pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 20/10/2018 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En ce moment 3 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 54.198.55.167.

De A à Z ...
Quelques actualités à Pompignac, alentours et un peu partout ailleurs ...
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, une image, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
Vous pouvez maintenant publier librement un commentaire à propos de chaque texte signalé par ce lien : ➽ Commentez

Règle de base des commentaires : pour être publié un commentaire ne doit pas être anonyme, son auteur peut user d'un pseudo à condition qu'il, ou elle, révèle son identité, identité qui ne sera en aucun cas diffusée. Les commentaires sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs qui toutefois doivent s'abstenir de toutes attaques personnelles, injures ou propos diffamatoires.
18 octobre 2018 - Cynisme municipal
Une fois de plus, comme le mois dernier, le maire montre combien il se fiche éperdument des commerçants de sa commune, aussi bien des anciens que des nouveaux.
En effet ce n'est pas le pied pour le commerce alimentaire à Pompignac: les deux gérants du SPAR sont encore loin d'avoir fait le plein de leur clientèle, le boulanger est pénalisé par une obstruction volontaire de la chaussée et le petit marché du centre vivote.
Au lieu d'encouragements de ces commerces que constate-t-on encore ?
Tout simplement ceci :


Ainsi le maire encourage les habitants à aller faire leurs courses dans les hypermarchés de Bouliac ou de Sainte-Eulalie, à 2 euros l'aller-retour, ce tarif ne couvre pas les coûts totaux d'un tel déplacement, la différence est en grande partie payée par nos impôts car le budget annexe du bus est subventionné par le budget principal.

Cette attitude à l'égard de nos commerçants est proprement scandaleuse !
16 octobre 2018 - « Cela ne peut pas arriver chez nous »
« Non, cela ne peut pas arriver chez nous, nous ne sommes pas en zone inondable, nous avons tout prévu, nous ne risquons rien, faites-nous confiance...  » Refrain connu.

Bien sur, bien sur, la Laurence n'est ni l'Artolie en 2012, ni l'Aude en ce moment...

Mais a-t-on bien mesuré l'impact des transformations de zones naturelles en surfaces bitumées ou bétonnées ?

Il y a quelques années l'esplanade naturelle de Citon située en hauteur, faite de terre et d' herbe absorbait les trombes d'eau sans en accélérer le débit vers l'aval, maintenant elle est remplacée par des surfaces accélératrices du débit des eaux de pluie: toitures, bitume et béton.
À proximité, toujours en hauteur, un petit lotissement avec peu d'espaces naturels et un pôle médical tout de bitume entouré.
Un peu plus bas un centre commercial remplace une ancienne prairie.
Tous ces nouveaux espaces sont des accélérateurs des eaux pluviales.

Et qu'est-ce qui fait office de déversoir des eaux de pluie ? La voie nouvelle justement !
Elle file droit vers l'école maternelle située en contrebas.

Quelle drôle d'idée d'avoir mis une école maternelle au point le plus bas du centre bourg alors qu'auparavant elle était au point le plus haut du même centre, tout comme la mairie et l'église.
On ignore totalement quelle est la capacité d'absorption des buses et conduits en cas de trombe d'eau subite comme en rencontre de plus en plus fréquemment dans nos régions.

Nos anciens avaient les pieds sur terre, ils savaient que dans les points les plus bas risquent s'accumuler eaux, boues et déchets divers en cas d'accident climatique

Mais il n'y a pas que dans le centre bourg que le bon sens a disparu, nos conducteurs de giro-broyeurs et autres épareuses, faute de formation adéquate, connaissent mal le rôle fondamental que constituent les surfaces herbeuses en bonne santé. L'herbe est une protection contre l'érosion et est aussi un ralentisseur des eaux pluviales.
Résultat: le sol est raclé et mis à nu en de trop nombreux endroits fragiles.

Que dire aussi des fossés récurés à l'extrême au mépris du bon sens qui préconise le curage raisonné? Au lieu de cela ils contribuent à gonfler trop rapidement les cours d'eau.

De leur coté les espaces boisés, outre leur capacité à absorber le CO2, ont un rôle dans le cycle des eaux pluviales, hélas ils ouvrent l'appétit de tous ceux qui veulent faire des plus-values en les transformant en zones constructibles.

Nous sommes loin des caprices des cours d'eau de l'Aude mais cela ne doit pas nous empêcher de réfléchir à la préservation de la nature qui contribue à sa manière au maintien de sécurité des biens et des personnes dans notre commune et par voie de conséquence dans les commune en aval de la nôtre.

Liens cités :
Préconisations de la Communauté de Communes
l'Artolie en folie
Récurage des fossés
13 octobre 2018 - Certains maires se sont crus plus malins que les autres
Depuis le 1er octobre dernier ma nouvelle fonction de nounou à temps plein, c'est à dire à plus de 35 heures par semaine, au bénéfice d'un petit garçon de 2 mois 1/2 dont la mère a dû reprendre le travail, me laisse moins de temps et d'énergie disponible qu'auparavant,
la réactivité de pompignac.net en souffre donc un peu ...

Mais revenons à nos moutons ... malheureusement de plus en plus tondus depuis quelque temps.

Le dossier de Sud-Ouest de samedi dernier sur les impôts locaux est bâti à partir d'un fichier gouvernemental classant 35 383 communes française dans l'ordre d'augmentation de leur taxe d'habitation entre 2015 et 2018.
On y constate que 6 199 communes sur 35 360 ont augmenté en 2018 leur part communale du taux de la taxe d'habitation (TH).

Le tableau ne donne pas les raisons de cette soudaine augmentation, mais si l'on décode les termes de la colère du Premier Ministre on peut imaginer qu'une grande majorité de ces 6 199 maires se sont crus plus malins que leurs confrères en subodorant qu'une augmentation du taux de la taxe d'habitation leur augmenterait leur part du gâteau quand l'État compensera le manque à gagner consécutif à la suppression de la taxe d'habitation.

J'ai bien peur que le pari de ces maires soit perdant !

En effet, quoique l'on pense de nos gouvernants, ce ne sont généralement ni des naïfs, ni des imbéciles et j'ai bien peur que ceux qui ont mis le doigt dans le pot à confiture soient tôt ou tard punis !
L'AMF, le lobby des maires de France, a aussitôt mis en avant quelques rares maires confrontés à de graves et réelles difficultés pour justifier le manque de citoyenneté des 6 000 autres. On ne peut pas, on ne doit pas justifier un mauvais comportement général à partir de quelques rares exemples sortis de leur contexte

Parmi les communes qui ont augmenté le taux de leur part communale de la taxe d'habitation
• il y en a 6 199 sur 35 383 en France, Pompignac s'y classe 543ème
• il y en a 129 sur 536 en Gironde, Pompignac s'y classe 5ème
• il y en a une seule dans la CDC et c'est Pompignac !

Il n'y a pas de quoi être fier de ce piteux palmarès.

Chez nous, faute de transparence et de dialogue avec les élus, nous ignorons quelle a été la motivation de notre maire pour augmenter la part communale de la taxe d'habitation comme l'ont fait ses 6 198 confrères.

Il se trouve qu'à Pompignac le maire a baptisé Espace Citoyen un machin destiné à distraire la population de la réalité de la vie économique et sociale dans notre commune,. Il serait opportun que cet espace dit citoyen soit utilisé pour éclairer les citoyens sur les décisions que prend très généralement seul notre maire sans écouter ni les avis des habitants, nie les conseils de spécialises et encore moins ceux de son Conseil Municipal, en effet j'en suis souvent témoin, les conseillers de l'opposition sont traités au mieux comme des incapables et ceux de la majorité comme des godillots.

J'ai bien peur que le vaste mouvement de recul de la démocratie et de la raison que nous constatons un peu partout dans le monde dans d'anciens pays démocratiques comme la Turquie, la Hongrie, l'Autriche, la Russie, le Venezuela, le Brésil, etc. et même d'une certaine manière les États Unis d'Amérique, gagne peu à peu notre pays en commençant par un grignotage de la vie démocratique dans nos trop nombreuses communes où il n'existe que trop rarement des contre-pouvoirs efficaces et accessibles aux citoyens.

Téléchargements des fichiers relatifs à la taxe d'habitation
11 octobre 2018 - A propos du Sud-Ouest de samedi dernier
Plusieurs personnes m'ont adressé une copie d'un article de Sud-Ouest de samedi denier établissant un score des impôts locaux des communes de Gironde.
Je n'ai pas écrit de commentaire à ce sujet et certains me l'ont déjà reproché.
Demain, ou après-demain, je vous expliquerai de façon détaillée le pourquoi et le comment de mon silence à propos de ce passionnant sujet
4 octobre 2018 - Triste nouvelle
Joël Seguette, pompignacais de cœur depuis longtemps, vient de nous quitter dans sa 76ème année dans la nuit de vendredi 28 à samedi 29.
Il sera incinéré vendredi 5 octobre à 10h15 au crématorium de Montussan.
Il habitait à Artigues depuis plusieurs années.
Joël Seguette était connu à Pompignac pour sa passion du Tango argentin dont il animait les séances mensuelles du dimanche à la salle des fêtes au sein de l'association Lindo Tango.
Il était un des 5 enfants de M. et Mme Seguette qui furent respectivement les directeurs de l'école des garçons et de l'école des filles de Pompignac pendant 10 ans de 1935 à 1945.
En 1945 ils ont été promus à Talence, M. Seguette comme directeur de l'école de garçons et Mme Seguette comme institutrice chez les garçons.
Joël a fait ses études primaires souvent dans les classes de ses parents jusqu'en 1953.
Il a intégré ensuite le Lycée de Talence, actuel Lycée Victor Louis, de la 6ème à la terminale, puis est entré à l'École Normale.
Doué en langue allemande il en est devenu par la suite professeur.
En parallèle il était un joueur assidu de l'équipe de basket de Paul Lapie
3 octobre 2018 - Commentaire libre
Un pompignacais vient de m'adresser un commentaire personnel à propos de mon article intitulé "Manque de respect" .
Vous pouvez en prendre connaissance ici.
Pour mémoire je rappelle que tout lecteur de pompignac.net peut librement s'exprimer, sous son nom ou sous un pseudo, à condition qu'il décline son identité et ne foule pas aux pieds les règles du respect d'autrui.
2 octobre 2018 - Qu'est-ce qu'un Espace Citoyen ?
J'ai toujours pensé qu'un Espace Citoyen est un espace, réel ou virtuel, où les citoyens et citoyennes peuvent entrer en contact avec une administration, une collectivité locale, des élus afin de dialoguer, de demander des renseignements ou de répondre à des formalités diverses, etc.

Mais j'ai découvert ce matin une notion d'espace citoyen qui m'a laissé pantois, jugez par vous même:
Devinez où j'ai trouvé cette nouvelle notion d'Espace Citoyen ...
26 septembre 2018 - Mon compte-rendu du conseil municipal de lundi dernier
Les visiteurs de pompignac.net ont été nombreux pour me demander de publier mon long, partiel et partial compte-rendu.
Vous le trouverez donc ici.
Désolé, il m'arrive parfois de faire comme le maire: je n'ai pas su faire bref ! J'essayerai de faire mieux la prochaine fois ...
Merci pour votre soutien et merci à Lilly (voir plus bas) et à celles et ceux qui m'ont incité à publier ce que j'ai retenu de ce calamiteux conseil municipal.
25 septembre 2018 - Hier soir notre démocratie locale a été indignement malmenée,
j'en ai eu honte pour nous tous
Très, très tôt ce matin j'ai rédigé un compte-rendu du conseil municipal d'hier soir , et grâce à mon petit compteur fait-main je sais qu'il compte exactement 6542 caractères (espaces et ponctuations compris).

Il n'est pas tout à fait dans la même veine que les précédents, mais comme j'ai un rendez-vous important ce matin et un autre cet après midi je ne le publierai que si au moins 10 lecteurs fidèles, ou non, me disent franchement « Oui, je veux lire ce long compte-rendu » cela me laissera alors le temps de l'alléger en enlevant alors les quelques gros mots qui y traînent encore,
sinon j'irai avec quelques potes âgés cueillir mes cucurbitacées automnaux ...
26/09/2018 15:57 - Commentaire de Lilly

Bonjour Monsieur Le Lann

C'est avec un grand intérêt que je parcours régulièrement vos commentaires au demeurant fort intéressants et parfois même ne manquant pas d'un "certain sens de l'humour" fort agréable. Vous nous avez bien manqué durant ces vacances mais je l'admets, chacun a droit à sa petite période de repos en l'occurrence bien méritée ...

Ce n'est qu'à "travers vous" que je suis l'actualité de notre chère Commune car je sais vos commentaires objectifs et plaisants à lire ...

Je souhaiterais "faire partie" de ces "10 privilégiés" ... (à l'heure qu'il est, je pense que vous en avez 10 fois plus au moins ...) et recevoir ce "fameux" compte-rendu du dernier Conseil Municipal (même sans corrections) où notre "démocratie locale" s'est fait "royalement secouer", au point que vous en soyez honteux pour nous tous ...

Je vous lirai avec plaisir, comme à l'accoutumée bien évidemment !!!
D'avance merci Cher Monsieur Le Lann, recevez mes salutations les plus cordiales ...

Répondre
Merci Lilly pour cet aimable commentaire qui chatouille agréablement mon égo.
Chers lecteurs si toutefois vous aviez envie de faire des commentaires moins aimablement critiques ne vous autocensurez surtout pas, si ce commentaire n'est pas anonyme il sera publié à condition qu'il ne soit pas aussi long qu'un discours du maire et bien entendu s'il respecte les bons usages tels que nous aimerions que notre maire le fasse avec tous ses administrés.
Si vous utilisez un pseudo sachez que, même sous la torture, je ne dévoilerai jamais votre identité et je n'irai pas non plus jouer un air d'hélicon vengeur sous vos fenêtres.
27/09/2018 15:31 - Commentaire de Imberdis

Un grand merci une fois encore pour votre travail qui nous apporte beaucoup d'informations , informations que nous attendons en vain et pourraient , pour certaines , paraître sur le mensuel ou moins onéreux sur le site de la commune . Merci d'assister aux conseils municipaux et de nous en faire les comptes- rendus . À la lecture de ce dernier , nous sommes nombreux à être consternés . Bienvenue à Pompignac ! Mais pour qui ?

Répondre
23 septembre 2018 - Notre argent va-t-il jouer les filles de l'air ?
Non, ce n'est pas une histoire à grimper au ciel: demain soir en Conseil Municipal le maire va proposer à nos représentants élus de voter une subvention au profit de l'Aéroclub d'Yvrac !

Alors que sur notre bonne vieille terre des vaches nous n'avons plus un kopek pour entretenir correctement nos routes et chemins, nous allons subventionner les routes célestes de nos voisins d'Yvrac.

C'est pour quoi faire ce projet de subvention à cet aéroclub ?
  • Acheter un avion communal ?
  • Former nos chauffeurs de car au pilotage des aéroplanes ?
  • Apprendre à piloter des drones trop curieux au dessus de nos nids de coucous ?
  • Offrir en récompense des baptêmes de l'air gratos aux papys et mamies qui ont si gentiment accepté de signer des tas de procurations lors des élections de 2014 ?
  • Que sais-je encore ?
Parfois je me demande s'il n'y aurait pas quelques vilains courants d'air au plafond du côté d'chez nous...
Signé GLLOQ
26/09/2018 14:39 - Commentaire de Imberdis

" Allo papa Tango Denis " vous nous dirigez vers quel triangle ? Le triangle des Bermudes ? Attention danger , gros risques de tempêtes . " Ici papa Tango je vous entends déjà moins bien " . "Allo papa Tango Denis " Allo Allo .? Ici papa Tango je n'entends cette fois plus rien !!!

Répondre
21 septembre 2018 - Manque de respect
Il y a un an, quasiment jour pour jour, lors d'un conseil municipal, un élu de la majorité qualifiait de DÉNI DE DÉMOCRATIE l'attitude du maire refusant toute discussion en son conseil à propos d'un de ses dispendieux projets.

Aujourd'hui les élus de l'opposition, et peut-être aussi ceux de la majorité, ont reçu une convocation pour un conseil municipal lundi soir, soit même pas 4 jours avant, dont 2 jours de week-end.
Douze points sont à l'ordre du jour, ce n'est pas rien.

Nos élus ne peuvent pas arriver en Conseil les mains dans les poches, en effet ils n'ont reçu que cette cavalière convocation sans aucun dossier ni document préparatoire, et de surcroit la veille d'un week-end au moment où tout le monde est dispersé.
Ils vont avoir beaucoup de mal à se réunir pour préparer cette réunion.

C'est un grave manque de respect pour le travail de nos élus et donc pour celles et ceux qu'ils représentent, c'est à dire nous les habitants de Pompignac !
Piètre consolation, nos élus sont logés à la même enseigne que les habitants : ils ont reçu cette convocation en même temps que la publication de l'ordre du jour sur le site web de la mairie.

Pour moi je vois au moins un point positif dans le triste tableau de cette démocratie locale déliquescente: depuis des années que je réclame haut et fort la publication des ordres du jour des conseils municipaux sur au moins le site web de la mairie je constate que j'ai été entendu, mais c'est tout récent et cela va-t-il durer ?
Et encore une fois je me répète: oui pompignac.net est utile, en voici une nouvelle preuve.
02/10/2018 11:30 - Commentaire de TOM

Tout ça n'est rien à côté des vastes poilades en vue quand il aura raflé la présidence de la Communauté de communes après son élection triomphale à Pompignac en 2020!!!
Après avoir ruiné et divisé Pompignac comme jamais, il fera la même chose avec la CdC car il sait jouer comme personne de la lâcheté des pouvoirs publics et de la connivence de la Justice avec les maires.
Bravo encore et un grand merci d'avance à l'électorat pompignacais pour son grand sens du bien public.
PS: au fait , y a-t'il un volontaire pour aller défier notre champion en 2020 ?

