pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 26 juin 2016 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En ce moment 7 visiteurs sont connectés

De A à Z ...
Quelques actualités de juin 2016 à Pompignac et alentours
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
26 juin - Il ne pleut plus
Hier soir un de mes jeunes amis, joueur de tennis à Pompignac, est venu diner à la maison.
Nous parlâmes de la pluie et du beau temps (surtout de la pluie d'ailleurs) comme il se doit en guise de début de conversation.

Il était très satisfait de pouvoir se livrer désormais à son sport favori à l'abri des intempéries qui ont un peu humidifié notre printemps, toutefois il a été un peu déçu de constater que si la pluie ne lui tombait plus dessus malheureusement elle s'invitait sournoisement par en dessous, bien que la porte des lieux paraissait correctement fermée.

Mais comme tout sportif c'est un optimiste, il pense que nous gagnerons bientôt le match contre les flottes ennemies.
... mais à quel prix ?
24 juin - About Brexit
Les anglais ont voté pour le Brexit, sauf les écossais et les irlandais du nord, la Grande-Bretagne va donc se séparer de l'Union Européenne.
On peut penser ce que l'on voudra, mais moi qui ai encore des souvenirs des alertes aux bombardements sur Bordeaux et alentours je sais que grâce à l'Europe nous n'avons pas eu sur nos sols de guerre fratricide depuis plus de 70 ans, ce qui est une sorte de record, même si nous sommes malgré tout en état de guerre du fait des terrorismes.

Wait and see !

Je repense à ce film "Passeport pour Pimlico" vu dans ma prime jeunesse et je fais le lien avec Pompignac.
Connaissant les opinions indépendantistes de notre maire je me demande s'il va lancer un référendum pour une sorte de Brexit de la CDCCommunauté de communes « Les Coteaux Bordelais »
Cliquez pour y aller
, un Cedexit en quelque sorte.

Cette hypothèse de référendum serait intéressante: nous aurions tout à coup une démarche fort démocratique de la part de quelqu'un qui, depuis des années, s'évertue à nous faire croire que ses fastidieuses réunions de propagande sont des réunions de concertation tout en se référant en permanence à une interprétation trop restrictive du Droit . Fichtre !

Allons plus loin: pourquoi pas un référendum des habitants des quartiers nord pour un rattachement à Montussan ou à Yvrac ? Nous y avons notamment des facilités pour y faire nos courses.
Personnellement, si j'y étais obligé, je préfèrerais un rattachement à Salleboeuf où l'air de la démocratie y est vivifiant, c'est juste en face de chez moi, de l'autre côté de la route ...

Pourtant j'aime bien Pompignac ... cette idée me rend malade, toubib or not toubib ?
23 juin - Risque d'inondations
A propos de mon article du 10juin dernier relatif aux risques éventuels d'inondations à Pompignac l'association PSE (Pompignac Sauvegarde Environnement) m'a demandé de publier, au titre du droit de réponseLe droit de réponse permet, en France, à toute personne, physique ou morale, « nommée ou désignée » dans un média de faire publier sa version des faits.
Cliquez pour plus de détails

Ce droit, comme d'autres, n'est malheureusement pas reconnu dans les publications municipales de Pompignac ...
, la mise au point suivante :
Pour répondre a la question posée par le rédacteur de "Pompignac.net", PSE informe les Pompignacais que l'association se préoccupe bien du problème et que des démarches sont en cours...
Voila qui est fait, attendons maintenant le résultat de leurs démarches ...
22 juin - L'été vient peut-être d'arriver
Quand j'étais encore en activité professionnelle je pestais in petto contre ces retraités qui trouvaient toujours le moyen de prendre leurs vacances en même temps que les non retraités qui, eux, n'avaient pas trop le choix de leur période de congés.
Aussi m'étais-je juré que, lorsque le temps viendrait où je serai obligé de prendre ma retraite, j'éviterai d'aller encombrer les lieux de vacances fréquentés par les actifs.
Et comme dit le proverbe pompignacais bien connu "Les promesses n'engagent que ceux qui les croient" je tiens toujours au minimum la promesse que je me suis faite !
Loin des plages et de l'été j'ai donc passé quelques jours dans le causse Méjean où je n'avais pas trainé mes savates depuis 40 ans mais dont j'avais gardé un certain souvenir de sérénité et de bonheur.

