pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le février 2019 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 6 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 3.230.1.126.

De A à Z ...
Quelques actualités de février 2019 à Pompignac et alentours
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
25 février 2019 - Massacre à la tronçonneuse : ça continue !
Pour la zone libellule il était prévu et annoncé une bande paysagère de 10 mètres le long de la Laurence.
Après avoir vu ces photos que vient de m'adresser un élu pensez-vous que les libellules vont avoir envie de nicher dans ce nouveau désert dévasté ?
Dans une lettre de 4 pages écrite le dimanche 3 novembre 2013 M. Lopez, maire de Pompignac m'écrivait notamment ceci :
« Pourquoi dites-vous "la politique de construction en milieu naturel de la municipalité actuelle".
Nous n'avons pas cette politique, bien au contraire et nous ne construisons pas en milieu naturel.»
2013 c'est déjà loin semble-t-il ...

J'ai reçu beaucoup de longs messages de M. Lopez, maire de Pompignac, où il me traite de menteur, de mauvaise foi, d'incompétent et autres amabilités, j'ai eu souvent envie de lui retourner le compliment, mais ce n'est pas ainsi que l'on respecte autrui, qu'il soit maire ou simple citoyen.

Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand
AVANT


APRES



Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand
20 février 2019 - La zone du Clouet et de Rivasseau avant les destructions
Ces simples vues de Goole Maps avant les destructions d'espaces boisés et une visite sur les lieux maintenant permettent de mieux comprendre la politique de la mairie.
La transition écologique, la protection des milieux naturels et de leur faune, dont essentiellement les insectes, ne font pas partie des préoccupations essentielles du maire de Pompignac.
Pourtant ce qui est en jeu c'est l'avenir même des générations futures qui n'apprécieront pas beaucoup l'héritage qu'on leur laissera.

Cliquez sur la photo (vue aérienne avant déboisements)


Cliquez sur la photo (photo satellite avant déboisements)

Le slogan de 2008 «Mieux vivre à Pompignac» est passé à la trappe depuis belle lurette.

Un de ces quatre il sera nécessaire revenir plus en détail sur ce qui se passe réellement dans ce secteur...
Survol des lieux
15 février 2019 - La disparition accélérée d’insectes est aussi inquiétante que celle des grands mammifères
C'est ainsi que Le Monde d'avant hier titrait son éditorial.
Un article connexe nous alerte ainsi : "Papillons, scarabées, libellules… tous ces insectes pourraient bien avoir disparu d’ici un siècle, entraînant un « effondrement catastrophique de tous les écosystèmes naturels »"
La libellule justement ! Tiens, quel rapprochement avec notre propre actualité !
En effet au moment où le maire s'enorgueillit de sa fameuse et onéreuse zone libellule le bel insecte en question est menacé de disparition,

L'éditorial nous précise que «l’origine de ce problème planétaire ne fait guère de doute: l’urbanisation, la déforestation et la pollution sont dévastatrices pour les insectes.»
Notre commune est donc concernée : le duo urbanisation-déforestation y est la clé de voute toute la politique de notre maire

Souvenons-nous qu'il y a une décennie déjà l'acte symbolique et fondateur du nouveau maire fut de supprimer les superbes tilleuls qui ornaient la mairie.


Depuis cet acte fondateur désastreux les coupes claires ou sombres dans le moindre espace boisé au profit d'une urbanisation laissée à l'initiative de divers promoteurs n'ont jamais cessé.

Le PLU est un outil bien pratique pour la destruction de nos zones naturelles boisées, déclasser une zone boisée en zone constructible permet à ceux qui ont eu la bonne idée d'acheter les parcelles concernées de faire de jolis profits au détriment de notre environnement.
On accuse, souvent de façon excessive, les agriculteurs d'être les coupables de la disparition de la biodiversité, mais pour une raison inconnue on oublie de mentionner la responsabilité de tous les maires qui usent et abusent du PLU, situation souvent aggravée quand leurs conseils municipaux sacrifient aveuglément leurs rôles de conseil et de contrôle. Si l'absence de contre-pouvoirs est un grave danger pour la démocratie, elle est maintenant aussi, dans le cas qui nous préoccupe, tout aussi dangereuse pour l'avenir de nos indispensables insectes !

Et par dessus le marché la seule association de défense de la nature que nous avons la chance d'avoir à Pompignac est combattue par le maire comme si elle faisait partie des espèces nuisibles.
8 février 2019 - Culot, aveuglement ou cynisme ?
Comment comprendre cette phrase en page 2 du M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac de février :

«Allons donc les uns vers les autres pour mieux nous comprendre et nous enrichir mutuellement»

écrite par Celui-là même
  • qui ne supporte pas qu'on lui pose la moindre question,
  • qui n'admet pas qu'on lui fasse la plus petite suggestion,
  • qui se permet de juger à la place des juges,
  • qui traite de menteurs ou d'incompétents tous les professionnels qui émettent des avis contraires aux siens ,
  • qui traite de burlesque publiquement un élu d'opposition,
  • qui par arrêté municipal interdit l'accès aux salles municipales aux associations et élus d'opposition,
  • qui se permet de plagier sans vergogne, ni excuse, ni regret
  • qui s'affiche avec indécence au dessus de tous ses prédécesseurs,
  • etc.