Répondre
03/10/2018 08:11 - Commentaire de Bernard Le Lann en réponse à TOM

Pour la bonne santé de la démocratie locale je serais heureux que parfois les lecteurs s'expriment en leur nom, ce n'est pas interdit.
Auraient-ils peur de représailles ?

Répondre
19 septembre 2018 - La mairie est dans une double impasse (suite)
Cet article de mercredi dernier a suscité quelques réactions, dont en voici une adressée par Imberdis
« Depuis quelques jours des tracés rouges sont visibles sur la chaussée devant l'ancien salon de coiffure. Aucune information de la municipalité ! Quelques personnes cependant ont eu l'oreille fine ! Il s'agirait d'élargir le trottoir de droite , donc côté salon coiffure et de rouvrir à la circulation la chaussée de gauche jusqu'aux parkings se situant sur la place devant la galerie. La portion de voie devant la mairie et la salle polyvalente resterait fermée à la circulation. Si l'information est vérifiée un petit mot dans le mensuel ,( nul besoin de réunion d'information ), avec un petit croquis aurait été le bienvenu .
Merci aux membres du conseil municipal qui auraient le désir de nous informer»
Imberdis

16 septembre 2018 - Les travaux ont enfin commencé dans le quartier de Bouchet
Ce n'est pas trop tôt, mais cela ne s'est pas fait par l'intervention du Saint-Esprit, en effet il aura fallu plusieurs actions des riverains et la persévérance de l'adjointe à la voirie pour que le maire s'intéresse enfin à notre quartier, nous ne l'avions pas beaucoup vu dans le coin depuis sa visite électorale en 2008, et ses principales actions jusque là ont été l'envoi de messages à faire se dresser les cheveux sur la tête d'un chauve ...

Ouf, merci quand même !
14 septembre 2018 - Proposition de lecture pour la rentrée littéraire
12 septembre 2018 - La mairie est dans une double impasse
L'avenue de la mairie qui a été fermée des deux cotés est donc devenue une double impasse. Selon les dires même du maire elle était destinée être une voie piétonne à la circulation apaisée, le qualificatif de voie morte lui irait beaucoup mieux.
Il reste une catégorie de piétons, et non des moindres, qui la fréquente encore, ce sont les élèves de l'école élémentaire qui la traversent 4 fois par jour, mais ceux qui déjeunent à la cantine, pardon au restaurant scolaire, perdent d'un coté ce qu'ils ont gagné de l'autre puisqu'ils sont obligés d'affronter la circulation de la déviation juste avant de se mettre à table, idem au retour.

Lydie, la coiffeuse a pu enfin installer son activité dans le nouveau local commercial, mais pourra-t-elle reconquérir sa clientèle perdue par les trop nombreux retards de chantier ?

C'est le cadet des soucis du maire, ce qui lui importe c'est de dévier tous les flux de circulation vers cette tortueuse voie nouvelle, tant pis pour les commerçants, artisans ou professions de santé qui n'ont pas pu ou pas voulu se mettre des frais supplémentaires sur le dos pour un bénéfice incertain.

Par exemple il était difficile à Sylviane et Yoann, nos boulangers pâtissiers de bouger puisque toutes leurs installations de production et de vente sont dans les locaux qu'ils ont achetés et qu'ils ne pourront plus revendre car ils ont maintenant quasiment perdu toute valeur du fait de la condamnation totale de l'avenue de la mairie.

Mais il leur reste la possibilité de s'exprimer, et c'est ici
11 septembre 2018 - Mauvais perdant
Le 8 juillet dernier le maire de Pompignac était désavoué par le Tribunal Administratif de Bordeaux pour son refus de mettre à disposition de l'honorable association pompignacaise RAPP (Réfléchir et Agir pour Pompignac) une de nos salles communales pour une réunion de son Conseil d'Administration élargie aux adhérents.
Voir l'annonce là-haut ci-contre.

Fort de cette décision le président du RAPP fait le 9 juillet une demande au maire pour mise à disposition d'une salle pour une réunion de son association programmée au 11 septembre, soit sous un délai de deux mois, ce qui laisse au maire largement le temps de s'organiser.

Pas de réponse du maire pendant 2 mois, le président du RAPP se demande s'il va pouvoir organiser sa réunion prévue le 11 septembre.

Enfin samedi dernier, 8 septembre, le président du RAPP reçoit une lettre du maire datée du 7 septembre (La Poste fonctionne bien !) lui accordant une salle pour le 11 septembre, c'est à dire même pas 3 jours ouvrés avant la date de réunion !
C'est ce qui s'appelle traîner la godasse !

Le président du RAPP a tout juste le temps de réunir son bureau pour préparer cette réunion. La réunion des adhérents se tiendra malgré tout le 11 septembre. Cette réunion est ouverte aux seuls adhérents du RAPP et à ses sympathisants afin que le maire ne vienne pas s'y inviter et semer le trouble comme il avait déjà eu l'occasion de le faire lors d'une réunion d'information du RAPP ouverte à tous, j'en ai été témoin.

Deux mois pour répondre, alors qu'il y a une décision du Tribunal Administratif, ainsi va la démocratie à Pompignac !
Et après d'autres péripéties du même acabit le Tribunal Administratif va finir par se demander quel est donc ce maire à Pompignac qui semble vouloir ignorer le droit, les bases de la démocratie ... et même la plus élémentaire courtoisie.
Nous, hélas, nous savons ... et il y a 10 ans que cela dure ...
11 septembre 2018 - À propos de l'article du maire contre les opposants aux compteurs Linky
Le maire de Pompignac s'est longuement exprimé sur les compteurs Linky dans son Mensuel de Propagande de PompignacM.P.P. de septembre mais sans laisser la moindre porte ouverte ou entr'ouverte au débat.
Au sujet de l'article du maire un pompignacais m'a demandé hier de publier son point de vue.
Vous pouvez en prendre connaissance en cliquant ici.

Contrairement aux publications municipales pompignac.net est ouvert au dialogue et à la libre expression avec tous les pompignacais, sans exclusive aucune.

Dans le but de compléter votre information j'ai découpé avec mes ciseaux électroniques la page du JO que cite le commentateur.
Vous pouvez aussi prendre connaissance de l'article de Sud-Ouest concernant Sallebœuf que cite aussi ce même commentateur.
9 septembre 2018 - Méfions-nous des fake news, bobards ou intox d'où qu'ils viennent
Le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac de septembre mérite bien son surnom !
Alors qu'à propos des compteurs Linky plusieurs maires du voisinage ont organisé des débats ouverts avec les habitants de leurs communes M. Lopez, maire Pompignac, n'a pas donné suite à diverses demandes sur ce sujet.

Or le début du déploiement des compteurs Linky est prévu pour ce mois de septembre et beaucoup de Pompignacais se posent encore des questions à ce sujet.

Faute de réunion ils ont droit à un article indigeste de 2 pages dans le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac dont on se demande comment l'alliance d'un pédagogue et d'une professionnelle de la communication a bien pu produire une littérature aussi lourdement indigeste

Pour ma part après avoir pris la peine de me renseigner sur ces fameux compteurs communicants en écoutant les partisans comme les opposants, en lisant beaucoup sur le sujet, en interrogeant les scientifiques de mes connaissances et je me garderai bien de vouer aux gémoniesBien qu'elle soit basée sur une histoire très ancienne, cette expression n'est attestée qu'au début du XIXe siècle chez Lamartine.

Les gémonies étaient un endroit très 'sympathique' à Rome, puisqu'on y exposait pendant quelques jours le corps des condamnés qui avaient été tués par strangulation dans leur prison après les avoir un peu amusés par quelques petits supplices.
Ils étaient ensuite, sur le bon vouloir d'un magistrat peut-être incommodé par les odeurs, jetés dans le Tibre. Il s'agissait en fait d'un escalier reliant le Capitole au forum, qui tire son nom du latin "scalae gemoniae", qui signifiait "l'escalier des gémissements". Preuve, peut-être, que les 'strangulés' n'étaient pas tous aussi morts que ça avant d'être exposés.

Cette charmante coutume aurait commencé en 385 avant J.C. sous le dictateur Camille. C'est de cette exposition publique de gens condamnables qu'est née notre expression.

D’après Les expressions françaises décortiquées

Notons qu'à Pompignac nous n'avons que la Laurence à disposition ...
qui que ce soit.

Mais son rédacteur ne prend pas de précautions éthiques ou écrites, je le cite :
Les opposants avancent les griefs suivants : les nouveaux compteurs seraient responsables d'émission d'ondes radioélectriques dangereuses, ils permettraient la transmission de données personnelles sur la vie des gens, ils seraient dangereux en prenant feu et mettant le feu aux habitations, ils coûteraient cher à l'usager. Or ces griefs relèvent de ce que l'on nomme des fake news, mode ancienne, mais qui connaît actuellement une belle recrudescence.
Diantre fichtre!

Beaucoup d'entre nous savent que notre maire n'aime ni les oppositions, ni les opposants, ni même d'ailleurs les moindres questionnements.

Exagérer et tout mélanger est une bonne technique pour discréditer toute discussion, toute opinion, j'analyserai plus tard tous les arguments utilisés dans ce court extrait qui prétend résumer toutes les oppositions.

Je m'attarderai aujourd'hui seulement sur un point : les ondes électromagnétiques dégagées par les CPL
Le CPL (courant porteur en ligne) désigne une technologie de communication utilisée pour la mise en place d'un réseau informatique sur le réseau électrique d'un logement, d'un bureau, etc. L'informatique et la domotique sont les deux principaux domaines d'application du CPL.
Cette technologie permet par exemple de connecter la télévision d'une chambre à une Box Internet branchée dans un salon, pour pouvoir profiter des chaînes TV associées à l'offre de la Box sur l'écran de télévision de la chambre.
En quelque sorte, le CPL se substitue à un réseau filaire en empruntant le réseau électrique classique. Il se présente comme un concurrent d'autres technologies de communication, comme le Bluetooth ou le Wi-Fi.
D’après le Journal du Net
.

Le mieux est d'essayer de les mesurer et de les comparer à d'autres ondes.

Il se trouve fort opportunément qu'a mon domicile j'ai un four à micro-ondes, une télévision reliée par CPL à une box Orange, un répéteur Wifi commutable connecté à mon réseau Ethernet et diverses babioles dignes d'un vieux geekLa définition du geek peut varier d'un individu à l'autre, mais la définition qui en ressort le plus souvent est celle-ci : un geek est une personne passionnée par un ou plusieurs domaines précis, plus souvent utilisé pour les domaines liés aux « cultures de l'imaginaire » (certains genres du cinéma, la bande dessinée, les jeux vidéo, les jeux de rôles, etc.), ou encore aux sciences, à la technologie et l'informatique.
Du fait de ses connaissances pointues, le geek est parfois perçu comme trop cérébral. Le mot a été peu à peu utilisé au niveau international sur Internet de manière revendicative par les personnes s'identifiant comme tel. Le terme a alors acquis une connotation méliorative et communautaire.
D’après Wikipédia
.

Grâce à la revue Sciences et Avenir dont je suis un fidèle lecteur j'avais découvert ElectroSmart une application développée par l'INRIA au campus de Sophia Antipolis qui permet de mesurer l'influence des ondes électromagnétiques.

Le but de mes mesures à domicile n'est pas de dire quelles ondes sont néfastes ou non, il s'agit seulement de faire des comparaisons.
L'application ElectroSmart permet de faire ces comparaisons, j'ai choisi l'unité e-score facile à comprendre (les 2 autres unités de mesure disponibles sont le watt et le dbmW)

Le scan de gauche montre un historique après plusieurs mesures, bien entendu il est impossible de faire un scan en live




Mes propres mesures ont donné en moyenne les résultats suivants:
Smartphone seul12 à 16 e-score
Wifi activée 38 e-score
CPL domestique 4 e-score
Je n'ai pas réussi à faire de mesure pour le four micro-ondes, soit parce qu'il est très bien isolé, soit parce que j'ai très peu de goût ou d'expérience pour son utilisation

Conclusion provisoire : Il y a bien une onde électromagnétique émanant du CPL, mais elle est très faible par rapport au téléphone mobile ou à la wifi
Si vous avez un smartphone je ne peux que vous inciter à télécharger cette application et à faire vous-même vos propres mesures chez vous ou à votre travail.

Morale de cette histoire : Ne prenons pas pour argent comptant les affirmations des prophètes et des faux prophètes et privilégions la prudente raison et l'expérimentation.
10/09/2018 08:22 - Commentaire de Coeur Pompignac

Le déploiement des compteurs Linky n'est plus du ressort des communes, quelles que soient les actions menées par leurs élus.

En effet, avec les différentes et récentes ordonnances rendues des tribunaux administratifs de Bordeaux et Toulouse, avec la réponse ministérielle n°6998 publiée au Journal officiel du 26 juillet 2016, en l’état actuel du droit, les collectivités territoriales ne peuvent faire obstacle au déploiement de ces compteurs.
Toute délibération du Conseil municipal ou arrêté d'un maire en ce sens serait alors hors la loi."(Source : Sud-Ouest du 06/09/2018 - Compteurs Linky : aux usagers de décider)

Nous pouvons toutefois constater que certaines communes ont pris publiquement le parti d'accompagner certains de leurs administrés dans leurs démarches de contestation en adressant officiellement Enedis. C'est le cas de plusieurs communes des Coteaux Bordelais qui ont voté des motions dans ce sens. A plus grande échelle, c'est le cas de la commune de Bayonne (Cf. http://www.bayonne.fr/1759-compteur-linky.html).
Que ce soit pour l'électrosensibilité, pour la protection des données à caractère personnel, ou encore pour le mode de financement du déploiement de ce nouveau compteur, ou pour tout autre raison, certains d'entre nous, concitoyens, peuvent avoir une bonne raison de contester l'installation de ces nouveaux compteurs.

Alors faut-il chercher à convaincre des personnes qui ne demandent pas à l'être ?
Faut-il accompagner les administrés réfractaires en étant clair sur les limites du pouvoir de la collectivité territoriale ?

A Pompignac il semble que ce soit la première solution qui ait été choisie.

Répondre
6 septembre 2018 - Incroyable mais vrai !
Hier je posais la question suivante :
QUESTION : ce même centre commercial est ouvert depuis fin août, le bus municipal continuera-t-il à acheminer ses usagers dans les divers hypermarchés des environs ?
Si oui ce sera paradoxalement une distorsion de concurrence en la défaveur de la supérette nouvellement installée !
Et le site web de la mairie, dans sa rubrique "Transports" nous donne la réponse, voici un extrait du document municipal :
              TRANSPORT ADULTE DU MERCREDI MATIN
              Départ sur la place de la mairie à 09h05
              Départ retour 10h45 impératif
     
     DATES                                    DESTINATIONS
     ...                                      ...
     05/09/2018 ----------------------------- Leclerc Ste Eulalie
     12/09/2018 ----------------------------- Marché de Créon
     19/09/2018 ----------------------------- Marché de Créon
     26/09/2018 ----------------------------- Auchan Bouliac
     
Ainsi donc mes craintes étaient justifiées !
En même temps que le maire fait une publicité rédactionnelle en pleine page son M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac de septembre pour la supérette qui vient d'ouvrir il propose de transporter les pompignacais aux hypermarchés de Leclerc et d'Auchan.

Je n'approuve pas que la mairie fasse des publicités gratuites et discriminatoires pour tel ou tel commerce dans son bulletin de propagande
Je comprends aussi que les gérants de la nouvelle supérette puissent éprouver des difficultés à lancer leur commerce.
Mais je n'irai jamais leur planter un poignard dans le dos en incitant les pompignacais à aller faire leurs courses à Auchan ou Leclerc !
Non ! Je ne ferai jamais ça ! Mais le maire, lui, n'hésite pas à le faire !
Je ne sais pas comment qualifier une telle attitude, j'espère que le conseil municipal va réagir et conseiller le maire.
07/09/2018 15:37 - Commentaire de Credo

Comme vous je pensais que l’installation d’une supérette au bourg de la commune entraînerait la suppression de ce bus communal que j’ai toujours condamné vers les hypermarchés de la rive droite.
Il n’en est rien, j’y vois une grosse part de démagogie aux frais des administrés

Répondre
6 septembre 2018 - Distorsion de concurrence organisée par l'autorité publique !
Notez que toutes les images de cet article sont cliquables !
Le maire de Pompignac rêve depuis des années d'une commune où, sous son autorité, ses administrés trouveraient tout ce dont ils ont besoin à moins de 100m de la mairie.
Rappelez-vous cette pub: « Elle a tout d'une grande ».
Ce slogan s'appliquait à une petite voiture française suréquipée à l'extrême, ce slogan est aussi celui du rêve de notre très, très cher édile.

Avant Son arrivée en 2014 il y avait déjà des commerces, des artisans, des services de santé mais un peu éparpillés tout comme l'habitat dispersé de notre petite cité rurbaine, mi-rurale, mi-urbaine ...
Mais dans Son grand rêve tout devait être regroupé autour de la mairie et donc celles et ceux qui avaient eu l'outrecuidance d'installer leur activité avant Sa venue méritaient punition.

