pompignac ● net  

  Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 02/03/2021 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 10 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 3.235.11.178.
De A à Z ...
Quelques actualités à Pompignac en 2021
2 mars 2021 - Commentaires
Voir ci-dessous le commentaire publié ce jour.
26 février 2021 - Conseil municipal du 25 février 2021
N'ayant pu me rendre au conseil municipal du 25 février 2021 à 19 heures pour cause de couvre-feu je me suis donc orienté vers l'adresse annoncée sur le site web communal.
Malheureusement ce lien renvoyait vers la très mauvaise retransmission d'un conseil datant de juillet dernier, il y a 8 mois !.
Le lien indiqué a été modifié plus tard, ce matin peut-être, renvoyant vers l'enregistrement du conseil d'hier soir

Hier soir je me suis donc dirigé vers la page Facebook de la commune pour rapidement la quitter car le son était inaudible et l'image de mauvaise qualité, avec impossibilité de lire les textes et tableaux affichés sur l'écran de la salle des fêtes.
CM La séance de ce conseil est conservés sur Youtube et Facebook en effet la transmission en direct sur ces sites des GAFAM compresse les images, mais la prise de vie est tout aussi mauvaise avec un médiocre plan fixe sans intérêt et aucun zoom sur les tableaux.
Le son quant à lui est si mauvais qu'il donne envie d'aller voir ailleurs, ce que je fis hier soir ...

Il aurait bien mieux valu tenir cette séance du conseil municipal dans la journée, samedi par exemple, au moins quelques Pompignacais auraient pu y assister, ainsi hier soir personne n'a pu assister convenablement à ce conseil.

Conclusion: cette impossibilité à suivre les débats est-elle due à la maladresse ou bien est-ce volontaire ?

Quelle que soit l'hypothèse cela devient une bien mauvaise habitude fort agaçante pour celles et ceux qui veulent s'intéresser à la vie citoyenne de la commune.

Et quand aurons-nous connaissance des résultats complets de cet audit financier de la commune ?
28 février 2021

Vous trouverez sur le site web communal 3 liens vers cet audit financier de la commune
  1. La présentation de l'analyse financière de la commune par "Stratégie Locales" (document pdf)
  2. La présentation de la DGFIP - Trésorerie de Cenon (document pdf)
  3. La vidéo du Conseil Municipal du 25 février (Document Youtube)
Si l'image de la vidéo est un peu meilleure que celle du direct le son est aussi mauvais.

Les deux rapports sont quant à eux parfaitement nets, mais une question se pose:
pourquoi nos élus ont-ils pu laisser une situation financière se dégrader aussi fortement pendant le dernier mandat sans intervenir vigoureusement et de façon clairement motivée comme le fitent de nombreux élus du mandat précédent ?

D'ores et déjà on pourrait souhaiter que les élus actuels prennent position face à l'insuffisance des mesures à prendre, et après que des dépenses inutiles aient été faites, ainsi qu'un recrutement de personnel nouveau alors que nous savions déjà que nous étions en situation de crise.
Et pourquoi cet autisme persistant face à différentes voix qui s'élèvent au sein de la communauté citoyenne ?
02/03/2021 18:24 - Commentaire de Alain Roux

En regardant la retransmission du conseil municipal, j’ai constaté avec surprise le silence des élus membres de la majorité précédente. Pas un mot d’explication ou de regrets sur les décisions budgétaires successives malheureuses qu’ils ont toujours approuvées.
Il leur faut portant obtenir la confiance des Pompignacais pour conduire le douloureux plan de redressement qu’ils préparent. Dans ce but, un commentaire de leur part reste toujours fortement souhaitable.

Répondre
22 février 2021 - Non, non, non, le COVID n'est pas mort ♩ ♪ ♫ ♬
Saint Éloi Cette virile ode chorale à Saint Éloi, patron des bijoutiers, me revient justement en mémoire en pensant aux bijoux de famille qui ont été dilapidés par la municipalité précédente et qui laisse maintenant ses successeurs dans l'impuissance d'agir..
Le (ou la) COVID ne doit pas nous faire oublier que la vie communale doit continuer.
Hélas les caisses sont vides et les emprunteurs réclament leurs dus, pourtant la voirie et les bâtiments communaux doivent obligatoirement être entretenus, car c'est la loi.

Mais comment faire ?

Pourtant des dépenses pas du tout obligatoires ont été effectuées à droite et à gauche, sans se soucier d'indispensables économies dans le budget communal.
Le maire est aussi responsable de la salubrité publique, certes la lutte contre le COVID en fait partie, mais il y a aussi de nombreuses atteintes à la salubrité publique du fait de particuliers, d'artisans ou de promoteurs sans scrupules, et il faut y mettre fin.

Hélas ceux qui formulent la moindre remarque, la moindre critique son voués aux gémonies et quasiment considérés comme des ennemis, la pensée lopézienne serait-elle en train de faire des disciples ?

Les difficultés que rencontrent nos élus ne doivent pas être un motif pour se taire, surtout quand ils persistent à ne pas vouloir solliciter la moindre aide.
20 février 2021 - Conseil Municipal du 25 février 2021
mairie Le Prochain Conseil Municipal aura lieu Jeudi 25 février 2021 à 19h00 à la Salle Maurice DEJEAN (anciennement Salle des Fêtes)
Le couvre-feu COVID-19 commençant à 18 heures le public ne pourra pas y assister, il sera diffusé sur les sites américains des GAFAM Facebook et Youtube, cela ne remplace en rien la présence physique du public. Un conseil en journée, samedi par exemple, aurait été préférable.
Vous pourrez consulter l'ordre du jour en suivant ce lien.

Il est regrettable qu'il n'y ait pas eu d'information par le biais de la lettre de diffusion municipale, pourtant l'annonce d'un conseil municipal est au minimum aussi importante que, par exemple, celle annonçant la distribution de bois d'élagage...
16 février 2021 - Va-t-on bientôt dévoiler l'audit financier ?
J'ai ouï dire qu'un prochain conseil municipal serait prévu, avec notamment la présentation de l'audit financier.
Compte-tenu de l'héritage laissé par le maire que les Pompignacais ont eu la bonne idée de sortir, il y a peu de chances que cet audit nous remplisse de joie et de sérénité.
En effet :
  • Comment gérer une commune surendettée du fait d'investissements mal conçus et trop onéreux ?
  • Comment gérer une commune dont le patrimoine foncier a été dilapidé ?
  • Comment gérer une commune dont la voirie est en mauvais état sans possibilité de nouvel emprunt ?
  • Comment gérer une commune dont les frais de fonctionnement sont beaucoup trop élevés ?
  • Comment construire une école élémentaire quand on n'a plus un rond ?
Tout le monde savait que la situation était très mauvaise et tout cela était bien connu d'un grand nombre d'élus du conseil municipal actuel.

Tous ceux qui ont eu à gérer une entreprise ou un service public savent ce qu'il faut faire quand on est confronté à une grave crise financière:
    Moutons de Panurge
  • réduire drastiquement la voilure
  • en réduisant d'abord les frais de personnel partout où cela est possible (par exemple commencer par ne pas remplacer les départs en retraite),
  • faire la chasse au gaspi, plus difficile que celle au sanglier,
  • chercher des ressources en évitant de vendre les bijoux de famille
  • etc.
Comme tant d'autres, je sais pour l'avoir pratiqué, que ce n'est pas un exercice facile, mais il faut le faire si nous ne voulons pas collectivement aller droit dans le mur ou dans le trou !