Hélas, trois fois hélas, il ne faut jamais revenir dans les lieux qui nous ont laissé d'heureux souvenirs.

Tout a changé là-bas, les vastes pâturages pour moutons entourés de murets construits pierres après pierre par de nombreuses générations de bergers ont disparu, balayés par le tracteurs et tractopelles, transformant du même coup les casellesPetits abris de bergers en pierres sèches recouverts de lauzes
Cliquez pour en voir des images
en de misérables tas de pierres.
Les si belles fermes caussenardes où les voutes remplacent les impossibles poutres sont souvent à l'abandon, oubliées au profit de maisons sans âme et de hangars de tôle entourés de monocultures subventionnées et inadaptées au climat.

C'est vrai, la vie était rude dans les causses et il faut comprendre le besoin de confort des paysans et des bergers qui ont abandonné la houppelande et le bâton séculaire pour le pratique et peu poétique quad.
Les bergers, brebis, boucs et moutons étant devenus aussi rares les uns que les autres les pâturages disparaissent au profit d'anarchiques forêts de résineux.
Mais est-ce une raison pour détruire du même coup quasiment tout un petit patrimoine rural ?

Et, de retour, je ne puis m'empêcher de faire la comparaison avec cet autre lieu où auprès de mon arbre je vivais heureux et où bientôt l'on aura oublié que ce fut un village rural, même si, par nécessité de marketing attrape-mouches, d'aucuns s'évertuent à le nommer encore village...

Tout fout le camp ma bonne dame !

Tant pis, même si la crieuse de service hurle une fois encore
"Si vous n'êtes pas content vous n'avez qu'à partir de Pompignac"
Hé bien non, j'y suis, j'y reste !
Heureusement j'habite loin du centre bourg, ici j'y préfère l'odeur des champs à celle du béton frais.
12 juin - Attention !
"Attention" comme dirait un de mes amis gendarme et philatéliste, une activité qui le change à merveille des crimes et délits, "attention", disait-il en roulant les r et en réajustant son képi, "je vais être obligé de faire usage de la force de la Loi".
Espérons que cela n'arrivera pas chez nous une nouvelle fois !

Pour cela allez voir ce que disent "les délinquants" voyez iciLA JUSTICE RAPPELLE AU MAIRE SES OBLIGATIONS !
Cliquez pour lire l'article
10 juin - Il y a deux ans l'Artolie en folie
Il y a deux ans l'Artolie, ce ruisseau qui descend des coteaux de l'Entre-deux-Mers vers la Garonne a connu une crue subite qui a dévasté la commune de Paillet le 25 juillet 2014.
Ce cours d'eau qui prend sa source dans la commune voisine de Capian ne fait que 6km de long, pourtant il s'est transformé en un furieux torrent de boue entrainant d'innombrables dégâts.
Pourquoi une telle catastrophe ? D'abord bien sur à cause des orages qui ont éclaté ce jour-la. Mais ce n'était pourtant pas la première fois qu'il y a avait des orages dans la région.
Ce qui est nouveau ce sont les nombreux lotissements qui se sont construits en amont le long du cours d'eau, route de Lasserre et route de Targon la où autrefois il n'y avait que des bois, des prés et des vignobles.
Avant ces constructions les fortes pluies d'orage étaient en grande partie retenues et absorbées par la végétation et les terrains agricoles et naturels, faisant ainsi un effet d'éponge salutaire.

Pourtant en avril 2014 une révision des PPRIPlans de Préventions des Risques d’Inondation
Cliquez pour en savoir plus
de la Garonne avait été réalisée, le risque identifié était essentiellement une crue de la Garonne en ces zones inondables.
Et ce n'est pas la Garonne qui a dévasté Paillet mais ce gentil ruisseau de l'Artolie qui avait donné son nom à la communauté de communes, grossi par les ruisseaux de Campareau et de Laubès, heureusement non bordés de constructions.
Les voies nouvelles des lotissements et les parkings ont joué un rôle d'entonnoir accélérateur du déversement des eaux de pluie.
C'est, à une autre échelle, comparable à ce qui se passe avec les récupérateurs d'eau de pluie de nos maisons.