La punition fut vite trouvée: la distorsion de concurrence !
Voici la définition de la distorsion de concurrence que nous en donne l'Académie des Sciences Commerciales.
Modification des conditions normales de la concurrence par le soutien financier ou réglementaire apporté à certaines entreprises par l'État.

Définition un peu courte car elle n'évoque que le rôle de l'État et ne cite que les aspects financiers et règlementaires, il aurait aussi fallu évoquer les aides non financières et les mesures de rétorsion discriminantes.
  • Quand un maire organise un transport public vers des marchés ou supermarchés extra-communaux alors qu'un marché existe et subsiste vaille que vaille dans la commune on peut alors parler de distorsion de concurrence.
    Mais cette distorsion concerne aussi par contrecoup les entreprises de transport (taxis, bus, etc.) injustement concurrencés par les bas tarifs du bus communal !
  • Quand un maire achète sur fonds publics un local dans un centre médical privé afin d'y installer un cabinet de kinésithérapie dans des conditions avantageuses alors qu'un kiné exerce déjà depuis longtemps dans la commune ne peut-on parler aussi de distorsion de concurrence ?
  • Quand un maire bloque une voie communale desservant une boulangerie gênant ainsi son accès en faveur d'un détournement vers un centre commercial proposant un dépôt de pain ou un terminal de cuisson il s'agit aussi d'une mesure conduisant à une distorsion de concurrence.
    Distorsion aggravée par la publicité gratuite que fait la commune dans son bulletin municipal de propagande au profit de ce même centre commercial, publicité rédactionnelle contrevenant au passage aux dispositions de la Loi Evin, notons-le !
    QUESTION : ce même centre commercial est ouvert depuis fin août, le bus municipal continuera-t-il à acheminer ses usagers dans les divers hypermarchés des environs ?
    Si oui ce sera paradoxalement une distorsion de concurrence en la défaveur de la supérette nouvellement installée !
  • Quand un maire fait de la publicité rédactionnelle dans son bulletin de propagande pour des poulets rôtis alors que la brasserie locale installée depuis des lustres offre ce même service et fait sa pub à ses frais ne peut-on pas parler aussi de distorsion de concurrence?
  • La liste ne s'arrête pas là, il faudrait aussi évoquer les mesures prise ne faveur d'un kiosque à pizza installé à nos frais sur la voie publique, idem pour certaines professions libérales médicales et paramédicales, etc.

Tout celà est bien étonnant et contradictoire de la part d'un maire qui, s'étant présenté sur une liste de Droite, aurait pu nous laisser penser qu'il adhérait à cette valeur cardinale de la Droite qu'est principe du respect de la liberté d'entreprendre.
La Liberté tout court aurai-je dû dire: la liberté d'expression, la liberté de se réunir, liberté de circuler ou de stationner, etc.

Mais ce mot de Liberté inscrit au fronton de ma mairie n'a plus grand sens dans notre commune où déjà deux arrêtés municipaux interdisent l'accès à nos salles de réunion aux élus d'opposition et aux association qui n'ont pas obtenu de Sa Sainte Bénédiction pour un motif même pas digne du père Ubu.


J'espère qu'un jour un débat aura lieu au sein du conseil municipal au sujet de ces distorsions continues et aggravées de concurrence organisées sur le territoire de notre commune par celui-là même qui devrait veiller à l'Égalité, à la Fraternié et à la Liberté des ses concitoyens et merci d'avance à celles et ceux élues et élus dans le but de Mieux Vivre à Pompignac et qui voudraient bien prendre l'initiative d'un tel débat.
4 septembre 2018 - Disparition inquiétante des oiseaux des champs
Ils sont affamés: L'usage des pesticides fait disparaitre les insectes dont ils se nourrissent,
ils ne peuvent plus nidifier: les fauchages prématurés détruisent leurs zones printanières de nidification


En 15 ans dans les campagnes disparition d'un tiers des oiseaux ... et en ville les moineaux ont disparu ... et Nicolas Hulot aussi !
2 septembre 2018 - Rentrée scolaire
École élémentaire:
Horaires : 9h-12h, retour des externes de 13h50 à 14h, sortie 16h15; TAPs : 16h30-17h15
Accueil périscolaire : 7h30-8h50 ; 16h15-18h30

École maternelle:
Horaires : 8h45-11h45, retour des externes de 13h35 à13h45, sortie 16h. TAPs : 16h15-17h.
Accueil périscolaire : 7h30-8h35 ; 16h-18h30.
31 août 2018 - Le mois d'août s'achève
En politique les coups en douce se font généralement en août, Pompignac ne déroge pas à cette règle.

Un magnifique parc arboré à flanc de colline est depuis quelques jours soumis au dur labeur des pelleteuses. On se souvient qu'il y a quelque temps un beau terrain agricole a été transformé en zone industrielle pour le plus grand profit de ses propriétaires. Or rappelez-vous qu'en 2014, pendant sa campagne électorale, le maire actuel dénonçait à tort son concurrent en l'accusant de vouloir transformer, tout près de la, ses vignobles en terrains constructibles.
Pirouettes, contradictions et fake news !
Cela n'empêche toujours pas que des citadins rêvent encore d'installer leur petit nid bucolique dans nos champs et nos campagnes. Dommage pour eux, le triste craquement des chênes que l'on abat, le chant des marteaux piqueurs, des pelleteuses et des bétonnières couvre peu à peu celui des oiseaux et des grillons.

Ainsi va la vie dans ce qui fut un petit village tranquille de l'Entre-deux-Mers ...
27 août 2018 - Reprise des activités
La chaleur tout aussi accablante que la taxe d'aménagement imposée aux nouveaux habitants ayant enfin cessé le Conseil d'Administration, la rédaction et le personnel de Pompignac.net ont, à l'unanimité, voté une reprise des activités dans une allégresse que l'ont pourrait qualifier de moyennement relative.

Quelques faits intervenus en cette période estivale sont à noter:
  • Tout d'abord le doyen de notre rédaction s'est souvent absenté pour se rendre auprès de son dernier petit fils né le 23 juillet à Bordeaux et il a fallu le houspiller fortement afin qu'il se décide à reprendre la plume.
  • Tout le monde a remarqué au centre ville des travaux faits comme d'habitude dans la précipitation et l'improvisation afin de créer quelques places de parkings la où les automobilistes se garaient depuis plusieurs mois à cheval sur le trottoir bordant la dernier espace vert qui nous reste face à la salle polyvalente.
    Certains subodorent que le maire qui photographiait obstinément les voitures de ces malheureux contrevenants a fini par comprendre qu'il y avait un petit problème de places disponibles ...

    Il faut dire que les places de parking bordant l'avenue de la mairie étaient boudées par les candidats au stationnement du fait de la condamnation des deux extrémités de cette avenue dans l'hypothétique but de gêner l'activité de la boulangerie, et par voie de conséquence celle du salon de coiffure et du kiné, afin sans doute d'inciter la population à aller chercher son pain au terminal de cuisson que promet la supérette en cours d'installation.
  • A ce propos nous avons reçu par voie postale une pub pour cette future supérette, mais le fichier adresses qui lui a été fourni par je ne sais qui n'a pas l'air très à jour: en effet ce mailing a ciblé deux personnes qui logeaient chez notre rédac-chef et qui n'y habitent plus depuis plusieurs années, l'une est décédée depuis 15 ans et l'autre a convolé vers des cieux plus cléments depuis plus de 5 ans !
Nous souhaitons une bonne reprise du travail à celles et ceux qui étaient en vacances encore hier et une bonne continuation aux autres.
27/08/2018 16:34 - Commentaire de Imberdis

Bonne reprise au rédacteur en chef et à tous ses lecteurs pour certains rédacteurs auxiliaires.
Pour ce qui est du problème de pouvoir garer les véhicules propres aux propriétaires ou à leur visiteurs la solution se trouve sur les trottoirs ou semblant de trottoirs un peu partout.
Un grand merci à la loi Alur qui a fait disparaitre le COS , il ne faut pas être devin ou oiseau de mauvais augure pour prévoir d'autres problèmes dans les années à venir : trop de proximité , trop de nuisances ( bruit ...).
Une solution nous est proposée par certains : tous à pied , à bicyclette !!! " avec Paulette " , Odette , Juliette .... une petite ritournelle en tête.
Bonne reprise à tous

Répondre
9 juillet 2018 - Cessation provisoire d'activité
Suite à une indiscrétion nous venons d'apprendre que l'équipe de rédaction de pompignac.net a voté à l'unanimité moins une abstention (le rédacteur de ce jour) une cessation d'activité pour une durée indéterminée.

Merci à nos fidèles lecteurs de bien vouloir ne pas nous en tenir rigueur.

10/07/2018 06:09 - Commentaire de Mamie Renova

Bonnes vacances. En espérant une reprise d'activité après un repos estival. Rechargeons les batteries pour des échanges réfléchis et utiles pour 2020.

Répondre
29 juin 2018 - La carte des radars du Sud-Ouest qui flasheront à 80 km/h
Sud-Ouest publie aujourd'hui la carte des radars qui flasheront à 80 km/h.

Vous pouvez la consulter ici     Voir aussi une tribune libre consacrée à ce sujet
27 juin 2018 - Risques d'inondation : le débat continue
Une nouvelle contribution au débat sur les risques d'inondation dans notre commune vient d'être ajoutée.
C'est ici

28 juin : L'association PSE publie sa réponse à cette contribution
26 juin 2018 - Depuis 2 jours l'AMAP est entrée dans sa 11ème année
L'AMAP FÊTE SES 10 ANS !
Le Pompin'ambour est une AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne) créée en octobre 2008 par un groupe de consomm'acteurs de Pompignac qui a pour but de favoriser le rapprochement avec les producteurs pour une alimentation de qualité, socialement équitable et écologiquement saine.

Avec des conférences, des stands de producteurs, un repas champêtre avec méchoui, un marché bio, un marché de producteurs, une promenade en calèche avec Tulipe la breto-percheronne, etc, etc. ce dimanche 24 juin a été un beau succès pour l'AMAP qui a fêté ses 10 ans avec en prime un temps chaud et ensoleillé.;

Bravo et merci aux organisateurs !

Quand j'aurai fini de les trier quelques photos seront mises en ligne sous peu ...

Pour consulter l'actualité de l'AMAP cliquez ici : amap.pompignac.com

Voir l'annonce qui avait été communiquée par l'AMAP
17 juin 2018 - Conseil Municipal
Un Conseil Municipal se tiendra le mardi 19 juin 2018 à 19 heures en mairie, salle du conseil, 1er étage (pas d'accès handicapés)
Neuf points seront présentés lors de ce Conseil Municipal
Salle du Conseil à 19 heures
Voir l'ordre du jour
15 juin 2018 - Le point de vue de PSE sur des travaux en cours
L'autre jour je vous faisais part de ma satisfaction de voir qu'enfin j'avais été entendu, bien que tardivement, à propos de la question des risques d'inondation à Pompignac.
Hélas l'association PSE (Pompignac Sauvegarde Environnement) vient ce jour de tempérer mon plaisir.

Il y a dans son article intitulé "CONSEQUENCES D’ UNE URBANISATION INTENSE" plusieurs arguments qui ne me laissent pas de marbre.

Bien que j'eusse reçu un courriel d'information à ce sujet (mais pour cela il faut faire la démarche d'inscription auprès de la mairie) j'ignorais que le maire n'avait pas pris la peine de faire une réunion de concertation, ou au minimum d'information, en direction des riverains concernés.

Une fois de plus je regrette que l'activisme de la mairie se fasse au détriment d'une vie démocratique à laquelle nous pouvons légitimement aspirer.

En conclusion merci à PSE pour ces compléments d'information
27/06/2018 07:48 - Commentaire de Coeur Pompignac

Merci M. Le Lann de nous permettre le débat puisque le site de PSE n'autorise aucun commentaire. L'article en question sur le site de l'association, après lecture attentive, n'omet il pas d'évoquer deux thèmes dans ce débat ?

  • La loi Allur, adoptée en 2014 par le législateur, soit l'année qui a suivi la révision de 2013 du PLU de la commune. Comment anticiper une loi nationale supprimant le Coefficient d'Occupation des Sols (COS) et permettant la division parcellaire ? Et la conséquence de cette division n'est-elle pas l'accroissement des constructions, qui sont autant de surfaces de sols devenus imperméables. Ne faudrait il pas collecter, mesurer et cumuler les emprises au sol des dernières constructions privées de ces dix dernières années, comparées à celles des constructions engagées par le conseil municipal, afin de mieux appréhender la part des uns et des autres dans l'urbanisation de la commune ?

  • Le réchauffement climatique dont tout le monde parle. Pourquoi ne pas mentionner l'augmentation significative des phénomènes météorologies violents et tempétueux, prompts à donner en une journée, des équivalences de précipitations mensuelles voire plus parfois ? Sachant que les sinistrés sont bien souvent toujours les mêmes s'agissant des inondations.
La commune s'urbanise c'est un fait. Le canton est de plus en plus attractif. La division parcellaire grignote les grandes parcelles pour répondre à une demande de terrains de plus en plus petits et surtout de moins en moins chers. Et le réchauffement climatique est une réalité. Plus que jamais il est nécessaire de prévenir, de préserver, de sauvegarder notre environnement, tout en apportant une certaine dynamique, un certain modernisme imposé par le changement de siècle. C'est le rôle d'un urbanisme raisonné, cadré par des règles devant être à la hauteur des enjeux. Notre PLU en l'état y répond il ? C'est peut être là qu'est le vrai débat.

Répondre
28/06/2018 12:22 - Commentaire de L'équipe de PSE en réponse à Coeur Pompignac

PSE vous remercie de ce commentaire. Très intéressant, il élargit le débat en complétant notre article! La loi Allur a permis à certains maires d'urbaniser à outrance, et sans en examiner les conséquences pour l'environnement. A cela s'ajoutent comme vous le faites justement remarquer, les effets du réchauffement climatique.
PSE souhaite qu'un schéma général de recueil et d'écoulement des eaux pluviales soit étudié à l'échelle de la commune.
Les constructions municipales comme les constructions individuelles procèdent d'une même volonté de la municipalité d'urbaniser Pompignac de façon un peu débridée.
Il est donc indispensable que l'urbanisation soit raisonnée et non pas subie. Le PLU doit être au cœur de la prochaine campagne électorale.

Vous pourrez commenter sur notre site comme vous le souhaitez dès à présent.

Répondre
7 juin 2018 - Je reviens sur mon dada
Non je ne fais plus d'équitation, je fatiguais trop mon cheval ! Mon dada, ou un de mes dadas, c'est le respect de la biodiversité florale dans nos campagnes, peut être une réminiscence de la famille d'horticulteurs dont je suis issu ?

Ce matin en revenant de Fargues je n'ai pu m'empêcher de prendre cette photo:

Elle a été prise sur la route départementale des Bons-Enfants.
Comme cette route est en attente d'entretien par le département, les épareuses et les gyrobroyeurs départementaux en ont épargné les bas-côtés. C'est un spectacle devenu maintenant rarissime dans notre environnement.

Contre vents et marées, contre l'incrédulité et parfois contre le triste, et souvent agressif, couple ignorance-bêtise je ne cesse de répéter que les fauchages printaniers précoces sont une catastrophe.
Pourquoi ?
La monoculture, vignobles, blé, maïs ou soja, de la plupart de nos campagnes, assistée par un usage souvent déraisonnable de pesticides a fini par avoir raison de toutes les autres fleurs de nos contrées.

Mis à part les jardins privés, de moins en moins fleuris au profit des pelouses, il ne reste quasiment plus aucun espace où les fleurs naturelles ou sauvages peuvent s'épanouir.

Les seuls espaces qui leur restaient étaient les bas-côtés des routes avant qu'une furie destructrice et aveugle se mette depuis quelques années à transformer ces derniers refuges en sortes de rubans de pelouses parfois tellement rases qu'elles ont du mal à repousser.

Si les fleurs de nos bas-côtés n'ont plus le temps de grainer c'est fichu pour leur descendance et les variétés s'amenuisent.
Mais pire encore : les insectes n'ayant plus rien à se mettre sous la dent disparaissent en masse et la pollinisation a de plus en plus de mal à se faire, en conséquence certaines espèces d'oiseaux, hier communes, tendent à disparaître.

Un autre aspect de ces fauchages excessifs réside dans le risque d'aggravation de l'érosion des bas-côtés des collines, favorisant ainsi un écoulement trop rapide des eaux pluviales.

Certes le massacre de nos bas-côtés n'est pas le seul responsable de ces catastrophes écologiques, mais il y contribue aussi largement que le double de la longueur de nos routes et chemins !

Hélas cette question n'intéresse absolument pas la grande majorité de nos élus qu'ils soient communaux, intercommunaux ou départementaux, de la majorité, de l'opposition ou du ancienne appellation du centre
Cliquez
marais
.

Que faire pour les sensibiliser à ces questions qui sont loin d'être un détail ? Je me le demande, je vous le demande...
6 juin 2018 - Il n'est jamais trop tard pour bien faire !
Il y a deux ans, quasiment jour pour jour, j'essayais de sensibiliser nos responsables municipaux aux nouveaux risques d'inondations consécutifs à la croissance du béton et des chaussées bitumées dans nos communes de l'Entre-deux-Mers vallonné.
À voir ici
Aurai-je enfin été entendu ?

Toujours est-il que des travaux de régulation des eaux de pluie ont enfin commencé. Il s'agit ici des eaux de pluie issues des hauteurs de Touty et s'écoulant vers le val de la Capéranie. Espérons que nous n'en resterons pas la.