Et bien entendu ces propos sont publiés à nos frais dans un bulletin en quadrichromie sur papier glacé chaque mois entre 16 et 24 pages de remplissage répétitif où nul autre que lui n'a le droit de s'exprimer librement et où la propagande tient lieu d'information.

Oui, comment comprendre cette phrase ? Et que penser d'un tel comportement ?
09/01/2019 11:35 - Commentaire de Alain Roux

On ne peut également qu'être frappé par la différence de ton entre les éditos de février et de janvier: ce dernier stigmatisait en termes outranciers une partie de la population française alors que le plus récent appelle au dialogue. Volonté d'apaisement ou regret d'avoir été trop loin (aux frais du contribuable Pompignacais)? L'avenir le dira. En ce qui me concerne je préfère de loin l'édito de février.

Répondre
09/02/2018 12:05 - Commentaire de pompignac.net en réponse à Alain Roux

C'est vrai, dans ma petite liste ci-dessus des attitudes peu amènes j'avais oublié cet édito de janvier suant la haine contre les Gilets Jaunes ...
Le changement de ton d'un mois sur l'autre fait penser aux brusques volte-facenom féminin invariable
(italien voltafaccia, de voltare, tourner, et faccia, visage)
Brusque changement d'opinion, de manière d'agir : Les volte-face d'un homme politique.
                                                D'après le Petit Larousse
de Donald Trump qui semble naviguer à la godille et au porte-voix ! Mais la différence entre Donald et Denis c'est que la situation économique des USA s'améliore...

Répondre
09/01/2019 17:09 - Commentaire de Philo Mène

Mensuel de Janvier "Corne d'abondance" référence à William Sheller et sa chanson Rock'n'dollars (1975),
Mensuel de Février "Espoir" référence à Charles Trenet et sa chanson espoir (1941). Le message est clair espérons l'abondance !
Mais les paroles d'Albert Camus répondent "L'espoir , au contraire de ce que l'on croit , équivaut à la résignation . Et vivre, c'est ne pas se résigner." Alors tentons d'aller les uns vers les autres "Sans gilets jaunes , sans bonnets rouges , sans foulards noirs."

Celui qui sait écouter deviendra celui qu'on écoute "Vizir Ptahhotep".

Ce n'est jamais perdre son temps que d'en prendre pour écouter attentivement ceux qui prennent le temps de nous parler.

Cependant à tous les décideurs , à tous les élus "Entendre ne veut pas dire écouter car l'ouïe est un sens mais l'écoute est un art" .

Répondre
3 février 2019 - Accident, négligence ou malveillance ?
Depuis dimanche 27 janvier j'ai été totalement déconnecté d'internet. Les tests réalisés à distance par Orange ne révélaient aucune anomalie sur la ligne. Finalement un technicien d'un sous-traitant d'Orange s'est aperçu que ma ligne avait été physiquement et proprement déconnectée. Il a rétabli la situation. Grand merci à lui.
Accident, négligence ou malveillance ? Impossible de savoir.

Alors que les lignes électriques et téléphoniques du chemin de Bouchet bénéficiaient d'un enfouissement le maire refusait cette même opération au bénéfice des riverains des voies voisines, chemin de Sarail et route de la Poste, au curieux prétexte que ces lignes seraient privées parce qu'elles surplombent des terrains privés !
Si ces arguments du maire vous intéressent je peux vous adresser une copie de sa lettre à ce sujet, la nième du genre où le culot l'emporte trop souvent sur la raison.

Finalement après un dossier technique complet réalisé par les quatre riverains concernés l'adjointe à la voirie a élargi l'enfouissement des lignes au chemin de Sarail en attendant la même chose pour les riverains de la route de la Poste.
Les lignes électriques sont enfouies, par contre si les fourreaux des lignes téléphoniques sont prêts les lignes elles-mêmes sont toujours à l'air libre, certaines trainent jusqu'au sol alors que d'autres sont accrochées aux arbres, le poteau qui les soutenait ayant été détruit.
De ce fait les abonnés en aval, chemin de Bouchet, sont à la merci d'une rupture de ligne. Ils attendent patiemment (?) la fin des travaux commencés depuis bientôt 6 mois.

Loin du centre, loin des yeux ... j'ai failli écrire loin du cœur, mais l'expression est inappropriée !

Petite consolation : une semaine sans internet ni téléphone filaire ça repose !
Pendant les pannes quelques contributions sont arrivées, notamment à propos du débat national: suivez ce lien
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 144 732 fois
En octobre 2020 il y a eu 33 439 pages vues - cette page a été visitée 314 980 fois - Précédente visite le 30/10/2020 à 12h 22mn
En octobre 2020 il y a eu 33 440 pages vues

Au calendrier de Pompignac

Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
Mercredi 4 novembre 2020

Conseil Communautaire

7 points de l'ordre du jour seront soumis à l'approbation du Conseil

Á la salle des fêtes de Pompignac le 4 novembre à 19h
Le contexte sanitaire limite à 30 le nombre de personnes autorisées à y assister