Et pour cela il faut se donner des priorités claires en dressant avec rigueur la fameuse matrice d'Eisenhower par exemple.

Et qu'est-ce qui interdit à la municipalité de faire appel à des compétences bénévoles au sein de la population ?
À condition, bien entendu, que cela se fasse dans la transparence et non pas par copinage, et avec l'accord de la majorité des élus.

Nous sommes au bord de précipice, arrêtons de nous y précipiter tout droit !
2 février 2021 - Lu dans Sud-Ouest aujourd'hui
Sud-Ouest
28 janvier 2021 - La situation épidémique en France inquiète
Avec environ 20 000 cas positifs et 1600 hospitalisations chaque jour depuis une semaine, la situation épidémique en France inquiète.
Voici une carte publiée par l'Express le 27 janvier.
Cela explique l'incertitude du gouvernement en ce moment: confinement ou pas ? strict ou non ?
Cliquez sur la carte.
Carte COVID
23 janvier 2021 - Enfin !
Enfin, presque 8 mois après sa prise de fonction la nouvelle équipe municipale commence à montrer qu'elle a l'intention de tenir ses promesses.
S'il a paru si tard le bulletin municipal de janvier témoigne sans doute du travail qu'a demandé la rédaction des engagements de la municipalité. On pouvait légitimement se demander si les promesses électorales allaient un jour être tenues.
Il semblerait que oui, réjouissons nous, mieux vaut tard que jamaisVieux motard que j'aimais
!

Si vous ne l'avez pas lu ce nouveau numéro sur le site de la mairie vous pouvez le faire en cliquant sur ce lien.

Nota bene : si je l'avais su plus tôt j'aurais suggéré à la mairie de nommer ce numéro : N° 6 janvier-février 2021, histoire d'économiser un peu de papier, d'argent et surtout de temps de travail d'élus, de bénévoles et de salariés.
12 janvier 2021 - Mes opinions en vers et contre tout
Lao Tseu
Si d'aventure mon opinion est contraire à la vôtre,
ce n'est pas pour cela une agression
c'est tout simplement une opinion
... de quelqu'un d'autre
Lelannou Tseu
1er janvier 2021
Meilleurs vœux
25 décembre 2020 - Joyeux Noël
Crèche Carbonel
22 décembre 2020 - À quoi sert l'éclairage nocturne ?
Pour le savoir lire cet excellent article vu sur un blog pompignacais. Pollution lumineuse
17 décembre 2020 - À propos du bulletin municipal de décembre (suite et fin)
Vu en page 4 de POMPIGN'Actualités de décembre :
Point travaux Il y a pourtant d'autres travaux urgents à programmer !
Le maire précédent semblait ignorer que la moitié du cheminSi vous cliquez ici vous arriverez à percevoir sur cette vue de Google datant de mars 2011, que cette portion de chemin commençait déjà à se dégrader entre la chemin de Marsalat et l'avenue du Périgord faisait partie de la voirie de Pompignac.
Cette partie du chemin n'a pratiquement jamais été entretenue, pour sa part la commune de Montussan entretient vaille que vaille la moitié de cette voie dont elle a la charge.
La commune de Pompignac reste sourde à toutes demandes de travaux.
Il faut une fois de plus rappeler que l'entretien de la voirie communale fait partie de ce qui est qualifié de :

dépenses obligatoires


À lire : Lexique communal - rappel du Droit

Le bon sens populaire pourrait laisser penser que tant que les dépenses obligatoires ne sont pas réalisées toutes les autres dépenses devraient être mises en attente...
16 décembre 2020 - À propos du bulletin municipal de décembre (suite)
L'article de ce numéro de décembre, intitulé "TAILLE DES VÉGÉTAUX", se termine ainsi:
Obligations des riverains
Ce serait parfait si les services municipaux, ou leurs sous-traitants, respectaient le travail des riverains quand ceux-ci respectent ces règles d'entretien des abords ou des fossés.

Il y a environ trois ans j'avais écrit à la mairie pour signaler que j'entretenais moi-même les bas-côtés et fossés de mon terrain. Mon terrain étant en forte pente j'avais planté des couvre-sol, notamment des pervenches (Vinca minor et vinca major), afin d'éviter que les eaux de ruissellement ne dégradent pas trop les bas-côtés pentus de mon terrain, au risque de déchausser arbres et arbustes.
J'avais demandé en conséquence que les services municipaux n'interviennent pas après mes propres travaux.
L'adjointe en charge de la voirie avait donc rédigé une note de service en ce sens.
Malheureusement il n'en n'a jamais été tenu compte, mes plants et la végétation naturelle ont été fauchés régulièrement à ras par une épareuse, voire même arrachés, laissant apparaitre la terre à nu en plusieurs endroits, dont les plus fragiles.

Depuis plusieurs années de nombreux départements et communes pratiquent ce que l'on appelle le fauchage tardif destiné à respecter les cycles de la nature, aussi bien ceux de la flore que ceux de la faune.
Ces techniques sont bien entendu respectueuses des règles de sécurité telles que la visibilité dans les virages et les carrefours, malgré ce qu'en disent leurs détracteurs.

En ce domaine le changement de municipalité n'a malheureusement pas changé grand-chose.
Patience, ça viendra peut-être un jour ...
13 décembre 2020 - Dimanche, jour du Soleil et du Seigneur
Fête des Lumières à Lyon En ce dimanche, jour du Seigneur pour les chrétiens, mais aussi jour du Soleil (Sunday en anglais, Sonntag en allemand) bien avant qu'il soit sacralisé par les différentes religions chrétiennes, en ce dimanche, donc, j'interromps momentanément ma démoralisante lecture du N.M.P.P.Non, ce ne sont pas les
Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne
mais le
Nouveau Mensuel de Propagande de Pompignac
, pour souligner avec plaisir une décision raisonnable de la nouvelle équipe municipale :
Les mégalomaniaques et dispendieuses illuminations à la gloire du précédent maire de Pompignac sont enfin révolues.
La nouvelle équipe municipale s'est souvenue que de nombreuses promesses électorales avaient été faite et qu'il serait séant qu'elle en respecte quelques unes.

Cette année, en cette période de Noël, Pompignac a enfin cessé de vouloir rivaliser avec Las Vegas ou avec Lyon et ses Fêtes de la Lumière.

Quand on se permettait de critiquer Lopez sur ces fastueux éclairages il répondait de façon hautaine que les LED consomment très peu d'énergie. Certes c'est vrai quand ces LED sont peu nombreuses, mais quand elles sont simultanément activées par plusieurs dizaines de milliers à la fois la dépense n'est alors plus du tout négligeable, foi de contribuable !

Mais ces illuminations, enfin raisonnables et discrètes, sont aussi une importante source d'économies en moyens humains, car maintenant le personnel technique municipal n'est plus mobilisé pendant des semaines pour monter et démonter ces orgueilleuses illuminations.

J'espère que, par exemple, il pourrait se consacrer a combler les nombreux et dangereux trous de la partie pompignacaise de la chaussée entre le chemin de Marsalat et l'avenue du Périgord. Allez-y voir et vous vous demanderez, comme moi, pourquoi depuis des années rien n'y a été fait et pourquoi rien n'a été programmé pour mettre fin à ce dangereux désordre.
Je suggère un cadeau de Noël pour ceux et celles qui, tous les jours, entrent ou quittent nombreux Pompignac sur deux ou quatre roues aux pneus fragiles ou à l'équilibre instable et dangereux.

