pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 30/05/2020 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 10 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 34.204.193.85.

De A à Z ...

Les déplacements dans l'Entre-deux-Mers proche de Bordeaux.

Chaque semaine ou presque, un article de Sud-Ouest relate les difficultés rencontrées par les automobilistes qui empruntent la rocade Bordelaise : la congestion ne fait qu'augmenter, les temps de déplacement s'allongent, la grogne se développe, que font les pouvoirs publics ? sont les thèmes récurrents des papiers publiés.

Et dans l'Entre-Deux-Mers proche de Bordeaux? Bien que les journalistes en parlent peu la situation se dégrade rapidement : chaque matin, la RN 89 est bloquée, la RD 936 bouchonne au niveau de Fargues-St-Hilaire, la RD 241 sature à partir de Salleboeuf, sans parler des itinéraires d'évitement de la rocade (D115 et D 241E) qui, étroits et bordés d'habitations sont rapidement engorgés et dangereux

Cette zone ne dispose d'aucun moyen de transport public de masse (le TER ne dessert et encore mal, que sa bordure Nord). Les cars départementaux ne sont que peu utilisés car peu performants.

Cette mobilité difficile trouve son origine dans le développement rapide d'une urbanisation diffuse dans les communes de ce secteur qui offrent un cadre de vie agréable et surtout un prix du foncier attractif.

Quelles solutions apporter à ce problème qui ne pourra que s'aggraver si des solutions ne sont pas trouvées?

Il faut d'abord se demander quels sont les acteurs institutionnels susceptibles d'agir ? Ils sont malheureusement multiples et leurs responsabilités émiettées. L'Etat, la Région, le Département, Bordeaux Métropole, les Communautés de Communes et les Communes ont leur mot à dire mais aucun ne dispose d'une vue d'ensemble du problème à résoudre.

Que font ces acteurs ? Ils élaborent (ou vont élaborer) divers schémas d'aménagement et d'urbanisme : Schéma Régional d'Intermodalité, schéma de cohérence territoriale pour l'aire urbaine de Bordeaux, Plan de déplacements urbains de la Métropole, PLU, etc... Le PLU réalisé au niveau communal (sauf pour celui de l'Agglomération bordelaise) est celui qui a certainement le plus fort impact sur le terrain ; mais un problème d'une telle envergure peut-il se régler par la juxtaposition de décisions communales en terme de circulation ou d'urbanisation ? Un Maire pour satisfaire ses administrés va chercher à décourager et ralentir le trafic automobile dans sa commune, le reportant ainsi sur le territoire de ses voisins.

On ne peut qu'observer aujourd'hui les conséquences de cette dispersion des décideurs :

  • on ne distingue plus voies de transit et voies de desserte : l'urbanisation se développe de manière linéaire le long de la plupart des routes empêchant leur amélioration future (et augmentant le risque d'accidents)
  • l'étalement urbain occupe l'espace de manière diffuse, consomme trop de terres agricoles et rend difficile la réalisation de nouvelles infrastructures linéaires (transport en commun en site propre par exemple)
  • la multiplication des casse pattes et des ronds-points rend difficile et pénible pour l'usager l'utilisation des transports publics par autocar et ne l'incite pas à abandonner sa voiture. De plus les autocars ne disposent d'aucune priorité. Ils sont donc lents et irréguliers.
  • les circulations douces sont ignorées.
  • seul le développement du covoiturage va dans le bon sens

Tout ceci ne construit pas une politique publique d'avenir. Le mille-feuilles administratif français fait qu'aucune ''collectivité'' ne se sent vraiment responsable : personne n'a le pouvoir, il n'existe que des contre pouvoirs.

Pourtant la France vient d'accueillir la COP 21 et a pris l'engagement solennel de réduire ses émissions de gaz à effet de serre dont les transports constituent l'une des principales sources. D'ailleurs un récent décret autorise la création de zones à circulation restreintes (ZCR) dans les grandes villes suivi d'un arrêté instaurant les vignettes automobiles qui permettront d'y accéder. Rappelons que Bordeaux Métropole s'est engagé auprès du Ministère de l'Environnement à mettre en place une ZCR.

Comment rendre les transports publics plus performants dans ce secteur? Comment inciter aux modes de déplacement doux ? Comment optimiser l'utilisation de la voiture ? Quels aménagements routiers sont-ils nécessaires ? Que se passera-t-il quand Bordeaux Métropole instaurera une ZCR ? Autant de questions qui aujourd'hui ne sont pas abordées.

Deux opportunités se profilent dans un avenir proche pour attirer l'attention sur ce problème : la réalisation d'un Schéma Régional d'Intermodalité par la Région prévu par la loi NOTRE et les prochaines élections municipales.

Les Associations qui réfléchissent à l'avenir de la Communauté de Communes des Coteaux Bordelais ou à la préservation de son cadre de vie pourraient utilement se préparer à contribuer à ces deux évènements.

Si vous partagez ces préoccupations, n'hésitez pas à faire connaître votre avis auprès de Pompignac.net

Alain Roux
le 15 novembre 2016.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 089 191 fois
En mai 2020 il y a eu 28 151 pages vues - cette page a été visitée 1 635 fois - Précédente visite le 29/05/2020 à 12h 55mn
En mai 2020 il y a eu 28 152 pages vues