pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le décembre 2019 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 16 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 34.204.193.85.

De A à Z ...
Quelques actualités décembre 2019 à Pompignac et alentours
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
29 décembre 2019 - Dépôts d’ordures partagés
Voici ce que l’on peut voir sur une zone naturelle boisée protégée où un permis de construire illégal avait été délivré par le maire de Pompignac.
Après le jugement du Tribunal administratif de Bordeaux ce terrain a été laissé à l’abandon alors même que ses propriétaires avaient commencé à déboiser et entamé prématurément les travaux de construction. L’accès au terrain était protégé par une barrière provisoire qui a rapidement disparu.
Ouvert à tous vents, c’est désormais une invitation permanente aux entreprises de travaux publics de venir y décharger leurs ordures et leurs surplus.

J’ai une interprétation personnelle plausible à ces désordres mais j’évoquerai cela plus tard.
Entrée du dépotoir Les restes de la barrière d’accès L’accès facilité au fond du dépotoir
Cliquez sur chaque photo pour zoomer.
30/12/2019 09:39 - Commentaire de Marie France Roux secrétaire de PSE

Ce terrain avait été déclaré inconstructible par le Tribunal Administratif. Le maire de Pompignac a délivré un permis de construire qui a été attaqué par l'association PSE devant le Tribunal Administratif. Celui ci a tranché et PSE a gagné son procès. Ce terrain est donc actuellement inconstructible.
Mais nous avons remarqué que des boites de branchement ont été installées. Doit on craindre que lors du prochain mandat, le maire quel qu'il soit, engage une révision du PLU qui permettrait de construire une ou plusieurs habitations sur cette parcelle, faisant ainsi patienter les propriétaires? Réponse dans quelques mois. En attendant, quelqu'un a dû donner l'autorisation de déposer des gravas et autres déchets . Qui?

Répondre
21 décembre 2019 - Des jardins partagés ? Non des dépôts d’ordures partagés !
Dans la mesure où la municipalité ne respecte absolument pas la nature comment voulez-vous que les éternels abonnés aux incivilités, entreprises, artisans ou particuliers, aient un minimum de respect pour l’environnement ?

À Pompignac dès qu’il y a le moindre espace boisé supposé isolé des regards il devient aussitôt un lieu de dépôts d’ordures et de matériaux.

Dans le centre dès qu’un véhicule est garé à la va-vite le maire en personne se précipite avec son appareil photo pour mitrailler l’impétrant, même si c’est une véhicule de livraison de magasin qui ne dispose d’aucune facilité faute d’avoir imaginé un centre commercial avec un zeste de bon sens. Parfois cela se termine mal et c’est fort regrettable.

Mais dès qu’un s’éloigne du centre il n’y a plus personne, plus aucun photographe officiel, plus aucune action volontaire et progressivement Pompignac devient une commune sale.
Si vous n’en n’êtes pas convaincu entrez à Pompignac par l’avenue du Périgord en venant du Poteau d’Yvrac, la première vision de la commune est celle d’un bois massacré pour y construire une résidence au nom ronflant, à peine 100 mètres plus loin c’est pire encore, cette zone a été baptisée "Jardins du Clouet" et ce n’a rien à voir avec un jardin, qu’il soit partagé ou non, et 500 mètres plus loin se dresse le centre de retraitement Véolia où les habitants des communes voisines viennent déposer leurs déchets, ordures et vieux matériaux mais où les habitants de Pompignac n’ont pas le droit de venir.
Ceci explique peut-être cela ?

Et pendant se temps on nous conte fleurette avec ce projet de jardins partagés. Quelle mascarade !

Envoyez vos photos des dépôts d’ordures de la commune, il en sera fait une belle exposition, comme ici, et un concours doté de nombreux sacs-poubelles en guise de nombreux prix.
22/12/2019 11:05 - Commentaire de Gérard SEBIE

Je vous rejoins totalement sur la propreté de la commune.

Pour faire partie de la petite poignée d'élus locaux qui chaque année participe à l'organisation du Grand Nettoyage de Printemps au nom de la communauté des communes, et au cours de mes parcours de la ceinture verte et chemins communaux je peux témoigner sur les incivilités qui souillent les bas cotés des voies de circulation, la ceinture verte, les abords des bâtiments publics, le centre bourg, malgré la mise en place de cendriers par la CDC dans le bourg il n'est pas rare de trouver des tas de mégots hors cendriers.