Il est parfois plaisant de ne pas avoir le sentiment de parler dans le désert ...
2 juin 2018 - Quelques informations aux alentours

• À Bordeaux le bulle immobilière commence lentement à se dégonfler (suite)

C'est ce que pense Sud-Ouest dans son édition de ce matin, à lire ici
Pour l'instant elle n'éclate pas, c'est heureux pour ceux et celles qui se sont largement endettés pour se loger.
Mais il ne faudrait pas que cela engendre un mouvement de ventes à la baisse qui ne ferait qu'accélérer le processus.
Wait and see comme disent nos voisins d'Outre-Manche

• Notre députée était absente lors du vote sur l'interdiction du glyphosate

Comme 9 sur 12 de ses collègues de la Gironde Christelle Dubos s'est absentée lors de ce vote important.
Seul Loïc Prud'homme (La France insoumise) a voté pour l'interdiction du glyphosate, alors que Véronique Ammerer (LREM) et Sophie Mette (Modem) ont voté contre l'interdiction du glyphosate.

Sur le site de l'association Agir pour l'Environnement vous pouvez interpeler, mais toujours courtoisement, les élus et élues de votre choix.
30 mai 2018 - Lydie nous présente son salon de coiffure
Cet agréable salon de coiffure, installé dans une des maisons historiques du centre bourg existe depuis longtemps, il était tenu par Gaëlle jusqu'en juillet 2016.
Lydie a acheté le fonds de commerce il y a un peu moins de deux ans avec une clause de réinstallation dans les nouveaux commerciaux qui devaient être mis à disposition en mai de cette année, cela semble compromis pour ce mois de mai qui se termine aujourd'hui !

De surcroit l'accès à son salon a été dernièrement rendu très difficile, ce qui n'arrange pas ses affaires, ni celles de ces voisins que sont la boulangerie-pâtisserie et le cabinet du kiné.

Si vous ne connaissez pas Lydie, toujours souriante malgré ces ennuis, je vous invite à faire sa connaissance ici, mais le mieux serait d'aller directement lui rendre visite en son salon où elle coiffe aussi bien les enfants, que les femmes ou les hommes.
30 mai 2018 - Bulle immobilière à Pompignac ? (suite)
Le 5 mai dernier j'évoquais l'hypothèse de la naissance d'une Une bulle immobilière est une bulle spéculative sur tout un marché immobilier, caractérisée par une hausse rapide de la valeur des biens immobiliers.
Cliquez pour plus d'informations
bulle immobilière
à Pompignac
.
Mes craintes semblent se confirmer: je viens de recevoir une annonce pour un local commercial d'environ 214 m² à louer pour un loyer mensuel de 2 570 €.
Le droit d'entrée est fixé 11 104 €
Si vous êtes intéressée ou intéressé par cette "affaire" je tiens l'adresse de cette annonce à votre disposition
31/05/2018 08:34 - Commentaire de Vincent

Petite précision, les 11.104 Euros ne constituent pas un « Droit d’entrée » qui serait donc à payer au propriétaire mais il s’agit simplement des Honoraires de l’agence.
http://www.abault.com/segments/immo/catalog/images/manufacturers_bareme/7967.pdf
Soit 36% de 30.840 Euros.

Répondre
28 mai 2018 - Bienvenue à la ferme
Une fois de plus ce rendez-vous annuel au château Queyssard a été hier 27 mai un grand succès.
La météo qui s'était montrée cruelle ces jours derniers, envers la viticulture notamment, a observé une pause dominicale et ensoleillée.
De nouveau l'accueil de la famille Massé et le savoir-faire des agriculteurs girondins présents ont favorisé la convivialité de cette rencontre.
Dans les annexes rénovées du château une belle exposition regroupait artistes, artisans et producteurs.
17 mai 2018 - Déception
Comme tous les jeudis je me rends à Créon.
Grande fut ma déception quand je constatais les dégâts route de la Laurence: les bas-côtés hier naturellement fleuris ressemblent maintenant au crane d'un soldat parachutiste nouvellement incorporé !

En fait les services départementaux du rartiboisage des bas-côtés des nos routes départementales n'avaient tout simplement pas pu terminer leurs travaux commencés hier.

La sympathique personne avec qui je covoiture habituellement, grand connaisseur en travaux publics, en profita pour m'expliquer que, traditionnellement, dès l'apparition des premières herbes et fleurs printanières, ce sont les maires des communes rurales, sans doute sous la pression de leurs administrés, qui relancent les services départementaux afin qu'ils activent promptement leurs spécialistes de la tonte industrielle pour que cela fasse plus propre dans leurs communes.
Ainsi donc j'ai cru à tort, et bien naïvement, que notre maire, sensible aux impératifs écologiques et à la préservation de la biodiversité, avait demandé à ces mêmes services de ne pas intervenir afin de ne pas porter atteinte à la beauté naturelle des abords de nos chemins, beauté favorable au travail de nos chers et trop rares pollinisateurs.
Funeste erreur !
Tant pis, il vaut mieux remercier à tort qu'accuser sans preuve.
16 mai 2018 - merci Monsieur le Maire !
Comme tous les mercredis matin, heureux comme Ulysse, je me rends à Créon.

Au retour, de Créon à Sallebœuf, en passant par Lorient et Loupes, malgré ce beau matin de printemps ensoleillé ma joie a été gâtée par la vue d'armadas de débroussailleurs municipaux et départementaux s'affairant à transformer les bas-côtés fleuris de nos départementales en ersatz de terrains de golf.

Mais en arrivant à Pompignac à hauteur du château Baulé et de Rhodes j'ai eu la divine surprise de voir que notre municipalité n'avait pas cédé au complexe de la pelouse, complexe quasi freudien que partagent de trop nombreux maires au motif que tondre d'innocentes fleurs «ça fait propre» !

Tu parles Charles, la belle blague !

Allez donc voir les bas-côtés de la route de la Laurence, de Rhodes jusqu'au chemin des Carmes, c'est un véritable enchantement !
Les abeilles et autres insectes pollinisateurs s' ébattent joyeusement dans cette belle nature fleurie.
Et pour une fois je dis merci Monsieur le Maire ! Merci de n'avoir pas cédé à ce fichu complexe de la pelouse, à ce gazon maudit, en espérant que Josiane Balasko me pardonne de détourner le sens de son film !.

Oui, merci Monsieur le Maire d'avoir compris l'intérêt du fauchage tardif à une époque où beaucoup de nos insectes sont menacés de disparition.

A voir ou à lire
15 mai 2018 - J'ai pas lu la Pravda !
Hier soir un de mes amis m'appelle NotaCe dialogue est rigoureusement authentique

• Lui : Tu as lu le N° de mai de la Pravda ?
• Moi : La Pravda ?
• Lui : Oui, la Voix de son Maître, si tu veux, toi tu appelles ça le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac
• Moi : Ha, bon, non, j'ai pas fini de lire le N° d'avril
• Lui : Tu verras on y parle enfin du budget comme tu le souhaites depuis longtemps
• Moi : Bon, merci je vais voir ça

J'abandonnais donc sans regret la lecture du M.P.P. d'avril et ouvrant celui de mai je m'y mis !
Deux pages bien touffues, pas le plus petit crobardCliquez
, pas le moindre camembertCliquez
comme je les aime, je suis déçu.
J'y comprends au passage que les contribuables ne payent pas assez d'impôts pour financer les belles choses que leur maire concocte pour eux.
On essaierait de nous culpabiliser que ça ne m'étonnerait pas ...

Mais qui a donc dit qu'il nous fallait luxe, grandeur et magnificence dans notre petite commune rurbaineContraction de rurale et urbaine ?

• La foule en chœur : Pas nous, pas nous !

Je ne comprends pas bien cette logique municipale, moi quand j'ai des projets je regarde d'abord si mes moyens me permettent de les financer, sinon je ne vais pas taper dans les poches de mes voisins et comme je n'ai pas fini de rembourser mes emprunts je réduis la voilure de mes ambitions ou bien je remets à demain ce qui n'est pas urgent.

L'article se termine ainsi
« Au conseil municipal du 4 avril 2018, le budget principal de la commune et les cinq budgets annexes ont été votés à l’unanimité (abstention de l’opposition). »

Si ça c'est pas de la propagande je me fais moine !  

En effet au menu du budget il y avait une demande d'augmentation des impôts locaux avec +8% de la taxe d'habitation et +2,5% de la taxe foncière, les 5 élus d'opposition ont voté contre ainsi qu'un courageux élu de la majorité accompagné d'une timide abstention d'un autre élu.
Tous les autres se sont écrasés ou ne sont pas venus !

Pas un mot à ce sujet dans le M.P.P.Mensuel de Propagande de Pompignac de mai. Ha propagande quand tu nous tiens !
10 mai 2018 - Jeudi de l'Ascension
En ce jeudi pompignac.net poursuit son ascension, ce site né le 9 mai 2000 vient d'entrer dans sa 19ème année.
Dans une commune de moins de 3 500 habitants où sévit un autoritarisme encouragé par des lois qui ne favorisent pas l'expression de contre-pouvoirs - en effet 5 élus seulement sur 23 représentent plus de 47% des électeurs - il est plus important d'avoir une concurrence des moyens d'informations qu'une concurrence créée artificiellement entre commerçants ou professions libérales.

6 mai 2018 - Panem et circenses
Hier soir la pétarade du feu d'artifice m'a fait revenir en mémoire cette expression latine traduite ainsi «Pain et jeux du cirque».

C'était la méthode utilisée par les empereurs romains afin que le peuple évite de s'intéresser la vie politique de la cité. Cela a bien réussi, au moins jusqu'à la chute de Rome.

Cette bonne vieille technique est toujours utilisée de nos jours par quelques politiciens respectueux des mauvaises traditions.

Chez nous sa Majesté Denis II imperator l'utilise ... mais mal !

En effet pour avoir du pain il faut un boulanger, or ce n'est pas en asphyxiant la boulangerie par l'interdiction de la circulation vers elle, contrairement aux dispositions du PLU, que notre pain quotidien sera facile à se procurer.

Au fait quel est le budget des divers feux d'artifices dont on nous régale moult fois l'an ?
5 mai 2018 - Une bulle immobilière est-elle en train de gonfler à Pompignac ?
Que se passe-t-il à Pompignac ? Hier un terrain était proposé à presque 300 € le m² (voir l'annonce)
Or on se souvient que jusqu'à début avril la mairie voulait acheter un superbe terrain en hyper-centre à 150 € le m².
Est-ce une annonce fantaisiste ou bien, en quelques semaines, le mouvement spéculatif que nous connaissons dans notre commune serait-il en train d'exploser ?
ATTENTION ! nous savons tous que les explosions non maîtrisées peuvent faire infiniment de dégâts.
3 mai 2018 - La parole est aux élus de l'opposition

Vous remarquerez qu'en fin de communiqué ils publient tous leurs coordonnées (téléphone et adresse de messagerie), on aimerait bien que les élus de la majorité en fassent autant !
2 mai 2018 - À propos de la Loi LAURE
La Loi LAURE ou Loi sur l'Air et l'Utilisation Rationnelle de l'Energie est une loi cadre (n°96-1236) qui a déjà plus de 20 ans bien tassés, elle date du 30 décembre 1996.

Son article L228-2 précise notamment ceci « A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe.»

Un peu plus de 20 ans après nous commençons tout juste à en voir une application très partielle dans notre commune, mais cela ne concerne qu'une toute petite partie du centre bourg, les habitants éloignés du centre savent très bien qu'il est très dangereux d'y venir à vélo que ce soit ceux des quartiers nord qui doivent emprunter la dangereuse route de la Poste, ceux des quartiers sud qui évitent de se risquer sur la route des Bons Enfants, ceux des lotissements de l'Ouest qui connaissent les pièges et dangers de l'avenue de la Plaine et ceux de l'est qui craignent de venir à vélo par la rue du Pont-Castaing.
Il ne faut donc pas s'étonner qu'en conséquence le centre ville soit devenu un parking encombré surtout après la condamnation totale de l'avenue de la mairie alors que le PLU voté le 22 juillet 2013 prévoyait pourtant que cette voie devait être à sens unique tout en privilégiant un axe piétonnier.

Mais qu'iraient faire des piétons sur une rue morte bientôt privée de toute activité alors que les commerces vont être désormais le long d'une route départementale ?
Les piétons fréquenteraient-ils toujours la rue Sainte-Catherine si tout à coup elle était privée de ses commerces ?

Pour favoriser les déplacements cyclistes, et donc les économies d'énergie tout en limitant les émissions de CO2 il aurait fallu faire un tout petit peu plus que ce que la Loi exige, en effet ces 20 dernières années qu'on donc fait nos deux maires Denis à ce sujet ?
Pas grand chose, et ce n'est que depuis quelques semaines qu'à peine 100 ou 200 mètres d'un embryon de piste mixte cyclable piétonnière a vu le jour, c'est un peu peu et bien tardif !

J'ai bien peur que ceux qui sont loin du centre soient tentés d'aller voir ailleurs si l'herbe et plus verte et surtout si l'air y est plus sain...
30 avril 2018 - La Loi LAURE 30 décembre 1996
Connaissez-vous la Loi Laure du 30 décembre 1996 ? Et plus particulièrement son article L228-2 ?
Réponse mercredi, demain mardi je ne travaille pas.
29 avril 2018 - POURQUOI ?

Oui, pourquoi l'accès à l'avenue de la mairie est-il interdit de tous les côtés ?

Son accès est interdit depuis les 3 entrées possibles en venant de Tresses, de Sallebœuf ou du parking de la place de l'Entre-deux-Mers.
Cependant quelques rares voitures stationnent sur cette portion de l'avenue de la mairie, comment ont-elles fait pour venir ?
De nombreuses places de parking de cette avenue sont laissées libres alors que toutes les autres sont devenues des denrées extrêmement rares.
Pourtant il n'y a pas de travaux en cours sur cette voie qui pourrait expliquer cela.
Note du 2 mai: depuis quelques jours l'accès depuis le parking a été réouvert

Oui, alors POURQUOI ?

Il y a deux commerçant qui payent le prix de cette interdiction, est-ce pour les punir d'avoir leur commerce en cet endroit ? Est-ce pour les forcer à déménager ?
Quelle est donc cet obscur motif qui sanctionne à la fois les clients et les commerçants, mais aussi tous ceux qui cherchent à stationner en centre ville ?
Il n'y a peut-être aucune raison, simplement le résultat d'une mesure technocratique totalement déconnectée de la réalité de la vie des pompignacais, Ce n'est peut-être qu'un des multiples dégâts collatéraux supplémentaires engendrés par la montée continue de l'autoritarisme dans notre commune.

Il faudra en sortir un jour, sinon la petite grenouille sera bientôt trop cuite pour être mangée !
01/05/2018 08:53 - Commentaire de Credo

Très bonne remarque de votre part concernant l'interdit des deux côtés à l'avenue de la mairie, et bonne conclusion sur la montée continue de l'autoritarisme.

Répondre
01/05/2018 21:15 - Commentaire de Coeur Pompignac

Dans votre article en objet, vous évoquez :
" Il y a deux commerçant qui payent le prix de cette interdiction, ..."
Il conviendrait d'en considérer un troisième avec lequel je suis allé discuté samedi matin, il s'agit du vendeur d'huitres.
Ce dernier n'avait été informé du caractère définitif de la fermeture de l'Avenue de la Mairie.
Plus mobile, il est en pour-parlé avec Faby pour tacher de s'installer sous les arcades de la Brasserie et retrouver un peu de visibilité depuis la voie nouvelle.

Répondre
24 avril 2018 - Compteurs Linky, un lien brisé ?
La réunion d'information sur les compteurs Linky qui devait avoir lieu hier à 18 heures n'a pas eu lieu.

On ignore pourquoi.

PSE penche pour une promesse de gascon

25/04/2018 15:25 - Commentaire de Credo

Cher Monsieur,
Vous semblez regretter que la réunion d'information du 23 avril sur les fameux compteurs Linky n'ait pas eu lieu.
Pour qu'une réunion publique ait lieu il faut au moins connaitre le thème, le lieu et l'horaire, les intervenants, et qu'une large information des habitants soit organisée.
Après recherches multiples sur le site de la mairie, sur les panneaux municipaux, sur la presse locale, sur tout autre support, aucune information sérieuse n'a circulé à cet effet.
Seul le blog de PSE vers lequel vous orientez vos lecteurs insinue un projet de réunion.
Malgré toute la sympathie que l'on peut avoir pour cette honorable association, sa manière de communiquer n'est pas toujours la meilleure source pour avoir une information juste. Il est donc surprenant qu'une personne aussi avisée et pertinente que vous se contente de cette seule source pour se risquer dans les nouveaux méandres du bourg de notre commune pour rejoindre une illusoire réunion.

Répondre
26/04/2018 11:06 - Commentaire en réponse de Bernard Le Lann

Je n'ai manifesté aucun regret à ce sujet, j'ai fait un simple constat. Si une réunion a lieu j'irai, si elle n'a pas lieu je n'en ferai pas une maladie, il y a d'autres sources d'informations ailleurs qu'à Pompignac.
En cette période de grands travaux locaux, de grandes réformes nationales, d'autoritarismes en tous genres, de dérèglements climatiques, de conflits sociaux et internationaux j'estime qu'il y a des sujets plus prioritaires à traiter que celui de ces compteurs Linky.
Je vais finir par penser que cette affaire est ce que l'on appelle en politique soit une fausse barbe, soit un un faux pivot !

