pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 30/05/2020 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 10 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 34.204.193.85.

De A à Z ...
Tribune libre du 4 janvier 2018

Fuite en avant ou priorité au désendettement ?

Une bonne nouvelle lors du dernier Conseil Municipal de Pompignac de l'année 2017 : les premiers excédents financiers de deux opérations foncières (Clouet et Lannegrand) ont pu être dégagés à hauteur de 750 000 €.

On notera toutefois que les emprunts correspondants à ces deux opérations n'ont pas été remboursés, espérons donc que les prévisions de ventes futures de terrain ont été bien faites (celles-ci n'ont pas été portées à la connaissance du Conseil) et qu'elles permettront a minima ce remboursement.

En revanche ce qui inquiète déjà avec certitude, c'est l'utilisation qui a été faite de ces ressources supplémentaires :

  • 400 000 € pour diminuer de 1 600 000 € à 1 200 000 €, le montant de l'emprunt (qui reste à contracter) pour terminer les travaux de la déviation évalués à 1 500 000 €, ce qui paraît d'ailleurs sous-estimé.
  • 350 000 € pour équilibrer le budget annexe du Parc communal de logements qui dépend donc d'une subvention du budget principal, ce qui signifie que les loyers payés ne couvrent pas les dépenses annuelles.

Depuis 2013 l'endettement de Pompignac a fort heureusement beaucoup diminué, passant de 7 938 000 € à 6 100 000 €. Il reste toutefois préoccupant puisqu'il rentre juste dans les limites fixées par la Chambre Régionale des Comptes dans son avis émis en juin 2015. La dette par habitant reste néanmoins très élevée à hauteur de 2117 € alors que la moyenne pour des communes comparables n'est que de 685 €. L'annuité de remboursement des emprunts est de ce fait très importante et pèse lourdement sur le budget communal.

Il faut donc impérativement continuer à diminuer l'endettement de la commune en se limitant strictement à financer l'achèvement des travaux commencés. Rien qu'en empruntant 1 200 000 € pour terminer la déviation, l'endettement va repasser largement au-delà des limites fixées par la Chambre Régionale des Comptes.

Reporter les nouveaux investissements, rétablir l'équilibre financier des budgets annexes déficitaires et consacrer tous les excédents à venir des opérations foncières au désendettement est la seule attitude raisonnable. Sinon gare aux critiques de la Chambre Régionale des Comptes et à l'augmentation des impôts....

Mais est-ce bien cette voie que suivra la majorité municipale ou celle de la fuite en avant en engageant de nouvelles dépenses? Affaire à suivre...

Alain Roux
4 janvier 2018

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 089 144 fois
En mai 2020 il y a eu 28 015 pages vues - cette page a été visitée 602 fois - Précédente visite le 29/05/2020 à 00h 52mn
En mai 2020 il y a eu 28 016 pages vues