Une telle possibilité est-elle envisageable dans notre vallée de la Laurence qui, de Fargues Saint-Hilaire à Saint-Loubès, traverse tranquillement notre commune ?

A une telle question on nous répondra, comme d'habitude, d'abord «mêlez-vous de vos ognons, vous n'êtes pas compétents» (refrain connu) et ensuite si on est un peu pris au sérieux, ce qui est peu probable, la réponse sera invariablement «Non, chez nous ce n'est pas la même chose, aucun risque», ce que de nombreux habitants d'Alsace ou du Loiret ont peut-être entendu s'ils se posaient la question ....

Pourtant que constate-t-on chez nous ?

De nombreuses constructions nouvelles un peu partout dans le bourg et alentours reliées par un réseau routier, certes mal entretenu, mais faisant office de déversoir vers le talwegLigne qui rejoint les points les plus bas soit d'une vallée, soit du lit d'un cours d'eau qu'est le vallon de la Laurence.
Jusque la tout va bien, à part de temps à autre des inondations route de la Poste à hauteur de la station d'épuration, inondations maintenant retenues par la buse qui y a été édifiée et qui, espérons-le, jouera correctement son rôle, tout en gonflant trop rapidement le cours de la Laurence.

Mais des faits nouveaux risquent nous faire craindre des épisodes plus gênants:
  • Les constructions de Citon et la voie nouvelle en pente vers les lotissements riverains de la Laurence,
  • plus embêtant encore: selon certaines rumeurs d'origines diverses la pénurie de parkings engendrée par Citon et les centres médicaux et commerciaux obligerait la mairie à user de ses droits d'expropriation de terrains agricoles en contrebas de l'école maternelle pour y construire des parkings.

  • Petit à petit le piège se met en place sans bruit et certains habitants très proches du lit de La Laurence risquent avoir tôt ou tard, au mieux, les pieds dans l'eau.

    Une étude d'impactCliquez pour voir le texte du Ministère de l'Environnament, de l'Énergie et de la Mer globale serait fort raisonnable, mais si ce sont les élus de l'opposition qui la demandent elle sera bien entendu refusée, quant aux élus de la majorité oseront-ils, ou voudront-ils, poser la question ?
    On a bien vu que le dernier élu de la majorité qui avait osé poser des questions a été contraint à la démission.
    Alors que faire ?
    Souhaitons que l'association pompignacaise de Protection et de Sauvegarde de l'Environnement se saisisse de ce dossier, à moins qu'elle l'ait déjà fait ?

    Affaire à suivre ...
    9 juin - Stade Lescure vs Citon
    En Gironde il y a des maires qui tiennent compte des pétitions de leurs administrésParc Lescure à Bordeaux : Alain Juppé met un coup d'arrêt au projet de réhabilitation (Sud-Ouest 6 juin)

    Cliquez pour voir l'article de Sud-Ouest
    , chez nous ce n'est jamais le cas: à propos de Citon-Béton une pétition signée par plus de la moitié des foyers de la commune n'a même pas fait l'objet d'un semblant de début de concertation et par dessus le marché son initiatrice a été traitée de délinquante.

    Bof, comme le criait une élue lors du dernier conseil municipal "Si vous n'êtes pas contents vous n'avez qu'à partir de Pompignac !", cette dame nous montre combien le déni de démocratie est un virus qui n'a pas besoin de moustiques"ça pique et c'est méchant"
    Cf. le blog de PSE
    Cliquez pour en savoir plus
    pour se propager !
    7 juin - Sainte Vierge ! Jésus Marie Joseph !
    Un vilain virus pas du tout informatique m'a éloigné quelques jours de mes écrans alors que j'étais en voyage loin de Pompignac.
    Heureusement pour ne pas avoir le mal du pays en plus de celui que me procurait ce vilain virus j'avais emmené avec moi le dernier numéro du MPPMensuel de Propagande de Pompignac, je ne m'en sépare jamais, tout comme un curé ne sort jamais sans son bréviaire.