Bon, j'arrête car je ne voudrais pas gâcher mon plaisir de voir une promesse électorale tenue !
11 décembre 2020 - À propos du bulletin municipal de décembre (suite)
11 novembre
Cliquez
Aujourd'hui en ce 11 décembre, j'évoque le 11 novembre.
Loin de moi l'idée de critiquer la cérémonie de célébration du 11 novembre à Pompignac ou ailleurs.

Toutefois ce sujet m'inspire ces deux réflexions :

Pourquoi notre monument aux morts évoque-t-il les noms de 23 de nos soldats morts à la guerre de 1914-1918 alors qu'en l'église Saint-Martin nous pouvons compter 24 noms de soldats morts dans cette même guerre ?
Vous pouvez voir les noms de ces 23 ou 24 victimes en suivant ce lien, vous y verrez des noms bien connus de familles pompignacaises toujours présentes au sein la commune.

Combien de temps le 11 novembre sera-t-il encore un jour férié ? Ce n'est pas parce que c'est un jour férié que pour cela enfants et adultes vont aller en grand nombre se réunir autour du monument aux morts. Afin de perpétuer la mémoire des guerres et de leurs victimes il serait peut-être plus judicieux que le 11 novembre soit un jour de classe consacré à l'instruction civique et citoyenne sur le sujet des guerres en général, et des deux dernières guerres mondiales en particulier, mais aussi de nos guerres coloniales.
Michel Debré, ministre de Charles de Gaulle, avait supprimé le jour férié du 8 mai, rétabli par la suite par François Mitterrand. Théoriqument rien n'empêche de supprimer le caractère férié des 8 mai et 11 novembre car la suppression d'un jour férié n'est en rien synonyme de suppression d'une commémoration.
10 décembre 2020 - À propos du bulletin municipal de décembre (suite)
Cliquez
Nous apprenons, toujours par ce numéro de décembre, qu'un nouvel agent municipal, M. Renaud Ossard, vient d'être recruté pour remplacer un départ à l'Agence Postale Communale. J'en suis heureux pour lui et je lui souhaite la bienvenue, je le fais d'autant plus volontiers qu'en 1992 j'avais, en tant que directeur des services postaux de la Gironde, donné mon accord pour la création d'une agence postale à Pompignac. Je précise que n'habitais pas Pompignac à l'époque;
Sud-Ouest 1993
Cliquez
Cette agence postale, inaugurée en 1993 par mon successeur Pierre Ganmbade, avait trouvé sa place au sein du centre commercial que venait de créer Madame Baud, maire de Pompignac, qui, malheureusement décédée prématurément, n'a pas pu voir la concrétisation de son projet.
Je me souviens avec émotion que lors des obsèques de Madame Baud son cercueil a parcouru, à titre d'hommage posthume, les abords de ce nouveau centre, comme elle l'aurait pu le faire de son vivant.
Il est dommage que la nouvelle équipe municipale ait laissé sans changement le texte de présentation de cette agence tel que l'avait rédigé le maire sortant. Ce texte commence ainsi «Afin de maintenir le service postal, Pompignac dispose depuis 2008 d’une agence postale communale». Cela laisse ainsi supposer que cette agence aurait été créée par D. Lopez lors de son élection de 2008, une façon comme une autre de jouer sur les mots...

Il n'est pas indifférent que M. Renaud Ossard sache qu'il va intégrer un service bientôt trentenaire.

Ce recrutement laisse supposer que des études ont été faites pour décider de l'avenir de cette agence postale.

En effet la mairie avait le choix entre plusieurs solutions, dont celles-ci :
  1. Fermeture pure et simple, pour raison économique. Mission impossible pour une municipalité, même en grave difficulté financière;
  2. Maintien en l'état des lieux, des services, du personnel et des horaires dont on sait que ces derniers sont aussi larges que ceux des grands bureaux de Poste de la métropole bordelaise;
  3. Maintien en l'état des lieux et des services mais avec réduction des horaires et du personnel, cela tombait bien un départ était prévu;
  4. Transfert des services dans les locaux de la mairie avec les horaires et le personnel de la mairie, comme cela s'est fait dans des communes voisines, moyennant quelques travaux d'aménagement;
  5. Transfert de la majorité des services dans un des commerces de la commune. Je ne sais pas si le SPAR a été consulté, mais j'imagine que l'arrivée d'un tel service ne pouvait qu'être bénéfique à son développement, développement un peu malmené par le bus municipal qui proposait à très bas coût aux habitants d'aller faire leurs courses à Auchan et Leclerc.
Je suppose que toutes ces hypothèses ont été étudiées par le conseil municipal, après réunion d'une commission mixte avec les élus, les habitants, le personnel et des professionnels de La Poste qui a du très vraisemblablement se tenir comme le prévoyait le programme électoral du groupe CDE.

Cette agence postale communale coûte cher à la commune, donc à nous, car l'aide financière que fournit La Poste est calculée en fonction du trafic, elle était de l'ordre de 900 € mensuels, soit le minimum prévu, d'après mes souvenirs de la dernière fois où j'ai pu avoir quelques renseignements de la part de l'ancien maire dont on sait qu'il était fort peu enclin à la transparence.


L'actuelle équipe municipale nous avait promis la transparence et la concertation, nous serons donc certainement renseignés dans quelque temps, peut-être en même temps que la publication des grandes lignes de l'audit financier.

En attendant je souhaite une bonne intégration et des bons succès professionnels à M. Renaud Ossard.
7 décembre 2020 - À propos du bulletin municipal de décembre (suite)
Cliquez
Oui, je confirme, il y a beaucoup à dire et à redire propos du bulletin municipal de décembre.

En page 4 l'article intitulé HISTOIRE D'UN BUS MAL-AIMÉ m'a un tantinet défrisé le poil, j'emploie ce procédé métaphorique dans le but de rester poli...

La lecture de cet article me donne la désagréable impression que rien n'a changé depuis mars dernier: même forme, même fond ...

Tout y est sous-entendu, l'auteur anonyme dénonce anonymement des Pompignacais anonymes, les arguments y sont particulièrement fallacieux et flirtent sans vergogne avec la démagogie.

Qu'il y ait un conflit avec la mairie à propos de ce le bus, de son chauffeur et des habitants cela peut se comprendre, mais ce n'est pas par ces procédés de mauvaise littérature que la municipalité prendra le chemin de l'apaisement des conflits comme on nous l'avait laissé entendre, bien au contraire.
Pendant 12 ans nous avons souffert de ce genre de procédé consistant à généraliser à partir de faits ou comportements particuliers et à user avec culot d'arguments douteux.

C'est un article inutile et nuisible, car ce n'est pas en jetant en pâture à ses lecteurs et électeurs les dessous d'un conflit qu'une mairie doit régler les problèmes, pas plus qu'en se livrant à de la morale fleurant bon les propos de comptoir.