Répondre
28/04/2018 091:43 - Commentaire en réponse de Roux Marie France

Notre association PSE souhaite apporter une précision à ces remarques. Nous ne pouvons en aucun cas nous permettre de lancer des mensonges dans Pompignac. Tout ce que nous disons est RIGOUREUSEMENT vrai. En ce qui concerne la réunion publique au sujet des compteurs Linky, nous tenons cette information de la bouche même du maire. Mmes Pons et Flamen sont chargées du dossier et rencontrent des difficultés pour le mener à bien. La seule chose que désire PSE est une présentation des bienfaits ou des dangers de ces compteurs. Chaque Pompignacais devrait pouvoir choisir en connaissance de cause. Cordialement

Répondre
27/04/2018 08:02 - Commentaire en réponse de Imberdis

Comme souvent nous nous disons « il y a des sujets plus importants , plus graves « cependant le problème des LINKY n’est pas réunion ou pas à Pompignac . ( Qui y croyait ? ) , le problème avec ces compteurs qui nous sont imposés ce sont les nombreuses questions à leur sujet . Ils vont rentrer dans nos maisons : dangereux pas dangereux ??? . Qui va payer ? Nos compteurs actuels fonctionnent : gaspillage ? le développement durable : foutaise ? ( Sur Sud Ouest du 27 Avril)

Répondre
27/04/2018 12:20 - Commentaire en réponse de pompignac.net

Pas de panique, ces compteurs ne vont pas entrer dans nos maisons à notre insu, à Pompignac la majorité des compteurs sont en limite de propriété et ils ont intérêt à y rester ! Et si d'aventure ils font du bruit, des ondes ou des gaz, ce qui serait fort étonnant, cela se passera près de la voirie et je présume que leur éventuelle nocivité sera bien moindre que celle engendrée par les passages des voitures et des camions !
Pour essayer de démêler le vrai du faux il faut lire cet excellent article . Bonne lecture et fichons la paix au maire, ça lui laissera le temps de lire «De l'esprit des Lois» de ce cher Montesquieu... et demandons-nous à qui profite cette campagne où l'on mélange à gogo vérités et mensonges !

23 avril 2018 - À propos du discours du président Macron au Parlement Européen
Dans son discours le 17 avril dernier devant le Parlement Européen à Strasbourg le président Macron a dénoncé la montée de l'autoritarisme en Europe.



Déplacez le curseur vers 4mn20 et vous entendrez ceci:
« Notre identité c'est d'abord cette démocratie respectueuse de l'individu, des minorités, des droits fondamentaux [...] l'illusion du pouvoir fort, de l'abandon des libertés [...] Face à l'autoritarisme qui partout nous entoure la réponse n'est pas la démocratie autoritaire mais l'autorité de la démocratie »

Certes par ces propos le président Macron pensait certainement à la Pologne, à la Hongrie et peut-être aussi à la Turquie ex-candidate à une adhésion à la communauté européenne.

Transposons ces propos plus près de nous, ici dans notre petite commune de Pompignac où nos libertés sont mises à mal par des interdictions de réunions dans les locaux communaux, où le respect des individus, citoyens comme élus, est bafoué par la parole et par l'écrit, parfois dénoncés publiquement sans possibilité du moindre droit de réponse.

Les décisions importantes pour l'avenir sont prises sans concertation ni dialogue, car ces pratiques ne sont pas d'usage dans notre commune.
Mais qui se soucie de la mort de la démocratie dans nos petites communes, dans notre commune ?
Personne ne viendra tenir un tels discours devant notre conseil municipal, aucun journaliste digne de ce nom ne viendra enquêter sur ce qui se passe chez nous.

Et si rien ne bouge dans les 2 ans qui viennent il nous faudra craindre le pire pour la démocratie, le respect des individus et des libertés ... et accessoirement pour nos finances ... et aussi pour le respect de la nature !

Mais Pompignac n'est pas Strasbourg et personne ne viendra ici, c'est donc à nous de prendre en mains l'avenir de notre démocratie locale.
19 avril 2018 - Je ne peux plus plus aller à Pompignac acheter mon pain
Hélas oui, je ne peux plus plus aller à Pompignac acheter mon pain c'est devenu trop compliqué, comme beaucoup d'habitants du nord et de l'ouest de la commune je vais donc au Poteau d'Yvrac à la boulangerie d'Artigues. De toutes façons c'est la même entreprise qu'à Pompignac.

Merci M. Le Maire de nous compliquer ainsi la vie, ainsi que celle du commerce local !
7 avril 2018 - Taxe foncière : +2,5% - Taxe d'habitation : + 8%
Voila qui va ravir les nouveaux habitants qui viennent tout juste de payer une superbe taxe d'aménagement ... et qui va aussi ravir les anciens habitants qui croyaient encore aux belles promesses d'antan !

Voir à ce sujet le compte-rendu d'Alain Horain

12/04/2018 14:38 - Commentaire de Imberdis

Paroles de notre Président de la République : "Pour la première année les dotations aux communes n'ont pas baissé " . " On peut faire mieux avec moins d'argent ! " . " Dépenser mieux , oui ! " " Il ne faut pas raconter de carabistouilles à la population " . 13 heures sur TF1 . Réflexions adressées depuis la France dite profonde ! Bien reçues à Pompignac !!!

Répondre
6 avril 2018 - Oxymétal clôture l'année 2017 en forte hausse
C'est, sous la plume de Jean-Philippe Déjean, ce que titrait hier la revue «La Tribune» dans son édition de Bordeaux.
L'immense atelier d'Oxymétal est en train de s'installer avenue du Périgord sur un grand terrain qui fut autrefois à vocation agricole.
Il ne s'agit pas d'un terrain appartenant à M. Francis Massé, viticulteur honorablement connu et conseiller municipal, contrairement à un odieux Les fake news (ou fausses nouvelles au Québec) sont des informations délibérément fausses ou truquées (fake veut dire en anglais « faux, truqué ») émanant en général d'un ou de plusieurs médias, d'un organisme ou d'un individu. Elles participent à des tentatives de désinformation, que ce soit via les médias traditionnels ou via les médias sociaux, avec l'intention d'induire en erreur dans le but d'obtenir un avantage financier ou politique. Les articles de fake news emploient souvent des titres accrocheurs ou des informations entièrement fabriquées en vue d'augmenter le nombre de lecteurs et de partages en ligne. Les fils d'actualité de Facebook ont été impliqués dans la propagation de fausses nouvelles. Le fait que les rédacteurs soient anonymes rend difficile la poursuite des sources pour calomnie.

La lutte contre les fake news provoque des oppositions. Les GAFAM, des journaux et des gouvernements sont favorables à la lutte contre les fake news. À l'opposé, des mouvements politiques et des intellectuels jugent la lutte contre les fake news liberticide et dangereuse. Selon eux, ni les groupes informatiques (GAFAM) ni les gouvernements n'ont de légitimité à déterminer ce qui est vrai et ce qui est faux, d'autant plus qu'ils diffusent eux-même des fake news.
D'après Wikipédia
Fake News
lancé en 2014 dans le but de le discréditer aux yeux des pompignacais au moment où il présentait une liste aux élections municipales.
Il serait intéressant et utile de connaître, d'une part l'auteur de ce bobard et, d'autre part, les conditions dans lesquelles Oxymétal a pu s'installer justement à proximité des vignobles de M. Massé.

Je viens de retrouver dans mes archives un élément d'info qui vous permettra de forger votre propre opinion à propos de cette vilainie ...
07/04/2018 21:11 - Commentaire de Une pompignacaise

Non seulement il y a OxyMetal à proximité d'habitations mais une zone avec 14 lots va se monter juste à côté ( lieu dit Gachet) avec des bâtiments de combien d'étages encore ?
Juste à côté des maisons se retrouvent mitoyennes à ces hangars.
La perte du prix de ces maisons va être impressionnante et de plus on augmente les impôts.
Faut réagir !!!

Répondre
11/04/2018 10:10 - Commentaire de MF Roux en réponse à Une pompignacaise

Notre association Pompignac Sauvegarde Environnement dénonce depuis 5ans les constructions excessives à Pompignac. Nous avons réussi à faire arrêter des constructions illégales. Mais le PLU autorise à présent le lotissement de parcelles importantes en dehors du centre ville, malgré les promesses électorales. Ce qui permet toutes ces constructions.
C'est tout l'aspect de notre commune et le bien vivre à Pompignac qui sont atteints. Nous vous invitons à nous rejoindre, ou à expliquer votre mécontentement aux élus, si ils acceptent de vous écouter.
PSE.33@orange.fr

Répondre
5 avril 2018 - Conseil Municipal du 4 avril 2018
Confronté à la carence des services de la SNCF j'ai dû convoyer moi-même ma fille à ses cours et examens professionnels qui avaient lieu à Nantes, ce qui m'a empêché d'assister au conseil municipal d'hier soir.

Jusqu'à hier j'ai toujours été présent aux conseils municipaux et j'en ai fait des comptes-rendus détaillés régulièrement. J'ai même été longtemps le seul à Pompignac à faire des comptes-rendus détaillés de ces conseils. Depuis peu le maire s'est enfin décidé à publier certains comptes-rendus sur le site web de la commune, peut-être motivé par la concurrence que je lui fais en ce domaine, qui sait ?
Nous savons en effet qu'il est un fervent adepte de la libre-concurrence municipale
Peut-être aussi grâce à l'opiniâtreté du conseiller municipal d'opposition démissionnaire Gérard Sébie qui n'a eu de cesse de réclamer ces comptes-rendus.

Mais si le maire publie enfin des comptes-rendus c'est toujours avec beaucoup de retard et de très nombreux comptes-rendus sont encore absents du site web de la mairie.

Mais notre maire a toujours le grand talent d'utiliser les textes légaux et réglementaires pour justifier ses manquements à l'esprit des lois et de la démocratie et il pourra toujours dire ou écrire que la loi ne l'oblige pas à publier quoi que ce soit sur le site web de la mairie ou sur son Mensuel de Propagande de PompignacM.P.P. mais les lois ont toujours du retard face à l'évolution des mœurs et de la technologie, et pour le moment seul l'affichage sur les panneaux municipaux et un cahier difficile à consulter valent communication publique officielle.

Allez donc jeter un œil sur les panneaux d'affichage de la mairie, le fouillis qui y règne en décourage fortement plus d'une ou plus d'un...

Autrefois le RAPP publiait des commentaires sur les conseils municipaux, il y a bien longtemps qu'il ne publie plus rien à ce sujet.

Les élus d'opposition pourraient, s'ils le voulaient, publier, sur ce support du RAPP ou sur un autre, des comptes-rendus de ces conseils, ou au moins leurs actions ou leurs opinions. Malheureusement il n'en est rien.
Ils pourraient aussi le faire sur pompignac.net, mais jusqu'à présent seul Gérard Sébie y a publié des tribunes libres
J'ai seulement eu droit récemment de la part de l'un d'entre eux à une critique sur la façon dont je rédigeais mes propres comptes-rendus !

Quant aux élus de la majorité n'espérons aucune initiative de leur part en ce domaine tant qu'ils se cantonneront dans leur rôle de chambre d'enregistrement muette des décisions du maire.
De toute façon dès le début de leur mandat ils ont voté unanimement l'élargissement des pouvoirs au maire en de trop nombreux domaines alors que le législateur offre déjà quasiment les pleins pouvoirs aux maires des communes de moins de 3 500 habitants!

Le seul espoir qu'il nous reste pour savoir ce qui s'est passé hier en conseil municipal ne peut venir que de l'association Pompignac Sauvegarde Environnement (PSE) qui publie désormais des commentaires de plus en plus détaillés sur les conseils municipaux bien que sa vocation principale soit essentiellement la protection et la sauvegarde de l'environnement. Merci à eux, ou plutôt à elles !

Nous sommes malheureusement obligés de regretter qu'à Pompignac la démocratie soit purement formelle, pour ne pas dire moribonde, comme dans beaucoup d'autres communes de notre pays, mais aussi comme à Budapest, à Ankara, à Moscou ou ailleurs.

Nous sommes bien mal barrés, prenons garde, car la petite grenouille qui se plaisait dans l'eau tiède finira à la casserole plus vite qu'on ne l'imagine!
05/04/2018 09:55 - Commentaire de Moi même

Je viens d'apprendre à l'instant que David Roiné, conseiller municipal de la majorité, a voté hier soir contre l'augmentation des taux d'imposition proposés par le maire.
Bravo David pour votre courage !
Nota: l'opposition a aussi, bien entendu, voté contre.

Répondre
06/04/2018 10:18 - Commentaire de Imberdis en réponse à Moi même

Merci pour votre commentaire qui nous apprend que les taux des taxes ont été votés à la hausse.
Où trouver l’information ? Pour les communes alentour les informations sont parues sur Sud Ouest.
Pour l’augmentation des taux pas de surprise !
Quant à l’information attendons ...

Répondre
11/04/2018 18:58 - Commentaire de Une autre en réponse à Moi même

Courage ou sauve-qui-peut avant d'être considéré comme complice du désastre à venir ?

Répondre
Je ne partage pas le doute de la remarque précédente. En effet David Roiné a remplacé Benjamin Boulet démissionnaire (ou démissionné?) qui avait lui-même une grande liberté de parole au sein de la majorité municipale, David Roiné assure à son tour la continuité de cette liberté de parole, quelle qu'elle soit.
Il démontre ainsi que l'on peut être à la foi fidèle à un engagement et conserver sa liberté d'opinion et de parole.
.

L'enregistrement audio réalisé par Alain Horain dans un environnement peu favorable est audible ici après quelques essais de remastérisation avec le logiciel Audacity.
2 avril 2018 - Vous voulez une preuve de la torture des chiffres ?
Cliquez sur cette photo extraite de Google Maps de juillet 2015, vous remarquerez que le parking du hameau de la Poste existait déjà bien avant les travaux du centre bourg alors que le Mensuel de Propagande de PompignacMPP nous le présente comme créé depuis ces fameux travaux. L'allée de Citon a été oubliée et l'esplanade très minorée, le parking de la pharmacie d'avant a été aussi oublié, le chemin de Brondeau le long, et à l'arrière, de la salle des Fêtes a été aussi minoré, etc. etc.

Cliquez et regardez le petit bilan approximatif (minoré !) que j'ai pu faire.

Si le rédacteur ou la rédactrice du Mensuel de Propagande de PompignacMPP pense avoir oublié des éléments un rectificatif pourra être publié en mai, sinon cela confirmera mon hypothèse de torture des chiffres.
En journalisme comme ailleurs la torture n'est pas une pratique éthique. Wait and see !

Si cela vous intéresse j'ai la plupart des photos d'avant les travaux du centre bourg.

Comme disait ma grand-mère philosophe «La chienne de la mariée était trop belle, on l'a tuée en l'accusant de la rage», sur la fin elle mélangeait un peu les dictons populaires... tout comme le/la rédac-chef du Mensuel de Propagande de PompignacMPP qui se prend parfois les pieds dans les tapis des parkings ...

Post-scriptum: j'ai le vague sentiment que les 4 places de parking destinées à la pharmacie sont passées à la trappe. hé oui, les promesses n'engagent que celles qui les croient !
02/04/2018 15:52 - Commentaire

Un simple bilan comparé des places de parking avant et après ne peut donner qu'une idée imprécise du problème à résoudre. En effet entre "avant" et "après"', beaucoup de choses ont changé : déviation, installation de commerçants, nouveaux logements, etc... L'indispensable étude préalable de l'aménagement du centre bourg par un architecte urbaniste spécialisé n' a pas été faite. Les entreprises ont travaillé directement sur des schémas élaborés par la Mairie sans conseil d'expert. Espérons que d'autres problèmes ne surgiront pas comme celui de la largeur de la nouvelle route qui ne permettra certainement pas à deux autocars de se croiser…

Alain Roux

Répondre
29 mars 2018 - La torture peut-elle faire éclater la vérité ?
C'est un vieux débat, la nouvelle directrice de la CIA pourrait nous en dire beaucoup à ce sujet ...
Mais tout le monde est convaincu d'une chose : la torture est faite pour faite peur à ceux qui ont peur de la subir et ceux qui ont peur préfèrent se taire ou se terrer !

A ce titre torturer des humains est condamnable par le droit, par la philosophie, par la sagesse ... et par la religion depuis la fin de l'inquisition.

Mais peut-on aussi torturer des chiffres ou des données ? Ça fait moins mal à l'épiderme mais le résultat est le même : face à de malheureux chiffres torturés publiquement tous ceux qui pensent tous bas que c'est faux n'oseront pas s'aventurer sur ce terrain miné surtout s'il savent qu'en retour ils recevront une lettre d'intimidation de 3 ou 4 pages les persuadant qu'ils ne savent rien, qu'ils ont tort, quoiqu'ils pensent, quoiqu'ils disent ou quoiqu'ils fassent.

A quoi donc fais-je ainsi allusion ? Hé bien au mal insidieux qui ronge notre centre bourg: celui des parkings !