Sans excuser ces incivilités, je pense que l'organisation de la propreté de la commune est complètement à revoir en termes de mises à disposition de moyens humains et matériels dans notre commune. Par exemple: depuis combien de temps les caniveaux qui bordent les voies des lotissements n'ont-ils pas été nettoyés. Depuis l'interdiction d'emploi de produits phytosanitaires en 2017, les communes voisines, TRESSES,SALLEBOEUF, FARGUES,CARIGNAN, se sont regroupées pour s'équiper en matériel de désherbage mécanique et thermique, M. le maire de POMPIGNAC a choisi de ne pas se joindre à ce groupement, 3 ans plus tard la propreté de la commune laisse sérieusement à désirer et ne semble pas être une priorité .

Gérard SEBIE
ex conseiller municipal
Membre de la commission développement durable de la CDC.

Répondre
19 décembre 2019 - Une vieille recette d’agitprop !
Vous trouverez ci-après l’entrefilet de Sud-Ouest relatant la séance du conseil communautaire du 18 décembre dernier. Il y est notamment question de l’installation de bornes de recharge électrique dont l’une d’elles sera installée à Pompignac

Selon l’article de Sud-Ouest les amis de Madame Balguerie, dont notre maire, ont préféré quitter la séance dès son ouverture déplorant le ton avec lequel le président de séance s’adressait à elle.

Mais que voila une bonne vieille recette d’agitprop qui me fait penser à ces méthodes utilisées il y a 50 ans déjà par des gauchistes maintenant bien décatis.

Tout ça pour qu’on parle de soi dans le journal ! C’est réussi mais ni glorieux ni flatteur.

Je conseille vivement à Madame Balguerie, que l’on aperçoit de plus en plus souvent dans notre commune, de profiter d’une de ses visites pour assister aux conseils municipaux de Pompignac, elle verrait alors avec quel ton le maire de Pompignac s’adresse à nos élus, ses nombreuses colères, parfois sa grossièreté, et elle constaterait que nos élus préfèrent rester en séance afin de s’y rendre utiles plutôt que pratiquer la politique de la chaise vide.

Pourtant il y a bien des fois où ils auraient dû marquer le coup en claquant la porte du conseil !

Voir l’article de Sud-Ouest
Voir la définition de l’agitprop
20/12/2019 14:40 - Commentaire de Alain Guillot

Je ne pense pas qu’Axelle Balguerie ait quitté le Conseil Communautaire lors de la dernière séance. Merci de bien vouloir rectifier votre article. Quant à la manière du Président de la CDC de s’adresser à ses collaborateurs, Monsieur Lopez n’a rien à lui envier.

Répondre
16 décembre 2019 - Deux maires voisins. Deux valeurs éthiques différentes
Un fois de plus le maire de Pompignac se sert de son luxueux bulletin municipal, édité, publié et diffusé sur fonds publics (les nôtres !) pour faire de la propagande en cette période électorale, ce n’est quand même pas pour des prunes que, depuis des années, je surnomme cette indécente et coûteuse revue de luxe :
« Le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac » Le Mensuel de Propagande de Pompignac
Surnom justifié me semble-t-il... Qu’en pensez-vous ?

Ce n’est pas la première fois que je dénonce ces dérives, mais ce qui m’étonne c’est de constater à ce sujet la passivité de l’opposition alors même que le maire n’hésite pas à saisir la justice, souvent à tort, pour faire condamner ses opposants, ou tout au moins les museler.

Les citoyens épris de justice et d’équité vont-ils longtemps encore tolérer ces dérives démocraticides ?

Alors qu’à Pompignac nous subissons ces provocations à Tresses le maire, victime de calomnieuses rumeurs, vient de publier à ses frais personnels et de ceux de son équipe une lettre à ses concitoyens où, notamment, il dénonce ces mauvaises rumeurs à son encontre.

Deux communes, deux éthiques différentes
10 décembre 2019 - Suppression de la taxe d’habitation
Si votre taxe d’habitation est susceptible de diminuer, en attendant sa suppression, et si vous êtes mensualisé vous pouvez ajuster le montant de vos mensualités. Pour cela consultez le mode opératoire que nous propose Bercy.