Je suggère à la directrice de la publication de ce bulletin que j'ai envie de qualifier de N.M.P.P.Non, ce ne sont pas les
Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne
mais le
Nouveau Mensuel de Propagande de Pompignac
, de se doter d'un comité de lecture avant publication et diffusion
08/12/2020 12:27 - Commentaire de Alain Horain

Les censeurs

Suite à la parution de cet article ‘’ histoire d’un bus bien mal-aimé’’ je souhaite abonder sans esprit polémique mais avec une certaine irritation.
On s’offusque que des personnes ne supportent pas que ce véhicule, un car, stationne près de chez eux ou devant chez eux. Démarche scandaleuse si j’ai bien compris. Alors on se drape de l’alibi de l’Ex (par là le maire sortant). Celui-ci a accordé ce droit mais comme pour certains de ses citoyens sans se poser la question d’une éventuelle gêne à autrui. Et si je pense avoir bien compris, la nouvelle municipalité valide la décision antérieure. Sont mis en avant les problèmes de préservation de l’environnement (?), le service public rendu, etc…, on en verserait presque une larme s’il n’y avait pour couronner le tout cette stigmatisation de certains administrés.
Mais où sommes-nous ?
Je voudrai seulement rappeler à Mmes et MM. les censeurs (puisque l’article est anonyme) que par le passé notre lotissement le Parc de Cadouin a déjà connu ce genre de problème. Il s’est résolu par l’interdiction de garer son véhicule professionnel devant son domicile.
Alors oui je prends fait et cause pour les stigmatisés et je propose qu’avec un peu plus de réflexion on puisse pour le moins trouver une solution. Il y a le long de l’allée des Pins des aires de stationnement, presque totalement, non utilisées où l’on pourrait faire stationner cet autobus. Il y a peut-être d’autres solutions et une dernière qui est de prendre à son compte ce stationnement devant sa maison. N’est-ce pas cohérent que de montrer l’exemple. A bon entendeur !

Alain Horain

Répondre
4 décembre 2020 - À propos du bulletin municipal de décembre
Bien que ce numéro 5 du bulletin municipal de décembre 2020 ne fasse plus que 8 pages il y aurait beaucoup à dire sur son contenu éditorial, aussi bien dès la page 1 à propos du 11 novembre ou de l'agence postale communale, qu'en en page 2 sur le long article concernant le poste source (transformateur électrique destiné à abaisser une très haute tension) prévu dans le bois de Primet, ou en page 3 sur cette histoire de stationnement de bus ou sur les obligations de riverains, comme en page 4 à propos des travaux de voirie, puis en page 6 en chronique patrimoine.

J'aurai prochainement l'occasion de revenir sur chacun de ces articles pour vous faire part de ce qu'ils m'inspirent.

cliquez sur l'image
Aujourd'hui je me contenterai de compléter l'article consacré à l'église Saint-Martin.

L'auteur fait référence à un cadran canonial sans en donner la définition ou l'usage.
Vous pouvez à ce sujet lire l'article fort bien documenté de Michel Lalos,
vous pouvez aussi lire mon propre article publié ici-même en février 2016.

J'avais eu à cette époque un échange avec la présidente de l'AREP pour lui faire part de mon désaccord avec l'interprétation qui en aurait été faite par notre compatriote Léo Drouyn en qualifiant ces cadrans canoniaux de signatures de tailleurs de pierre, signatures qualifiées parfois de "marques de tâcherons".

En évoquant ce détail je ne veux en rien remettre en cause l'œuvre et la mémoire de Léo Drouyn que j'admire et respecte, mais vous pourrez toutefois prendre connaissance de cet article afin de constater comment se présentent généralement ces marques de tâcherons médiévaux qui étaient en fait leurs signatures dont une des finalités était de pouvoir justifier leurs salaires pour le travail accompli.
Vous constaterez que ces signatures n'avaient rien à voir avec ces cercles plus ou moins visibles sur le mur sud de l'église Saint-Martin. Ces cercles, témoins d'anciens cadrans canoniaux, n'étaient pas tracés par les tailleurs de pierre mais par des prêtres ou des moines, afin que le soleil leur rappelle les heures des prières et des offices religieux, de ce fait vous n'en trouverez jamais sur les façades exposées au nord... et pour cause !

Si vous vous intéressez à l'œuvre de Léo Drouyn je vous recommande chaudement les Éditions de l'Entre-deux-Mers à Saint-Quentin-de-Baron.
28 novembre 2020 - Hommage discret à Marie-Antoinette
20 novembre 2020 - Conseil Municipal du 19 novembre 2020
Conseil municipal Je ne ferai aucun commentaire sur le conseil municipal d’hier soir diffusé sur une plateforme américaine se qualifiant abusivement de réseau social alors que la mairie dispose d’un site web pouvant diffuser de la vidéo en direct ou non.
En effet le son étant trop souvent inaudible, l’image très floue et plusieurs élus d’opposition hors champ il m’est donc impossible d’en penser ou dire quoi que ce soit, sinon que les organisateurs auraient peut-être dû faire des essais préalables et peut-être aussi demander la collaboration de personnes connaissant un peu ces sujets de son et d’image
Ils feront mieux la prochaine fois ...
18 novembre 2020 - Le diable se cache dans les détails
Le ver est dans le fruit !Je viens de lire sur le site officiel de la mairie un nouvel article intitulé «Le projet du poste source » qui, de prime abord semble techniquement de qualité, mais où je sens la présence d’un ver dans le fruit et où le diable s’y cache dans les détails.
Fichtre diable !

Épluchons donc la pomme.

L’article commence ainsi :
Il y a quelques semaines, l’équipe municipale a pris connaissance d’un projet d’envergure, initié depuis 2012.
C’est vrai pour l’équipe en tant que telle, mais totalement faux pour ses membres dirigeants issus de l’équipe précédente
La preuve deux paragraphes après:
En 2014, Monsieur LOPEZ faisait référence à la construction d’un « poste de transformation » pour améliorer le service d’alimentation électrique, rien ne supposait qu’il s’agissait d’un poste source.
À ce moment-la plusieurs actuels élus de l’ancienne équipe lopézienne étaient aux affaires et n’étaient ni sourds ni aveugles.

Ce n’est pas non plus la peine de jouer sur les mots un poste source Le poste source est un poste électrique du réseau de distribution d’électricité. C’est l’un des derniers éléments entre le client et le réseau électrique. Le terme « poste source » est surtout utilisé en France, par Enedis, filiale d’EDF chargée de la gestion du réseau de distribution d’électricité en France métropolitaine. Ailleurs on utilisera plutôt le terme poste de transformation HTB/HTA.
Cliquez sur ce lien
n’est ni plus ni moins que ce qui est désigné par la vox populi sous le vocable de transformateur

Les membres dirigeants de l’équipe actuelle et aussi certains de l’actuelle opposition lopézienne étaient au courant (c’est le cas de la dire), tous savaient qu’un vaste chantier Enedis était programmé dans le bois de Primet, ce bois situé sur la route des Bons-Enfants, à gauche en allant vars Fargues, juste au niveau du carrefour après le stade de tennis de Tresses.
Alors pourquoi nous jouer ainsi le couplet des vierges effarouchées ?

Poursuivons, si j’ose dire:

La chambre d’agriculture, à l’époque sous la vice-présidence de M. MASSE, était aussi absente à cette réunion décisive.

Ici cela devient franchement odieux, pourquoi citer nommément Francis Massé qui n’était ni responsable en titre, et n’avait très vraisemblablement pas de délégation de pouvoir et de signature de la Chambre d’Agriculture sur ce sujet ?
Oui, pourquoi ? Cette phrase fleure bon l’attaque personnelle de style néo-lopézien, mais dans quel but ?

Voila des propos assassins qui nous éloignent de la fameuse charte de l’élu.

