pompignac ● net  

  Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 6 mars 2013 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 24 visiteurs sont connectés . Vous avez l'adresse IP 3.238.130.97.
De A à Z ...
La circulation à Pompignac
6 mars 2014

Allez, hop ! Encore le coup des travaux à quelques jours des élections, décidément ça devient une habitude !
Depuis 2 jours la déviation devant le cimetière s'orne de grandes protections bien visibles en rouge et blanc, remplaçant les potelets de plastique provisoirement installés depuis des mois, histoire de nous montrer que des travaux vont commencer sous peu.
On nous prend vraiment pour des gamins de maternelle !

La commune de Pompignac est située en dehors des deux grands axes de circulation est-ouest que sont les RN 89 et D 115 (routes de Libourne) et la D 936 (route de Branne).

En bordure de chacun de ces deux axes deux pôles commerciaux actifs se sont crées, l'un à Fargues-Saint-Hilaire l'autre au lieu-dit le Poteau d'Yvrac mitoyen entre Artigues et Yvrac.
Si la circulation automobile entre Bordeaux et Libourne est relativement aisée il n'en va pas de même sur l'axe menant vers Branne, desservant Camarsac, Salleboeuf et Croignon d'un côté et Sadirac et Créon de l'autre car il existe un goulet d'étranglement à Fargues-Saint-Hilaires qu'il est extrêmement difficile de traverser.
De ce fait de nombreux automobilistes se rendant au delà de Fargues préfèrent emprunter la départementale D 241, étroite et dangereuse, qui est justement celle qui passe au centre bourg de Pompignac.
On y dénombre ainsi plus de 4.000 véhicules quotidiennement, l'extrême étroitesse de la voie et des trottoirs à hauteur de la boulangerie rend la circulation des piétons et des cyclistes très dangereuse, des accidents s'y sont déjà produits.
A ce jours tous les élus qui se sont succédé ont bien pris conscience qu'il fallait trouver une solution, soit en centre ville, soit à l'extérieur par une voie de contournement.

En centre ville la maison dite maison du bourg a été totalement rénovée par la mairie afin d'y installer des professions para-médicales, empêchant ainsi à l'avenir toute possibilité d'élargir la chaussée au niveau de ce virage dangereux.
Cette partie de la chaussée a été mise partiellement à sens unique , obligeant la circulation automobile à longer le cimetière par la rue de la prairie, à emprunter la route de l'église en son tronçon le plus étroit pour rejoindre l'avenue de la mairie en son point le plus dangereux pour les piétons, et notamment pour les rares écoliers qui prennent le risque de venir à pied à l'école.

En résumé: pour résoudre un problème on en a créé un nouveau, au grand mécontentement des riverains du haut de la route de l'église qui, fort justement, avaient choisi d'habiter à l'écart de la circulation.
Cette route de l'église qui a totalement été rénovée par la Communauté de Commune des Coteaux Bordelais débouche à l'angle de l'église sur la rue de la prairie, devenue prioritaire du fait de la déviation de la circulation.

Cette question de la circulation est un point noir majeur de Pompignac qu'aucune municipalité n'a su résoudre correctement à ce jour.
L'association «Mieux Vivre à Pompignac» et l'actuel maire avaient vigoureusement combattu le projet d'une voie de déviation évitant le centre du bourg.
Le Conseil municipal ayant verrouillé tout projet d'amélioration des flux de circulation se trouve malheureusement confronté à la question de façon encore plus cruciale et est obligé d'imaginer une voie de circulation débouchant à angle droit au croisement l'avenue de la mairie et du chemin de Brondeau, en un endroit où la visibilité est mauvaise.
Ce futur contournement de centre ville passerait ensuite derrière la salle des fêtes, longerait la nouvelle école maternelle, emprunterait le chemin de Saint-Paul et rejoindrait la route principale en plein virage.
On ne peut pas dire que cette solution soit très enthousiasmante, le nombreux automobilistes et camionneurs traversant Pompignac afin d'éviter Fargues dont la déviation n'est pas prévue que dans plusieurs années longeront désormais deux écoles au lieu d'une seule et se croiseraient en deux carrefours de mauvaise visibilité.

La proximité des élections a toujours encouragé les municipalités à réaliser in extremis, souvent dans la précipitation, ce qu'elles n'ont pas pu ou pas su faire dans les 5 ou 6 ans de leurs mandatures.
Mieux vivre à Pompignac reste toujours problématique pour ceux qui se rendent ou vivent au centre de la commune ...


Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 237 468 fois
En mai 2021 il y a eu 18 006 pages vues - cette page a été visitée 4 685 fois - Précédente visite le 16/05/2021 à 06h 44mn
En mai 2021 il y a eu 18 007 pages vues