À propos de la suppression prochaine de la taxe d’habitation notez au passage que les arguments présentés par le maire pour nous nous faire peur au sujet d’un rapprochement avec Bordeaux Métropole (ex CUB) tombent à l’eau.

Les propriétaires peuvent comparer leur taxe foncière avec celle de la commune voisine d'Artigues, ils verront bien que l'adhésion à Bordeaux Métropole n'a rien d'un épouvantail, bien au contraire.
Quand on regarde l'état de la voirie des communes de Bordeaux Métropole on voit vite que c'est infiniment mieux qu’à Pompignac dont le maire, dans son M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac de décembre, reconnait lui-même qu’il a du bien du mal à en gérer tous les aspects, comme par exemple le chemin de Martinot devenu infréquentable.
Quand on subit la quasi absence de transports en commun à Pompignac on comprend l’intérêt de rejoindre Bordeaux-Métropole.
Mais pour adhérer à Bordeaux Métropole il faut qu’une commune voisine mitoyenne avec Bordeaux Métropole, Tresses ou Fargues, fasse la même démarche d’adhésion.
Si Madame Balguerie est élue à Tresses il ne faudra pas compter sur elle pour ce rapprochement, elle adhère en effet totalement aux opinions de Monsieur Lopez sur ce sujet comme elle l’a récemment encore rappelé ici même.
La meilleure solution est qu’ils ne soient élus ni l’une ni l’autre, ce n’est pas la CDC qui aura la possibilité d’améliore les transports en commun et la totalité de notre voirie, surtout si, pour notre plus grand malheur, c’est Denis Lopez qui s’empare de sa présidence alors même que depuis 12 ans il n’arrête pas de refuser toute collaboration avec la CDC.
C’est une attitude et une incompréhension qui ne peut rien nous apporter de bon.
Il faudra y songer dans les mois qui viennent.
14/12/2019 08:43 - Commentaire de Imberdis

Pour le chemin de Martinot impraticable, les travaux de construction de plusieurs maisons édifiées sur des terrains pentus ont largement contribué à la forte dégradation de la chaussée. Combien de camions, d'engins, de ruissellements dûs aux ouvertures dans les talus ?
Les propriétaires de ces terrains constructibles grâce à un PLU favorable pour eux et des prix au mètre carré certainement intéressants sont les gagnants ici et ailleurs !!! Les perdants sont les contribuables qui devront payer les réfections.
Pour les années à venir et pour le mandat prochain interrogeons les colistiers qui se présenteront aux élections municipales : qu'en sera t'il du PLU actuel ?

Répondre
11/12/2019 23:04 - Commentaire de Axelle Balguerie

Vos idées sur votre commune de Pompignac ne nécessitent pas que vous mettiez les communes voisines en exergue, ni les personnes qui s’intéressent à leur commune.

Avant de chercher à savoir ce que pensent les autres communes voisines, vous devriez demander à toutes les listes de Pompignac de s'exprimer sur le sujet et de mettre leur réponse en ligne sur votre site. Je regarderai avec beaucoup de curiosité leurs réponses.

Si vous souhaitez tant que ça rejoindre la Métropole de Bordeaux, il faudra en assumer les conséquences sur l’urbanisation qui en découlera.

Répondre
12/12/2019 14:30 - Commentaire de Bernard Le Lann, rédacteur de pompignac.net depuis bientôt 20 ans en réponse à Axelle Balguerie

Je m'exprime en toute liberté sur pompignac.net depuis bientôt 20 ans, que cela plaise ou non à Madame Balguerie, mais si elle ne veut pas que l'on parle d'elle et de ses engagements à Tresses il lui suffit de ne plus s'afficher publiquement sur les réseaux dits sociaux ou ailleurs.
Qu'elle le veuille ou non en s'engageant dans les campagnes électorales de sa commune elle a, en même temps, pris un statut de personne publique et doit donc assumer le risque que l'on parle publiquement de ses idées et de ses propositions, à Pompignac, Tresses ou ailleurs.

Au titre de réciprocité des conseils je lui suggère d'aller visiter Artigues-près-Bordeaux, elle y constatera que l'urbanisation y est bien mieux maitrisée qu'à Pompignac et peut-être même qu'à Tresses.