Moins de six mois après les élections les masquent tombent... et ce n’est vraiment pas le moment !
19/11/2020 Post-Scriptum
Quelques instant après la publication de mon billet d’humeur ci-dessus l’article en question a été modifié ainsi :
"M. MASSE" a été remplacé par "des pompignacais", cette insignifiante rectification ne change ni le fond, ni la forme.
J’en garde un arrière-goût de querelle mesquine postélectorale, même pas digne des disputes de cour d’école, sans toutefois que les auteurs se mettent à l’abri d’un certain risque juridique car les Pompignacais en question sont toujours parfaitement identifiables.
Tout cela probablement pour se dédouaner...
Mon humeur est à la hauteur de ma déception, j’avais naïvement cru comprendre que la nouvelle équipe avait le désir d’estomper les divisions inter-pompignacaises générées pendant les 12 dernières années. Il n’en n’est rien, hélas !
14 novembre 2020 - Une ligne illégale de transports réguliers vers des hypermarchés
Allez jeter un œil sur le site web officiel de la mairie, à la rubrique transports, vous constaterez que la publicité pour la ligne illégale de transports réguliers de personnes vers des hypermarchés figure toujours en bonne place.

bus communal Il y a déjà longtemps que je dénonce cette organisation municipale d’une ligne de transports de personnes vers des hypermarchés des environs.
• Ces transports sont illégaux car non déclarés auprès des services régionaux compétents, j’en ai eu confirmation de leur part.
• En cas d’accident la responsabilité de la commune pourrait être mise en cause.
• C’est un service qui nous coûte très cher sur un budget annexe qui, selon la loi, devrait être équilibré par nature.
• Cela encourage les habitants à aller à Auchan ou Leclerc plutôt que fréquenter les commerces et marchés implantés dans la commune.
• Cela n’a strictement rien à voir avec un service social comme le prétendait Lopez avec la plus parfaite mauvaise foi.

J’avais rappelé tout cela oralement et par écrit aux élues et élus de la nouvelle équipe municipale. Pour toute réponse on m’avait objecté que toute la nouvelle équipe était débordée par la très mauvaise situation léguée par Lopez et que par dessus le marché le site web de la mairie est très difficile à modifier.

Or on peut constater que la rubrique «Transports» a pourtant bien été modifiée récemment comme je le souligne ici :
«Tous les mercredis matins, le bus communal transportait les Pompignacais au marché de Créon ou dans différents centres commerciaux des environs (Auchan Bouliac, Leclerc de Saint-Eulalie...).
En raison de la crise sanitaire, ce service de proximité est à l’arrêt.»
Si ce service est déclaré à l’arrêt cela veut très clairement dire qu’il reprendra dès que la situation sanitaire le permettra !
Et maintenant qu’on ne vienne pas m’objecter qu’il est impossible de modifier cela sur le site web officiel de la mairie , la preuve vient d’être faite que c’est faux !

C’est un des signes qui me font de plus en plus penser que la nouvelle équipe a tendance à se situer dans la continuité de plusieurs mauvais aspects de la politique de Lopez.

D’autres signaux me confirment ce mauvais pressentiment, par exemple malgré l’excellent geste symbolique de révocation des arrêtés liberticides je constate encore, presque 6 mois après, que les associations pompignacaises victimes de la vindicte de Lopez ne sont toujours pas référencées dans la liste des associations de la commune

J’ai aussi constaté à mes dépends que lorsque je me permets un avis, un conseil ou une critique certains membres de la nouvelle équipe se laissent aller à s’en prendre à ma personne au lieu d’argumenter sur ce que j’avance.

Enfin la gazette municipale me fait penser que seuls le titre, la qualité et le volume du papier ont changé par rapport à feu le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac

Parfois, les soirs de déprime, j’en arrive à me demander si cinq ans de cohabitation n’auraient pas laissé quelques traces ou quelques mauvaises habitudes.

J’aimerais bien me tromper. Nous verrons bien...
11 novembre 2020 - Commémorations du 11 novembre
En ce 11 novembre où Maurice Genevoix entre au Panthéon je voudrais rendre hommage à Augustin-Alphonse Marty car il y a un certain lien avec cet évènement.

Augustin-Alphonse Marty fut un des premiers diplômés de l’ENSPTT qui venait tout juste d’être créée afin de former les cadres dirigeants de la Poste.
En 1914 il est nommé à la Poste aux Armées. Il constate alors que les courriers des combattants à leurs familles, et vice versa, mettent généralement plusieurs semaines à parvenir à leurs destinataires.

Augustin-Alphonse Marty entreprend alors un réforme fondamentale de la Poste aux Armées et crée le service des «Secteurs Postaux». Ce service nécessairement centralisé fonctionne un peu comme un index de base de données, il met en relation permanente l’adresse géographique cachée d’une entité militaire avec son N° de secteur postal. Sur le front les adresses physiques des combattants changent très souvent, pas leur n° de secteur postal dont le lien avec les adresses est maintenu en permanence.

Les effets de cette réforme sont immédiats, les lettres mettent aussitôt à peine 48 heures pour parvenir à leurs destinataires.
On a oublié à quel point cette réforme a été très importante pour le moral des combattants et de leurs familles qui pouvaient échanger leurs lettres et colis dans des délais désormais très brefs.
D’une façon indirecte, mais très efficace, Augustin-Alphonse Marty a grandement rendu service à Maurice Genevoix qui écrivait beaucoup aux familles des combattants tombés à la guerre.

Le très beau discours d’Emmanuel Macron en hommage à Maurice Genevoix m’encourage d’une certaine façon à rendre à mon niveau cet hommage à mon (pas assez) illustre ainé.

La Poste avait rendu hommage à Augustin-Alphonse Marty à l’occasion centenaire des combats de 1917
7 novembre 2020 - Un petit air de déjà vu
Trump battu par Joe Biden refuse sa défaite et saisit les tribunaux.
Il y a peu de chances que Trump félicite le vainqueur comme cela se fait traditionnellement.
Je peux me trumper mais cela me rappelle ce qui s'est passé chez nous en mars denier.
Malgré ces laides tentatives de mauvais perdant c'est un soulagement outre Atlantique comme ce le fut il y a bientôt huit mois chez les riverains de la Laurence.
5 novembre 2020 - Information, communication : ça commence bouger
Je suis heureux d'apprendre que l'éco-pâturage fasse son apparition à Pompignac, cela nous fera peut-être oublier les dévastations de la nature qui ne semblent toujours pas prendre fin.
L'article évoque la tonte en douceur, ces mots m'ont tout de suite fait penser à la tonte des moutons, mais la suite annonce qu'il s'agit en fait de la tonte de différentes surfaces herbeuses.
Je ne dirai pas ce que je pense de la tonte et des tondeuses, j'ai trop peur que ce sujet déclenche une fois de plus l'ire de certains.

N'étant pas venu consulter le site web municipal depuis plusieurs jours j'ai voulu voir si cet article qui a fait la première pas du numéro de novembre y était approfondi.
Je n'ai rien trouvé à se sujet mais j'ai eu enfin l'agréable surprise de constater que les grands projets de la municipalité n'étaient ceux de Lopez comme cela était affiché jusqu'à présent depuis cinq ou six mois, ce qui accréditait la rumeur selon laquelle l'actuelle municipalité se situait dans la continuité de la précédente.

J'avais apprécié que Madame le maire révoque dès le premier conseil municipal les arrêtés liberticides de Lopez, mais j'aurais aimé qu'en conséquence les associations qui avaient fait l'objet d'une mise à l'index soient au minimum citées dans l'annuaire des associations présentes au sein de la commune. Il n'en n'est rien.

Il est toujours impossible ici sur le site web de la commune de savoir qui fait quoi au sein du conseil municipal et si oui ou non il y a déjà eu, selon les rumeurs, une démission au sein du conseil municipal, et si c'est le cas pour quel motif.
Il est toujours impossible de se renseigner sur les budgets communaux ou les marchés publics.