    Comme vous pouvez le voir ci-contre le MPPMensuel de Propagande de Pompignac ne se contente pas de faire de la propagande pour ses projets bétonnesques il fait aussi du prosélytisme religieux en appelant la population aux dévotions mariales alors que par ailleurs Kaufman & Braud à privatisé la croix de mission en l'incluant dans son domaine de Citon.

    Je croyais qu'une commune se devait à un minimum de sainte laïcité, que nenni ! Comme son grand prêtre se fiche comme d'une guigne des valeurs de la démocratie il traite de la même façon les valeurs républicaines de la laïcité !

    Il se trouve que le ramadan vient de commencer depuis hier, j'espère donc que du haut du clocher de Saint Martin notre grand muezzin va appeler nos fidèles au jeune diurne et aux cinq prières quotidiennes à Allah ... et accessoirement à MaryamNom coranique de la Vierge Marie la mère de AïssaNom coranique de Jésus

    En conclusion je propose donc que le MPP soit désormais le sigle du Missel de Propagande de Pompignac ! Amen.

    Et vous, que pensez-vous de tout cela ?
    1er juin - Bloctel est activé !


    A partir d'aujourd'hui vous pouvez vous inscrire sur le service Bloctel qui vous offrira la possibilité de ne plus être dérangé par téléphone par des démarchages intempestifs en tous genres.

    Cliquez sur le bandeau ci-dessus pour lire le mode d'emploi et sur le bandeau ci-dessous pour vous connecter.



    Merci à G.S. , ce sympathique conseiller municipal qui nous a procuré ces informations qui nous permettront d'être un peu moins dérangés au téléphone et au mauvais moment !
    Les mots ou expressions soulignés ainsi
    Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
    affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

    Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 856 950 fois
    En avril 2018 il y a eu 16 445 pages vues - cette page a été visitée 158 968 fois - Précédente visite le 25/04/2018 à 14h 04mn
    En avril 2018 il y a eu 16 445 pages vues
    Faites connaître pompignac.net

    Au calendrier de Pompignac

    Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
    Lundi 23 avril 2018

    Tirage au sort de 6 jurés

    À Pompignac le lundi 23 avril 2018 six personnes seront tirées au sort pour, au final, retenir deux jurés d'assises

    Salle du Conseil à 10 heures
    Dimanche 22 avril 2018

    Salon du goût

    À Pompignac, un salon du goût organisé par Locavor réunissant des producteurs, des artisans et diverses animations dont des démonstrations culinaires par Philippe Mesuron, aura lieu au château Queyssard, avenue du Périgord. Renseignements au 06 11 31 01 41

    Lundi 12 mars 2018

    Annonce de marché public pour l'achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe à Pompignac

    Objet du marché : Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe

    Lot n°1 : Lot 1 : Marché à lot unique
    Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe
    Date limite de réception des offres : 16 avril 2018 à 12h
    Selon une procédure adaptée
    Détail du marché

    Mardi 6 février 2018

    Une libellule ne fait pas le printemps

    Cliquez sur l'image

    Mardi 23 janvier 2018

    Les choses n'arrivent pas seules
    on les fait arriver

    Voulez-vous savoir pourquoi ?
    Cliquez ici


    Tribune libre
    Jeudi 28 décembre 2017

    Annonce de marché public pour travaux routiers communaux 2017 à Pompignac

    Objet du marché : travaux routiers communaux 2017 Date limite de réception des offres : 31 janvier 2018, à 12 heures.
    Selon une procédure adaptée
    Détails du marché
    ➽ Voir le détail précis des travaux envisages dans le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

    Samedi 28 janvier 2017

    Annonce de marché public pour la sécurisation de la traversée du centre bourg à Pompignac

    Objet du marché : Sécurisation de la traversée du Centre Bourg

    Lot n°2 : Gros oeuvre
    Date limite de réception des offres : 13 février 2017, à 12 heures.
    Selon une procédure adaptée
    Détails du marché