pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 15/10/2017 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En ce moment 2 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 54.198.55.167.

De A à Z ...
Quelques lieux, vues ou aspects de la commune de de Pompignacais
Voir la liste en bas de page
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
Toutes les images de cette page sont cliquables

Visite de la station d'épuration de Pompignac

Vue générale de la station d'épuration

En cette belle journée ensoleillée du jeudi 5 septembre 2017 j'ai été invité par la mairie à visiter la nouvelle station d'épuration sous la conduite de Céline Deligny .

Le texte qui suit a été rédigé sur la base de mes notes prises en cours de visite, s'il comporte des erreurs ou approximations merci de me les signaler, je corrigerai.

Céline Deligny
et Serge Saint-Girons
Ce projet de nouvelle station a été conduit sous la Cliquez pour voir la définitionmaîtrise d'ouvrage de Céline Deligny, adjointe au maire et ingénieure spécialiste des eaux, assistée de Serge Saint-Girons, conseiller municipal.
Après un Cliquez pour voir l'appel d'offreappel d'offre pour une passation de marché selon une Cliquez pour voir la définitionprocédure adaptée lancé le 28 décembre 2013 c'est la Cliquez pour voir la fiche de chantiersociété SOGEA qui a été retenue pour la Cliquez pour voir la définitionmaîtrise d'œuvre

Le panneau d'annonce
du 12 septembre 2014
Le chantier a débuté en juin 2015, les travaux ont duré environ un an, après quelques interruptions dues à des aléas climatiques.
Au préalable il avait fallu demander à EDF la construction d'un nouveau poste transformateur plus puissant et réaliser des travaux de conduites d'eaux usées
Le nouveau transfo EDF
sous la voirie, c'est SOGEA qui a conduit ces divers chantiers annexes.
La station d'épuration est située sur un terrain dit de « boue amoureuse » une sorte de boue particulièrement collante qui a causé quelques difficultés au chantier.
Le coût de la construction a été d'environ 2 000 000 € H.T. financé par une subvention de 350 000 € du Conseil Départemental et un prêt à taux zéro de 350 000 € par l'Agence de l'eau (anciennement Agence de bassin) Adour-Garonne, le reste à la charge de la commune grâce aux surtaxes d'assainissement des foyers raccordés.

Une station d'épuration a une duré de vie de 40 ans, la précédente avait été construite au début des années 70 pour une population de 1800 habitants dont 80% raccordés à la station.
La nouvelle station a été calibrée pour une population de 4 000 habitants raccordés, dans la mesure où le taux de raccordement est toujours de 80% la station pourra supporter la charge d'une population globale sur la commune d'environ 5 000 habitants.

L'ancienne station avait été conçue sur la base de réseaux unitaires, c'est à dire un réseau de collecte captant aussi bien les eaux usées que les eaux de pluie.
Depuis un peu plus de 20 ans il est obligatoire que ces réseaux soient être séparés.
La séparation des réseaux pluviales et usées n'induit pas des surcouts. Au contraire le fait de séparer les eaux limite les débits instantanés arrivant à la station puisqu'elle ne recoit plus les débits d'eau de pluie.
Comme une station est dimensionnée sur les arrivées d'eau, réduire le débit d'entrée optimise les couts, c'est ce qui est fait en séparant les réseaux.
Principe de collecte des eaux usées
Selon le département de l'Ain
La commune ne traite que les eaux usées, pour l'instant elle n'est pas obligée de traiter les eaux de pluie qui pourraient pourtant être polluées par les pesticides et les passages sur les chaussées.
Il reste malgré tout un petit reliquat de réseaux unitaires où les eaux sont mélangées.

En principe le réseau achemine les eaux usées par simple gravité (elles descendent naturellement les pentes des terrains), mais il subsiste encore quelques postes de relevage de l'ancien système, ce sont des pompes électriques qui remontent les eaux usées afin qu'ensuite elles descendent naturellement vers la station.
Ces postes de relevage peuvent tomber en panne d'électricité ou être obstruées, elles seront progressivement remplacées par creusement de plusieurs mètres comme à Cordes ou à Touty.

La station a été mise en service en octobre 2016, il y a tout juste un an.

En entrant on remarque que le bassin de l'ancienne station a été conservé,
L'ancien bassin
il sert de réservoir tampon pour les périodes de pointe.
Ces pointes sont habituellement journalières trois fois dans la journée, le matin au moment de la toilette, le midi et le soir au moment des repas et de la vaisselle.
Mais d'autres pointes peuvent se produire lors d'événements pluvieux du fait d'intrusion d'eau de pluie dans le réseau assainissement (l'étanchéité et la séparation 100% n'existant pas en pratique).

Les nouveaux bassins sont aussi en hauteur, il a donc été nécessaire d'installer à l'entrée de la station un ultime poste de relevage des eaux usées, ce poste traite en moyenne 90 m3 d'eaux usées par heure dont 30 passent par l'ancien bassin devenu tampon.

La première étape du traitement des eaux usées est celle du dégrillage: les eaux arrivent par le plus haut de la station
Le dégrillage et
la réserve de clorure ferrique
où elles traversent une grille métallique maillée à 6 millimètres, tous les déchets plus ou moins solides provenant des toilettes, des éviers de cuisine, etc. sont retenus par cette grille et raclés par un peigne afin d'être compactés par un compresseur puis évacués dans une sorte de grand sac poubelle, comme à la maison, mais en beaucoup plus grand.