Ce sont pourtant des sujets au moins aussi importants que la tonte des espaces verts !
Et quand j'en fais la remarque il m'est chaque fois objecté que la situation laissée par Lopez est catastrophique ce qui prend tout le temps des élus qui par ailleurs doivent faire face la situation liée à la crise sanitaire.
Certes je veux bien le croire, mais alors pourquoi n'est il pas fait appel à celles et ceux qui pourraient donner un coup de main en fonction de leurs compétences ? Je sais pourtant qu'il existe de nombreuses compétences parmi les habitants de la commune.
Demander de l'aide n'a pourtant jamais déshonoré personne.
Sinon il est toujours possible de s'inspirer d'Eisenhower ...
26 octobre 2020 - COVID-19
Les articles de presse, les émissions de télévision ce matin et les alertes internet donnent des informations convergentes : la situation s'aggrave en Nouvelle-Aquitaine et en Gironde.
Espérons que la Préfecture diffuse régulièrement et rapidement des informations à la commune afin qu'elles soient transmises aux habitants.
23 octobre 2020 - L'école est au cœur de notre nation
Notre nation est frappée au cœur quand un enseignant est assassiné parce qu’il enseignait la laïcité et les valeurs de la République.
En voyant et écoutant l’audition de Natacha Polony devant le Sénat, en juillet 2015, peu de temps après les attentats à Paris contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, je suis frappé de voir l’éclairage que prennent ces propos en ce moment, au moment aussi où se déroule le procès de ces attentats de 2015.
Cette audition est un peu longue, mais ô combien instructive, si vous ne la connaissez pas je vous invite à en prendre connaissance.


Natacha Polony est une ancienne professeure de lettres modernes au sein de l’Éducation Nationale.
21 octobre 2020 19h30 - Hommage national à Samuel Paty
21 octobre 2020 - Hommage à Samuel Paty
19 octobre 2020 - Si ce qui se passe au Clouet vous démoralise ...
Tronçonneuse Si ce qui se passe au Clouet vous démoralise prenez la route de la Poste vers Montussan, juste avant la RN 89, en face du stade et vous verrez que ce qui s'y passe vaut largement le beau spectacle du Clouet, mais sur une plus grande échelle. Chez nous comme chez nos voisins était-il vraiment indispensable d'abattre tous ces grands arbres ?

nids de poule Maigre consolation: de l'autre coté, à l'entrée de Pompignac par l'avenue du Périgord les nombreux nids de poule du petit bout du chemin de Sarail côté Montussan ont enfin été comblés par de l'enrobé tout neuf, mais du côté de chez nous c'est de pire en pire avec les intempéries que nous connaissons en ce moment cela devient vraiment dangereux.

BOAMP En consultant les avis du BOAMP j'ai constaté que la commune de Pompignac a lancé il a 3 jours des appels d'offres pour des travaux de voirie avec pour seule mention :
"Objet du marché : travaux routiers 2020." sans plus de précision, c'est un peu court.


La page du site web municipal présentant les marchés en cours est en travaux, elle aussi, mais on ne sait toujours pas lesquels. La transparence promise viendra plus tard je suppose, patientons ...
17 octobre 2020 - Connaissez-vous Doodle ?
Comme son nom de l'indique pas ce n'est pas un produit de chez Google, ni même américain.
Non Doodle a été créé en 2008 par nos voisins Suisses. C'est une application qui permet en toute simplicité de trouver une bonne date de réunion pour un groupe de personnes.
Je sais qu'à Pompignac certains ou certaines ont du mal à planifier des réunions du fait des différentes contraintes de chacun. Parfois les organisateurs éventuels finissent même par renoncer...
Si je fais de la publicité pour Doodle c'est dans le but de me rendre utile, et aussi parce que j'en ai assez de modifier mon agenda pour un oui ou pour un non, mieux vaut préciser cela car j'en connais qui m'accuseraient de rechercher des dividendes chez Doodle.
Doodle
Cliquez sur l'image ci-dessus, vous verrez c'est très simple et cela évite de se compliquer la vie inutilement
12 octobre 2020 - Utilisation des cartes Google Maps
Comme je l'avais remarqué les cartes de Google Maps ne s'affichent plus très bien dans la plupart des pages du site de la mairie où elles figurent, notamment comme par exemple celle-ci qui est particulièrement complexe à gérer par une petite commune ne disposant que peu de moyens financiers et de peu de moyens humains qualifiés sur ces sujets
Pour continuer à utiliser Google Maps il y aurait, peut-être, une solution en consultant ces consignes de Google au paragraphe "Utiliser les services Google au nom d'une organisation ou d'une entreprise", sinon les services de Google sont désormais tarifés. Les détenteurs d'un monopole font toujours ce qu'ils veulent même si, parfois c'est contraire aux intérêts des communes comme ce sera la cas avec le futur monopole Veolia-Suez, s'il voit le jour.

Sinon il peut y avoir des solutions gratuites avec le projet Open Steet Map qui est libre, non commercial et international. Il y a quelques années, bien que non spécialiste de cette technique, j'avais pu participer à la cartographie de deux de nos cours d'eau, la Laurence et la Capéranie.

Il existe à Bordeaux un groupe de bénévoles passionnés et de tous horizons, La Cubale, qui participe à Wikipédia et qui pourrait peut-être donner quelques conseils sur l'utilisation d'Open Street Map pour Pompignac, parmi leurs membres certains sont des spécialistes d'Open Street Map.

9 octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [9]
Comment se fait-il qu'il soit si difficile actuellement de savoir quelles sont les priorités et les grands projets de la nouvelle équipe municipale ?
J'avais bien eu en main les programmes des 3 candidats aux élections de mars dernier, mais c'était il y a plus de 6 mois et je ne sais plus ce que j'ai fait de tous ces papiers dont certains étaient particulièrement volumineux si je me souviens bien.
Je pense qu'ils sont soit à la poubelle, soit mis de côté en des endroits que j'ai complètement oubliés depuis tout ce temps.

Je me tourne donc vers internet puisque c'est le seul endroit où j'ai à ma disposition des moteurs de recherche, dans la vie réelle il n'y a pas de moteur de recherche, alors quand la mémoire fait défaut on entend souvent ce refrain lancinant :

"Dis-donc, t'as pas vu mes clés ? Où est passé mon portable ? Tu as l'adresse du plombier, il y a une fuite au sous-sol ? "
ou encore "Dis-donc chérie (ou chéri, au choix) tu sais où sont les programmes électoraux de la commune ?"
Réponse: "va voir dans la poubelle jaune !"

Bon, j'ai compris, l'équipe au pouvoir a pour titre "Construire Demain Ensemble pour se souvenir de son programme il doit suffire de taper ces 4 mots sur un moteur de recherches : Pompignac + Construire + Demain + Ensemble

Si vous le faites sur Google vous obtiendrez en priorité des résultats en fonction de votre profil tel qu'il l'a engrangé dans sa gigantesque mémoire, c'est ainsi qu'il me retourne en priorité mes propres articles sur pompignac.net (un comble, merci Google !), ceux de Sud-Ouest, de PSE, mais rien sur le site de CDE ou sa page Facebook !

