancien terre-plein herbeux, s’ils sont très habiles ils pourront faire un saut sur le trottoir avec le vélo, sinon c’est la chute assurée.
Autre inconvénient: en cas d’averse ces trottoirs vont canaliser les eaux de pluies de surface qui vont s’amonceler à hauteur des nombreuses écluses qui ont été installées de ci de là.
Décidemment j’ai l’impression que la pensée lopézienne continue d’inspirer la municipalité actuelle : faute de plan d’ensemble de circulation étudié et raisonné les travaux de voirie se font en fonction des desiderata des riverains, c’est ainsi que cela se faisait et c’est ainsi que l’on continue.
Pour info je vous invite à revenir 2 ans 1/2 en arrière et dites-moi ce qui a changé !
22 juillet 2021 - Vous voulez des propositions constructives  ?
J’ignore si les élus de la majorité ou des oppositions font, ou non, des propositions constructives à notre conseil municipal. Mais je remarque que ce ne sont pas seulement les élus qui peuvent ou doivent faire des propositions constructives, c’est aussi chacun d’entre nous, les citoyens de base de la commune, qui pouvons et devons le faire.

Observons tout de même que les critiques, de leur côté, sont aussi nécessaires. J’entends trop souvent plaintes et soupirs à ce sujet. Je suppose que chacun de nous lit parfois les critiques avant d’aller au cinéma, dans un restaurant ou de faire un achat. Les critiques y sont utiles et souvent fort nécessaires.
On ne peut pas passer son temps à louer le seigneur !

Pour ma part je reformule mes propositions que j’estime indispensables à la sécurité juridique et financière de la commune: il faut que Madame le Maire annonce officiellement, après délibération et vote en conseil municipal, que des mesures importantes vont être prises le plus rapidement possible.
En effet cela ne suffit pas d’écrire dans la presse locale « Le PLU présente des points qui ne sont plus adaptés. Il sera modifié prochainement »
Non, il faut annoncer officiellement, par une décision prise en Conseil Municipal, que le PLU va faire l’objet d’une révision.
Il faut, tout aussi officiellement, annoncer des mesures immédiates concernant les permis de construire.

Ne pas faire cela serait mettre la commune en danger, juridiquement et financièrement, j’en ai déjà expliqué la raison.
Mais si certains persistent à considérer mes propos et suggestions comme des critiques négatives après tout libre à eux, il n’y a pas pire sourd que celui ou celle qui ne veut jamais rien entendre...
Maintenant je retourne dans la relative fraicheur de mon bois qui continue, vaille que vaille, à absorber de très grandes quantités de CO2 pour le bénéfice de tous.
18 juillet 2021 - Inondations en Europe : pourquoi le bilan est-il si meurtrier ?  
Photo Sud-Ouest


L’article de Sud-Ouest du 18 juillet 2021 n’est pas réservé aux seuls abonnés, il peut donc être lu en entier en suivant ce lien
À lire aussi éventuellement : 10 juin 2016 - 21 juillet 2016 - 4 février 2017 - 15 juin 2018 - 16 octobre 2018
J’ai ouï-dire que certaines personnes se plaignent que les critiques en général, et les miennes en particulier, ne sont pas assez constructives (en fait pas assez louangeuses !) mais ces mêmes personnes se sont-elles plaintes quand je publiais les articles cités ci-dessus ?

4 juillet 2021 - Conseil municipal du 5 juillet 2021
inondations La consultation de l’ordre du jour affiché sur le site web municipal depuis seulement 2 jours ouvrés montre que la municipalité ne prévoit rien pour se prémunir contre une éventuelle mise en cause de sa responsabilité dans les origines des catastrophiques inondations de la Laurence et de la Capéranie.
Certes les permis de construire accordés en zone inondable l’ont été, entre autres, par l’ancienne municipalité, mais en cas de recours des victimes c’est l’actuelle municipalité qui devra en assumer les conséquences...donc nous ...
Il ne reste plus qu’à espérer que des conseillers municipaux conseillent utilement Madame le Maire à ce sujet.
08/07/2021 13:15 - Commentaire de Gérard et Marie Claude de Sampaïo

il est évident que certains permis ont été accepté par l’ancienne municipalité comme beaucoup de choses en France et ailleurs par "ceux d’avant", mais on a toujours le pouvoir de faire marche arrière pour ne pas faire les mêmes erreurs ou en rectifier certaines.
Exemple le permis accepté pour le lotissement entre le N°35 et le N°37de la route de Touty, lotissement accepté avec accès par un chemin servitude agricole, catégorisé au PLU comme chemin doux, et de ce fait interdit logiquement à la circulation motorisée. Avec pour conséquences un apport supplémentaire d’eaux pluviales non maitrisé vers la route de Touty ou chacun connait par [...]
Commentaire plus long que l'article, tronqué automatiquement à 647 caractères

Répondre
NDLR - La route de Touty, située sur les hauteurs de Pompignac, ne semble pas être comparable aux terrains du bas de la commune en bordure de la Laurence et de son confluent avec la Capéranie.
Curieuse allusion : Le fait que "beaucoup de choses en France et ailleurs " aient été faites ne disculpe en rien "ceux d’avant" ...
2 juillet 2021 - ÉTAT DE CATASTROPHE NATURELLE
L’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour notre commune de Pompignac suite aux intempéries du 17 au 19 juin 2021.
Voir détails sur le site de la mairie.
1er juillet 2021 - Bizarre
Google Alerte me signale la parution sur le site web municipal d’un marché public concernant l’école maternelle.
Vérification faite ce n’est pas un nouveau marché, il s’agit en fait du marché lancé en 2011.
Que s’est il passé ? Fausse manœuvre ? Piratage ? Nostalgie d’une époque révolue ? Bizarre...
En suivant ce lien vous pouvez voir la copie de cette pageque j’ai effectuée et qui a ensuite disparu.
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 328 409 fois
En décembre 2021 il y a eu 3 547 pages vues - cette page a été visitée 389 947 fois - Précédente visite le 05/12/2021 à 02h 51mn
En décembre 2021 il y a eu 3 548 pages vues