pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 06/06/2020 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 22 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 18.208.132.33.

De A à Z ...
Tribune libre

Le Maire de Pompignac affiche son positionnement politique

Comme chaque Pompignacais, je viens de trouver dans ma boite à lettres le Mensuel de Pompignac daté de janvier 2019. La lecture de son éditorial signé du Maire suscite de ma part un certain nombre de réflexions.

Tout d'abord, un constat : si le Président de la République cherche à se rapprocher des Maires de France qu'il regrette semble-t-il d'avoir négligés, il a trouvé en la personne du Maire de Pompignac un soutien affirmé.

En effet, la description des ''gilets jaunes'' présentés uniquement comme responsables d' ''un déferlement de violence insensée, de saccages, de destructions, d'incendies, de pillages, de menaces de mort, de tentatives de lynchage...'' constitue un soutien clair aux positions du Gouvernement. L'affirmation que '' les réajustements d'attitude du pouvoir ont permis de calmer le jeu'' confirme à l'évidence le positionnement choisi par le premier magistrat de la commune.

Le tacle pour les média qui ''ont curieusement cessé de donner l'exclusivité aux fauteurs de troubles'' quand ''les sondages sont devenus plus exacts'' (sic!) et le satisfecit décerné à l'opinion qui ''s'est retournée pour réprouver le comportement des manifestants violents, les revendications incohérentes, égoïstes, sans fin, les accès de racisme, les brutalités criminelles'' ne font que conforter mon point de vue : le Maire, ce qui est son droit, affiche clairement ses préférences politiques.

En lisant de tels propos, on se souvient de Talleyrand (qui n'est pas forcément un exemple politique à suivre) qui disait que ''tout ce qui est excessif est insignifiant''.

Avec un tel costume, les gilets jaunes sont habillés pour l'hiver sans un mot de compréhension ou de compassion dans cet éditorial pour ceux qui bouclent difficilement leurs fins de mois (et il en existe même à Pompignac). Mais le Maire n'en fait-il pas un peu trop pour justifier son ralliement? Est-ce l'ardeur des nouveaux convertis ? Ce discours extrémiste, agressif et porteur de ressentiment ne pourrait-il pas gêner même ceux qu'il veut soutenir?

Tout cela laisse mal augurer du futur grand débat national car des propos d'une telle véhémence et aussi partisans vont-ils vraiment dans le sens de l'apaisement et de sa préparation sereine? Si ce dernier est organisé au plan communal par un Maire qui a choisi son camp d'une manière aussi outrancière, les conditions indispensables d'impartialité seront-elles remplies ?

Enfin, une telle prise de position politique de niveau national dans une publication municipale officielle, payée par le contribuable Pompignacais, sans possibilité de réponse pour ceux qui sont attaqués me choque profondément. Chacun a le droit de penser ce qu'il veut des évènements actuels et de l'exprimer de manière démocratique, mais pas en utilisant un tel procédé déloyal et payé par tous les citoyens, même par ceux qui ne soutiennent pas le gouvernement actuel et qui ne sont pas forcément des gilets jaunes violents.

Alain Roux
le 6 janvier 2019
Retour aux actualités

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 091 260 fois
En juin 2020 il y a eu 3 450 pages vues - cette page a été visitée 596 fois - Précédente visite le 04/06/2020 à 22h 55mn
En juin 2020 il y a eu 3 451 pages vues