Heureusement je connais les mauvaises habitudes de Google alors je me tourne vers Qwant, un moteur de recherches français dont le slogan est Qwant - Le moteur de recherche qui respecte votre vie privée.
Ce moteur utilise en grand partie les services de Bing, mais pas seulement, mais attention, si votre navigateur internet est Chrome je ne garantis rien, il est préférable d'utiliser FireFox qui est bien plus indépendant des GAFA(M).
Avec Qwant vous aurez en première position la ligne suivante :
L'équipe "Construire Demain Ensemble", élue le 15 mars ...
puis en troisième position la page Facebook de la candidate qui a été élue

Si vous cliquez sur le premier de ces 2 liens vous aurez une copie d'un message du 4 avril 2020 avec la mention suivante :
Si vous souhaitez nous suivre, obtenir des informations, nous contacter,
notre page facebook : Construire demain Ensemble pour Pompignac
notre site : cdepompignac2020.com>
notre adresse mail : cdepompignac2020@gmail.com
Essayez donc de cliquer sur chacun de ces liens et dites-moi ce que vous avez trouvé, moi je n'ai rien trouvé, pas de chance !

Après tous ces déboires il ne me reste que la possibilité de consulter le site officiel municipal de Pompignac en rubrique Pompignac > Les grands projets
Et la je crois avoir la berlue: ce sont les grands projets de Lopez !

Dites-moi vite que je me trompe, j'espère que oui !
8 octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [8]
Pages vides Comment se fait-il que l'on soit dirigé vers quelque chose qui n'existe pas ?
C'est le cas pour les budgets et les marchés publics où il est annoncé ceci :

En construction

Si les pages annoncées sont durablement vides ou en construction depuis des mois il est peut-être inutile de les faire figurer dans les options des menus.

Après-tout c'est ce qui s'est passé pour les comptes-rendus des conseils municipaux dont les annonces ont été supprimées de ces mêmes options.

Internet ce n'est pas comme les bâtiments ou les travaux publics : quand quelque chose est en construction cela ne s'étale pas sur plusieurs mois, mais sur quelques jours ou quelques semaines tout au plus.

À force de laisser durablement des options pointant vers le vide à la longue plus personne n'ira voir, et le jour où ces mêmes pages auront enfin du contenu l'habitude de ne plus y aller voir sera prise.

Dernière heure
Un lecteur vient de me faire remarquer que pour avoir les comptes-rendus des conseils municipaux il ne faut pas cliquer sur les options des menus déroulants (sur fond noir) mais sur ce bouton sur fond rouge Publications municipales, C'est vrai, mais c'est insuffisant car ce bouton n'apparait que sur la page d'accueil et disparait sur les autres options du menu principal.
Je viens enfin de retrouver les comptes-rendus des conseils municipaux dont je regrettais la disparition et je constate avec plaisir que le menu principal dont les seules publications municipales annoncées étaient limitées à la seule liste des mensuels vient d'être enfin modifié.
Après plus de 8 jours à signaler un certain nombre d'anomalies et d'absences il y a enfin quelqu'un qui, aujourd'hui ou hier, a pris en charge cette modification, j'espère qu'il y en aura bientôt d'autres.

Il doit bien y avoir quelqu'un qui s'occupe de ce site officiel de la mairie puisque je constate que quasi quotidiennement certaines rubriques sont tenues à jour, comme le cinéma, les menus du restaurant scolaire, ou d'autres encore.

Je regrette par exemple que le PLU (textes et plan) soit si difficile à trouver et figure en mauvais place la où il se trouve, je souhaite que cela change.
Compte-tenu de ce qui se passe ce PLU, et surtout sa révision, ou au moins l'annonce officielle de sa révision, est d'une grande urgence. Certaines annonces et mesures d'urgence auraient dû être déjà prises, n'oublions pas que Pompignac continue a être dévasté, entre autres, du fait des décisions de Lopez prises pendant ce malheureux mois d'une rallonge Covid-19 pendant lequel il a pu régler seul et dans le secret un certain nombre de dossiers dont on mesure maintenant les effets néfastes pour la commune.

Je sais bien que la nouvelle équipe est surchargée de travail, mais elle aurait peut-être dû éviter de se lancer dans des occupations et travaux qui, à mon avis, n'étaient ni très prioritaires, ni très utiles, j'ai bien peur que maintenant il soit trop tard pour stopper certaines dévastations.
7 octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [7]
Comment se fait-il que l'agenda de septembre 2020 mémorise tout ce qui s'est passé en septembre sauf le conseil municipal du 28 ?

Si vous avez cliqué vous aurez constaté qu'il est plein, comme ceux d'août, de juillet, de juin, ou de mai.

Cela veut dire qu'une personne a pris du temps de mettre à jour en permanence ces agendas et a pris la précaution d'en conserver toutes les données, ce qui est une bonne chose.

Mieux, si on veut consulter seulement certains évènements de l'agenda on dispose de l'option suivante : Options agenda
À y regarder de plus près l'option Conseils municipaux, cérémonies et commémorations mentionne que seuls 2 évènements de ce type ont eu lieu en janvier 2020 et mars 2020, après plus rien.

Pourtant on peut voir que l'agenda de septembre a été particulièrement bien documenté, sauf pour le conseil municipal du 28.

J'en reste strictement aux constats, aux faits, je ne formule aucun jugement, chacun fera le sien s'il le désire.

Mais à ce sujet je me pose une question:
Comment se fait-il que le groupe Vivons Pompignac EnsembleTête de liste : Raphaël Jouannaud ait rédigé un compte-rendu clair, détaillé et objectif distribué par courriel à plusieurs de leur amis et connaissances sans qu'il soit diffusé d'une manière ou d'une autre sur le site de la mairie, même à titre officieux sous la signature du groupe ou de sa rédactrice ?

Or les groupes Construire Demain EnsembleTête de liste : Céline Deligny-Estovert et Vivons Pompignac EnsembleTête de liste : Raphaël Jouannaud ne sont pas très éloignés dans la mesure où, un certain temps, ils ont eu le projet de faire soit une liste commune, soit de procéder à une intégration de quelques membres du groupe Vivons Pompignac EnsembleTête de liste : Raphaël Jouannaud au sein de la liste Construire Demain EnsembleTête de liste : Céline Deligny-Estovert.

Si ces deux groupes ont cherché à se rapprocher pourquoi n'ont-ils pas pris d'initiatives communes dans l'intérêt de l'information des habitants et citoyens de Pompignac ?

Cela pourrait être un signe pour construire demain ensemble...
6 octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [6]
Comment se fait-il que les commerçants et artisans
ne soient pas listés sur le site officiel de la commune ?
En effet si l'on clique sur le menu Accueil > Vie Pratique > Commerces on obtient le message suivant :
Aucun résultat
Message affiché sous une carte impossible à charger. En effet l'insertion d'une carte Google interactive à options multiples n'est plus possible gratuitement pour les professionnels et institutions.
C'est d'ailleurs un gadget inutile et couteux.
Outre la redevance qu'il faudrait payer cela prendrait trop de temps pour mettre à jour un système sophistiqué comme précédemment comportant un menu déroulant et divers champs de saisie.

Pour une petite commune comme la notre il est plus facile de créer une liste simple et organisée des commerces, artisans et divers professionnels comme cela se faisait simplement il y a encore quelques années. La mise à jour d'une telle liste serait aussi plus facile à maintenir à jour.