Les vieux phantasmes repoussoirs à propos de la CUB, et maintenant de Bordeaux Métropole, ont décidément la vie dure !

Je comprends tout à fait que celles ou ceux qui ont un pouvoir local, ou aspirent à en avoir, ne souhaitent pas adhérer à Bordeaux Métropole, mais qu'en pensent ceux qui tous les jours vont travailler dans cette métropole sans en avoir les moindres avantages tout en subissant matin et soir les désagréments de ne point avoir de transports en commun et de pistes cyclables dignes de ce nom ?

Répondre
7 décembre 2019 - Enfin une liste qui s’affiche nettement
Denis Lopez, maire de Pompignac depuis bientôt 12 ans semble vouloir rempiler, mais ce n’est point net.
Veut-il être tête de liste ou seulement colistier ? Ce n’est point net
Quel est son programme pour Pompignac ? Ce n’est point net Liste des maires

La commune est sans dessus-dessous, les travaux sont lancés à la petite semaine comme on lance des dés, les espaces naturels sont brutalisés tout comme ceux qui ne pensent pas comme le prince.
Silence total sur l’état de nos finances et de notre patrimoine communal.
Nous n’avons que trop entendu son leitmotiv depuis plus de 11 ans à propos de ses prédécesseurs :
"avant moi rien n’a été fait"
Il y croit tellement qu’il a repeint le tableau la liste des maires Pompignac de façon très révélatrice: Monsieur Denis Lopez a l’indécente outrecuidance, contrairement à 99,99 % de ses confères maires, de se mettre de façon inconvenante au sommet de la liste des maires de la commune.
Autrefois seuls les Rois avaient le privilège de s’afficher ainsi !


Quand on voit maintenant ce qui a été fait sans se soucier ni des coûts, ni des conséquences écologiques, financières, esthétiques et humaines on se demande s’il n’aurait pas mieux valu en faire un peu moins mais mieux, de façon raisonnée, planifiée et surtout concertée

Comme le rappelle un dicton du côté de chez nous :

«Il vaut mieux faire peu mais bien
que faire beaucoup trop mais très mal
»


Y aurait-il un espoir du côté des rescapés de tous bords, sortis fort tardivement et à grand peine de l’emprise de leur carcan du petit groupe majoritaire ? Sous la houlette de Madame Deligny ils viennent de constituer une liste de candidats pour les élections municipales de 2020.

Il y a dans cette équipe, au milieu d’anciens apparatchiks, quelques nouveaux visages fort sympathiques qui peuvent donner un peu d’espoir, certes Madame Deligny a longtemps participé sans mot dire à la politique de celui qu’elle veut maintenant remplacer, mes lointains souvenirs de catéchisme me font penser à la parabole des ouvriers de la onzième heure, en conséquence, en me faisant un peu violence, j’éviterai donc tout jugement définitif à son sujet et surtout je repenserai à l’époque où Pompignac était dirigé par des maires mères de famille, et l’ambiance y était beaucoup plus familiale que maintenant et je me dis que, même si Madame Deligny fait la même politique que Monsieur Lopez nous aurons au moins gagné un mode de gouvernance moins dictatorial, plus respectueusement féminin où, peut-être, plus personne n’aurait peur de s’adresser au maire sans crainte de reproches, voire même de représailles. I have a dreamje fais un rève

En attendant de savoir ce qu’elle et son équipe veulent faire je vous invite à consulter leur site Web et leur page Facebook.
J’aimerai bien que ceux ou celles qui ont réalisé cela me donnent quelques conseils pour relouquer pompignac.net qui aura 20 ans au moment où Madame Deligny prendra les rennes de la municipalité ... si tout au moins la machine à perdre n’était pas relancée tel un fantôme de 2014.
3 décembre 2019 - Journée internationale des personnes handicapées - 3 décembre
Handicaps
et que fait la commune pour les personnes handicapées ?


quasiment
RIEN !
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 089 161 fois
En mai 2020 il y a eu 28 068 pages vues - cette page a été visitée 285 056 fois - Précédente visite le 30/05/2020 à 13h 30mn
En mai 2020 il y a eu 28 068 pages vues