Si vous avez du temps à perdre coltinez-vous le dossier du dernier Mensuel de Propagande de PompignacMPP et avec un peu de bon sens et de mémoire vous comprendrez que la torture des chiffres n'est pas destinée à faire éclater la vérité mais à faire taire ceux qui ne pensent pas comme il le faudrait , et tout cela à nos frais, bien entendu.
24 mars 2018 - Carton plein pour PSE !
Vendredi 23 mars au soir l'association PSE (Pompignac Sauvegarde Environnement) tenait son assemblée générale statutaire à la salle du CAS (Club des Amis de Sallebœuf), de vrais amis ceux-là, contrairement au maire de Pompignac qui refuse systématiquement à cette sympathique association l' accès à toutes NOS salles municipales sous un prétexte aussi fallacieux qu'obscur, prétexte qu'il essaye laborieusement de 'légitimer' dans un arrêté liberticide et fumeux.
Je ne donne pas le lien vers cet arrêté car je ne voudrais pas que votre gentille souris soit infectée par un virus démocraticide...

L'assemblée était encore plus nombreuse que celle de l'an dernier, au point que de jeunes hommes dévoués durent quérir des sièges supplémentaires dans la réserve locale.

L'assemblée fut menée de main de maitresse par la dynamique et sémillante présidente de l'association avec l'assistance vidéotonique de sa dévouée secrétaire.

Le trésorier à présenté un rapport financier équilibré malgré des frais d'avocate, frais d'avocate heureusement compensés par l'indemnisation payable par la commune «au titre de l’article L.761-1 du code de justice administrative», en quelque sorte un genre de subvention indirectement forcée par le Tribunal Administratif de Bordeaux !

Après la lecture du rapport moral particulièrement positif plusieurs projets ont été présentés dans le cadre d'un fructueux dialogue avec l'assistance:
• le point sur l'étude de la connexion à Bordeaux Métropoles d'un réseau de pistes cyclables en sites propres (c'est à dire protégés),
• le point sur l'enquête publique portant sur la révision allégée N° 1 du plan local d’urbanisme de Pompignac
• le point sur la marche forcée d'Enedis pour la pose des compteurs Linky
• etc.

La réunion s'est terminée autour d'un apéritif dinatoire particulièrement réussi, démonstration faite que l'on peut à la fois défendre notre Terre sans pour autant renoncer aux plaisirs terrestres !
23 mars 2018 - Devinette
Qui est l'auteur de cette phrase prémonitoire ?
Deux mandats effectués dans l'immobilisme et dans le refus d'écouter. Et, en fin de parcours cette bombe à retardement d'un plan d'urbanisme qui livre le village aux aménageurs et autres promoteurs.

Les 100 premières réponses seront gratifiées d'un cadeau surprise.
11/04/2018 14:59 - Commentaire de Rakin

C'est l'histoire de l'arroseur arrosé !
Ne s'agirait il pas de notre premier magistrat D. Lopez ?

Répondre
13/04/2018 12:01 - Commentaire de Thérèse en réponse à Rakin

Rien à voir avec l'arroseur-arrosé. C'est simplement de la politique, on promet tout et son contraire pour se faire élire et après on fait ce qu'on veut, y compris lancer d'autres "bombes à retardement". Cette "phrase prémonitoire" était dans sa profession de foi en 2008 en vue des Municipales.
Au fait , qu'est devenu "Mieux vivre à Pompignac"?

Répondre
19 mars 2018 - Des algécos pour nos enfants ?
C'est maintenant officiel l'école maternelle a coûté plus de 5 millions d'euros, hors achat de terrain et frais d'infrastructures extérieures.
Certes il fallait prévoir d'accueillir les enfants des nouveaux pompignacais, mais le luxe de la réalisation était-il vraiment indispensable alors que toute personne censée savait pertinemment que l'école élémentaire allait, elle aussi, devoir accueillir de nombreux nouveaux enfants ?
Il aurait peut-être été préférable de construire un nouveau groupe scolaire comprenant l'école maternelle, l'école élémentaire et le restaurant scolaire, globalement cela aurait coûté moins cher que de faire les travaux en deux fois.

Si une véritable concertation avec la population avait eu lieu, ou même tout simplement au minimum un dialogue avec les membres du conseil municipal nous ne serions pas confrontés à cette impasse où l'école élémentaire ne peux plus accueillir de nouveaux enfants, ceux issus des classes de maternelle et ceux des familles nouvellement arrivées.

Le résultat de ce refus de tout dialogue est que les nouvelles classes de l'école élémentaire seront créées dans des structures modulaires (improprement nommés "algécos") implantées dans la cour de récréation !

Et la construction d'une nouvelle école élémentaire est loin d'être une priorité...

Voir l'annonce du BOAMP.
14 mars 2018 - Conseil municipal du 12 mars 2018
En attendant que je mette en ligne mon compte-rendu du Conseil Municipal du lundi 12 mars 2018 vous pouvez en écouter l'enregistrement intégral en cliquant ici
13 mars 2018 - En 1975 notre maire aurait aimé être un défenseur de la nature !
À la suite de la réunion samedi 3 mars avec les habitants des chemins de Sarail et Bouchet voici un extrait d'une très longue lettre que m'a adressée le maire à propos du lotissement de La Garenne Bouchet (Route de La Poste, Chemin de Sarail et chemin de Bouchet)
Si j'avais été maire à l'époque (1975), je n'aurais jamais accepté de classer cette colline boisée située en terrain naturel de peine campagne, partie prenant d'un site naturel et d'un paysage remarquable en bordure de la vallée humide protégée de la Laurence, en terrain constructible. Et je n'aurais jamais accepté qu'un tel lotissement puisse être créé.
Cliquez ici si vous voulez plus de détails et une copie de la totalité de cette lettre que le maire a déjà diffusée à plusieurs personnes,
il y a d'ailleurs bien d'autres choses étonnantes et scandaleuses qui pourraient intéresser les habitants de la Garenne Bouchet !
Cliquez ici pour recevoir cette même lettre avec mes commentaires
Pourtant il y a moins de 2 ans le Maire à permis dans ce même bois le déboisement d'une parcelle accompagné d'une construction, étonnant n'est-ce pas?

Le Tribunal Administratif de Bordeaux avait pourtant annulé les dispositions du PLU autorisant un déboisement et une construction sur cette parcelle faisant partie d'un site naturel et d'un paysage remarquable en bordure de la vallée protégée de la Laurence
Malgré cela le maire à délivré illégalement un permis de construire sur cette parcelle, permis annulé par ce même Tribunal Administratif, hélas les travaux de déboisement et de terrassement avaient commencé dévastant totalement et pour longtemps ce bois remarquable dont le maire se prétend le défenseur.

Et après cela le maire ose encore se poser en donneur de leçons et en défenseur de la nature...
Par la volonté du maire ce magnifique paysage n'est maintenant plus que dévastation,
et cette photo ne date pas de 1975 !
11 mars 2018 - Le compteur linky va vous couter au moins 150 €
En effet vous allez payer 15 € par an pendant 10 ans, soit 150€, pour permettre à Enedis d'installer un compteur communicant pour lequel vous n'avez aucune contrepartie.

Mais ce n'est pas tout, si, comme beaucoup de personnes modestes ou économes, vous gérez au plus juste la puissance de votre abonnement en ne mettant pas en marche tous vos appareils en même temps la mise en service du compteur Linky va vous mettre d'office un abonnement de puissance supérieure, d'où un autre surcout dont on parle peu !
Une jeune professionnelle de santé de mes connaissances, récemment installée à Bordeaux, à qui on a posé d'office un compteur Linky à son cabinet, vient d'en faire la fort mauvaise expérience.

La Cour des Comptes estime que le programme de mise en service de ces compteurs électriques est un
« dispositif coûteux pour le consommateur, mais avantageux pour Enedis».


Signez la pétition de l'UFC-Que choisir en cliquant ici pour refuser de payer pour Enedis !
8 mars 2018 - Drapeaux à terre (suite)
Plusieurs personnes m'ont demandé où étaient ces drapeaux avant qu'ils aient été jetés à terre
La réponse est sur la photo ci-dessous, remarquez qu'il n'y a pas que les drapeaux qui ont été abattus ...



À ce sujet je suggère aux héraldistes la petite modification suivante du blason de notre commune :



Vois pouvez voir d'autres photos sur le blog de l'association Pompignac Sauvegarde environnement (PSE), notons que depuis le décret liberticide cette association de défense et protection du milieu naturel et de l'environnement est toujours interdite de séjour à Pompignac, ce n'est peut-être pas un hasard.
7 mars 2018 - Une grande victoire des habitants de Sarail et Bouchet ! (suite)
Comme suite à quelques remarques ou observations de participants à la réunion de samedi j'ai apporté quelques précisions ou compléments à mon compte-rendu personnel. Vous pouvez en prendre connaissance plus bas.
4 mars 2018 - Drapeaux à terre face à la mairie
Une correspondante vient de m'adresser ces photos avec ce commentaire :
Drapeaux piétinés , boueux face à la mairie !!!
Choquée de voir les drapeaux à terre , je viens de prendre ces photos.
Les drapeaux même usés auraient dû être décrochés des mâts avant la mise au sol de ceux ci.
Je les ai récupérés et les porterai à la mairie demain.
3 mars 2018 20h - Une grande victoire des habitants de Sarail et Bouchet !
Depuis que les habitants de Sarail et Bouchet demandent que cesse le scandale des chaussées défoncées et impraticables de leur quartier nord cesse enfin il était enfin temps qu'une décision soit prise.

En effet ce matin à 10 heures le maire et ses adjoints recevaient les riverains de ces deux voies dont le mécontentement avait fini par être entendu jusqu'au centre bourg.
Il a été promis que les travaux de réfection de Sarail et Bouchet commenceront début septembre 2018, c'est à dire dans 6 mois.
Le maire s'est engagé à refaire intégralement la chaussée de Bouchet, structure et revêtement, depuis le chemin de Sarail jusqu'au carrefour de Cap de Mailh. Par endroits la chaussée sera reprofilée afin que les eaux pluviales se déversent vers les fossés et non plus chez les riverains.
Par la même occasion les busages seront refaits, les lignes électriques et téléphoniques seront enfouies et l'éclairage public bénéficiera de nouveaux lampadaires plus modernes et plus efficaces.
Les accès aux portails d'entrée des maisons seront refaits gratuitement jusqu'à la limite de propriété.

C'est un chantier très important qui est donc annoncé et promis dans un délai très court.
Les matériaux qui seront utilisés garantiront une durée de vie de la chaussée comprise entre 15 et 20 ans

Le chemin de Sarail, quant à lui, plus long et moins peuplé, ne sera pas refait intégralement, seuls les côtés seront refaits afin qu'il retrouve par secteurs sa largeur initiale, et le nids de poule seront comblés. Il a perdu plus d'un mètre de largeur, il faut que les véhicules, très nombreux depuis la création de Mac-Do, de Casino et des zones industrielles de l'avenue du Périgord, puissent de nouveau se croiser sans dommages.
La première partie du chemin, à partir la route de la Poste jusqu'au premier virage sera refaite intégralement, chaussée et bas-côtés, mais les lignes ne seront pas enfouies même si la ligne électrique publique basse tension qui passe sous les arbres des propriétés privées la Garenne Bouchet sont très souvent soumises aux aléas fréquents de chutes de branches et parfois d'arbres. Cette ligne alimente beaucoup d'usagers du secteur.
Comme pour Bouchet les travaux commenceront début septembre 2018.

Plusieurs habitants ont demandé qu'une signalétique et divers dispositifs de sécurité soient installés sans délai afin de limiter le tonnage et la vitesse des véhicules, étonnamment ces aménagement simples et peux onéreux ont été l'objet de plus de discussions que les futurs travaux de voirie eux-mêmes.

Durée prévue de ces 2 chantiers : 2 mois si la météo est favorable.

________________


Nous connaissons le dicton « les promesses n'engagent que ceux qui les croient » mais cette fois nous avons deux rendez-vous incontournables qui nous permettront d'en juger :
  1. Avril 2018 : vote du budget 2018 en Conseil Municipal Venons nombreux à cette séance ! Pour le moment on ne sait pas combien cela va coûter sachant qu'en moyenne mais on sait que depuis 2014 les dépenses annuelles d'investissements pour la voirie ont été de 179 152 € à comparer à une annonce du maire lui-même sur pompignac.net d'un budget annuel de 300 000 € consacrés à la voirie municipale.
    Les évaluations budgétaires de ces travaux ne nous ont pas été communiquées.
  2. Début septembre 2018: rendez-vous de chantiers à Sarail et Bouchet. Accueillons dignement les entreprises qui auront été sélectionnées.
Il y a bien longtemps que je ne suis plus un fervent admirateur de Bernadette Soubirous mais maintenant, et avec ce qui s'est passé dernièrement à Lourdes le vieux mécréant que je suis devenu va aller allumer un cierge de Lourdes aux pieds de la Statue de Saint Martin, notre Saint Patron.

Une anecdote : j'ai entendu dire que les chasseurs de Pokémons qui avaient sévi en août 2016 seraient en partie responsables des dégradations des chaussées.
Ces sortes de zombies ne regardant que leurs smartphones jusque dans les propriétés privées et les vignobles ont certes jeté la perturbation dans le quartier pendant plusieurs semaines mais je me demande, alors qu'ils roulaient imprudemment au maximum à 20 km/h, comment on peut bien leur imputer la responsabilité, même partielle, de la dégradation d'une voirie laissée à l'abandon de trop de nombreuses années.
3 mars 2018 - Oui, pompignac.net est utile !
Je disais cela il y a un an en février 2017 et plus récemment en décembre dernier et je le répète encore aujourd'hui Oui, pompignac.net est utile ! aujourd'hui pour deux raisons au moins
  1. Il y a maintenant longtemps que j'ai cessé d'écrire au maire à propos de l'état des routes dans mon quartier car je n'ai jamais eu de réponse à ce sujet, je préfère m'exprimer directement et publiquement sur pompignac.net car la au moins je suis certain d'être lu !
    Et miracle, nous commençons à être entendus, entendus c'est une chose, nous verrons ensuite quelles sont les mesures qui seront prises.
  2. Par deux fois je me suis insurgé contre la façon dont les élus et élues d'opposition étaient considérés, ou plutôt pas considérés, sur les publications municipales, notamment dans les pages du MPPMensuel de Propagande de Pompignac où la municipalité n'avait pas eu la courtoisie élémentaire de faire figurer correctement leurs photos: la première fois ici et la seconde fois ici.
    J'ai enfin été entendu et suivi car depuis peu le site municipal présente un peu plus correctement les photos des élus de l'opposition, certes dans un format plus étriqué que celui de leurs collègues de la majorité, mais c'est déjà un progrès.
    À ce sujet je remercie très chaleureusement l'élu de la majorité qui a pris ces modifications en charge.
Cette question du trombinoscope, à ma connaissance, n'avait pas trop l'air de chagriner les élus et élues d'opposition, c'est leur affaire après tout, mais c'est d'avantage notre affaire, nous les électeurs, nous les citoyens, nous les habitants car nous présenter tous nos élus c'est une des petites politesses de la démocratie que respectent d'autres collèges électoraux comme nos députés et députées, nos conseillers régionaux et conseillères régionales et nos conseillers départementaux et conseillères départementales.

Par ailleurs si vous prenez la peine de cliquer sur chacun des liens ci-dessus vous remarquerez que du niveau national jusqu'au niveau départemental les élus et élues sont non seulement présentés avec leurs photos, sans discrimination de forme selon leurs étiquettes, mais aussi avec les détails de leurs fonctions et au niveaux national et départemental avec leurs coordonnées afin que l'on puisse les contacter directement,
Chez nous, à Pompignac, malgré ce très petit progrès photographique rien de tout cela.
Chez nous, à Pompignac, le sens de la démocratie et le respect des électrices et électeurs ont encore devant eux de belles marges de progression en perspective
03/03/2018 16:34 - Commentaire de Imberdis

Merci pompignac . net pour toutes les informations que vous nous apportez , oui pompignac . net est utile . nous pouvons maintenant reconnaitre les élus d’opposition . Une petite suggestion pouvez vous nous indiquer le nombre d’employés dans les différents services de la commune . C’est peut être abuser de votre temps mais nous faisons confiance à pompignac .net pour nous donner l’information . Merci .

Répondre
2 mars 2018 - En France le luxe est une industrie
Cette Ensemble des activités économiques qui produisent des biens matériels par la transformation et la mise en œuvre de matières premières
Toute activité économique assimilable à l'industrie : L'industrie du spectacle, des loisirs.
Dictionnaire Larousse
industrie
, que ce soient la haute-couture, les parfums, les métiers d'art, les grands crus, le tourisme, apporte beaucoup de devises à notre pays en améliorant sa La balance commerciale est la différence, en termes de valeur monétaire, entre les exportations et les importations de biens ou de biens et services (dépend du pays) dans une économie sur une période donnée.
Wikipédia
balance commerciale
.
Que cette prospère industrie donne le goût du luxe à nos concitoyens cela peut se comprendre ... à condition d'en avoir les moyens !

Si on reprend l'exemple de notre couple qui, malgré son endettement, ses revenus moyens et l'arrivée prochaine d'un bébé, se laissait aller à suivre son goût pour le luxe par des achats inconsidérés au détriment de l'entretien de leur maison et des achats indispensables à la vie courante, alors leur famille et leur entourage les traiteraient tous les deux d'irresponsables.