Si l'on tient à tout prix à insérer des gadgets il est assez simple de diriger l'internaute vers une carte hors du site pompignac.fr préfabriquée sur cet exemple de la boulangerie-pâtisserie «Le grain de blé» :
5 octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [5]
Comment se fait-il que l'article sur l'Agence Postale soit trompeur dès la première ligne ?
«Afin de maintenir le service postal, Pompignac dispose depuis 2008 d’une agence postale communale par convention entre la Mairie de Pompignac et l’Administration Générale de La Poste.»
L'agence postale a été inaugurée en 1993, transformée en guichet annexe, puis transformée en agence postale communale. La date de 2008 est celle de l'élection de Lopez.
Par ailleurs le terme "l’Administration Générale de La Poste" prête à confusion, La Poste n'est plus une administration depuis bientôt 30 ans.
Enfin l'inclusion de la carte Google y est inopérante, il est préférable d'utiliser les cartes d'OpenStreetMap FranceOpenStreetMap est un projet cartographique, en ligne et mondial. Chacun peut l'actualiser ou l'améliorer.
Par exemple en tant que contributeur j'y ai inséré les cours d'eaux de la Laurence et de la Capéranie
Cliquez sur le lien
dont l'insertion est libre contrairement à celles de Google qui sont payantes depuis plus de deux ans.
Faute de mieux on peut mettre un lien vers Google Maps ou Google Street
4 octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [4]
Pour savoir qui fait quoi au conseil municipal il suffit de cliquer ici
Mais comment se fait-il que cette page ne soit qu'un simple trombinoscope ?x
Un trombinoscope fort joli certes, mais qui ne nous donne aucun renseignement sur les fonctions de chacune et de chacun.
J'ai repris ci-dessous cette présentation du conseil municipal, mais avec une réalité augmentée, comme on dit chez Google et autres GAFAM, mais sans lunettes spéciales.
Cela peut-être utile de savoir qui est qui, qui fait quoi, cliquez sur les photos de Mme le Maire et des ajointes et adjoints, cela vous donnera un exemple de ce que l'on peut proposer aux visiteurs du site venus chercher un renseignement.
En France, et à Pompignac, plus de 95% de la population a accès à internet, c'est par ce biais désormais que tout un chacun vient souvent chercher un renseignement ou un service, il faut donc répondre utilement aux attentes.
Et quand on ne sait pas faire il n'est pas déshonorant de demander un conseil ou une aide à ceux qui ont quelques connaissances sur ce sujet. On peut aussi payer une société de services, mais j'ai entendu dire que nos finances ont subi certains outrages...
Cliquez sur l'une des 7 premières photos


➽ Voir la page de présentation du Conseil Municipal sur le site de la mairie

Ces exemple peuvent être élargis, bien entendu, à tous les membres du conseil, ce qui serait aussi utile, mais il était inutile de la faire ici puisque ce sont des exemples volontairement vides de contenus.
3 octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [3]
J'ai écrit à Madame le Maire le 11 juillet 2020 pour lui signaler la persistance de la présence sur le site officiel de la mairie d'une publicité pour un service municipal illégal de transports de personnes.
Sans réponse de sa part j'en ai parlé à plusieurs élus de sa majorité et à une fonctionnaire municipale.
Mes remarques sont restées lettre morte.

Je rappelle que, sous le mandat de Lopez, j'avais de nombreuses fois dénoncé ce service à la fois illégal, coûteux, inutile et néfaste pour le commerce local.
Cela ne m'avait valu que des lettres insensées de la part de Lopez dont la dernière ne faisait pas moins de 5 pages et dont je préfère taire le qualificatif qu'elle m'inspire.

Au final cette publicité pour un service illégal est toujours présente sur le site de la mairie, en rubrique "Transports",

Comment se fait-il que cette annonce persiste encore depuis plusieurs mois ?

Juridiquement cela voudrait dire que la mairie apporte sa caution officielle à ce service, même si, temporairement, il semblerait que le bus soit à l'arrêt, vraisemblablement pour des raisons sanitaires inspirées par la Covid-19.
Pour les personnes qui ne suivraient pas les liens que j'insère dans mon texte je vous livre ci-dessous une copie d'écran du sujet effectuée sur le site de la mairie ce matin-même.

 Copie d'écran 03/10/2020 8h00  Transport communal
Comment se fait-il que cette annonce persiste encore depuis plusieurs mois ?
2 octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [2]
Cela fait déjà un petit moment que je comptais signaler une anomalie sur le site web de la commune.
Avant d'écrire les mots qui suivent je suis allé une nouvelle fois vérifier sur le site web officiel de la commune si l'absence que j'avais déjà constatée est toujours avérée.
Oui, effectivement il y a une absence d'information sur ce site:

PSE Comment se fait-il que l'association PSE (Pompignac Sauvegarde Environnement) ne soit pas mentionnée dans la liste des associations reconnues ou promues par la mairie ?
Vous pouvez vérifier cela en cliquant sur ce lien du site communal : Associations et organismes municipaux

Oui, pourquoi cette absence ?

Rappelons que cette association, présente à Pompignac depuis bientôt 8 ans, avait l'objet d'un arrêté municipal liberticide de la part de Lopez,
Les arrêtés liberticides ont été annulés par le nouveau conseil municipal, et je lui en ai rendu grâce aussitôt.
Maintenant j'aimerais bien savoir pourquoi cette association ne figure toujours pas dans la liste des associations reconnues ou promues par la mairie.
Une autre association dirigée par un des membres de l'opposition avait, elle aussi, été victime de ces mêmes arrêtés liberticides, elle ne figure pas dans la liste des associations reconnues par la mairie. Mais j'ignore si cette association est toujours en activité.
Sans être visées par des arrêtés deux autres associations avaient fait l'objet de mise au placard par Lopez: l'AFAL (Comité des Fêtes) et le jumelage Pompignac-Lerin. J'ignore aussi ce qu'elles sont devenues, peut-être ont-elles disparu, en tous cas elles ne figurent pas sur le site web municipal.
1er octobre 2020 - Comment se fait-il que ... ? [1]
En allant chercher des renseignements sur le site institutionnel et officiel de la mairie je me pose souvent cette question «Comment se fait-il que ... ?»
Oui, comment se fait-il que je puisse consulter la page des programmes de cinéma, mise à jour en permanence, avec photos des affiches à l'appui, alors que la page consacrée aux budgets est vide depuis des mois ?

Ne pouvant assister au dernier conseil municipal j'espérais pouvoir savoir, au minimum, ce qu'était ce budget dont l'ordre du jour annonçait une modification.
Comment se fait-il que l'ordre du jour a déjà disparu empêchant ainsi de savoir quelle était cette modification et quel budget était concerné.
Notez à ce sujet qu'il faudra supprimer ce lien absent de la page Facebook de la commune, cette page comporte d'ailleurs de nombreux liens brisés parce que quelqu'un a décidé de supprimer du site de la mairie tout ce qui n'est plus d'une actualité immédiate. C'est un travail bien inutile, mais dans quel but ?

Je sais bien qu'une fois de plus on va me dire que le temps manque, que l'état de lieux désastreux trouvé après le départ de Lopez requiert toute l'énergie du conseil municipal.
Certes, je veux bien le croire, mais si j'en juge par les faits j'en conclus qu'il est bien plus important de prendre le temps de diffuser les programmes du cinéma plutôt que les budgets municipaux...

Et comme je ne vois aucun archivage des ordres du jour du conseil municipal et des comptes-rendus des conseils municipaux je suis bien obligé d'imaginer que c'est moins important que la liste archivée des luxueuses gazettes pompignacaises..

Mais qui décide à la mairie de l'ordre des priorités et d'importance des diffusions de l'information ? Y a-t-il un ou une adjointe chargée de la communication institutionnelle ?
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 194 816 fois
En mars 2021 il y a eu 0 pages vues - cette page a été visitée 338 634 fois - Précédente visite le 04/03/2021 à 10h 24mn
En mars 2021 il y a eu 0 pages vues