Le dégrilleur et le compacteur
Les eaux qui passent cette grillent contiennent des sables et des graisses, les sables vont au fond et un système de bulles d'air fait remonter les graisses à la surface. Ces nouveaux déchets sont stockés dans une cuve qui met 20 à 25 jours à se remplir puis ils sont envoyés à Beychac-et-Caillau où ils sont retraités.

Les eaux traitées par ces deux premières phases vont dans un grand bassin où des bactéries vont se charger de les dépolluer.
Le grand bassin

Ces bactéries ont été ensemencées lors de la mise ne service initiale par un apport de biomasse en provenance de Fargues-Saint-Hilaire.
Mais bien que vivant dans un milieu peu agréable ces par opposition aux bactéries anaérobies qui n'ont pas besoin d'air pour vivrebactéries aérobies sont des petits êtres fragiles qu'il convient de surveiller avec soin, elles ont besoin d'oxygène, dans ce but dans un local annexe très insonorisé une pompe aspire et compresse de l'air qui est envoyé dans le grand bassin où l'eau est brassée en permanence.
Les bactéries ont pour mission d'éliminer les polluants carbonés et azotés, elles le font très bien si elles ont un apport d'oxygène suffisant, mais ni trop, trop peu sinon elles ne sont plus efficaces, pour cela le taux d'oxygène de l'eau de leur bassin est analysé régulièrement

Du chlorure ferrique (FeCl3 pour les amateurs de chimie) a pour mission de traiter les polluants phosphoriques qui, par réaction chimique, forment un précipité solide séparé de l'eau par décantation.

Le bassin de clarification
Après ces traitements biologiques et chimiques l'eau passe dans un bassin de clarification qui agit un peu comme une piscine à débordement, mais où il ne ferait pas bon de se baigner !

Les boues qui restent au fond de ce bassin sont récupérées, une petite partie est recyclée dans le bassin des bactéries afin de réensemencer en permanence et la plus grosse partie est envoyée à Saint-Loubès où elle est transformée en compost.
Sortie de l'eau vers la Laurence


L'eau claire qui ressort par le faut de ce bassin est évacuée au fur et à mesure dans une sorte de Mot gascon girondin désignant un petit réservoir d'eau, même origine que baïnebaye où elle est dirigé actuellement vers la Laurence, une conduite en attente est prévue pour que cette eau passe d'abord par la future zone libellule prévue dans le bois juste à côté de la station.

La future zone libellule
La gestion de toutes ces taches est assurée par la société SUEZ-Eau France
Schéma d'épuration type libellule
Selon Philippe Peter




Merci à Celine Deligny et Serge Saint-Girons pour cette visite très intéressante et très instructive.

Pour toutes questions ou informations complémentaires merci de me contacter, elles seront publiées sous forme de commentaires après cet article.


Visites et présentations

La station d'épuration
La zone Libellule
Art floral

Si vous souhaitez faire visiter ou faire connaître un lieu, privé ou public, ou une activité particulière cliquez ici

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 898 363 fois
En octobre 2018 il y a eu 9 924 pages vues - cette page a été visitée 707 fois - Précédente visite le 19/10/2018 à 07h 57mn
En octobre 2018 il y a eu 9 925 pages vues
Faites connaître pompignac.net

Au calendrier de Pompignac

Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
Mardi 17 juillet 2018

Le maire une nouvelle fois désavoué par le tribunal administratif de Bordeaux !

Par ses arrêtés municipaux liberticides le maire avait interdit la mise disposition de nos salles municipales à deux associations le RAPP et PSE.

Ces deux associations ont chacune saisi le tribunal administratif pour ces abus de pouvoir. Le 3 juillet dernier le tribunal administratif a donné raison au RAPP en obligeant le maire à accorder le prêt d'une salle municipale à cette association sous astreinte de 50 € par jour en cas de refus ou de non réponse.

L'asociation PSE avait elle aussi saisi le tribunal administratif pour le même motif, elle attend la décision du tribunal

Mardi 19 juin 2018

Conseil Municipal du mardi 19 juin 2018

Neuf points seront présentés au Conseil Municipal

Salle du Conseil à 19 heures
Lundi 12 mars 2018

Annonce de marché public pour l'achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe à Pompignac

Objet du marché : Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe

Lot n°1 : Lot 1 : Marché à lot unique
Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe
Date limite de réception des offres : 16 avril 2018 à 12h
Selon une procédure adaptée
Détail du marché

Mardi 6 février 2018

Une libellule ne fait pas le printemps

Cliquez sur l'image

Tribune libre
Jeudi 28 décembre 2017

Annonce de marché public pour travaux routiers communaux 2017 à Pompignac

Objet du marché : travaux routiers communaux 2017 Date limite de réception des offres : 31 janvier 2018, à 12 heures.
Selon une procédure adaptée
Détails du marché
➽ Voir le détail précis des travaux envisages dans le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Samedi 28 janvier 2017

Annonce de marché public pour la sécurisation de la traversée du centre bourg à Pompignac

Objet du marché : Sécurisation de la traversée du Centre Bourg

Lot n°2 : Gros oeuvre
Date limite de réception des offres : 13 février 2017, à 12 heures.
Selon une procédure adaptée
Détails du marché