Pour une commune c'est un peu la même chose, je ne fais pas un dessin, mais mettons simplement en parallèle les dépenses et investissements réalisés, ou prévus, au delà du nécessaire avec les Comme leur nom l'indique il s'agit des dépenses qu'une commune doit obligatoirement inscrire dans ses budgets.
Cliquez pour voir leur description
dépenses obligatoires
ni prévues ni réalisées.
Chez nous, un bilan de tout ce qui va au delà du nécessaire est justement ... nécessaire !
Il sera fait.
Comme vous l'avez sans doute compris, mon luxe à moi c'est la philatélie !
1er mars 2018 - Avant toute annonce future regardons les compteurs !
Si d'aventure on vous fait miroiter un futur séduisant comme l'édification d'une nouvelle école élémentaire, la création d'une médiathèque, la construction d'une salle des mariages, la réfection de la salle des fêtes, le déplacement du dojo et de la bibliothèque dans de nouveaux locaux adaptés après leur expulsion des anciens locaux de Citon, la réfection sérieuse des voiries en mauvais état, etc.

Tout cela peut faire rêver, c'est le talent des bonimenteurs (en un seul mot !), mais surtout sortez du rêve et jetez un œil sur cette page du gouvernement où nous voyons que
la commune s'est endettée au minimum (1) de 2 117 € pour chaque habitant !

Par comparaison imaginons un couple qui attend un enfant mais qui a une dette de 4 234 € à rembourser avec un revenu de 2 500 € par mois avant impôts et un total de sorties (loyer, impôts, nourriture, etc.) de 2 450 €.
Pensez-vous qu'il va, en empruntant, se lancer dans de grands projets comme le renouvellement de l'électroménager et des meubles ou l'achat d'une nouvelle voiture suréquipée ?
Si ce couple est raisonnable il ne commettra pas cette folie sachant que ses frais du quotidien vont augmenter avec l'arrivée de bébé.


Hé bien pour le budget de la commune c'est pareil, l'arrivée du bébé ce sont les futurs nouveaux habitants et les frais du quotidien ce sont les frais de personnel, les remboursements d'emprunts, les fournitures et l'entretien des matériels, du bus, des immeubles, de la voirie, etc.
Et il ne nous reste plus beaucoup de Les terrains de la communebijoux de famille à mettre chez Ma Tante .

Prudence donc, méfiez-vous des rêves, ils pourraient vite tourner au cauchemar et c'est bébé qui paiera l'ardoise !

[1] au minimum, car il ne s'agit que du budget principal, il faudrait ajouter les dettes nettes des budgets annexes (station d'épuration, lotissements communaux, maison de Cadouin, etc.)
26 février 2018 - Défaillance flagrante de la communication publique de la municipalité
L'enquête publique portant révision allégée n°1 du PLU commence aujourd'hui.

Le maire est donc dans l'obligation de publier les textes officiels. Il le fait sur son site web, et c'est ainsi que l'on y trouve le compte-rendu de la délibération du Conseil Municipal du 14 décembre 2015 qui aurait pu, ou dû, être publié sur ce site il y a déjà plus de 2 ans !
A part cette exception rarissime, sur le site de la mairie on ne trouve que les délibérations du Conseil Municipal d'avril et juillet 2017. C'est un peu court.
Bel exploit quand on sait qu'en plus d'un adjoint à la communication le maire a embauché une professionnelle de la communication.

Il faudra dire à ces personnes que la communication d'une mairie doit être d'abord et avant tout la communication officielle et institutionnelle

Il faut donc qu'après plus de 3 ans de silence une révision du PLU concernant des obligations sanitaires liées à la station d'épuration rappelle le maire à ses devoirs de communication institutionnelle.

Il préfère nous abreuver d'une communication-propagande sur les fêtes et loisirs plutôt que de nous parler des choses sérieuses. Par exemple quand verrons-nous un article clair et précis nous expliquant le budget, ou nous éclairant sur la stratégie à long terme de la commune ?

Quel évènement divin ou étatique faudra-t-il encore pour que le maire nous considère enfin comme des citoyens à part entière et non pas comme des membres d'un club de loisirs ou d'une maison de retraite ?
28/02/2018 09:08 - Commentaire de Roux MF

Je suis membre de l'association Pompignac Sauvegarde Environnement, seule association actuellement à s'opposer ou contester les décisions du maire et de son conseil municipal, ainsi qu'à faire des propositions. Comme son nom l'indique, notre association lutte pour préserver l'environnement et le cadre de vie à Pompignac. Il se trouve que nous avons dénoncé très souvent ce retard de la mairie d'engager enfin les travaux d'aménagement de la zone libellule, qui terminera la station d'épuration, tant auprès des services de l'Etat qu'auprès des responsables de la commune. La qualité des eaux de la Laurence et de son milieu naturel dépend de cet aménagement. Or, tout cela est lié à la révision partielle du PLU....
Cette enquête publique a été bloquée pendant plus de 2 ans pour des raisons ''inconnues''.
Comme vous le dites très justement, le seul compte rendu de conseil municipal que l'on n'a jamais pu consulter est celui de décembre 2015. Notre équipe est au travail pour étudier ce dossier soumis à l'enquête publique. Dossier que nous n'avons pu consulter avant le début de l'enquête. Pas de temps à perdre donc!

Répondre
24 février 2018 - Dans 4 mois, jour pour jour, l'AMAP fête ses 10 ans !
L'AMAP FÊTE SES 10 ANS !
Le Pompin'ambour est une AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne) créée en octobre 2008 par un groupe de consomm'acteurs de Pompignac qui a pour but de favoriser le rapprochement avec les producteurs pour une alimentation de qualité, socialement équitable et écologiquement saine.

Si vous calculez bien, nous fêterons nos 10 ans cette année, et plus particulièrement le dimanche 24 juin !
Pour cet événement, nous préparons une grande manifestation conviviale avec notamment un repas champêtre avec méchoui ouvert à tous, un marché bio, un marché de producteurs...
Mais pas que... d'autres animations sont en cours de finalisation !
Nous vous dévoilerons le programme des animations dans les prochains mois.

Réservez dès maintenant la date du 24 juin !

Pour consulter notre actualité ou vous abonner à notre lettre hebdomadaire amap.pompignac.com
23 février 2018 - Ha ! Qu'not' maire est bon !
Diou biban ! J'vins d'recevoir une ben belle invitation dans not' boîte à lettres.

T'as vu ma femm', on peut y aller tous les deux à l'œil, en plusss on viendra nous chercher à la maison.

C'est t'y pas gentil de not' maire, j'm' souviens déjà qui z'étaient venus 2 par 2 juste avant les élections nous dire
« Ne vous dérangez pas, restez-chez vous, signez cette procuration
et on ne vous embêtera plus, promis !
»

Du coup z'ont été élus et maintenant y nous gâtent !

C'est pas comme cette p'tit' jeune de députée qui nous avait dit quand elle était venue nous voir à Pompignac un truc comm'ça:
«Vous les vieux, vous avez les moyens,
vous avez eu de la chance avec les 30 glorieuses alors on va vous taxer ! Na !
»

A la rigueur si elle nous avait dit «Tout le monde doit être solidaire, les vieux comme les jeunes» on aurait compris, on n'est pas idiots et on est solidaires plus souvent qu'à not' tour !

Chuis ben content qu'not' maire soit bon, lui.

Si chuis encor' là en 2020 j'voterai ben pour lui, j'aurais mêm' pas à me déplacer y feront tout à ma place.

En entendant, les jeunes, zieutez donc ce beau menu qui nous est offert à nous les vieux !
Si vous nous accompagnez ça vous coutera 25 € par tête de pipe.


Repas des aînés ? Tu parles Charles, j'ai été l'aîné d'une ribambelle de 7 morpions, ça m'suffit ben comm'ça !
Lundi je rentre dans ma 77ème année et donc dans un an j'aurai plus le droit de lire Tintin, le journal des jeunes de 7 à 77 ans
20/02/2018 08:37 - Commentaire de Fernand

Et encore et toujours le gros casse-pattes Bordeaux supérieur cuvée spéciale 2006 "Retour d'ascenseur". Faire ça à ces pauvres vieux, faut l'faire, non?

Répondre
18 février 2018 - Sur le macadam usé la pluie suinte et s'infiltre
    Il pleure dans mon coeur
    Comme il pleut sur la ville ;
    Quelle est cette langueur
    Qui pénètre mon coeur ?

    Ô bruit doux de la pluie
    Par terre et sur les toits !
    Pour un coeur qui s’ennuie,
    Ô le chant de la pluie !

    Il pleure sans raison
    Dans ce coeur qui s’écoeure.
    Quoi ! nulle trahison ?…
    Ce deuil est sans raison.

    C’est bien la pire peine
    De ne savoir pourquoi
    Sans amour et sans haine
    Mon coeur a tant de peine !

    Paul Verlaine
    Romances sans paroles (1874)
Je pleure sur Pompignac comme il pleut dans mon cœur.


      Ce Dimanche est bien triste sous la bruine,
      merci Paul, en pensant à toi je bouquine...

20/02/2018 17:27 - Commentaire de Imberdis

Le ciel est, par-dessus le toit,
Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.

La cloche, dans le ciel qu'on voit,
Doucement tinte.
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
Chante sa plainte.
...
Cette paisible rumeur-là
Vient de la ville.
...

Paul Verlaine


"Cette paisible rumeur" vient encore de quelques coin dans nos campagnes . Après la pluie vient le beau temps et le printemps . Mais point de paisible rumeur venant de la ville .

Répondre
17 février 2018 - Cette carte pourrait vous concerner !
Le PLU (Plan Local d'Urbanisme) de Pompignac s'inscrit obligatoirement dans le Schéma de Cohérence Territoriale de l'aire Métropolitaine Bordelaise (SCoT).
Ainsi, sur le site du Le Sysdau, c'est le syndicat mixte qui agit au cœur de l'aménagement du territoire des 94 communes de l'aire métropolitaine bordelaise.Sysdau, nous pouvons trouver, en page 12, la carte qui en est extraite ci-contre. En zoomant on voit bien l'emprise prévue pour l'habitat dans notre commune (zones de couleur blanches et jaunes). On remarque a quel point les abords des axes principaux sont destinés à être urbanisés.
Tant pour l'avenue de la Plaine que pour la Route de Touty et la Route de la Poste.

Chaque maison est représentée sur la carte par un point plus ou moins gros, les 4 principales zones de la commune sont:
  • en blanc : les zones d'urbanisation à contenir
  • en jaune : les zones de constructions isolées à encadrer (Quartier du Bouchet)
  • en vert : les espaces agricoles, naturels et forestiers à préserver
  • en bistre : les terroirs viticoles

Merci à la personne qui m'a fourni toutes ces informations.

Souvenons-nous que le maire s'est fait rappeler à l'ordre par le Tribunal Administratif de Bordeaux pour avoir créé des zones N3c, c'est à dire la possibilité d'implanter des logements, bureaux, commerces, ou artisanats dans ces secteurs à préserver.

Il est important que nous restions vigilants !
15 février 2018 - Encore des maisons sur de minuscules parcelles à Pompignac ?
Cliquez sur l'image
Ce photomontage publicitaire d'une agence immobilière, mis à jour hier, 14 février 2018, représente une future construction située juste avant l'entrée à Pompignac en venant de Tresses, il est prévu de construire 4 maisons de 90m² à un étage sur un terrain de 948m², ce qui dégagera donc pour chacune une parcelle de jardin de 147 m².

Ce qui m'intrigue c'est qu'il y a déjà un petit lotissement à cet endroit de Lannegrand.


Juste en face, de l'autre coté de la route, un lotissement où chaque parcelle est à peine plus grande est en train de se terminer.

Rappelons-nous ce que disait M. le Maire lors du Conseil Municipal du 21 novembre 2016 :
«Sur deux parcelles jugées trop petites cela aurait créé à terme des problèmes de voisinage comme chaque fois que des maisons sont construites sur des terrains exigus»
Et sur ce sujet je suis tout à fait d'accord avec M. le Maire, mais une fois n'est pas coutume !

Je me souviens de ce que me disait une ancienne maire de Pompignac
«Je suis fatiguée d'être très souvent réveillée la nuit par des habitants m'appelant pour se plaindre de problèmes de voisinage»
Espérons que M. Lopez, maire, ait mis son n° de téléphone en liste rouge...
Si vous souhaitez connaître les références de cette publicité immobilière contactez-moi
15/02/2018 14:50 - Commentaire de Imberdis

Tout à fait d'accord ,l'erreur est toujours la même. On faisait cohabiter les personnes verticalement au temps des grandes tours et aujourd'hui cohabitation très proche horizontalement. Nous allons vers les mêmes problèmes de voisinage . Les grands gagnants sont les propriétaires de terrain que les PLU ont favorisés et les investisseurs. Les voeux pieux du PLU devaient de plus permettre d'éviter le "mitage" . Promenons nous vers Gachet ! et autres ...à suivre

Répondre
15/02/2018 18:35 - Commentaire de Tressois

À Tresses, nous sommes confrontés aussi à cette folie constructive. Comment se fait-il que nos maires puissent autoriser de telles constructions qui défigurent nos campagnes ? Ont-ils reçu des instructions de plus hautes instances ? Le problème est que les infrastructures (routes, évacuations des eaux, etc...) ne suivent pas. Comment arrêter cela ?

Répondre
12 février 2018 - Du nouveau à la boulangerie de Pompignac « Le Grain de Blé »
Par deux fois ces deniers jours la boulangerie de Pompignac diffusait un communiqué: Je profite donc de cette nouveauté pour vous présenter Sylviane et Yoann qui, 7 jours sur 7, au cœur de notre commune, vous proposent pains, viennoiseries, pâtisseries, sandwiches, etc.
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image
7 février 2018 - Démission d'un conseiller municipal
NOTA: Pensez à passer la souris sur les mots soulignés ainsi
Denis Lopez, maire de Pompignac vient de perdre l'un de ses meilleurs opposants.

En effet Gérard SEBIE

Né en TURSAN, LANDES, sous la 4eme République
Père d'un fils professeur d'EPS et grand père de 2 petites filles de 15 et 13 ans résidant à l'ILE de LA REUNION.
Autodidacte en matières diverses
Capacité en droit et équivalent licence pro Assurances
Éternel étudiant en sociologie, économie, économie politique, philosophie politique
Antécédents professionnels: 10 ans d'industrie chargé d'organisation du travail
32 ans dans les métiers de l'assurance.
40 ans d'engagements dans le milieu associatif, sport,économie solidaire, défense des consommateurs, correspondant de presse pendant 5 ans.
Gérard SEBIE
, conseiller municipal d'opposition, a adressé sa lettre de démission à M. le Maire.

Gérard SEBIE est remplacé par Catherine TEVELLE.

Tout au long de son mandat Gérard SEBIE n'a cessé de se battre pour faire respecter le droit républicain au sein de la commune.

Il faut dire que la tâche n'est pas facile car pour les communes de moins de 3 500 habitants la loi ne prévoit quasiment rien pour la libre expression et le travail des élus d'opposition.
C'est ainsi qu'à Pompignac ils ne disposent pas d'un espace réservé dans les publications municipales, ni du droit de réponse, ni d'un local au sein de la mairie.

Comme si ces vides juridiques n'étaient pas suffisants le maire en rajoute une couche: il interdit à l'opposition, tout comme à certaines associations, l'usage de toutes nos salles municipales (Voir le texte de son arrêté liberticide)
Gérard SEBIE a constamment réclamé que des comptes-rendus des conseils municipaux soient publiés, il a fini par obtenir satisfaction après plus d'un an d'âpres discussions.

Il y a quand même un droit qu'ont tous les élus et élues : le droit de suivre une formation pour l'exercice de leur mandat. Ce droit lui a pourtant été nié lorsqu'il a suivi une formation organisée par l' Association Nationale des Élus d'opposition, agréée auprès du Ministère de l’Intérieur.
L’Article L2123 du Code Général des Collectivités Territoriales stipule que «Les membres d’un conseil municipal ont droit à une formation adaptée à leurs fonctions.»
Cliquez sur ce lien
AELO
, organisme habilité auprès de Ministère de l'Intérieur, intitulée « Droits et devoirs des élus d'opposition ».
La ténacité de Gérard SEBIE a eu raison de l'obstination du maire: le préfet de la Gironde a en effet saisi la Chambre Régionale des Comptes afin qu'elle ordonne le règlement de cette formation des élus d'opposition avec obligation de publication en conseil municipal.
A ce jour aucune publication à ce sujet n'a été faite en conseil municipal.

Gérard SEBIE n'a jamais ménagé ses efforts pour que le minimum de droits qu'ont les élus d'opposition soit respecté.
Il est même arrivé au maire de qualifier de Langage, comportement burlesque:
Dont la bouffonnerie assez grossière porte au rire ou à la moquerie
Dictionnaire Littré
BURLESQUE
une intervention de Gérard SEBIE à propos de la non communication des dossiers. (Voir à ce sujet mon compte-rendu de ce conseil municipal)

À la suite de tous ces efforts on aurait pu penser que Gérard SEBIE démissionne parce qu'il en a marre de cette situation. Il n'en est rien !

Non, Gérard SEBIE démissionne parce qu'il a un sens aigu de l'esprit des lois et un profond respect de la démocratie.
En effet les 47 % des voix de pompignacais qui se sont portées sur la liste de l'actuelle opposition « La Force du Renouveau » ne sont représentées que par 5 élus, soit 22% du nombre d'élus au conseil municipal.
Choqué par cette injustice Gérard SEBIE a souhaité que la candidate qui le suivait sur la liste siège à son tour dans cette trop maigre représentation des 47% voix des pompignacais.

Il serait peut-être exagéré de dire qu'il se sacrifie sur l'autel de l'esprit de la démocratie, mais je pense personnellement qu'il y a un petit quelque chose comme cela dans sa courageuse démarche !

Il y aura maintenant une majorité de femmes au sein de l'opposition. Souhaitons bonne chance à Catherine Tevelle, mais aussi à Christel Le Divelec et Nathalie Papet.

Merci Gérard et bravo !

Revoir quelques textes publiés par Gérard SEBIE:
6 février 2018 - Un communiqué de la boulangerie de Pompignac
 
Du levain dans tous les pains
Atouts de la baguette de tradition française
 
31 janvier 2018 - Enfin des travaux d'entretien de la voirie !
Oui, mais c'est la Communauté de Communes qui ce matin a mis de très gros moyens pour faire une réfection la route de la Poste.
Cette route présentait des lignes de début d'affaissement sur la bande de roulement droite en venant de la RN 89.
Ces travaux ont été terminés dans la matinée.
L'édito rasoir habituel du n° de février du Menuel de Propagande de PompignacMPP évoque un peu les travaux de voirie pour nos chemins communaux, mais évoque seulement ...
"Circulez, ya rien à voir !"
27 janvier 2018 - Internet très haut-débit : Orange déploiera la fibre dans toute la Gironde pour 669 M€
« D'un montant de 669 M€, dont 90 M€ d'argent public, ce chantier titanesque prévoit le raccordement à l'internet très haut-débit de 100% des foyers girondins au cours des six prochaines années. C'est finalement l'opérateur Orange qui été retenu par Gironde Numérique pour déployer ce réseau d'initiative publique (RIP) de fibre optique dans tout le département. »
Extrait de l'article de Pierre Cheminade dans La Tribune, édition Bordeaux

Je sais bien que j'ai la mémoire qui flanche ♩ ♪ ♫ ♬ mais il me semblait qu'au départ en CDC, il y a presque un ans, on annonçait un plan à 5 ans, confirmé lors du dernier conseil municipal.
23 janvier 2018 - Changement de fréquences de la TNT
Ce matin les fréquences de la Télévision Numérique TerrestreTNT viennent de changer.
Il est donc nécessaire de lancer une nouvelle recherche de fréquences sur tous les téléviseurs reliés à une antenne rateau.
Le mode opératoire de cette recherche est détaillé sur le site officiel de Agence Nationale des Fréquencesl'ANFR en en cliquant ici.

Armez-vous d'une télécommande et d'un peu de patience.
22 janvier 2018 - Compte-rendu du Conseil Municipal du 15 janvier 2018
J'ai terminé mon compte-rendu du dernier du Conseil Municipal, jai essayé de faire en sorte que sa lecture en soit facilitée par de nombreux liens internes évitant les déroulements de pages.
Chaque point de l'ordre du jour fait l'objet d'un enregistrement audio distinct.

J'ai essayé de rester purement factuel afin que chacun puisse se faire sa propre opinion.

➽ L'association PSE en a fait une analyse personnelle et détaillée que vous pouvez voir ici.
➽ L'association RAPP ne s'est pas encore prononcée.
➽ De mon côté j'avais publié un billet d'humeur le lendemain même du conseil.

Si, à ce sujet, vous avez des opinions personnelles à faire connaître je me ferai un plaisir de les publier, c'est gratuit et sans censure !
20 janvier 2018 - Voies prioritaires ou choix arbitraires ?
Regardez les photos des projets de travaux programmés par notre maire et son conseil municipal sur les voies jugées prioritaires et comparez avec mes photos ci-dessous d'une voie non prioritaire et dites-moi si je me trompe en pensant qu'il y a quelque chose de fort subjectif (je reste poli) dans les définitions des priorités de travaux urgents de voirie qui justifient une procédure budgétaire d'exception.


A cause du mauvais temps et du vent ce matin je ne suis pas allé jusqu'au chemin jugé non prioritaire de Bouchet mais j'imagine que sa totale absence d'entretien a dû avoir les mêmes conséquences que celles que je vous montre ci-dessus.
Nous sommes loin, très loin, des beaux trottoirs botaniques soigneusement entretenus de la route de l'église près du centre bourg !

Comment faudra-t-il dire cela pour que les habitants concernés soient enfin entendus ?

Lors du dernier conseil municipal j'ai entendu le maire dire ceci :
« Quand on laisse trainer l'investissement absolument indispensable, ou qu'on le fait pas, on produit de l'endettement que l'on transfère sur l'équipe suivante »
Or n'oublions pas que l'entretien de la voirie est un dépense obligatoire, au même titre que l'entretien des écoles, en conclusion le maire le dit lui-même: il est en train de créer de l'endettement pour la commune.

➽ Voir le détail précis des travaux envisages dans le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières
19 janvier 2018 - Vœux du maire
Je n'aurai pas la possibilité d'assister aux vœux du maire ce soir et je suis désolé de savoir que je ne pourrais pas vous en faire un compte-rendu.
Toutefois si vous y allez et pensez ensuite qu'il serait intéressant d'en faire un compte-rendu je publierai avec plaisir votre texte. Merci d'avance.
20 janvier 2018 - Commentaire de Annie C.

Dicours trop long, bien trop long, à la fin j'étais fatiguée et j'avais surtout envie de rentrer chez moi.

Répondre
16 janvier 2018 - Conseil Municipal
Ce conseil municipal du 15 janvier qui devait être essentiellement technique nous a permis d'apprendre une chose importante: il n'y a aucun financement possible pour le déplacement et la construction d'une école élémentaire nouvelle, ce projet est donc reporté au prochain Selon l’académie française « mandature est un néologisme incorrect et totalement inutile, né de l’intime conviction de certains que plus un mot est long, plus il confère d’importance à la chose qu’il désigne.
On a toujours dit mandat pour nommer non seulement la fonction, la charge publique conférée par élection, mais aussi la durée d’exercice de cette charge Durant son mandat, et non Durant sa mandature »
mandat
.
Avec le niveau d'endettement record de la commune et le peu de terrains restant à vendre on se demande d'ailleurs comment le futur conseil municipal pourra trouver au minimum le 2 millions (chiffre annoncé en conseil) nécessaires pour la construction de cette école.
Tout cela parce que la commune a voulu faire une luxueuse école maternelle de prestige qui a plombé nos finances pour longtemps.
Cette école maternelle, le restaurant scolaire et son environnement nous ont en effet coûté la somme exorbitante de 5 à 6 millions d'euros.

Donc comment faire pour trouver de nouveaux financements ? Tout bêtement en faisant venir un maximum de nouveaux habitants sur des terrains de plus en plus petits et de plus en plus chers.
Mais si on fait venir de plus en plus d'habitants pour financer un aléatoire projet d'école nouvelle il faudra des classes de plus en plus nombreuses, c'est une course absurde et sans fin qui nous attend dans les prochaines années.

Comme on disait autrefois à Pompignac quand la commune était encore rurale on n'arrête pas de mettre la charrue devant les bœufs et donc d'improviser en permanence.

En définitive une nouvelle classe sera logée dans un local préfabriqué installé dans la cour de l'école élémentaire, tout comme on a installé la salle de judo et de gymnastique dans un préfabriqué, la bibliothèque dans un petit local annexe à la salle des fêtes et du mobilier de la salle des fêtes stocké dans un disgracieux conteneur industriel.
Dans ces conditions on peut se demander si la construction d'un stade de tennis couvert, la réfection luxueuse des locaux de la maison de Cadouin et de la maison de bourg, l'achat d'un local dans le centre médical, la création d'une école de musique étaient vraiment des priorités.
Plus d'habitants ça veut aussi dire plus de voitures, donc plus de parkings et une voirie de plus en plus utilisée donc à entretenir.
Mais plus d'habitants ça veut aussi dire plus de rejets d'eaux usées, or si la station d'épuration a bien été prévue pour 4 000 habitants elle doit être obligatoirement complétée par cette zone naturelle dite libellule, indispensable à la qualité des eaux rejetées dans la Laurence, hélas pour réaliser cette zone libellule il aurait fallu d'abord acheter le terrain nécessaire, et donc prévoir cette opération au PLU, ce qui n'a pas été fait, improvisation oblige, générant donc des retards considérables pour ce projet indispensable, j'imagine que le Préfet, en tant qu'autorité chargée de la police des eaux, ne manquera pas de nous le rappeler un des ces jours.

Heureusement que nous avons une brasserie à Pompignac, car nous ne sommes pas encore sortis de l'auberge ! ... et aussi un bon horloger car il faudra bien un jour remettre les pendules à l'heure.

En résumé la pensée majoritaire se résume donc ainsi :
« Nous sommes au bord du précipice mais pour nous en sortir nous ferons un grand pas en avant »
17 janvier 2018 - Commentaire de Alain Roux, président du RAPP de 2010 à 2014

Cher pompignac.net,

Je souscris entièrement à tes propos sur le cout trop élevé de l'école maternelle figurant dans ton compte-rendu du Conseil Municipal du 15 janvier 2018.
J'ajouterai simplement que le RAPP de l'époque, qui suivait attentivement et analysait avec soin l'actualité de la commune, et en informait régulièrement les Pompignacais n'avait pas manqué de relever ce point.
Dans le Rapp'orteur n°3 daté d'octobre 2011, le RAPP s'élevait contre le cout anormalement élevé de cette réalisation surtout en comparaison d'équipements semblables dans d'autres communes.
Il avait été répondu que ce bâtiment était certes cher mais qu'il bénéficierait du label ''bâtiment basse consommation''. Il serait intéressant de savoir si les économies d'énergie réalisées sont vraiment substantielles.

Alain Roux
(ex président du RAPP)

Répondre
14 janvier 2018 - Les vœux du groupe d'opposition
Comme chaque année maintenant les 5 élus d'opposition qui, rappelons-le, représentent plus de 47% de la population des électeurs n'ont pas eu l'autorisation de bénéficier d'une salle communale, ont organisé hier une cérémonie des vœux dans une des salles du domaine viticole du Château Queyssard.

Ce fut comme d'habitude une réunion fort sympathique et conviviale, M. Massé a fait son discours seul et sans formalisme, c'est un peu dommage qu'il ne l'ait pas fait entouré des 4 autres élues et élus et du président du RAPP, l'association à l'origine de sa candidature en 2014 et qui est silencieusement en train de se dissoudre.
Mais le public peu nombreux ne nécessitait peut-être pas une telle mise en scène comme le maire le fait habituellement de son coté.

Dans son discours M. Massé est revenu sur les thèmes habituels de l'opposition, essentiellement la nécessité de se rapprocher un peu plus de la communauté de communes, sans oublier la dette exorbitante consécutive à la politique du maire actuel.

Voir les notes de vœux de Francis Massé

Mais depuis les vœux de l'an dernier il y a eu un évènement très important : l'élection de M. Macron avec son train rapide de réformes qui auront un fort impact sur les politiques communales comme par exemple la suppression de la taxe d'habitation pour une très grande majorité des habitants des communes (cf. mon mot ci-dessous), mais aussi les cures d'économies qui seront nécessairement imposées aux communes.
Dans ce contexte nouveau qui a chamboulé les jeux politiques traditionnels j'espérais que M. Massé évoquerait quelques nouvelles perspectives d'avenir.

Mais on ne peut imaginer le futur que si l'on sait tirer les leçons du passé, hélas M. Massé n'a toujours pas tiré les leçons de son échec en 2014, il s'imagine toujours que cela est dû à la présence de l'autre liste d'opposition, celle de M. Clare, pourtant sans la présence de cette liste l'hypothèse d'une élection de M. Lopez dès le 1er tour n'est peut-être paradoxalement pas à écarter alors que les 2 oppositions réunies étaient très largement majoritaires.
Dans cette hypothèse on peut imaginer que la présence de la liste de M. Clare a plutôt permis la possibilité d'un second tour !
Ce n'est pas mieux du côté du Maire et de sa majorité qui s'imaginent avoir gagné alors que ce sont tout bêtement les oppositions majoritaires qui ont perdu, faute de s'être entendues.

MM. Lopez et Massé ont donc au moins un point commun: ils n'ont jamais analysé ni pourquoi ni comment ils ont été élus !

La mi-mandat est maintenant passée et il serait peut-être grand temps de se poser ces questions et surtout d'écouter les pompignacais, les nouveaux comme les anciens.

Beaucoup d'habitants, ou de travailleurs présents sur la commune, espèrent encore que toutes les divisions habilement entretenues, voire exacerbées, par le maire cessent enfin.

En 2020 seule une liste totalement nouvelle pourrait avoir une vision et des projets nouveaux et cohérents pour l'avenir de Pompignac et de ses habitants, liste à parité, bien entendu comme le veut la loi, entre femmes et hommes, mais aussi à parité entre anciens et nouveaux habitants... et accessoirement à parité entre jeunes et vieux !
Bien que je sois un tantinet agnostique je prie Saint Martin, le saint patron de la paroisse, qui est aussi le symbole du partage et de l'écoute des besoins des autres afin qu'il nous inspire une future gouvernance raisonnable de notre commune dans le respect de la diversité des attentes et de la dignité de chacun, dans le respect de la nature, mais aussi et surtout dans le respect de la démocratie.

« Je fais un rêve » disait Martin Luther King en 1963 en souhaitant la fin des divisions raciales au USA,
de mon côté je rêve d'une fin des divisions haineuses au sein de notre petite commune
I have a dream
13 janvier 2018 - Saison des vœux à Pompignac
Majorité comme opposition vont nous présenter leurs vœux pour 2018.
J'espère qu'ils auront tiré les conséquences de la politique du gouvernement Macron sur la suppression de la taxe d'habitation pour 80% de la population.

Pourquoi ?

Majorité comme opposition, au moins d'accord sur un point, nous brandissent l'épouvantail du rattachement de la commune à Bordeaux Métropole (ex-CUB) au prétexte que nos impôts locaux seraient considérablement augmentés.
Cet argument étant devenu obsolète pour la majorité de la population pourquoi continuer à refuser d'entrer dans Bordeaux Métropole alors que cela ne pourrait qu'améliorer notre voirie, nos lignes de bus et bien d'autres choses encore ?
Écoutons donc attentivement ce qu'on nous dira lors de ces vœux.
7 janvier 2018 - Communiqué de la boulangerie de Pompignac
Extrait d'un message reçu ce dimanche de l'équipe de gérance de la boulangerie de Pompignac :

Nous tenons à vous informer sur les rumeurs de plus en plus fréquentes rapportées par nos clients concernant la BOULANGERIE de POMPIGNAC.
En effet, il semblerait que nous fermerions définitivement ce magasin, on ne sait quand, pour des raisons que nous ne connaissons pas nous même.
Sans mettre en cause qui que ce soit, nous souhaiterions que vous puissiez de votre côté informer la population de POMPIGNAC, élargie aux villages voisins, de ces " fake news " pouvant mettre en danger notre société comprenant 22 personnes actives réparties entre Artigues, Pompignac et Sadirac
.
Note personnelle: en ce moment je vous recommande leur galette des rois à la frangipane !
6 janvier 2018 - Un nouveau sigle a été ajouté au lexique
Il s'agit du sigle « SRU » - Voir sa définition
4 janvier 2018 - Expression libre
Régulièrement, une fois par trimestre, M. Alain Roux, ingénieur agronome, ancien Haut-Fonctionnaire au Ministère de l'Agriculture et ancien Directeur Départemental de l'Agriculture me communique un texte que je publie en toute liberté, sans commentaire ni censure sur pompignac.net.

Aujourd'hui sa contribution s'intitule « Fuite en avant ou priorité au désendettement ? »
Vous pourrez en prendre connaissance en suivant ce lien
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 898 364 fois
En octobre 2018 il y a eu 9 980 pages vues - cette page a été visitée 180 814 fois - Précédente visite le 21/10/2018 à 06h 32mn
En octobre 2018 il y a eu 9 981 pages vues
Faites connaître pompignac.net

Au calendrier de Pompignac

Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
Mardi 17 juillet 2018

Le maire une nouvelle fois désavoué par le tribunal administratif de Bordeaux !

Par ses arrêtés municipaux liberticides le maire avait interdit la mise disposition de nos salles municipales à deux associations le RAPP et PSE.

Ces deux associations ont chacune saisi le tribunal administratif pour ces abus de pouvoir. Le 3 juillet dernier le tribunal administratif a donné raison au RAPP en obligeant le maire à accorder le prêt d'une salle municipale à cette association sous astreinte de 50 € par jour en cas de refus ou de non réponse.

L'asociation PSE avait elle aussi saisi le tribunal administratif pour le même motif, elle attend la décision du tribunal

Mardi 19 juin 2018

Conseil Municipal du mardi 19 juin 2018

Neuf points seront présentés au Conseil Municipal

Salle du Conseil à 19 heures
Lundi 12 mars 2018

Annonce de marché public pour l'achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe à Pompignac

Objet du marché : Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe

Lot n°1 : Lot 1 : Marché à lot unique
Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe
Date limite de réception des offres : 16 avril 2018 à 12h
Selon une procédure adaptée
Détail du marché

Mardi 6 février 2018

Une libellule ne fait pas le printemps

Cliquez sur l'image

Tribune libre
Jeudi 28 décembre 2017

Annonce de marché public pour travaux routiers communaux 2017 à Pompignac

Objet du marché : travaux routiers communaux 2017 Date limite de réception des offres : 31 janvier 2018, à 12 heures.
Selon une procédure adaptée
Détails du marché
➽ Voir le détail précis des travaux envisages dans le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Samedi 28 janvier 2017

Annonce de marché public pour la sécurisation de la traversée du centre bourg à Pompignac

Objet du marché : Sécurisation de la traversée du Centre Bourg

Lot n°2 : Gros oeuvre
Date limite de réception des offres : 13 février 2017, à 12 heures.
Selon une procédure adaptée
Détails du marché